Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Aux grands maux, les grands remèdes


DG onep«J'ai l'impression qu'il y a une insouciance et une indifférence des responsables locaux, cette insouciance et cette indifférence sont incompréhensibles. J'ai appris qu'hier, nuitamment, des travaux de nettoyage ont été effectués, parce que les autorités locales ont été informées de la présente visite. Je dois leur dire que ce n'est pas le Président de la République qu'il faut servir, ce sont les populations de Niamey qu'il faut servir. Les autorités locales ne sont pas au service du Président de la République, elles sont au service des citoyens de Niamey. Et pour cela, il faut nettoyer la ville de manière permanente, chaque jour».
C'est le Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, en personne, excédé et révolté par ce qu'il a vu, lors de sa visite vendredi dernier, à Niamey, qui a prononcé ces mots dans une colère à peine contenue. Il était en colère à juste titre, car, trop c'est trop. Ne nous voilons pas la face, les gens, en l'occurrence nos services municipaux, ne travaillent pas ! À la limite, on peut même penser que certains jouent à saboter les investissements colossaux consentis par l'Etat pour donner à la capitale l'image digne d'une cité vitrine.
En s'arcboutant tout le temps derrière l'éternel manque de moyens, en n'ayant aucune initiative, certains responsables de la capitale, à l'image du comportement de certains de leurs administrés sont responsables de l'état de déliquescence de notre capitale.
Une capitale pourrie, sale, mal entretenue et délaissée, pendant que l'Etat, sous la houlette du Président de la République, investi, des centaines de milliards de FCFA pour rendre la ville de Niamey plus coquette et digne d'un pays renaissant.
«Aujourd'hui, la ville de Niamey étouffe sous les déchets (voir nos reportages photos réalisés hier matin). Il y a des ordures un peu partout, des caniveaux bouchés, ce qui provoque un mauvais drainage des eaux de pluies, des inondations avec effondrement des maisons, des pertes en vies humaines», a indiqué le Président Issoufou. «Depuis 2012, il y a eu près de 30 victimes liées aux inondations. Cela n'est pas acceptable ».
Cela est inacceptable et il faut que ça change. Ce genre de visites doit être permanent et une synergie d'actions s'impose entre les trois Ministères concernés, le Programme Niamey Nyala et les municipalités de Niamey.
Insouciance, indifférence, irresponsabilité et inconscience sont des termes à bannir au niveau de chaque responsable. Il en est de même du comportement incivique de certains habitants de la capitale. En appelant les citoyens de la ville de Niamey à se soucier de leur cadre de vie, le Président de la République a touché du doigt l'une des plaies béantes de la capitale, l'incivisme et la malpropreté de certains dont les comportements frisent la morale. « Nous sommes tous des croyants et il est dit que la propreté c'est 50 % de la foi. Je lance un appel aux citoyens de Niamey pour qu'ils se ressaisissent, pour qu'ils contribuent à l'assainissement de leur cadre de vie».
C'est dire que si les responsables locaux, les municipalités, les collectivités ont «d'immenses responsabilités» dans l'amélioration du cadre de vie des populations de Niamey, ces dernières doivent aussi se comporter en dignes habitants d'une ville moderne. Les déversements des eaux usées n'importe où et n'importent comment, les soulagements à l'air libre et sur la voie publique, le rejet des déchets partout, etc doivent être bannis et sanctionnés.
Pour chasser les tas d'ordures de nos villes, l'instauration d'actions d'envergure et d'autres opérations périodiques de salubrité ne sera pas de trop. Nous avons idée ici l'organisation d'opérations de salubrité publique au niveau des communes, voire des quartiers. Dans la foulée, pour créer une saine émulation, on pourrait même songer à instaurer un concours de coquetterie entre les communes, et au sein des communes, entre les quartiers.
De même, il faudra un plan de communication pour mener des campagnes de sensibilisation soutenues en direction des citoyens pour l'adoption de comportements favorables, mais également créer les conditions adéquates pour endiguer le phénomène de l'ensablement de nos routes par le pavage des accotements des voies principales.
Toujours est-il qu'aujourd'hui, «l'Etat central a donc pris ses responsabilités, il faut que les autres acteurs aussi prennent leurs responsabilités », et toutes leurs responsabilités. On ne peut faire des omelettes sans casser des œufs.
Face à la déliquescence de la situation, le Chef de l'Etat qui, quiconque le sait, n'est pas du genre à s'énerver à tout-va, est sorti de son mutisme. Aussi, doit-on s'attendre à ce que des mesures idoines soient prises pour amener les autorités municipales à comprendre l'importance de leurs responsabilités et surtout à s'acquitter convenablement des missions qui leur incombent. «J'ai demandé au ministre de l'Intérieur et à toutes les autorités concernées de me faire des propositions urgentes pour améliorer la situation au niveau de la ville de Niamey, pour mieux assainir la ville. Dans les prochains jours, dans les prochaines semaines, nous serons obligés de prendre nos responsabilités », a clairement prévenu le Président Issoufou.
A bons entendeurs....

