Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Interview avec M. Jaime Ibrahim MAYAKI, Directeur adjoint du Programme Afrique au sein de l´Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) : « Un aspect essentiel du développement de produits touristiques de qualité est de porter une attention particulière


pa-1Le tourisme durable (écologique) est de plus en plus à l'ordre du jour dans notre pays, cela en vue non seulement de générer des ressources pour le secteur et les communautés, mais aussi contribuer à la conservation et la protection de la diversité biologique. Il s'impose ainsi comme un des facteurs de résilience face aux effets néfastes du changement climatique. Dans cet entretien le Directeur adjoint du programme Afrique au sein de l'Organisation mondiale du Tourisme (OMT) M. Jaime Ibrahim Mayaki en mission dans notre pays dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Projet Omt/Chimelong, nous parle d'un des projets de l'OMT en l'occurrence le Projet Omt/Chimelong de l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) qui s'inscrit dans cette dynamique de tourisme écologique. Ce projet concerne des pays de l'Afrique Centrale (le Gabon, la Centrafrique, la RDC) et de l'Afrique de l'Ouest (le Niger et le Bénin). M. Mayaki parle aussi des enjeux d'une telle initiative et de l'apport du tourisme dans le développement socioéconomique des pays et des communautés.
Vous êtes au Niger dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Projet Omt/Chimelong. Pouvez-vous présenter ce projet à nos lecteurs ?
Avec la croissance rapide du secteur du tourisme en Afrique de l'ouest, le tourisme est devenu un pilier essentiel pour les économies locales dans de nombreuses destinations dans la région, y compris les parcs nationaux transfrontaliers, les zones protégées et les autres zones côtières. Le développement ultérieur du tourisme dans ces régions dépendra du succès de la commercialisation de leurs attraits touristiques parmi les touristes nationaux et internationaux ainsi que de leur capacité de maintenir et d'améliorer la qualité de leurs attractions touristiques et la satisfaction des clients. Un aspect essentiel du développement de produits touristiques de qualité est de porter une attention particulière à la conservation de la biodiversité et à la protection de l'environnement dans et autour des parcs. Certaines destinations sont confrontées à des défis pour préserver un bon niveau de qualité de l'environnement, ce qui peut à long terme affecter la satisfaction des visiteurs et se traduire par un nombre réduit de visiteurs ainsi qu´une faible génération de revenus provenant d'activités touristiques. À cet effet, il a été développé l'initiative pilote «OMT/Chimelong sur le renforcement des capacités en matière de développement touristique et de protection de la biodiversité en Afrique de l´Ouest et Centrale», qui vise ainsi à soutenir le tourisme durable et la protection de la faune par le tourisme. Ce projet se focalise sur 5 pays le Niger, le Bénin, la République de Guinée, la République Démocratique du Congo et le Gabon. Ceci revêt une importance majeure pour le développement durable du tourisme et pour une croissance soutenue du secteur touristique dans les parcs nationaux transfrontaliers et d'autres zones protégées/zones côtières. Nous avons d'ailleurs décidé de mener cet atelier conjoint ici avec le Niger et le Bénin du fait qu´ils partagent le Parc W. Cette formation permet de mieux comprendre le lien entre le tourisme et l'environnement. Les acteurs hautement motivés agiront comme des agents de changement ou champions de la conservation de la biodiversité et de la protection de l'environnement dans leur région, tout en prenant en compte des sujets tels que la propreté générale et l'hygiène, les paysages non contaminés, et l'élimination appropriée des ordures ménagères.

