Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

L'ulcère d'estomac : Comment comprendre ses manifestations et parer au plus pressé


santLes douleurs abdominales qui ont tendance à survenir quelques temps après les repas, méritent qu'on leur accorde quelques attentions car elles ne sont pas à négliger. Une brûlure, une crampe à l'estomac, une faim douloureuse...c'est ainsi que l'ulcère se manifeste. Cette plaie capricieuse, qui s'entête à se cicatriser, fait souffrir le martyre. Il est important disent les praticiens de comprendre ses manifestations et, éventuellement, comment parer au plus pressé...
Les gastro-entérologues, ces médecins spécialistes des maladies du tube digestif, expliquent que l'ulcère est une perte de substances, c'est-à-dire une plaie soit au niveau de la peau soit à la surface intérieure d'un organe creux comme l'estomac ou l'intestin. Cette plaie, qui n'a aucune tendance à guérir spontanément, peut siéger sur l'estomac ou sur la partie initiale de l'intestin qui fait suite à l'estomac et qu'on appelle duodénum. Les médecins parlent en général d'ulcère duodénal. La maladie apprend-on est surtout fréquente chez les personnes qui ont entre 45 et 55 ans mais peut s'installer aussi chez le sujet jeune ou le vieillard. Il existe aussi d'autres ulcères tels que celui du pancréas et de l'intestin grêle. Mais le plus fréquent c'est l'ulcère gastroduodénal ! Ses causes réelles ? Si hier elles étaient mal connues, de plus en plus les investigations scientifiques tendent à attester qu'un agent causal a été mis à jour. Il s'agit d'une bactérie, de son nom scientifique Helicobacter Pylori.
Place donc aux antibiotiques pour venir à bout du mal. Mais si le débat a longtemps achoppé sur les causes, il n'en demeure pas moins que de nombreux facteurs sont connus pour déclencher le mal, la maladie. Le facteur le plus courant est l'acidité gastrique. Autrement dit la production par l'estomac d'une quantité trop élevée d'acide chlorhydrique. A titre indicatif nous renseignent les diététiciens, une personne normale produit 500 ml d'acide chlorhydrique pur. L'ulcéreux en fabrique près du double, soit 900 ml. Cette sécrétion est commandée par les nerfs, les hormones, les émotions, les soucis répétés. Aussi, au nombre des facteurs favorisant l'ulcère, il faut retenir surtout le régime alimentaire, notamment les épices, les boissons alcoolisées, le café ou le thé, les restrictions alimentaires, le jeûne prolongé. Il y a aussi des médicaments qui peuvent créer l'ulcère ou le «réveiller». C'est le cas de l'aspirine, des corticoïdes (substances chimiques voisines des hormones sécrétées par les glandes surrénales), ainsi que d'autres produits dits anti-inflammatoires utilisés dans le traitement des rhumatismes. Ces produits agissent en creusant la muqueuse gastrique et la paroi de l'intestin. L'hérédité y est aussi pour quelque chose dans la manifestation de l'ulcère car il y a des familles qui comptent des ulcéreux sur plusieurs générations.
Pour ce qui est des signes de l'ulcère les praticiens indiquent qu'il s'agit le plus souvent d'une douleur située à l'épigastre ; juste en face de l'estomac à quatre ou cinq travers du doigt sur la ligne médiane verticale partant du milieu du ventre. Dans nos langues nationales nous appelons cette zone «biné» en Zarma et «Kirji» en Hausa. Une traduction littéraire fait croire à des maux de cœur. Ce n'est pas le cœur rassurent les techniciens, c'est l'estomac ou le duodénum. Toutefois, ils précisent que le caractère particulier de la douleur ulcéreuse n'est pas son siège ; c'est son horaire et sa périodicité : horaire parce que c'est une douleur qui se manifeste après le repas (30 mn à 1 h 30 après le repas). Elle va durer 1 h ou 2 h. Le patient ressent une brûlure, une crampe à l'estomac, une faim douloureuse. Il a mal dans le dos. La douleur ne sera calmée que par l'alimentation ou un sédatif (médicament contre les douleurs), habituellement une poudre appelée pansement gastrique.
Pour ce qui est de la périodicité de la douleur ulcéreuse, c'est lorsqu'elle suit le rythme de l'alimentation dans la journée. Après chaque repas, quand l'estomac est vide vers 10 h du matin, ensuite vers 16 h-18 h puis vers 2 h ou 4 h du matin. Et cela tous les jours pendant deux à trois semaines. Cette douleur est rythmée par les saisons dans l'année. Elle apparaît surtout en saison froide (comme l'asthme, en général), mais cela dépend des individus. Puis elle disparaît des mois, voire des années pour réapparaître ensuite. L'ulcère de l'estomac ou du duodénum, tant qu'il n'est pas cicatrisé, reste une menace sérieuse pour la vie de l'individu. Le stade le plus redouté c'est lorsque la plaie touche un vaisseau : le patient va saigner et vomir du sang. Et si cette plaie se creuse davantage, l'estomac (ou l'intestin) va être percé, perforé. Le contenu se déverse dans le ventre et se mélange avec les intestins.
L'infection se déclenche ; le malade ne peut plus aller aux selles puisque tout ce qu'il mange se déverse sur le ventre qui se durcit... Les douleurs sont atroces. Les médecins parlent alors d'occlusion intestinale, maladie très grave qui conduit à la mort en l'absence d'un traitement efficace. Outre cette complication de l'ulcère gastro-duodénum, il y a aussi deux autres qu'il faut craindre avertissent les praticiens : la sténose du pylore ou de l'estomac et la cancérisation de l'ulcère encore appelée dégénérescence maligne. Les médecins expliquent qu'il faut entendre par «sténose du pylône» le rétrécissement de la zone des aliments de l'estomac dans le duodénum. En effet, l'ulcère, à force de se remanier rétrécit l'orifice de passage créant ainsi un véritable garrot sur l'estomac qui ne se vide plus. Et lorsqu'il va se dilater, le patient vomira tout ce qu'il a mangé et, fait curieux, le matin au réveil, sans avoir rien mangé, il va vomir les aliments absorbés la veille et non digérés.
Le malade va maigrir, s'affaiblir et mourir d'infection s'il n'est pas opéré car à ce stade le traitement médical est non seulement dépassé, mais inefficace. Il en est de même pour la cancérisation de l'ulcère qui exige une opération chirurgicale, sinon le malade risque de succomber aux complications d'un cancer d'estomac. Ici la douleur n'est plus périodique, elle est permanente. Le patient perd l'appétit et maigrit. Mais toujours est-il que selon certains praticiens, seul l'ulcère de l'estomac peut se cancériser. Celui du duodénum ne dégénère pratiquement pas, autrement dit ne se transforme pas en cancer.