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
17/07/17

Société

Décès de Moussa Moumouni Djermakoye, président du Conseil Economique et Sociale (CESOC) : Obsèques officielles, ce matin…

Décès de Moussa Moumouni Djermakoye, président du Conseil Economique et Sociale (CESOC) : Obsèques officielles, ce matin, à la mémoire de l'illustre disparu, en présence du Président de la République

La dépouille mortelle de M. Moussa Moumouni Djermakoye, président du Conseil Economique et Sociale (CESOC), décédé, le dimanche 19 novembre 2017, à Paris des suites d'une maladie, est arrivée à Niamey, hier dans l'après-midi, par un vol d'Air France. Elle a été accueillie à l'Aéroport International Diori Hamani de Niamey par le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE. Brigi Rafini, dans une atmosphère de consternation et de recueille...

Visite de travail du ministre d'Etat, ministre en charge de l'Intérieur dans le département de Bilma (région d'Agadez) :…

Visite de travail du ministre d'Etat, ministre en charge de l'Intérieur dans le département de Bilma (région d'Agadez) : Des échanges enrichissants avec la population du Kawar sur les questions de migration clandestine et les projets de développement

Le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Bazoum Mohamed, a effectué, du lundi 20 au mardi 21 novembre 2017, une visite de travail dans le département de Bilma, région d'Agadez. Il était à la tête d'une importante délégation composée notamment de l'ambassadeur de l'UE, de l'ambassadeur de France au Niger, du chargé d'affaires de l'ambassade...

Communiqué de presse du Ministère en charge de l'Intérieur et de la Sécurité Publique : Trois (03) morts et de nombreux …

Communiqué de presse du Ministère en charge de l'Intérieur et de la Sécurité Publique : Trois (03) morts et de nombreux blessés dans une bagarre entre agriculteurs et éleveurs, dans la commune rurale de Maijirgui (Tessaoua)

Le Ministre d'Etat, Ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique et des Affaires Coutumières et Religieuses a le regret d'informer la population que suite à un conflit entre agriculteurs et éleveurs dans le village de Débi et alentours (Commune rurale de Maijirgui) Département de Tessaoua, une rixe a opposé dans la journée du lundi 20 novembre 2017 ces deux (2) communautés.On déplore malheureusement un (1) mort du côté agriculteurs ...

Colloque International Pluridisciplinaire à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLSH) : Des réflexions sur les …

Colloque International Pluridisciplinaire à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLSH) : Des réflexions sur les fondements et les missions de l'Etat en Afrique

Le Département de Philosophie de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l'Université Abdou Moumouni de Niamey organise, depuis lundi dernier, en collaboration avec le laboratoire d'Etude et de Recherche en Philosophie, Culture, Communication et Société, un colloque international pluridisciplinaire pour discuter sur une thématique dont les contours de la réflexion constituent indéniablement les préoccupations des Etats africains....

