Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Baccalauréat 2017 à Niamey : Début et déroulement des examens satisfaisants dans la capitale


bac-1Les épreuves de Baccalauréat session 2017, ont commencé hier matin sur l'ensemble du territoire national. Quarante-six mille neuf cent soixante-douze (46 972) candidats sont appelés à affronter les épreuves de français dès la première heure de la matinée d'hier. Niamey la capitale compte 43 des 125 jurys répartis à travers le pays.
Comme l'avait dit et souhaité le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation dans un entretien qu'il nous accordé à quelques jours du Jour J, les examens ont démarré, « pile à l'heure », comme prévu par les services des examens du Bac à 8h. Les candidats ont découvert les trois sujets au choix soumis à eux pour l'épreuve de français. Ils avaient eu à choisir entre le résumé de texte, le commentaire composé et la dissertation. À la Faculté de lettres de l'Université Abdou Moumouni de Niamey, site abritant plusieurs jurys, les examens vont bon train. Le jury VI précisément, Dr Adamou Abdoulaye et son staff sont déjà affairés à centraliser les copies des premiers candidats. Le jury VI a bien commencé et tout se passait normalement. Dr Adamou a relevé un seul cas de candidats ayant perdu sa carte et la question a été rapidement réglée à la faveur du candidat.
Tous les matériels pour l'organisation des examens requis sont disponibles et mis à la disposition des organisateurs. Pour lui, l'organisation est nettement meilleure à celle de l'année dernière. Dans les autres jurys logés dans l'enceinte de la même faculté tout se déroule bien également. Les candidats ayant fini leur épreuve sont déjà dehors. Il était11h, soit un peu plus de 3 heures après le lancement des examens. Dans les salles d'examens seuls quelques candidats cogitaient encore sur leurs copies tandis que la majorité de candidats déambulait dans la cour de la faculté, qui pour un petit goûter, qui pour des échanges sur les épreuves. C'est dans cette ambiance que nous avons rencontré Mlle Djibo Ibrahim Aichatou, assise sur un banc avec quelques amis à la fin de l'épreuve de français.
Toute souriante et surtout heureuse que la session se soit tenue après une année mouvementée, la candidate ne trouve rien à reprocher à l'organisation des examens, soulignant qu'il n'y a pas eu de retard pour le début des épreuves et elle dit avoir trouvé tous les sujets abordables. Son souhait est tout naturellement celui des 46.971 autres candidats : admettre au baccalauréat. Et sur son projet, elle nourrit l'ambition d'étudier le droit. bac-2Tout près d'elle, Djibo Doulaye sorti de la salle s'est réjoui de la qualité de l'organisation. Lui aussi a trouvé les trois sujets de français abordables et la sécurité des lieux bien assurée par les forces de l'ordre déployées sur le site et devant tous les jurys. Pour le candidat Gado Adamou Almoustapha l'organisation de cette année lui semble bien faite pour le début dans la mesure où, souligne-t-il, aucun problème n'a été relevé au niveau de leur jury. Il dit n'en avoir échos d'ailleurs au niveau des autres jurys logés à la faculté des lettres. Il a trouvé les épreuves « un peu abordables » et a apprécié la présence des forces de l'ordre qui sécurisent bien les lieux.
M. Julien Abdoul Majid Clément candidat au Bac A4 session juillet 2017, rencontré au jury 7 logé dans l'enceinte de la faculté des lettres et des sciences humaines de l'université Abdou Moumouni témoigne « ce matin nous avions composé sur la première épreuve qui est celle de français pour une durée de 4 h ; l'épreuve de français est composée de trois sujet au choix, personnellement moi j'ai opté pour le troisième sujet qui est celui du commentaire composé car je l'ai trouvé très abordable, mais en général l'épreuve de français a été abordable et je souhaite que les autres les seront aussi » a-t-il expliqué. Il a souligné cependant un petit retard de 20 minutes lié au commencement de cette épreuve de français. « Pour l'instant tout se déroule dans le calme et on souhaite seulement le respect de l'heure », a-t-il dit.
Mlle Djibo Kimba Maimouna, candidate au bac A4 au jury 7, dit avoir choisi la dissertation qu'elle a trouvée très facile. « L'épreuve de français a été globalement abordable » a-t-elle affirmé tout en souhaitant que les autres le soient aussi. Dalla Garouma Lawan candidat au même jury 7, a estimé que l'épreuve de français a été très facile. « Pour le moment on n'a pas rencontré de difficulté concernant l'organisation, tout s'est bien passé car on a commencé à l'heure », a-t-il dit. Au lycée Issa korombé, site abritant une demi-douzaine de jurys, les premières épreuves sont déjà terminées à la mi-journée. Pour Mlle Hamsatou Hamidou Djibo, candidate rencontrée au jury 9 logé dans l'enceinte du lycée Issa Korombé de Niamey, les sujets de français proposés aux candidats ce matin-là ont été très abordables. Pour ce qui est de l'organisation, elle trouve que tout s'est passé dans les règles, les copies et les épreuves ont distribuées à temps et l'examen a commencé à l'heure.
Le président du jury XI Dr Abarchi Idrissa qui recevait les dernières copies qu'il centralisait a confié que tout a bien démarré et se déroule comme souhaité. Tous les candidats ont répondu présents, les forces de l'ordre sont bien présentes également pour sécuriser le site.
Zabeirou Moussa et Yacine Hassane
12/07/17