Issaka Saïdou(onep)

Bien-être des enfants : Les éruptions cutanées chez les enfants
Les éruptions sur le corps des enfants sont des motifs fréquents de consultations dans nos formations sanitaires. Elles constituent une préoccupation quotidienne des parents. Selon des praticiens qui interviennent dans le domaine, les éruptions cutanées chez l'enfant peuvent être soit d'origine infectieuse, soit allergique, soit directement liées aux conditions de vie et d'hygiène de l'enfant.
Les praticiens nous expliquent que les éruptions sont de forme, d'aspect très variable. Elles peuvent apparaître sur la forme : d'un érythème ou tâche brunâtre si c'est sur une peau noire, cela peut être diffus ou localisé. On peut aussi recenser des éruptions cutanées sous la forme de papule ou petit bouton surélevé sur la peau ; de vésicule, élevures cutanées de petite taille remplies de liquide clair. Si celui-ci s'infecte précisent les techniciens, il s'agit de pustule. Si la vésicule est de grande taille, il s'agit d'une bulle. On peut également observer des éruptions sous forme de petites tâches hyperpigmentées qui, en se regroupant, peuvent donner de véritables hématomes. Enfin, il y a des éruptions qui se présentent sous l'aspect d'une peau qui se décolle en fins lambeaux ou squames. Tous ces différents aspects peuvent être associés et l'éruption initiale se modifie souvent en taille, en aspect comme apparition de croûte, crevasse, et ceci de par son évolution propre ou à cause du grattage de la peau par l'enfant même.
Quelles peuvent être les causes des éruptions cutanées chez un enfant ? Les praticiens disent que c'est beaucoup plus les infections qui sont des causes fréquentes d'éruption. Ensuite, viennent les allergies et les conditions d'environnement et d'hygiène. Pour ce qui est des infections comme causes d'éruption cutanée, il y a les infections virales parmi lesquelles ont peut trouver la rougeole, l'herpès etc... Il y a aussi des infections bactériennes comme cause d'éruption sur la peau des enfants. Dans le lot, on retiendra que le staphylocoque, cette bactérie provoque souvent des boutons sales, douloureux ou des furoncles. Le staphylocoque est aussi responsable, avec une autre bactérie qu'on appelle le streptocoque, d'infections de la peau ou impétigo.
Les conditions d'environnement et d'hygiène peuvent également être la cause d'éruption cutanée. Ainsi, les piqûres d'insectes comme les moustiques ou les araignées, provoquent de nombreuses éruptions qui démangent et sont parfois très douloureuses. La peau peut aussi être colonisée par les champignons. Il y a aussi ce que les techniciens appellent la « bourbouille ». Elle est faite d'éruption de petits éléments de quelques millimètres qui provoquent des picotements désagréables. Elle survient en cas de sudation trop importante et de mauvaises conditions d'hygiène. Une autre forme d'éruption cutanée chez l'enfant, c'est l'érythème fessier du nourrisson. Cette apparition des boutons est favorisée par la macération des selles sur les fesses du bébé.
Dans certaines situations, les praticiens indiquent que l'éruption est révélatrice de maladies rares et complexes. Aussi, dans de tels cas, on peut voir d'autres signes comme la fièvre, des douleurs articulaires, voire certaines maladies graves qui sont généralement liées au sang.
Issaka Saïdou(onep)
05/07/17

