Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Conférence de presse de l'Ambassadeur de la République de Turquie au Niger : « Nous sommes engagés à combattre la FETÔ avec les trois choses qu'ils méprisent le plus: l'Etat de Droit, la moralité, et la démocratie », a déclaré SE Huseyin Ôzdemir


turquieÀ l'occasion du premier anniversaire de la tentative manquée du coup d'Etat du 15 juillet 2016 dont les auteurs sont selon les autorités turques, les disciples de Fetullah Gtilen, l'Ambassadeur de la République de Turquie au Niger, SE Huseyin Ôzdemir a animé, vendredi dernier, une conférence de presse. Lors de cette sortie médiatique l'Ambassadeur Huseyin Ôzdemir à donné d'amples précisions sur les événements survenus le 15 juillet 2016 en Turquie, mais aussi assuré que son pays continue à se battre pour surmonter le traumatisme de cette menace existentielle.
« Le 15 juillet n'était pas un putsch typiquement militaire. Aux premiers repérages des avions de combat survolant Ankara et Istanbul, nous avions compris que quelque chose n'allait pas. Dans les heures qui suivaient, ce sentiment s'était intensifié par les accomplissements horribles que c'était au-delà d'un Coup d'Etat militaire et que les auteurs de cette ignoble entreprise étaient les disciples de Fetullah Gtilen, l'homme qui se fait appeler "Imam de l'Univers" ». C'est en ces termes pleins d'émotion que l'Ambassadeur de la République de Turquie au Niger a débuté son exposé, estimant qu'il est impossible de trouver les mots appropriés pour décrire « la brutalité et la perfidie » que les putschistes avaient déployées cette nuit-là. « C'était le pire acte de terreur jamais connu dans l'histoire de la République de Turquie », a-t-il précisé.
Selon SE Huseyin Ôzdemir, les putschistes ont utilisé du matériel militaire mortel contre des civils innocents qui étaient descendus dans les rues pour protéger leurs institutions démocratiques. « Ils ont tué du personnel militaire fidèle qui les avait pris pour des frères d'arme ainsi que des officiers qui avaient refusé de prendre part à cette tentative. Les putschistes ont utilisé des avions de combat pour bombarder la Grande Assemblée Nationale de Turquie, le Palais Présidentiel, le Siège du Service National de Renseignements dans le but de les soumettre. Ils ont tenté d'assassiner le Président de la République et le Premier Ministre. Cette nuit-là, ils ont ôté la vie à 250 citoyens turcs et blessé plus de 2000 personnes », a-t-il expliqué. Pour l'ambassadeur de Turquie, le 15 juillet était une épreuve de force et de persévérance pour la démocratie et l'Etat turc. « Nous sommes fières d'avoir passé ce test. Tous les partis politiques, ceux dans le gouvernement et ceux de l'opposition, les éléments des forces armées non infectés, les forces de police et les médias se sont dressés contre les putschistes », a-t-il dit.
Avant tout, « c'était le peuple turc issu de tous les milieux et opinions politiques qui avait résisté et montré un exemple historique de solidarité en se tenant debout face aux chars et réclamant ses droits démocratiques », a-t-il ajouté. « À la date d'aujourd'hui, plus de 345 institutions qui étaient fermées ont été rouvertes. Plus de 34.000 fonctionnaires ont été réintégrés à travers les conseils de révision administrative », a-t-il indiqué. « Nous continuons notre coopération dans un esprit de dialogue constructif avec les mécanismes internationaux, incluant le Conseil de l'Europe et l'OSCE » a-t-il assuré. « La Turquie est engagée à combattre la FETÔ (l'Organisation Terroriste Fetullah Gûlen) avec les trois choses qu'ils méprisent le plus: l'Etat de droit, la moralité, et la démocratie », a déclaré l'ambassadeur. « Nous sommes déterminés à renforcer notre légitimité démocratique, parce que nous savons que c'est la seule manière de contrecarrer le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations. Nous sommes déterminés à combattre ces ennemis de la démocratie par la démocratie », a-t-il poursuivi.
Soulignant que le PKK et DEASH sont « les plus dangereuses organisations terroristes », l'ambassadeur de Turquie précise que FETÔ n'est pas un petit mouvement civique comme tentent de le démontrer certains cercles. « Ce serait une énorme mauvaise interprétation de penser que Gûlen n'est qu'un paisible savant et prédicateur islamique. Ses disciples au sein des forces armées avaient mené une campagne de terreur dans la nuit du 15 juillet et que le rôle de Giilen dans celle-ci mérite l'attention de tout le monde », a estimé SE. Huseyin Ôzdemir. « Nous sommes en face d'une entreprise globale avec des aspirations mondiales pour le pouvoir et la domination », a-t-il ajouté, soulignant que la FETÔ est présente dans plus de 150 pays dans le monde, à travers les écoles, les ONG, les lobbyistes, les organes de presse et les sociétés, y compris au Niger.
« Maintenant, après une année d'investigations administratives, criminelles et judiciaires approfondies, nous estimons que nous avons une meilleure compréhension de ce qui s'était passé le 15 juillet et l'auteur qui en était derrière. Il y a 78 affaires judiciaires en cours dans 23 différentes provinces en ce qui concerne les auteurs. Les procureurs de la République ont rassemblé des preuves cruciales montrant l'empreinte sans équivoque de la FETÔ derrière cette tentative de coup d'Etat », a-t-il confié.
Parlant des dispositions prises à cet effet, l'ambassadeur de Turquie a indiqué que le Gouvernement turc avait déjà pris une mesure contre ce type d'organisation mafieuse se rattachant à un culte de la personnalité et ses ressources financières avant le 15 juillet. Pour Huseyin Ôzdemir la décision de fermer les écoles préparant aux grandes études fut un gros coup contre cette structure, vu que ces écoles étaient les principaux centres de recrutement et la principale source de financement pour la FETÔ. La police et le système judiciaire avaient aussi pris des mesures pour exclure les membres de FETÔ de leurs rangs.
Evoquant les relations avec notre pays, l'Ambassadeur de la République de Turquie au Niger a remercié nos plus hautes autorités pour leur coopération et les soutiens sans faille qu'elles ont apportés à la Turquie pendant et après les événements du 15 juillet, et lors du processus du transfert des ex écoles Bédir à la Fondation Maarif de Turquie, précisant que ces cinq (5) écoles avec trois (3) internats sont désormais communément dénommées, les Ecoles de l'Amitié Nigéro-Turque depuis le 2 janvier 2017. « Cette décision a permis aux élèves, au personnel enseignant et administratif de continuer leur scolarité et activités sans interruption et d'obtenir d'excellents résultats à la fin de l'année », a-t-il assuré.
Au terme de son exposé, un film illustrant cette tragédie du 15 juillet 2016 a été projeté aux participants décrivant cette sanglante attaque stoppée par le peuple turc, une nation qui a montré au monde entier que la démocratie, qui n'est pas acquise facilement, est un bien si précieux qui mérite même le sacrifice de sa vie. L'ambassadeur a enfin répondu aux questions des journalistes sur ces événements.