Comment comptez-vous mettre en œuvre cet important projet ?
Le projet s'appuie sur une série de séminaires sur le tourisme et la biodiversité que l'OMT a livrée en Gambie, au Ghana et en Tanzanie. Ces formations portent sur la conservation de la biodiversité ainsi que la protection de l'environnement en tant que partie intégrante du développement touristique, en tenant compte l'importance de la thématique pour sauvegarder les possibilités futures pour de la population locale de générer des revenus grâce au développement touristique durable. À travers ces ateliers nous cherchons à analyser les principales menaces pour la biodiversité et l'environnement dans une destination, en particulier les menaces causées par les activités de la population locale ou des entreprises ; fournir des conseils aux populations locales (auto-) employées dans le secteur du tourisme afin de pouvoir agir en tant que champions de la conservation de la biodiversité et de la protection de l'environnement dans leur région ; fournir des conseils aux employés du tourisme sur les manières de contribuer à la gestion de l'environnement (faire un usage optimal des rares ressources naturelles) et à la gestion des déchets dans leurs entreprises touristiques.

parc-2Quels sont les enjeux du projet, les objectifs et les résultats attendus ?
L'OMT prend les dispositions utiles avec les ministres responsables du Tourisme mais aussi de l´Environnement pour la mise en œuvre du projet. Dans chaque pays, les possibilités d'engager des instituts locaux de formation sur le tourisme dans la prestation de la formation sont explorés afin de donner davantage de possibilités d´exécuter l'approche aux différentes destinations dans les différents pays. Les principaux bénéficiaires du projet sont les employés et acteurs du tourisme dans les destinations qui sont capables de générer un revenu régulier grâce à des activités de développement du tourisme durable. Indirectement, l'ensemble de la communauté bénéficiera également de la gestion environnementale et des activités de protection de l'environnement résultant de la formation. Le projet régional a pour but d'organiser des activités de formation qui à la fin vont outiller au moins 10 formateurs locaux qui vont aider à lancer la formation dans les diverses destinations de la région et au moins 100 employés dans le secteur du tourisme qui participeront aux quatre séminaires pilotes de formation. À l´issue de cette série de formations, il sera organisé un dernier séminaire régional d´évaluation, ce qui permettra de mettre en œuvre l'approche dans plus de destinations de la région qui seront identifiées, ainsi d'intégrer ce sujet dans les institutions existantes de formation afin de renforcer les capacités des employés du secteur touristique.

Comment évolue le tourisme à travers le monde et quel est son apport dans l'économie et le développement ?
Les destinations sont toujours plus nombreuses à travers le monde à s'ouvrir au tourisme et à investir dans un secteur qui s'est converti en ressort essentiel du progrès socioéconomique de par ses retombées sous forme de création d'emplois et d'entreprises, de recettes d'exportation et de développement des infrastructures. Au cours des soixante dernières années, le tourisme n'a cessé de croître et de se diversifier. C'est devenu l'un des plus gros secteurs économiques et à plus forte croissance dans le monde. Beaucoup de nouvelles destinations se sont fait une place sur la carte du tourisme en plus des destinations de prédilection traditionnelles d'Europe et d'Amérique du Nord.pa-3 Malgré des soubresauts sporadiques, le tourisme a connu une croissance quasiment ininterrompue dans le temps, démontrant ainsi sa vigueur et sa résilience. Les arrivées de touristes internationaux ont grimpé de 25 millions dans le monde en 1950 à 278 millions en 1980, puis à 674 millions en 2000, pour atteindre 1 milliard 186 millions en 2015. De même, les recettes du tourisme international engrangées par les destinations à travers le monde ont connu une envolée, passant de 2 milliards de dollars US en 1950 à 104 milliards de dollars en 1980, puis à 495 milliards de dollars en 2000, pour se situer à 1.260 milliards de dollars en 2015. Le tourisme international représente aujourd'hui 7 % des exportations mondiales de biens et de services contre 6 % en 2014, sa croissance ayant été supérieure à celle du commerce mondial ces quatre dernières années. La contribution du tourisme au PIB mondial est de 10%, et 1 emploi sur 11 est dans le secteur du tourisme. En tant que catégorie d'exportation à l'échelle mondiale, le tourisme arrive en troisième position derrière les carburants et la chimie, mais devant l'industrie alimentaire et l'industrie automobile. Dans de nombreux pays en développement, le tourisme est le premier secteur d'exportation.

