Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Conférence de presse de l'Ambassadeur de la République de Turquie au Niger : « Nous sommes engagés à combattre la FETÔ avec les trois choses qu'ils méprisent le plus: l'Etat de Droit, la moralité, et la démocratie », a déclaré SE Huseyin Ôzdemir


turquieÀ l'occasion du premier anniversaire de la tentative manquée du coup d'Etat du 15 juillet 2016 dont les auteurs sont selon les autorités turques, les disciples de Fetullah Gtilen, l'Ambassadeur de la République de Turquie au Niger, SE Huseyin Ôzdemir a animé, vendredi dernier, une conférence de presse. Lors de cette sortie médiatique l'Ambassadeur Huseyin Ôzdemir à donné d'amples précisions sur les événements survenus le 15 juillet 2016 en Turquie, mais aussi assuré que son pays continue à se battre pour surmonter le traumatisme de cette menace existentielle.
« Le 15 juillet n'était pas un putsch typiquement militaire. Aux premiers repérages des avions de combat survolant Ankara et Istanbul, nous avions compris que quelque chose n'allait pas. Dans les heures qui suivaient, ce sentiment s'était intensifié par les accomplissements horribles que c'était au-delà d'un Coup d'Etat militaire et que les auteurs de cette ignoble entreprise étaient les disciples de Fetullah Gtilen, l'homme qui se fait appeler "Imam de l'Univers" ». C'est en ces termes pleins d'émotion que l'Ambassadeur de la République de Turquie au Niger a débuté son exposé, estimant qu'il est impossible de trouver les mots appropriés pour décrire « la brutalité et la perfidie » que les putschistes avaient déployées cette nuit-là. « C'était le pire acte de terreur jamais connu dans l'histoire de la République de Turquie », a-t-il précisé.
Selon SE Huseyin Ôzdemir, les putschistes ont utilisé du matériel militaire mortel contre des civils innocents qui étaient descendus dans les rues pour protéger leurs institutions démocratiques. « Ils ont tué du personnel militaire fidèle qui les avait pris pour des frères d'arme ainsi que des officiers qui avaient refusé de prendre part à cette tentative. Les putschistes ont utilisé des avions de combat pour bombarder la Grande Assemblée Nationale de Turquie, le Palais Présidentiel, le Siège du Service National de Renseignements dans le but de les soumettre. Ils ont tenté d'assassiner le Président de la République et le Premier Ministre. Cette nuit-là, ils ont ôté la vie à 250 citoyens turcs et blessé plus de 2000 personnes », a-t-il expliqué. Pour l'ambassadeur de Turquie, le 15 juillet était une épreuve de force et de persévérance pour la démocratie et l'Etat turc. « Nous sommes fières d'avoir passé ce test. Tous les partis politiques, ceux dans le gouvernement et ceux de l'opposition, les éléments des forces armées non infectés, les forces de police et les médias se sont dressés contre les putschistes », a-t-il dit.
Avant tout, « c'était le peuple turc issu de tous les milieux et opinions politiques qui avait résisté et montré un exemple historique de solidarité en se tenant debout face aux chars et réclamant ses droits démocratiques », a-t-il ajouté. « À la date d'aujourd'hui, plus de 345 institutions qui étaient fermées ont été rouvertes. Plus de 34.000 fonctionnaires ont été réintégrés à travers les conseils de révision administrative », a-t-il indiqué. « Nous continuons notre coopération dans un esprit de dialogue constructif avec les mécanismes internationaux, incluant le Conseil de l'Europe et l'OSCE » a-t-il assuré. « La Turquie est engagée à combattre la FETÔ (l'Organisation Terroriste Fetullah Gûlen) avec les trois choses qu'ils méprisent le plus: l'Etat de droit, la moralité, et la démocratie », a déclaré l'ambassadeur. « Nous sommes déterminés à renforcer notre légitimité démocratique, parce que nous savons que c'est la seule manière de contrecarrer le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations. Nous sommes déterminés à combattre ces ennemis de la démocratie par la démocratie », a-t-il poursuivi.
Soulignant que le PKK et DEASH sont « les plus dangereuses organisations terroristes », l'ambassadeur de Turquie précise que FETÔ n'est pas un petit mouvement civique comme tentent de le démontrer certains cercles. « Ce serait une énorme mauvaise interprétation de penser que Gûlen n'est qu'un paisible savant et prédicateur islamique. Ses disciples au sein des forces armées avaient mené une campagne de terreur dans la nuit du 15 juillet et que le rôle de Giilen dans celle-ci mérite l'attention de tout le monde », a estimé SE. Huseyin Ôzdemir. « Nous sommes en face d'une entreprise globale avec des aspirations mondiales pour le pouvoir et la domination », a-t-il ajouté, soulignant que la FETÔ est présente dans plus de 150 pays dans le monde, à travers les écoles, les ONG, les lobbyistes, les organes de presse et les sociétés, y compris au Niger.
« Maintenant, après une année d'investigations administratives, criminelles et judiciaires approfondies, nous estimons que nous avons une meilleure compréhension de ce qui s'était passé le 15 juillet et l'auteur qui en était derrière. Il y a 78 affaires judiciaires en cours dans 23 différentes provinces en ce qui concerne les auteurs. Les procureurs de la République ont rassemblé des preuves cruciales montrant l'empreinte sans équivoque de la FETÔ derrière cette tentative de coup d'Etat », a-t-il confié.
Parlant des dispositions prises à cet effet, l'ambassadeur de Turquie a indiqué que le Gouvernement turc avait déjà pris une mesure contre ce type d'organisation mafieuse se rattachant à un culte de la personnalité et ses ressources financières avant le 15 juillet. Pour Huseyin Ôzdemir la décision de fermer les écoles préparant aux grandes études fut un gros coup contre cette structure, vu que ces écoles étaient les principaux centres de recrutement et la principale source de financement pour la FETÔ. La police et le système judiciaire avaient aussi pris des mesures pour exclure les membres de FETÔ de leurs rangs.
Evoquant les relations avec notre pays, l'Ambassadeur de la République de Turquie au Niger a remercié nos plus hautes autorités pour leur coopération et les soutiens sans faille qu'elles ont apportés à la Turquie pendant et après les événements du 15 juillet, et lors du processus du transfert des ex écoles Bédir à la Fondation Maarif de Turquie, précisant que ces cinq (5) écoles avec trois (3) internats sont désormais communément dénommées, les Ecoles de l'Amitié Nigéro-Turque depuis le 2 janvier 2017. « Cette décision a permis aux élèves, au personnel enseignant et administratif de continuer leur scolarité et activités sans interruption et d'obtenir d'excellents résultats à la fin de l'année », a-t-il assuré.
Au terme de son exposé, un film illustrant cette tragédie du 15 juillet 2016 a été projeté aux participants décrivant cette sanglante attaque stoppée par le peuple turc, une nation qui a montré au monde entier que la démocratie, qui n'est pas acquise facilement, est un bien si précieux qui mérite même le sacrifice de sa vie. L'ambassadeur a enfin répondu aux questions des journalistes sur ces événements.