Mamane Abdoulaye(onep)
17/07/17

Société

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Uni…

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Unis) : La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou met en exergue les actions de la Fondation Guri Vie Meilleure

Après avoir pris une part active au Forum mondial sur la nutrition infantile, à Montréal, au Canada, au cours duquel elle a plaidé en faveur d'une nutrition infantile abondante et de qualité, la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou se trouve depuis lundi à New York, aux Etats Unis d'Amérique, pour honorer de sa présence la réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS) qui se tient en ...

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (C…

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : Un bilan réconfortant, en dépit que certaines contingences

Après cinq jours d'intenses activités, les travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017 du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) ont pris fin, hier après-midi, au Palais des congrès de Niamey, sur une note de satisfaction générale. C'est le président de ladite institution, M. Moussa Moumouni Djermakoye qui a présidé la cérémonie de clôture desdits travaux. La fin de ces travaux coïncidant avec la fin de la...

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Le Premier ministre chef du gouvernement, SEM. Brigi Rafini, a présidé, le samedi dernier, la cérémonie de lancement officiel de la Cure Salée ou Tinekert, grand rassemblement des éleveurs. La cure salée, l'évènement annuel le plus important de la localité de In 'Gall s'est tenue comme à l'accoutumée au pied de la petite palmeraie sous la Présidence du Premier ministre chef du gouvernement SEM Brigi Rafini qui pour la circonstance était...

