Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

L'ulcère d'estomac : Comment comprendre ses manifestations et parer au plus pressé


santLes douleurs abdominales qui ont tendance à survenir quelques temps après les repas, méritent qu'on leur accorde quelques attentions car elles ne sont pas à négliger. Une brûlure, une crampe à l'estomac, une faim douloureuse...c'est ainsi que l'ulcère se manifeste. Cette plaie capricieuse, qui s'entête à se cicatriser, fait souffrir le martyre. Il est important disent les praticiens de comprendre ses manifestations et, éventuellement, comment parer au plus pressé...
Les gastro-entérologues, ces médecins spécialistes des maladies du tube digestif, expliquent que l'ulcère est une perte de substances, c'est-à-dire une plaie soit au niveau de la peau soit à la surface intérieure d'un organe creux comme l'estomac ou l'intestin. Cette plaie, qui n'a aucune tendance à guérir spontanément, peut siéger sur l'estomac ou sur la partie initiale de l'intestin qui fait suite à l'estomac et qu'on appelle duodénum. Les médecins parlent en général d'ulcère duodénal. La maladie apprend-on est surtout fréquente chez les personnes qui ont entre 45 et 55 ans mais peut s'installer aussi chez le sujet jeune ou le vieillard. Il existe aussi d'autres ulcères tels que celui du pancréas et de l'intestin grêle. Mais le plus fréquent c'est l'ulcère gastroduodénal ! Ses causes réelles ? Si hier elles étaient mal connues, de plus en plus les investigations scientifiques tendent à attester qu'un agent causal a été mis à jour. Il s'agit d'une bactérie, de son nom scientifique Helicobacter Pylori.
Place donc aux antibiotiques pour venir à bout du mal. Mais si le débat a longtemps achoppé sur les causes, il n'en demeure pas moins que de nombreux facteurs sont connus pour déclencher le mal, la maladie. Le facteur le plus courant est l'acidité gastrique. Autrement dit la production par l'estomac d'une quantité trop élevée d'acide chlorhydrique. A titre indicatif nous renseignent les diététiciens, une personne normale produit 500 ml d'acide chlorhydrique pur. L'ulcéreux en fabrique près du double, soit 900 ml. Cette sécrétion est commandée par les nerfs, les hormones, les émotions, les soucis répétés. Aussi, au nombre des facteurs favorisant l'ulcère, il faut retenir surtout le régime alimentaire, notamment les épices, les boissons alcoolisées, le café ou le thé, les restrictions alimentaires, le jeûne prolongé. Il y a aussi des médicaments qui peuvent créer l'ulcère ou le «réveiller». C'est le cas de l'aspirine, des corticoïdes (substances chimiques voisines des hormones sécrétées par les glandes surrénales), ainsi que d'autres produits dits anti-inflammatoires utilisés dans le traitement des rhumatismes. Ces produits agissent en creusant la muqueuse gastrique et la paroi de l'intestin. L'hérédité y est aussi pour quelque chose dans la manifestation de l'ulcère car il y a des familles qui comptent des ulcéreux sur plusieurs générations.