Société

Atelier régional de formation sur les risques liés aux menaces nucléaires et radiologiques : Reflexions sur la facilitat…

Atelier régional de formation sur les risques liés aux menaces nucléaires et radiologiques : Reflexions sur la facilitation d'échanges sur la sécurité nucléaire régionale

La Haute Autorité Nigérienne à l'Energie Atomique (HANEA), en collaboration avec l'Agence International de l'Energie Atomique(AIEA), organise, depuis hier à Niamey, un atelier régional de formation sur l'utilisation d'une approche basée sur les risques liés aux menaces nucléaires et radiologiques. Cette formation qui durera quatre(4) jours réunit des cadres supérieurs de plusieurs pays africains ; elle leur permettra entre autres, d'ini...

Accident de la route au Rond-point Kirkissoye de Niamey : Un automobiliste renverse quatre personnes, les riverains ince…

Accident de la route au Rond-point Kirkissoye de Niamey : Un automobiliste renverse quatre personnes, les riverains incendient son véhicule

La mauvaise conduite sur la route et l'imprudence des jeunes conducteurs est une constance à Niamey. Une situation qui provoque régulièrement des accidents souvent mortels et au meilleur des cas, des dommages matériels importants. Dimanche encore, un autre "fou du volant" a failli ôter la vie à de paisibles commerçants à côté du rond-point Kirkissoye. Il a toutefois blessé grièvement quatre personnes. Mais son véhicule a été brûlé par l...

Ouverture de la session ordinaire du Conseil Supérieur de la Communication : Examen et validation du guide sur l'accès à…

Ouverture de la session ordinaire du Conseil Supérieur de la Communication : Examen et validation du guide sur l'accès à l'information publique et aux documents administratifs

Les travaux de la session ordinaire du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) au titre du mois de juillet ont commencé hier matin. C'est le président du CSC M. Abdourahmane Ousmane qui en a présidé la cérémonie d'ouverture. Six (6) points sont inscrits à l'ordre du jour de cette session. Il s'agit de l'examen et l'adoption du procès-verbal de la session ordinaire du mois de juin 2017 ; informations sur le Conseil ; examen et valida...

Début des soutenances à l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC) : Des sou…

Début des soutenances à l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC) : Des soutenances dans de bonnes conditions malgré une année scolaire tumultueuse

La directrice générale de l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC), Mme Ousmane Fatouma Saley a procédé hier, au lancement officiel de la première session de soutenances de mémoires de fin de formation pour les cycles moyen et supérieur de l'Institut. Au total, 122 étudiants, toutes filières confondues doivent présenter leurs mémoires au cours de cette session.Les soutenances se dérouleront ...

Lutte contre la dégradation des terres : Politique nigérienne pour la restauration des terres, sélectionnée pour le prix…

Lutte contre la dégradation des terres : Politique nigérienne pour la restauration des terres, sélectionnée pour le prix international

Le Future Policy Award 2017 a établi une liste des meilleures politiques consacrées à lutter contre la dégradation des terres, un des défis majeurs pour l'humanité et qui menace la sécurité alimentaire, les moyens de subsistance, ainsi que la santé de centaines de millions de personnes.Les six politiques sélectionnées viennent d'Australie, du Brésil, de la Chine, de la région du Tigré en Ethiopie, de la Jordanie et du Niger. L'initiativ...