Atelier de validation du Plan d'action sur l'emploi en santé et la croissance économique : Vers la validation du Plan ré…

Atelier de validation du Plan d'action sur l'emploi en santé et la croissance économique : Vers la validation du Plan régional d'investissement sur les ressources humaines de la santé et du secteur social

Le ministre de l'Emploi du Travail et de la Protection Sociale, M. Mohamed Ben Omar, a présidé, hier matin, à l'Hôtel Soluxe, la cérémonie d'ouverture de l'atelier de validation et d'identification des priorités pour le Niger du plan d'action de mise en œuvre des recommandations de la Commission de haut niveau des Nations Unies sur l'emploi en santé et la croissance économique. Cette rencontre qui vise à permettre au Niger de disposer d...

Déclaration de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) : Indignation et ferme condamnation de la CNDH contre l…

Déclaration de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) : Indignation et ferme condamnation de la CNDH contre la vente aux enchères de migrants africains comme esclaves en Libye

La commission Nationale des Droits humains (CNDH) a rendu publique, hier après-midi à Niamey, une déclaration relative aux informations relayées par des médias internationaux, faisant état d'une vente aux enchères de migrants en Libye. C'est le rapporteur de la CNDH, Dr Moussa Hamidou Talibi Moussa, qui a lu la déclaration en présence du président et des autres membres de l'institution.La Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) r...

Prestation de serment à la Cour d'Appel de Niamey : Deux membres du Conseil National pour la Régulation des Télécommunic…

Prestation de serment à la Cour d'Appel de Niamey : Deux membres du Conseil National pour la Régulation des Télécommunications et de la Poste (CNRTP) prêtent serment

Le président de la Cour d'Appel de Niamey, M. Gayakoye Abdourahamane Sabi a présidé, hier matin à ladite Cour, la cérémonie de prestation de serment de deux membres du Conseil National pour la Régulation des Télécommunications et de la Poste (CNRTP) à savoir M. Boubacar Sabo et Tahirou Garka Ibrahim, désigné au titre de la Présidence de la République. C'était en présence de la présidente du Conseil d'Administration de l'ARTP et de plusi...

Nécrologie : Décès, hier à Paris, de M. Moussa Moumouni Djermakoye, président du CESOC

Nécrologie : Décès, hier à Paris, de M. Moussa Moumouni Djermakoye, président du CESOC

Au moment où nous mettons sous presse, nous apprenons, avec une profonde tristesse, le décès de M. Moussa Moumouni Djermakoye, président du Conseil Economique et Social (CESOC), également président de l'Alliance Nigérienne Pour la Démocratie et le Progrès (ANDP Zaman Lahiya) ; décès survenu, hier en fin d'après-midi, à Paris, en France, des suites d'une maladie.Onep20/11/17

Cérémonie de remise de distinction au Représentant résident de la FAO au Niger par le ministre en charge des Affaires Et…

Cérémonie de remise de distinction au Représentant résident de la FAO au Niger par le ministre en charge des Affaires Etrangères et de la Coopération : Dr Lassaad Lachaal, fait Officier dans l'ordre national du mérite du Niger

Après un séjour de deux ans au service de la coopération au développement entre le Niger et l'Organisation des Nation Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture en qualité de représentant de la FAO, Dr Lassaad Lachaal, qui est en fin de mission a été fait Officier dans l'ordre national du mérite du Niger. C'est le ministre des Affaires Etrangère, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur, M. Ibrahim Ya...

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères de la Coopération de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extéri…

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères de la Coopération de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur : Le gouvernement condamne la vente aux enchères de migrants africains et demande aux autorités libyennes de faire toute la lu

Le gouvernement du Niger a appris avec consternation les révélations au sujet de la vente aux enchères de migrants africains présents sur le territoire de l'Etat de Libye comme esclaves.Le gouvernement fortement indigné par ces pratiques avilissantes, condamne sans réserve de tels actes qui rappellent les heures sombres de l'histoire de l'humanité. Le gouvernement du Niger réprouve toute forme d'atteinte à la dignité, à l'intégrité et à...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Il y a comme un vent de débâcle et de panique qui plane sur la tête des groupes armés qui ...

vendredi 17 novembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.