Pour ce qui est des signes de l'ulcère les praticiens indiquent qu'il s'agit le plus souvent d'une douleur située à l'épigastre ; juste en face de l'estomac à quatre ou cinq travers du doigt sur la ligne médiane verticale partant du milieu du ventre. Dans nos langues nationales nous appelons cette zone «biné» en Zarma et «Kirji» en Hausa. Une traduction littéraire fait croire à des maux de cœur. Ce n'est pas le cœur rassurent les techniciens, c'est l'estomac ou le duodénum. Toutefois, ils précisent que le caractère particulier de la douleur ulcéreuse n'est pas son siège ; c'est son horaire et sa périodicité : horaire parce que c'est une douleur qui se manifeste après le repas (30 mn à 1 h 30 après le repas). Elle va durer 1 h ou 2 h. Le patient ressent une brûlure, une crampe à l'estomac, une faim douloureuse. Il a mal dans le dos. La douleur ne sera calmée que par l'alimentation ou un sédatif (médicament contre les douleurs), habituellement une poudre appelée pansement gastrique.
Pour ce qui est de la périodicité de la douleur ulcéreuse, c'est lorsqu'elle suit le rythme de l'alimentation dans la journée. Après chaque repas, quand l'estomac est vide vers 10 h du matin, ensuite vers 16 h-18 h puis vers 2 h ou 4 h du matin. Et cela tous les jours pendant deux à trois semaines. Cette douleur est rythmée par les saisons dans l'année. Elle apparaît surtout en saison froide (comme l'asthme, en général), mais cela dépend des individus. Puis elle disparaît des mois, voire des années pour réapparaître ensuite. L'ulcère de l'estomac ou du duodénum, tant qu'il n'est pas cicatrisé, reste une menace sérieuse pour la vie de l'individu. Le stade le plus redouté c'est lorsque la plaie touche un vaisseau : le patient va saigner et vomir du sang. Et si cette plaie se creuse davantage, l'estomac (ou l'intestin) va être percé, perforé. Le contenu se déverse dans le ventre et se mélange avec les intestins.
L'infection se déclenche ; le malade ne peut plus aller aux selles puisque tout ce qu'il mange se déverse sur le ventre qui se durcit... Les douleurs sont atroces. Les médecins parlent alors d'occlusion intestinale, maladie très grave qui conduit à la mort en l'absence d'un traitement efficace. Outre cette complication de l'ulcère gastro-duodénum, il y a aussi deux autres qu'il faut craindre avertissent les praticiens : la sténose du pylore ou de l'estomac et la cancérisation de l'ulcère encore appelée dégénérescence maligne. Les médecins expliquent qu'il faut entendre par «sténose du pylône» le rétrécissement de la zone des aliments de l'estomac dans le duodénum. En effet, l'ulcère, à force de se remanier rétrécit l'orifice de passage créant ainsi un véritable garrot sur l'estomac qui ne se vide plus. Et lorsqu'il va se dilater, le patient vomira tout ce qu'il a mangé et, fait curieux, le matin au réveil, sans avoir rien mangé, il va vomir les aliments absorbés la veille et non digérés.
Le malade va maigrir, s'affaiblir et mourir d'infection s'il n'est pas opéré car à ce stade le traitement médical est non seulement dépassé, mais inefficace. Il en est de même pour la cancérisation de l'ulcère qui exige une opération chirurgicale, sinon le malade risque de succomber aux complications d'un cancer d'estomac. Ici la douleur n'est plus périodique, elle est permanente. Le patient perd l'appétit et maigrit. Mais toujours est-il que selon certains praticiens, seul l'ulcère de l'estomac peut se cancériser. Celui du duodénum ne dégénère pratiquement pas, autrement dit ne se transforme pas en cancer.