Société

Installation de la cellule nationale de normalisation des sceaux et armoiries du Niger : Mieux réglementer l'utilisation…

Installation de la cellule nationale de normalisation des sceaux et armoiries du Niger : Mieux réglementer l'utilisation des attributs de l'Etat

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M Marou Amadou, a officiellement installé, hier jeudi 16 novembre, la cellule nationale de normalisation des armoiries et sceaux. La cellule est un organe composée de huit (8) membres issus de plusieurs institutions à savoir la Présidence de la République, l'Assemblée Nationale, le Cabinet du Premier ministre, les Ministères de la Défense nationale, de l'Intérieur, de la Justice, de la Renais...

Célébration de la fête du Roi de Belgique : L'ambassadeur de Belgique au Niger donne une réception

Célébration de la fête du Roi de Belgique : L'ambassadeur de Belgique au Niger donne une réception

Dans le cadre de la célébration de la fête du Roi, en l'honneur de sa Majesté le Roi Philippe, SE l'ambassadeur de Belgique au Niger, Pierre Charlier a offert, mercredi dernier, à l'hôtel les Rôniers, une réception pour marquer l'importance de cette fête. Y ont assisté, les membres du gouvernement, ceux du Corps diplomatique ainsi que plusieurs personnalités.Dans son allocution, l'ambassadeur de Belgique a souligné que cette date est l'...

Télécommunications au Niger : Niger Télécoms lance l'Internet 3G TURBO

Télécommunications au Niger : Niger Télécoms lance l'Internet 3G TURBO

La compagnie de téléphonie nationale Niger Télécoms entend offrir bientôt la possibilité à ses abonnés de surfer sur la vague Internet révolutionnaire de troisième génération, l'Internet 3G qui fournit l'Internet Haut débit. L'annonce en a solennellement été faite, hier jeudi 16 novembre, par le directeur général M Abdou Harouna lors d'une conférence de presse. Cette annonce tant attendue par les centaines de milliers d'abonnés de la Ni...

Séance d'information et de sensibilisation sur le financement sur la Table Ronde de Paris du 13 et 14 décembre : Pour la…

Séance d'information et de sensibilisation sur le financement sur la Table Ronde de Paris du 13 et 14 décembre : Pour la réussite de cette rencontre de mobilisation des financements du nouveau PDES (2017-2021)

Le Niger va organiser les 13 et 14 décembre 2017 à Paris une Table Ronde sur le financement du nouveau Plan de Développement Economique et Social (2017-2021) du pays. À moins d'un mois de la tenue de cet important événement intitulé « un Niger renaissant pour un peuple prospère », la ministre du Plan, Mme Kane Aichatou Boulama, et le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération , de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Ex...