Comment se présente la situation en Afrique, est-ce que le continent suit cette tendance ?
Concernant l'Afrique, il est le continent qui a connu la plus forte croissance touristique sur ces dix dernières années. En 2010, 26 millions de voyageurs internationaux s'y étaient rendus et l´année dernière ce chiffre est passé à 58 millions. À l´horizon 2030 ce sont 134 millions de touristes qui sont attendus sur le continent. Le dernier rapport de l´African Economic Outlook2017 publié par l´OCDE montre que les économies africaines les plus résilientes sont les économies les plus diversifiées. A ce titre le secteur du tourisme de par sa nature multisectorielle est un outil essentiel de transformation économique et d´inclusion pour le continent. Que ce soit l´investisseur qui investit dans un hôtel de haut standing ou l´artisan qui crée un produit, c´est un secteur qui offre un nombre important d´opportunités. C´est ce que met en avant le dernier rapport de la CNUCED que nous avons lancé ensemble à Madrid la semaine dernière. Il est ressorti que le secteur du tourisme peut promouvoir la diversification économique et la transformation structurelle du continent. D'autre part le secteur du tourisme est essentiel pour la croissance inclusive, aussi que le développement. Le tourisme continental et intra-régional et son potentiel sont une manne très importante pour le futur. Enfin le tourisme est un vecteur de paix primordiale qui renforce le lien entre sécurité et développement.

Le tourisme est un levier pour lutter contre la pauvreté et le chômage des jeunes. Alors est ce qu´il y a des mécanismes prévus par ce projet pour cette fin ?
Le Tourisme est inclus de manière spécifique dans 3 des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) à savoir l´Objectif 8 sur le travail décent et la croissance économique, l´Objectif 12 sur la consommation et production responsables et l´Objectif 14 sur la vie marine. Cependant, étant donné sa nature multisectorielle, le tourisme a un impact sur les 17 Objectifs dans leur ensemble. Le Tourisme peut favoriser l´égalité du genre (Objectif 5), appuyer les communautés et villes durables (Objectif 11) et éliminer la pauvreté (Objectif 1). Dans un continent où plus de 70% de la population a moins de 25 ans, il est inconcevable de mener des politiques en se basant sur des modèles de réformes et de gouvernance qui ne s´adaptent pas à cet enjeu majeur. À cet effet, afin de pouvoir tirer parti de ce dividende démographique, l´un des outils les plus résilients qui existe est le développement du tourisme et surtout le tourisme durable. Ce n´est pas un hasard si l´Assemblée Générale des Nations Unies a déclaré 2017 comme Année Internationale du Tourisme Durable pour le Développement en promouvant des activités sous les 5 piliers suivants : Croissance économique inclusive et durable ; Inclusion sociale, emploi et réduction de la pauvreté ; Utilisation rationnelle des ressources, protection de l'environnement et changements climatiques ; Valeurs culturelles, diversité et patrimoine ; Compréhension mutuelle, paix et sécurité. L´idée qui se cache derrière cette initiative pilote est de pouvoir développer à terme une initiative durable au niveau régional et s´appuyer sur les plans d´actions élaborés au cours de ces différents ateliers. La biodiversité est une ressource économique qui doit être protégée et valorisée, et en développant des outils de sensibilisation pour conserver celle-ci et protéger l´environnement, on augmente la possibilité pour les jeunes dans les communautés de participer à la promotion et bénéficier des retombées économiques de ces atouts uniques, soit à travers les formations de guides, le développement d´activités génératrices de revenu en périphérie etc. Le Parc W est une richesse qui doit être exploitée de manière durable pour atteindre cet objectif et au-delà, et les autres aires protégées doivent également être promus.