Issaka Saïdou(onep)

Bien-être des enfants : Les éruptions cutanées chez les enfants
Les éruptions sur le corps des enfants sont des motifs fréquents de consultations dans nos formations sanitaires. Elles constituent une préoccupation quotidienne des parents. Selon des praticiens qui interviennent dans le domaine, les éruptions cutanées chez l'enfant peuvent être soit d'origine infectieuse, soit allergique, soit directement liées aux conditions de vie et d'hygiène de l'enfant.
Les praticiens nous expliquent que les éruptions sont de forme, d'aspect très variable. Elles peuvent apparaître sur la forme : d'un érythème ou tâche brunâtre si c'est sur une peau noire, cela peut être diffus ou localisé. On peut aussi recenser des éruptions cutanées sous la forme de papule ou petit bouton surélevé sur la peau ; de vésicule, élevures cutanées de petite taille remplies de liquide clair. Si celui-ci s'infecte précisent les techniciens, il s'agit de pustule. Si la vésicule est de grande taille, il s'agit d'une bulle. On peut également observer des éruptions sous forme de petites tâches hyperpigmentées qui, en se regroupant, peuvent donner de véritables hématomes. Enfin, il y a des éruptions qui se présentent sous l'aspect d'une peau qui se décolle en fins lambeaux ou squames. Tous ces différents aspects peuvent être associés et l'éruption initiale se modifie souvent en taille, en aspect comme apparition de croûte, crevasse, et ceci de par son évolution propre ou à cause du grattage de la peau par l'enfant même.
Quelles peuvent être les causes des éruptions cutanées chez un enfant ? Les praticiens disent que c'est beaucoup plus les infections qui sont des causes fréquentes d'éruption. Ensuite, viennent les allergies et les conditions d'environnement et d'hygiène. Pour ce qui est des infections comme causes d'éruption cutanée, il y a les infections virales parmi lesquelles ont peut trouver la rougeole, l'herpès etc... Il y a aussi des infections bactériennes comme cause d'éruption sur la peau des enfants. Dans le lot, on retiendra que le staphylocoque, cette bactérie provoque souvent des boutons sales, douloureux ou des furoncles. Le staphylocoque est aussi responsable, avec une autre bactérie qu'on appelle le streptocoque, d'infections de la peau ou impétigo.
Les conditions d'environnement et d'hygiène peuvent également être la cause d'éruption cutanée. Ainsi, les piqûres d'insectes comme les moustiques ou les araignées, provoquent de nombreuses éruptions qui démangent et sont parfois très douloureuses. La peau peut aussi être colonisée par les champignons. Il y a aussi ce que les techniciens appellent la « bourbouille ». Elle est faite d'éruption de petits éléments de quelques millimètres qui provoquent des picotements désagréables. Elle survient en cas de sudation trop importante et de mauvaises conditions d'hygiène. Une autre forme d'éruption cutanée chez l'enfant, c'est l'érythème fessier du nourrisson. Cette apparition des boutons est favorisée par la macération des selles sur les fesses du bébé.
Dans certaines situations, les praticiens indiquent que l'éruption est révélatrice de maladies rares et complexes. Aussi, dans de tels cas, on peut voir d'autres signes comme la fièvre, des douleurs articulaires, voire certaines maladies graves qui sont généralement liées au sang.
Issaka Saïdou(onep)
05/07/17

Société

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Uni…

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Unis) : La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou met en exergue les actions de la Fondation Guri Vie Meilleure

Après avoir pris une part active au Forum mondial sur la nutrition infantile, à Montréal, au Canada, au cours duquel elle a plaidé en faveur d'une nutrition infantile abondante et de qualité, la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou se trouve depuis lundi à New York, aux Etats Unis d'Amérique, pour honorer de sa présence la réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS) qui se tient en ...

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (C…

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : Un bilan réconfortant, en dépit que certaines contingences

Après cinq jours d'intenses activités, les travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017 du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) ont pris fin, hier après-midi, au Palais des congrès de Niamey, sur une note de satisfaction générale. C'est le président de ladite institution, M. Moussa Moumouni Djermakoye qui a présidé la cérémonie de clôture desdits travaux. La fin de ces travaux coïncidant avec la fin de la...

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Le Premier ministre chef du gouvernement, SEM. Brigi Rafini, a présidé, le samedi dernier, la cérémonie de lancement officiel de la Cure Salée ou Tinekert, grand rassemblement des éleveurs. La cure salée, l'évènement annuel le plus important de la localité de In 'Gall s'est tenue comme à l'accoutumée au pied de la petite palmeraie sous la Présidence du Premier ministre chef du gouvernement SEM Brigi Rafini qui pour la circonstance était...

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ens…

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ensemble», déclare SE. Brigi Rafini, Premier ministre, Chef du Gouvernement

«Chers Invités ;Chers Eleveurs ;Population d'Ingall ;Par la grâce de Dieu, nous nous retrouvons, à nouveau, à Ingall, comme il est de coutume, pour la traditionnelle Cure salée. Je voudrais me réjouir de la qualité de l'accueil dont nous avons été l'objet, et saluer cette population d'Ingall si généreuse et si hospitalière ; une générosité et une hospitalité jamais démenties. Générosité et hospitalité légendaires des habitants, auxquell...

