Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Aux grands maux, les grands remèdes


DG onep«J'ai l'impression qu'il y a une insouciance et une indifférence des responsables locaux, cette insouciance et cette indifférence sont incompréhensibles. J'ai appris qu'hier, nuitamment, des travaux de nettoyage ont été effectués, parce que les autorités locales ont été informées de la présente visite. Je dois leur dire que ce n'est pas le Président de la République qu'il faut servir, ce sont les populations de Niamey qu'il faut servir. Les autorités locales ne sont pas au service du Président de la République, elles sont au service des citoyens de Niamey. Et pour cela, il faut nettoyer la ville de manière permanente, chaque jour».
C'est le Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, en personne, excédé et révolté par ce qu'il a vu, lors de sa visite vendredi dernier, à Niamey, qui a prononcé ces mots dans une colère à peine contenue. Il était en colère à juste titre, car, trop c'est trop. Ne nous voilons pas la face, les gens, en l'occurrence nos services municipaux, ne travaillent pas ! À la limite, on peut même penser que certains jouent à saboter les investissements colossaux consentis par l'Etat pour donner à la capitale l'image digne d'une cité vitrine.
En s'arcboutant tout le temps derrière l'éternel manque de moyens, en n'ayant aucune initiative, certains responsables de la capitale, à l'image du comportement de certains de leurs administrés sont responsables de l'état de déliquescence de notre capitale.
Une capitale pourrie, sale, mal entretenue et délaissée, pendant que l'Etat, sous la houlette du Président de la République, investi, des centaines de milliards de FCFA pour rendre la ville de Niamey plus coquette et digne d'un pays renaissant.
«Aujourd'hui, la ville de Niamey étouffe sous les déchets (voir nos reportages photos réalisés hier matin). Il y a des ordures un peu partout, des caniveaux bouchés, ce qui provoque un mauvais drainage des eaux de pluies, des inondations avec effondrement des maisons, des pertes en vies humaines», a indiqué le Président Issoufou. «Depuis 2012, il y a eu près de 30 victimes liées aux inondations. Cela n'est pas acceptable ».
Cela est inacceptable et il faut que ça change. Ce genre de visites doit être permanent et une synergie d'actions s'impose entre les trois Ministères concernés, le Programme Niamey Nyala et les municipalités de Niamey.
Insouciance, indifférence, irresponsabilité et inconscience sont des termes à bannir au niveau de chaque responsable. Il en est de même du comportement incivique de certains habitants de la capitale. En appelant les citoyens de la ville de Niamey à se soucier de leur cadre de vie, le Président de la République a touché du doigt l'une des plaies béantes de la capitale, l'incivisme et la malpropreté de certains dont les comportements frisent la morale. « Nous sommes tous des croyants et il est dit que la propreté c'est 50 % de la foi. Je lance un appel aux citoyens de Niamey pour qu'ils se ressaisissent, pour qu'ils contribuent à l'assainissement de leur cadre de vie».
C'est dire que si les responsables locaux, les municipalités, les collectivités ont «d'immenses responsabilités» dans l'amélioration du cadre de vie des populations de Niamey, ces dernières doivent aussi se comporter en dignes habitants d'une ville moderne. Les déversements des eaux usées n'importe où et n'importent comment, les soulagements à l'air libre et sur la voie publique, le rejet des déchets partout, etc doivent être bannis et sanctionnés.
Pour chasser les tas d'ordures de nos villes, l'instauration d'actions d'envergure et d'autres opérations périodiques de salubrité ne sera pas de trop. Nous avons idée ici l'organisation d'opérations de salubrité publique au niveau des communes, voire des quartiers. Dans la foulée, pour créer une saine émulation, on pourrait même songer à instaurer un concours de coquetterie entre les communes, et au sein des communes, entre les quartiers.
De même, il faudra un plan de communication pour mener des campagnes de sensibilisation soutenues en direction des citoyens pour l'adoption de comportements favorables, mais également créer les conditions adéquates pour endiguer le phénomène de l'ensablement de nos routes par le pavage des accotements des voies principales.
Toujours est-il qu'aujourd'hui, «l'Etat central a donc pris ses responsabilités, il faut que les autres acteurs aussi prennent leurs responsabilités », et toutes leurs responsabilités. On ne peut faire des omelettes sans casser des œufs.
Face à la déliquescence de la situation, le Chef de l'Etat qui, quiconque le sait, n'est pas du genre à s'énerver à tout-va, est sorti de son mutisme. Aussi, doit-on s'attendre à ce que des mesures idoines soient prises pour amener les autorités municipales à comprendre l'importance de leurs responsabilités et surtout à s'acquitter convenablement des missions qui leur incombent. «J'ai demandé au ministre de l'Intérieur et à toutes les autorités concernées de me faire des propositions urgentes pour améliorer la situation au niveau de la ville de Niamey, pour mieux assainir la ville. Dans les prochains jours, dans les prochaines semaines, nous serons obligés de prendre nos responsabilités », a clairement prévenu le Président Issoufou.
A bons entendeurs....