Mamane Abdoulaye(onep)
17/07/17

Société

Atelier régional de formation sur les risques liés aux menaces nucléaires et radiologiques : Reflexions sur la facilitat…

Atelier régional de formation sur les risques liés aux menaces nucléaires et radiologiques : Reflexions sur la facilitation d'échanges sur la sécurité nucléaire régionale

La Haute Autorité Nigérienne à l'Energie Atomique (HANEA), en collaboration avec l'Agence International de l'Energie Atomique(AIEA), organise, depuis hier à Niamey, un atelier régional de formation sur l'utilisation d'une approche basée sur les risques liés aux menaces nucléaires et radiologiques. Cette formation qui durera quatre(4) jours réunit des cadres supérieurs de plusieurs pays africains ; elle leur permettra entre autres, d'ini...

Accident de la route au Rond-point Kirkissoye de Niamey : Un automobiliste renverse quatre personnes, les riverains ince…

Accident de la route au Rond-point Kirkissoye de Niamey : Un automobiliste renverse quatre personnes, les riverains incendient son véhicule

La mauvaise conduite sur la route et l'imprudence des jeunes conducteurs est une constance à Niamey. Une situation qui provoque régulièrement des accidents souvent mortels et au meilleur des cas, des dommages matériels importants. Dimanche encore, un autre "fou du volant" a failli ôter la vie à de paisibles commerçants à côté du rond-point Kirkissoye. Il a toutefois blessé grièvement quatre personnes. Mais son véhicule a été brûlé par l...

Ouverture de la session ordinaire du Conseil Supérieur de la Communication : Examen et validation du guide sur l'accès à…

Ouverture de la session ordinaire du Conseil Supérieur de la Communication : Examen et validation du guide sur l'accès à l'information publique et aux documents administratifs

Les travaux de la session ordinaire du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) au titre du mois de juillet ont commencé hier matin. C'est le président du CSC M. Abdourahmane Ousmane qui en a présidé la cérémonie d'ouverture. Six (6) points sont inscrits à l'ordre du jour de cette session. Il s'agit de l'examen et l'adoption du procès-verbal de la session ordinaire du mois de juin 2017 ; informations sur le Conseil ; examen et valida...

Début des soutenances à l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC) : Des sou…

Début des soutenances à l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC) : Des soutenances dans de bonnes conditions malgré une année scolaire tumultueuse

La directrice générale de l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC), Mme Ousmane Fatouma Saley a procédé hier, au lancement officiel de la première session de soutenances de mémoires de fin de formation pour les cycles moyen et supérieur de l'Institut. Au total, 122 étudiants, toutes filières confondues doivent présenter leurs mémoires au cours de cette session.Les soutenances se dérouleront ...

Lutte contre la dégradation des terres : Politique nigérienne pour la restauration des terres, sélectionnée pour le prix…

Lutte contre la dégradation des terres : Politique nigérienne pour la restauration des terres, sélectionnée pour le prix international

Le Future Policy Award 2017 a établi une liste des meilleures politiques consacrées à lutter contre la dégradation des terres, un des défis majeurs pour l'humanité et qui menace la sécurité alimentaire, les moyens de subsistance, ainsi que la santé de centaines de millions de personnes.Les six politiques sélectionnées viennent d'Australie, du Brésil, de la Chine, de la région du Tigré en Ethiopie, de la Jordanie et du Niger. L'initiativ...