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Les festivités entrant dans le cadre de la célébration de la fête annuelle des éleveurs communément appelée ''Cure Salée'' se poursuivent activement à Ingall. Le thème de cette édition 2017 est « Pastoralisme, vecteur de paix au Sahel». Présent à Ingall, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, M. Brigi Rafini, après avoir donné le coup d'envoi des manifestations, a effectué plusieurs visites, samedi dernier. C'est ainsi qu'il a visit...

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

C'est avec une profonde consternation que la Rédaction de l'ONEP a appris la disparition, vendredi dernier du journaliste Joseph Seydou Allakaye, des suites d'une maladie. L'enterrement a eu lieu, le samedi 16 septembre après-midi au cimetière de Yantala, à Niamey. Il laisse une veuve, des orphelins et des petits-fils. Cité parmi les doyens de la presse nigérienne, Joseph Seydou Allakaye, a fait ses premier pas dans la presse nationale ...

Intervention de la Première Dame au Forum Mondial sur la Nutrition Infantile (GCNF) à Montréal, au Canada : Hadjia Aissa…

Intervention de la Première Dame au Forum Mondial sur la Nutrition Infantile (GCNF) à Montréal, au Canada : Hadjia Aissata Issoufou appelle les partenaires pour un accompagnement conséquent des programmes d'alimentation scolaire et de nutrition infan

La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou participe au Forum mondial sur la nutrition infantile (GCNF) qui se tient du 17 au 21 septembre 2017 à Montréal au Canada. A cette occasion, la première Dame a prononcé un discours devant une assistance constituée de la Présidente du Forum mondial sur la Nutrition, du Directeur du Centre d'excellence du PAM, des ministres issus des pays participants, des représentants du corps diplomatique et des...

Le Chef de l'Etat préside deux cérémonies de prestation de serment : Le 1er président de la Cour de Cassation et un nouv…

Le Chef de l'Etat préside deux cérémonies de prestation de serment : Le 1er président de la Cour de Cassation et un nouveau membre de la Cour Constitutionnelle, renvoyés à l'exercice de leurs fonctions

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a présidé vendredi dernier, dans la matinée deux cérémonies de prestation de serment : la première concernant un nouveau membre de la Cour de cassation et la seconde un nouveau membre de la Cour Constitutionnelle. Les prestations de serment se sont déroulées dans l'auditorium Sani Bako du Ministère des Affaires Etrangères.Pour le 1er acte de ces deux cérémonies, c'es...

Lancement officiel de l'approche ''Police de proximité'' projet REGARDS à Bankilaré : Pour une gestion efficace et parti…

Lancement officiel de l'approche ''Police de proximité'' projet REGARDS à Bankilaré : Pour une gestion efficace et participative de la sécurité communautaire

Le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Mohamed Bazoum, a procédé, samedi dernier à Bankilaré, au lancement officiel de l'approche Police de proximité à travers le projet « Renforcement de l'Engagement des Communautés pour la Gestion Alerte des Risques de Déstabilisation Sociales et Sécuritaires » (REGARDS). La cérémonie de lancement s'es...

Conseil Supérieur de la Communication (CSC) : Plaidoyer en faveur de l'adoption des textes sur la communication

Conseil Supérieur de la Communication (CSC) : Plaidoyer en faveur de l'adoption des textes sur la communication

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) a organisé, hier matin, une rencontre de plaidoyer pour informer et sensibiliser les participants sur la nécessité d'adopter des textes. Cette rencontre s'est déroulée dans la salle de réunion du CSC, en présence de représentants des institutions et ministères.Le président du Conseil Supérieur de Communication, M. Abourahamane Ousmane, a fait part dans son intervention que « plusieurs avant...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit les escapades démentielles à la ''Pilule'' et les virées dans les lieux vaporeux des ...

vendredi 15 septembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.