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ens…

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ensemble», déclare SE. Brigi Rafini, Premier ministre, Chef du Gouvernement

«Chers Invités ;Chers Eleveurs ;Population d'Ingall ;Par la grâce de Dieu, nous nous retrouvons, à nouveau, à Ingall, comme il est de coutume, pour la traditionnelle Cure salée. Je voudrais me réjouir de la qualité de l'accueil dont nous avons été l'objet, et saluer cette population d'Ingall si généreuse et si hospitalière ; une générosité et une hospitalité jamais démenties. Générosité et hospitalité légendaires des habitants, auxquell...

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Les festivités entrant dans le cadre de la célébration de la fête annuelle des éleveurs communément appelée ''Cure Salée'' se poursuivent activement à Ingall. Le thème de cette édition 2017 est « Pastoralisme, vecteur de paix au Sahel». Présent à Ingall, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, M. Brigi Rafini, après avoir donné le coup d'envoi des manifestations, a effectué plusieurs visites, samedi dernier. C'est ainsi qu'il a visit...

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

C'est avec une profonde consternation que la Rédaction de l'ONEP a appris la disparition, vendredi dernier du journaliste Joseph Seydou Allakaye, des suites d'une maladie. L'enterrement a eu lieu, le samedi 16 septembre après-midi au cimetière de Yantala, à Niamey. Il laisse une veuve, des orphelins et des petits-fils. Cité parmi les doyens de la presse nigérienne, Joseph Seydou Allakaye, a fait ses premier pas dans la presse nationale ...

Intervention de la Première Dame au Forum Mondial sur la Nutrition Infantile (GCNF) à Montréal, au Canada : Hadjia Aissa…

Intervention de la Première Dame au Forum Mondial sur la Nutrition Infantile (GCNF) à Montréal, au Canada : Hadjia Aissata Issoufou appelle les partenaires pour un accompagnement conséquent des programmes d'alimentation scolaire et de nutrition infan

La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou participe au Forum mondial sur la nutrition infantile (GCNF) qui se tient du 17 au 21 septembre 2017 à Montréal au Canada. A cette occasion, la première Dame a prononcé un discours devant une assistance constituée de la Présidente du Forum mondial sur la Nutrition, du Directeur du Centre d'excellence du PAM, des ministres issus des pays participants, des représentants du corps diplomatique et des...

Le Chef de l'Etat préside deux cérémonies de prestation de serment : Le 1er président de la Cour de Cassation et un nouv…

Le Chef de l'Etat préside deux cérémonies de prestation de serment : Le 1er président de la Cour de Cassation et un nouveau membre de la Cour Constitutionnelle, renvoyés à l'exercice de leurs fonctions

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a présidé vendredi dernier, dans la matinée deux cérémonies de prestation de serment : la première concernant un nouveau membre de la Cour de cassation et la seconde un nouveau membre de la Cour Constitutionnelle. Les prestations de serment se sont déroulées dans l'auditorium Sani Bako du Ministère des Affaires Etrangères.Pour le 1er acte de ces deux cérémonies, c'es...

Lancement officiel de l'approche ''Police de proximité'' projet REGARDS à Bankilaré : Pour une gestion efficace et parti…

Lancement officiel de l'approche ''Police de proximité'' projet REGARDS à Bankilaré : Pour une gestion efficace et participative de la sécurité communautaire

Le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Mohamed Bazoum, a procédé, samedi dernier à Bankilaré, au lancement officiel de l'approche Police de proximité à travers le projet « Renforcement de l'Engagement des Communautés pour la Gestion Alerte des Risques de Déstabilisation Sociales et Sécuritaires » (REGARDS). La cérémonie de lancement s'es...

Conseil Supérieur de la Communication (CSC) : Plaidoyer en faveur de l'adoption des textes sur la communication

Conseil Supérieur de la Communication (CSC) : Plaidoyer en faveur de l'adoption des textes sur la communication

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) a organisé, hier matin, une rencontre de plaidoyer pour informer et sensibiliser les participants sur la nécessité d'adopter des textes. Cette rencontre s'est déroulée dans la salle de réunion du CSC, en présence de représentants des institutions et ministères.Le président du Conseil Supérieur de Communication, M. Abourahamane Ousmane, a fait part dans son intervention que « plusieurs avant...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit les escapades démentielles à la ''Pilule'' et les virées dans les lieux vaporeux des ...

vendredi 15 septembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.