Fin de la visite de travail du Médiateur de la République au Maroc : Me Ali Sirfi Maïga et M. Abdoul Aziz Benzakour ont …

Fin de la visite de travail du Médiateur de la République au Maroc : Me Ali Sirfi Maïga et M. Abdoul Aziz Benzakour ont signé un mémorandum d'entente

Le Médiateur de la République du Niger, Me Ali Sirfi Maïga, a séjourné la semaine dernière au Maroc dans le cadre d'une visite de travail et d'amitié sur invitation de son homologue du Royaume chérifien M. Abdoul Aziz Benzakour. A l'issue de leur concertation, les Médiateurs des deux pays frères et amis ont signé un mémorandum d'entente, fixant ainsi les bases d'une coopération fructueuse entre les deux institutions sœurs.Au cours de ce...

DIFFA / Mission de travail du ministre de l'Entreprenariat des Jeunes : Le ministre Ibrahim Issifi Sadou a effectué plus…

DIFFA / Mission de travail du ministre de l'Entreprenariat des Jeunes : Le ministre Ibrahim Issifi Sadou a effectué plusieurs visites

Le ministre de l'Entreprenariat des Jeunes, M. Ibrahim Issifi Sadou, était en mission de 72heures dans la région de Diffa. A son arrivée vendredi dernier à l'aérodrome de Diffa, M. Ibrahim Issifi Sadou a été accueilli à la passerelle de l'avion par le Gouverneur de la région entouré de ses plus proches collaborateurs. Après un accueil chaleureux digne de l'hospitalité du Manga, le ministre a été salué par les responsables civils et mili...

Fin de formation du 5ème Contingent de la MUNISMA à Ouallam : 850 soldats prêts à se déployer au Mali

Fin de formation du 5ème Contingent de la MUNISMA à Ouallam : 850 soldats prêts à se déployer au Mali

Après 10 semaines d'entrainements intenses, le 5ème contingent nigérien de la Mission multidimensionnelle intégrée des nations unies pour la stabilisation du Mali (MUNISMA) est prêt à se déployer sur le terrain au Mali. Mais avant, une cérémonie de remise des attestations consacrant la fin de la formation ACOTA a été organisée le vendredi dernier au Centre de maintien de la paix de Ouallam, à une centaine de kilomètres au nord de Niamey...

Organisation internationale de la Francophonie (OIF) : Notre compatriote Dr. Boubacar Issa Abdourhamane, Représentant pe…

Organisation internationale de la Francophonie (OIF) : Notre compatriote Dr. Boubacar Issa Abdourhamane, Représentant permanent de l'OIF, présente ses lettres d'accréditation à l'UA et à la CEA

Nommé par la Secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie, S.E Michaëlle Jean, au poste de Représentant permanent de l'OIF, le 24 mars 2017, notre compatriote, Dr. Boubacar Issa Abdourhamane, vient de présenter ses lettres d'accréditation au Président de la Commission de l'Union Africaine et au Secrétaire Exécutif de la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (CEA).Cette nomination de Dr. Boubac...

Mise en application de la valeur transactionnelle sur le cordon douanier : Les services des douanes appellent les opérat…

Mise en application de la valeur transactionnelle sur le cordon douanier : Les services des douanes appellent les opérateurs à se conformer aux dispositions en vigueur

La direction générale des douanes, par la voie de son directeur de l'audit et de contrôle interne, l'inspecteur principal des douanes Amadou Petitot Oumarou a rendu public, vendredi dernier un avis à l'attention des usagers du service des douanes. Dans cette sortie médiatique, il était question pour les douanes nigériennes d'informer l'opinion publique et particulièrement les opérateurs économiques et les déclarants en douanes sur la dé...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Au bord du fleuve à Tillabéri : Un carrefour d'act…

Au bord du fleuve à Tillabéri : Un carrefour d'activités commerciales et de prestation de services divers

Tillabéri, «la capitale du fleuve», chef de lieu de région du même nom est à un peu plus d...

mardi 25 juillet 2017

Campagne agricole : Les vœux d'un agropasteur

Campagne agricole : Les vœux d'un agropasteur

À quelques encablures de la commune rurale de Sansané Haoua, à environ 80 kilomètres à l'o...

mardi 25 juillet 2017

Le marché de Tillabéri : Entre tradition et modern…

Le marché de Tillabéri : Entre tradition et modernité, un marché atypique

C'est un grand marché bihebdomadaire dont les rendez-vous ont lieu tous les mercredis et d...

mardi 25 juillet 2017

L'air du temps

Drift : ces jeunes qui flirtent avec la mort

Drift : ces jeunes qui flirtent avec la mort

Des milliers de jeunes gens, filles et garçons, attroupés autour d'un espace dégagé. Au mi...

vendredi 21 juillet 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.