Propos recueilli par Ali Maman
19/0717

Société

Dialogue politique Etats-PTF : Une vision partagée pour rendre le secteur de l'eau et de l'assainissement performant

Dialogue politique Etats-PTF : Une vision partagée pour rendre le secteur de l'eau et de l'assainissement performant

Le Ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou, a présidé la réunion de dialogue politique entre l'Etat du Niger et ses partenaires techniques et financiers du secteur de l'eau et de l'assainissement qui s'est tenue, hier matin à Niamey. Cette réunion a pour objectif de tenir un dialogue franc et sincère entre les deux parties pour, ensemble, trouver les solutions à même de rendre le secteur de ...

Cérémonie de décoration du Représentant Résident de la Banque Mondiale au Niger: Siaka Bakayoko fait Officier de l'ordre…

Cérémonie de décoration du Représentant Résident de la Banque Mondiale au Niger: Siaka Bakayoko fait Officier de l'ordre du mérite du Niger

La ministre du Plan, Mme Aichatou Kané Boulama, a présidé, mercredi dernier dans la soirée, au Grand Hôtel de Niamey, la cérémonie de décoration de M. Siaka BAKAYOKO, Représentant Résident de la Banque Mondiale au Niger en fin de mission dans notre pays. La cérémonie s'est déroulée en présence de plusieurs membres du Gouvernement, des députés nationaux, des membres du corps diplomatique résidant au Niger, des représentants des organisat...

Réunion des ministres des transports ferroviaires : Les pays de l'UEMOA, la Mauritanie et le Nigeria se dotent de Projet…

Réunion des ministres des transports ferroviaires : Les pays de l'UEMOA, la Mauritanie et le Nigeria se dotent de Projets ferroviaires structurants et communs en prélude au forum Chine-Afrique 2018

Les ministres en charge des transports ferroviaires de la sous-région, ainsi que les représentants de la CEDEAO, de l'UEMOA et du G5 Sahel, ont tenu hier matin, dans les locaux du palais des congrès de Niamey, une réunion de travail en prélude au forum Chine-Afrique de septembre 2018 à Beijing. Cette journée de travail a permis d'examiner et d'adopter la liste des projets structurants retenus par les experts, d'examiner et d'adopter le ...

Célébration, demain samedi, de la Journée africaine de la Fonction Publique : Plusieurs activités au programme dont des …

Célébration, demain samedi, de la Journée africaine de la Fonction Publique : Plusieurs activités au programme dont des journées portes ouvertes

Comme chaque année, le Niger commémore, demain 23 juin, la Journée Africaine de la Fonction Publique. A la veille de cette célébration, la ministre de la Fonction Publique, Mme Kaffa Christelle Rakiatou Jackou, a livré un message commémoratif. Le thème de la journée retenu par l'Union Africaine cette année est « combattre la corruption dans les institutions publiques avec la participation des parties prenantes et la promotion du leaders...

Formation aux techniques de lutte contre la corruption, le blanchiment, l'identification et la confiscation des avoirs c…

Formation aux techniques de lutte contre la corruption, le blanchiment, l'identification et la confiscation des avoirs criminels : Renforcement des capacités des éléments des FDS impliqués dans la lutte contre la corruption

Une session de formation consacrée aux « techniques de lutte contre la corruption, le blanchiment, l'identification et la confiscation des avoirs criminels » a été organisée le 19 juin dernier à Niamey. Avec le soutien financier de l'Union Européenne, cette formation qui durera deux semaines renforcera les capacités des différents acteurs impliqués dans la lutte contre la corruption, à savoir le pôle judiciaire spécialisé dans la lutte ...

Présentation du résultat de la journée internationale de la fistule édition 2018 : Des résultats appréciables dans la lu…

Présentation du résultat de la journée internationale de la fistule édition 2018 : Des résultats appréciables dans la lutte pour l'éradication du fléau

Le comité scientifique du Réseau d'Eradication de la Fistule (REF) a présenté hier matin à la Fondation Tattali Iyali le résultat de la journée internationale de la fistule édition 2018. C'était en présence de la Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou, présidente de la Fondation Tattali Iyali, marraine de la lutte contre la fistule obstétricale au Niger et championne en Afrique.Le Niger est engagé dans la lutte contre la fistule. C'est...