Fin de la visite de travail du Médiateur de la République au Maroc : Me Ali Sirfi Maïga et M. Abdoul Aziz Benzakour ont …

Fin de la visite de travail du Médiateur de la République au Maroc : Me Ali Sirfi Maïga et M. Abdoul Aziz Benzakour ont signé un mémorandum d'entente

Le Médiateur de la République du Niger, Me Ali Sirfi Maïga, a séjourné la semaine dernière au Maroc dans le cadre d'une visite de travail et d'amitié sur invitation de son homologue du Royaume chérifien M. Abdoul Aziz Benzakour. A l'issue de leur concertation, les Médiateurs des deux pays frères et amis ont signé un mémorandum d'entente, fixant ainsi les bases d'une coopération fructueuse entre les deux institutions sœurs.Au cours de ce...

DIFFA / Mission de travail du ministre de l'Entreprenariat des Jeunes : Le ministre Ibrahim Issifi Sadou a effectué plus…

DIFFA / Mission de travail du ministre de l'Entreprenariat des Jeunes : Le ministre Ibrahim Issifi Sadou a effectué plusieurs visites

Le ministre de l'Entreprenariat des Jeunes, M. Ibrahim Issifi Sadou, était en mission de 72heures dans la région de Diffa. A son arrivée vendredi dernier à l'aérodrome de Diffa, M. Ibrahim Issifi Sadou a été accueilli à la passerelle de l'avion par le Gouverneur de la région entouré de ses plus proches collaborateurs. Après un accueil chaleureux digne de l'hospitalité du Manga, le ministre a été salué par les responsables civils et mili...

Fin de formation du 5ème Contingent de la MUNISMA à Ouallam : 850 soldats prêts à se déployer au Mali

Fin de formation du 5ème Contingent de la MUNISMA à Ouallam : 850 soldats prêts à se déployer au Mali

Après 10 semaines d'entrainements intenses, le 5ème contingent nigérien de la Mission multidimensionnelle intégrée des nations unies pour la stabilisation du Mali (MUNISMA) est prêt à se déployer sur le terrain au Mali. Mais avant, une cérémonie de remise des attestations consacrant la fin de la formation ACOTA a été organisée le vendredi dernier au Centre de maintien de la paix de Ouallam, à une centaine de kilomètres au nord de Niamey...

Organisation internationale de la Francophonie (OIF) : Notre compatriote Dr. Boubacar Issa Abdourhamane, Représentant pe…

Organisation internationale de la Francophonie (OIF) : Notre compatriote Dr. Boubacar Issa Abdourhamane, Représentant permanent de l'OIF, présente ses lettres d'accréditation à l'UA et à la CEA

Nommé par la Secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie, S.E Michaëlle Jean, au poste de Représentant permanent de l'OIF, le 24 mars 2017, notre compatriote, Dr. Boubacar Issa Abdourhamane, vient de présenter ses lettres d'accréditation au Président de la Commission de l'Union Africaine et au Secrétaire Exécutif de la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (CEA).Cette nomination de Dr. Boubac...

Mise en application de la valeur transactionnelle sur le cordon douanier : Les services des douanes appellent les opérat…

Mise en application de la valeur transactionnelle sur le cordon douanier : Les services des douanes appellent les opérateurs à se conformer aux dispositions en vigueur

La direction générale des douanes, par la voie de son directeur de l'audit et de contrôle interne, l'inspecteur principal des douanes Amadou Petitot Oumarou a rendu public, vendredi dernier un avis à l'attention des usagers du service des douanes. Dans cette sortie médiatique, il était question pour les douanes nigériennes d'informer l'opinion publique et particulièrement les opérateurs économiques et les déclarants en douanes sur la dé...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Au bord du fleuve à Tillabéri : Un carrefour d'act…

Au bord du fleuve à Tillabéri : Un carrefour d'activités commerciales et de prestation de services divers

Tillabéri, «la capitale du fleuve», chef de lieu de région du même nom est à un peu plus d...

mardi 25 juillet 2017

Campagne agricole : Les vœux d'un agropasteur

Campagne agricole : Les vœux d'un agropasteur

À quelques encablures de la commune rurale de Sansané Haoua, à environ 80 kilomètres à l'o...

mardi 25 juillet 2017

Le marché de Tillabéri : Entre tradition et modern…

Le marché de Tillabéri : Entre tradition et modernité, un marché atypique

C'est un grand marché bihebdomadaire dont les rendez-vous ont lieu tous les mercredis et d...

mardi 25 juillet 2017

L'air du temps

Drift : ces jeunes qui flirtent avec la mort

Drift : ces jeunes qui flirtent avec la mort

Des milliers de jeunes gens, filles et garçons, attroupés autour d'un espace dégagé. Au mi...

vendredi 21 juillet 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.