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
17/07/17

Société

Séance de rupture collective à la Présidence de la République : SE Issoufou Mahamadou rompt le jeûne avec les présidents…

Séance de rupture collective à la Présidence de la République : SE Issoufou Mahamadou rompt le jeûne avec les présidents des institutions, les députés nationaux, les membres du Gouvernement, les Ambassadeurs et membres du corps diplomatique

Depuis 2011, chaque année, pendant le mois béni de ramadan, le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou convie à l'Iftar (séance de rupture de jeûne) et à tour de rôle les différentes couches sociales et organisations professionnelles du pays. Hier, les présidents des institutions, les députés nationaux, les membres du Gouvernement, les Ambassadeurs et membres du corps diplomatique de confession musulmane ou non...

Lancement des activités de la Société Négoce la Référence : Un autocollant holographique pour mieux sécuriser les véhicu…

Lancement des activités de la Société Négoce la Référence : Un autocollant holographique pour mieux sécuriser les véhicules

Le ministère des Transports et la Société Négoce la Référence (SNER) ont conjointement procédé au lancement du nouvel autocollant holographique de sécurité qui sera posé sur les plaques d'immatriculations. Le Niger devient ainsi le troisième pays africain à adopter cette nouvelle technologie qui vise à protéger les propriétaires de véhicules ainsi que leurs biens motorisés, et aussi à sécuriser davantage l'ensemble du territoire nationa...

La fondation Tatali Iyali poursuit sa caravane Ramadan Kareem : 275 kits ramadan à des personnes âgées, veuves et orphel…

La fondation Tatali Iyali poursuit sa caravane Ramadan Kareem : 275 kits ramadan à des personnes âgées, veuves et orphelins de la ville de Niamey

La Première dame Dr Lala Malika Isssoufou Mahamadou, présidente de la fondation Tatali Iyali a présidé, hier dans la matinée, au siège de la fondation, la cérémonie de distribution des kits ramadan au profit des personnes âgées, des veuves et des orphelins de la ville de Niamey. Cette opération est la énième du genre depuis le début de ce mois béni de Ramadan. Elle s'inscrit dans le programme ramadan kareem de la fondation Tatali Iyali,...

Message du ministre de la Santé Publique à l'occasion de la Journée Mondiale de lutte contre la fistule obstétricale : D…

Message du ministre de la Santé Publique à l'occasion de la Journée Mondiale de lutte contre la fistule obstétricale : Dr Idi Illiassou Mainassara appelle les différents acteurs à redoubler d'efforts en vue de l'éradication de la maladie

A l'instar de la communauté internationale, le Niger célèbre ce jeudi 24 mai 2018, la Journée Mondiale de lutte contre la fistule obstétricale. Le thème de l'édition de 2018 est « Ne laisser personne derrière, engageons-nous à mettre fin à la fistule maintenant ». A cette occasion, le ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara a livré un message dans lequel, il a déclaré que, le Niger a pris des mesures dont la création ...

Célébration de la journée mondiale de l'eau couplée à la semaine nationale de l'eau : Mettre en lumière les efforts dépl…

Célébration de la journée mondiale de l'eau couplée à la semaine nationale de l'eau : Mettre en lumière les efforts déployés pour la mobilisation et la gestion de l'eau

Cette année, le choix a porté sur Dosso pour abriter la journée mondiale de l'eau couplée à la semaine nationale de l'eau, édition 2018 placée sous le thème « Solution pour l'eau basée sur la nature ». La cérémonie de lancement qui s'est déroulée le lundi 21 mai dernier à l'arène de lutte Salma Dan Rani a été présidée par le ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement, Professeur Issoufou Katambé en présence du gouverneur de la rég...