Visite du ministre de la Défense Nationale à la base 101 du Groupe aérien national GAN : La Base prend de plus en plus l…

Visite du ministre de la Défense Nationale à la base 101 du Groupe aérien national GAN : La Base prend de plus en plus l'allure d'un véritable aéroport militaire, selon Kalla Moutari

Le ministre de la défense nationale a effectué hier une visite à la base aérienne 101 du groupement aérien national de Niamey (GAN). M Kalla Moutari, qu'accompagnait le Chef d'état-major des armées, le Général de corps d'armée Ahmed Mohamed, est allé rencontrer les soldats des airs des Forces armées nigériennes pour s'imprégner de leurs conditions de travail. Le ministre a également visité les troupes en service au sein des différents d...

9ème Journée mondiale de lutte contre la drépanocytose : Un guide et un appel pour une prise en charge de qualité

9ème Journée mondiale de lutte contre la drépanocytose : Un guide et un appel pour une prise en charge de qualité

A l'instar des autres pays du monde, le Niger a célébré hier 19 juin, la Journée mondiale de lutte contre la drépanocytose. Plusieurs activités ont été organisées, au Centre National de Référence de la Drépanocytose (CNRD) de Niamey, pour la célébration de cette journée. Discours, animations culturelles, visites, dons, étaient notamment au programme. Ces activités ont eu lieu en présence de la Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou, pr...

Le Chef de l'Etat en visite au siège du PAM à Rome : Le Niger et le PAM conviennent d'élaborer et de mettre en œuvre un …

Le Chef de l'Etat en visite au siège du PAM à Rome : Le Niger et le PAM conviennent d'élaborer et de mettre en œuvre un programme conjoint pour lutter contre la pauvreté et la faim

Poursuivant sa visite de travail et d'amitié en Italie, le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou s'est rendu hier matin au siège du Programme alimentaire mondial (PAM) en plein cœur de la capitale italienne, Rome. Sur place, le président Issoufou a pris part à une série d'activités. Ainsi le Chef de l'Etat a eu d'abord une réunion de travail avec le Directeur exécutif du PAM, M David Beasley, avant de partic...

Centenaire de Mandela au siège du PAM à Rome : « Le président Mandela a montré la voie à tous ceux qui sont attachés à l…

Centenaire de Mandela au siège du PAM à Rome : « Le président Mandela a montré la voie à tous ceux qui sont attachés à la dignité humaine, à la liberté et à la justice» déclare le président Issoufou

En marge de la session annuelle du Conseil d'administration du PAM, les Nations Unies ont célébré le centenaire de Mandela. Présent au siège du PAM, le Président Issoufou a pris part au lancement de cet anniversaire, où il a conjointement procédé avec les responsables des Agences onusiennes, au lancement de l'exposition photo sur la vie de Mandela.Dans une brève intervention à cette occasion, le Président de la République a souligné la ...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité…

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité des produits et stabilité des prix sur tous les marchés de la capitale

Le mois béni de Ramadan est un mois pendant lequel, la consommation alimentaire est élevée...

vendredi 18 mai 2018

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention …

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention à la surconsommation

Le prix du sucre connait cette année une forte baisse par rapport au Ramadan 2017. Le cart...

vendredi 18 mai 2018

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de …

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de la flambée

Les musulmans du Niger, à l'instar de ceux des autres pays, ont entamé à partir du mercred...

vendredi 18 mai 2018

L'air du temps

Banditisme rampant

Banditisme rampant

Mais enfin, qu'est ce qui se passe dans la tête de tous ces jeunes qui espèrent pouvoir ga...

vendredi 22 juin 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.