Lancement du projet «Appui-conseil en matière de politique migratoire GIZ-APM » : Un projet pour appuyer le Niger dans s…

Lancement du projet «Appui-conseil en matière de politique migratoire GIZ-APM » : Un projet pour appuyer le Niger dans ses efforts de lutte contre le phénomène de la migration irrégulière

La coopération allemande, à travers la GIZ, vient de lancer un nouveau projet dénommé « appui-conseil en matière de politique migratoire au Niger » (GIZ-APM). C'est le ministre d'Etat, ministre de l'intérieur, de la sécurité publique, de la décentralisation et des affaites coutumières et religieuses M. Mohamed Bazoum qui a présidé la cérémonie du lancement officiel de ce projet le 14 novembre à l'hôtel Soluxe de Niamey.Pays charnière, à...

Communiqué du Secrétariat Général du Gouvernement : Le Chef de l'Etat a signé un décret portant inscription et promotion…

Communiqué du Secrétariat Général du Gouvernement : Le Chef de l'Etat a signé un décret portant inscription et promotion au sein des Forces Armées Nigériennes

Le Président de la République, Chef de l'Etat, Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou a signé un (1) décret, portant inscription et promotion au sein des Forces Armées Nigériennes.Aux termes de ce décret, sont inscrits au tableau d'avancement complémentaire et promus au grade supérieur au titre de l'avancement exceptionnel, les Officiers Généraux des Forces Armées Nigériennes dont les noms suivent, pour compter du 1er novembre 2017....

A la Présidence de la République : Décret portant acquisition de la nationalité nigérienne par option

A la Présidence de la République : Décret portant acquisition de la nationalité nigérienne par option

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a signé, hier, un décret portant acquisition de la nationalité nigérienne par option. Par ce décret :Article Premier : Conformément à l'article 13 de la loi n°2014-60 du 5 novembre 2014, portant modification de l'ordonnance n°84-33 du 23 août 1984, portant code de la nationalité nigérienne, modifiée par l'ordonnance n°88-13 du 18 février 1988, modifiée par l'Ordonna...

Projet d'accompagnement communautaire à la prévention de la transmission VIH de la mère à l'enfant : La Première Dame Ha…

Projet d'accompagnement communautaire à la prévention de la transmission VIH de la mère à l'enfant : La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou préside la cérémonie de lancement

Apres avoir enregistré des résultats probants dans la mise en œuvre du projet d'accompagnement à la prévention de la transmission VIH Sida de la mère à l'enfant en 2014, la fondation Guri Vie Meilleure vient de reconduire le projet dans vingt centres de santé intégrés de la région de Niamey pour une durée de 12 mois. C'est la première Dame Hadjia Aissata Issoufou, présidente de la Fondation Guri Vie Meilleure et par ailleurs marraine de...

Maradi/Lutte contre la pauvreté : Les parlementaires de la CAJI s'imprègnent de l'impact des filets sociaux

Maradi/Lutte contre la pauvreté : Les parlementaires de la CAJI s'imprègnent de l'impact des filets sociaux

Une mission composée d'une quinzaine de députés membres de la Commission Affaires juridiques et institutionnelles (CAJI), conduite par l'Honorable Souley Dioffo, a séjourné du 10 au 11 novembre derniers, dans la région de Maradi, afin de constater de visu l'impact du Projet Filets sociaux sur les populations démunies, plus particulièrement celles des communes de Kornaka et de Gabi. Ces visites ont permis aux élus nationaux d'appréhender...

Prestation de serment à la Cour Constitutionnelle de Niamey : Dix membres de la CENI renvoyés à l'exercice de leurs fonc…

Prestation de serment à la Cour Constitutionnelle de Niamey : Dix membres de la CENI renvoyés à l'exercice de leurs fonctions

Après leur installation le 05 novembre dernier, les membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), ont prêté serment hier, devant la Cour Constitutionnelle de Niamey. Cette cérémonie présidée par le vice-président de la Cour Constitutionnelle M. Narey Oumarou en présence du ministre d'Etat en charge de l'Intérieur M. Mohamed Bazoum, et de plusieurs témoins, consacre une obligation réglementaire qu'impose la Constitut...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Il y a comme un vent de débâcle et de panique qui plane sur la tête des groupes armés qui ...

vendredi 17 novembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.