Marchés agricoles : Hausse générale des prix des céréales et des principaux produits de rente

Marchés agricoles : Hausse générale des prix des céréales et des principaux produits de rente

Les prix des céréales ainsi que de certains produits de rente connaissent une hausse générale sur les marchés. C'est en substance la principale conclusion que tire le Système d'information sur les marchés agricoles (SIMA) dans son bulletin mensuel des produits agricole n°257 du mois d'avril 2018. Plus spécifiquement les prix du niébé ont augmenté de 9% par rapport à leur niveau du mois de mars 2018. Les variations sont pour le souchet p...

Au cabinet du Premier ministre : Le chef du Gouvernement préside une rencontre de travail avec le directeur exécutif du …

Au cabinet du Premier ministre : Le chef du Gouvernement préside une rencontre de travail avec le directeur exécutif du PAM

Le Premier ministre, Chef du gouvernement M. Brigi Rafini a présidé hier une réunion de travail avec la délégation du Programme Alimentaire Mondial (PAM). Outre la délégation du PAM conduite par le directeur exécutif M DavidBeasley, il y avait, autour du Premier ministre, plusieurs membres du gouvernement, la représentante résidente du PNUD au Niger ainsi que les responsables des structures publiques et d'autres organismes internationau...

Visite du ministre d'Etat chargé de l'Intérieur suite à la mort de 17 personnes du village d'Agay (Commune Rurale d'Inat…

Visite du ministre d'Etat chargé de l'Intérieur suite à la mort de 17 personnes du village d'Agay (Commune Rurale d'Inatès) : Présenter les condoléances du gouvernement et rassurer les populations

Le ministre d'Etat de l'Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses M. Bazoum Mohamed a effectué le samedi 18 mai dernier un déplacement dans le village d'Agay (Commune rurale d'Inatès.) le ministre d'Etat, qui était accompagné du gouverneur de la région de Tillabéri, du chef d'état Major des armés, du président de la HACP ainsi que des responsables des forces de défense et de sé...

Ouverture de la session ordinaire du CSC au titre du mois de mai 2018 : Plusieurs points à l'ordre du jour des travaux d…

Ouverture de la session ordinaire du CSC au titre du mois de mai 2018 : Plusieurs points à l'ordre du jour des travaux dont les règlements intérieur et administratif du Conseil

Les travaux de la session ordinaire du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) au titre du mois de mai 2018, ont débuté hier matin dans les locaux de l'institution. A l'ouverture de cette session qui intervient quelques jours après l'entame du mois béni de Ramadan, le président du CSC, Dr. Sani Kabir a profité de l'occasion pour souhaiter à la communauté musulmane un bon mois de jeûne.Le projet d'ordre du jour de cette session ordin...

Mémorandum de la Presse Nigérienne à propos de la publication odieuse et infamante de MONDAFRIQUE: Des acteurs des média…

Mémorandum de la Presse Nigérienne à propos de la publication odieuse et infamante de MONDAFRIQUE: Des acteurs des médias condamnent les propos infamants de Nicholas Beau

Suite à un article publié par Nicholas Beau dans Mondafrique, des professionnels nigériens de la communication, choqués par ''les propos infamants'' de ce confrère ont rendu publique, hier matin une déclaration sous forme de mémorandum. Ils ont par la même occasion interpelé les autorités françaises en charge de la communication, leurs confrères de l'hexagone ainsi que tous les démocrates sincères à refuser de cautionner les agissements...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité…

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité des produits et stabilité des prix sur tous les marchés de la capitale

Le mois béni de Ramadan est un mois pendant lequel, la consommation alimentaire est élevée...

vendredi 18 mai 2018

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention …

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention à la surconsommation

Le prix du sucre connait cette année une forte baisse par rapport au Ramadan 2017. Le cart...

vendredi 18 mai 2018

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de …

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de la flambée

Les musulmans du Niger, à l'instar de ceux des autres pays, ont entamé à partir du mercred...

vendredi 18 mai 2018

L'air du temps

Souffle de calme et de piété

Souffle de calme et de piété

A peine entamé, le Ramadan nous dévoile ses merveilles. Remarquez à quel point les choses ...

vendredi 18 mai 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.