Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Amani Abdou, ministre du Développement Communautaire et de l'Aménagement du Territoire:«L'assainissement du secteur des ONG et Associations de Développement consistera en une application optimale des dispositions juridiques régissant les ONG/AD, puis



ABDOU-AMANI-1Monsieur le Ministre, le Communiqué portant sur les résultats de la réunion du Conseil des Ministres en date du 16 juin 2017 a évoqué l'audition par le Conseil d'une communication de votre département ministériel sur l'assainissement du secteur des ONG et Associations de Développement. Pouvez-vous, Excellence, nous en dire davantage pour assouvir la curiosité des acteurs concernés et du grand public?

Merci pour l'occasion que vous me donnez de m'exprimer davantage sur cette décision qui consacre la volonté du Gouvernement de jouer pleinement son rôle consistant à créer et veiller au respect d'un cadre favorable à un développement sain de l'initiative associative, qui comme vous le savez est un droit garanti par la Constitution de notre pays. Il est cependant évident, qu'autant la constitution a garanti des droits pour les citoyens ; autant elle permet à la loi d'encadrer de façon saine, l'exercice de ces droits.

Du reste, je dois signaler que notre pays s'est engagé depuis de longues années dans une politique d'émergence des ONG et des Associations de développement qui a produit des effets positifs importants qui font que les ONG/AD, entre autres, jouent aujourd'hui, un rôle important dans les politiques de développement de notre pays. Mais à côté de ces effets positifs considérables apparaissent des effets négatifs qui tendent à se développer et à s'amplifier.
Si l'Etat, ne prend pas de mesures adaptées à temps, on risque de se retrouver dans une situation regrettable pour notre pays, pour les communautés bénéficiaires mais également pour la partie encore saine des ONG/AD qui œuvre inlassablement et de façon altruiste dans l'appui au développement. Et c'est pour éviter ce scénario que le Gouvernement a pris la décision d'agir.
De par sa mission de promotion, de suivi et de contrôle des ONG/AD au Niger, mon département ministériel assure le leadership de cette initiative du Gouvernement qu'il conduira, en étroite collaboration avec les autres départements ministériels qui interviennent aussi de façon déterminante dans ce secteur.
Evidemment, comme le Gouvernement l'a toujours fait en pareille circonstance, nous allons aussi solliciter la contribution des ONG/AD notamment à travers leurs Regroupements Légalement Reconnus dont une des missions est de promouvoir une bonne image du secteur et c'est, entre autres, bien de cela qu'il s'agit à travers l'assainissement envisagé.

Merci Excellence pour ces clarifications sur la motivation et les orientations du Gouvernement par rapport à cette décision. Mais vous aviez tantôt parlé de résultats positifs acquis par la politique d'émergence des ONG/AD mais aussi des risques qui se profilent. Pourriez-vous édifier davantage nos lecteurs sur ces appréciations ?

Bien sûr ! Et pour être plus concret, rendez-vous compte que la politique d'émergence des ONG/AD engagée par l'Etat du Niger a porté sur l'adoption et la mise en œuvre d'un train de mesures incitatives sur les plans juridique, administratif, institutionnel et financier avec notamment l'octroi des exonérations fiscales en faveur des interventions des ONG/AD et l'institution de 1992 à 2001 d'une subvention aux ONG nationales naissantes.
En outre, pour favoriser le développement du partenariat Etat-ONG, l'Etat a institué la signature d'un Protocole d'Accord Type (PAT) uniforme pour toutes les ONG ainsi qu'un protocole de mise en exécution pour les différents projets qu'elles mettent en œuvre afin de faciliter la création et la consolidation du partenariat avec les communautés de base, les élus locaux, les services techniques déconcentrés et les autorités administratives.
Pour faciliter la mise en œuvre du PAT, il a été mis en place un Comité paritaire Etat- ONG. Ces efforts se sont traduits entre autres par les résultats suivants : le nombre d'ONG/AD a évolué de 60 en 1990 à plus de 2600 en 2016 ; le volume des investissements effectués par an a évolué de 7 milliards FCFA dans les années 1995-1999 à 73 milliards FCFA en 2014 ; ce sont des centaines d'emplois directs créés par les ONG/AD ; les ONG/AD interviennent aussi bien dans le développement durable que dans le secteur d'urgence ;
Les secteurs d'intervention sont en général ceux dans lesquels l'Etat et les populations ont défini leurs priorités à savoir : la sécurité alimentaire, la santé, l'éducation, l'hydraulique mais aussi la promotion de la paix et de la sécurité.
Vous vous rendez compte que le développement de ce secteur est prodigieux ; certes, mais il soulève de vives préoccupations. Au titre de ces préoccupations, figurent, entre autres, le caractère obsolète du cadre juridique régissant les ONG/AD. En effet, à présent que la politique d'émergence des ONG est accomplie, il y a lieu de tirer les enseignements de l'application du cadre juridique actuel et d'évoluer vers des dispositions plus conformes au stade de développement du mouvement des ONG/AD au Niger ainsi qu'aux défis et enjeux que pose ce secteur ;

Il y a aussi la préoccupation portant sur le très faible niveau de transparence qui caractérise ce secteur avec, tenez-vous bien, moins de 20% des ONG/AD qui déposent leur rapport annuel d'activités auprès des administrations de contrôle, de suivi et de promotion et un niveau encore plus bas d'ONG/AD qui signent le protocole d'accord type et le protocole de mise en exécution des projets se soustrayant à l'obligation juridique de partenariat qui leur impose aussi de communiquer les situations sur leurs réalisations passées et des informations sur la programmation de leurs activités en cours ;
S'y ajoute une autre préoccupation qui est le déficit de légitimité et de légalité des dirigeants des organes de certaines ONG/AD et/ou de leurs regroupements légalement reconnus qui continuent à exercer au-delà de la durée de leur mandat électif.
On peut citer également les préoccupations relatives au partage de rôle à rééquilibrer entre ONG nationales et ONG étrangères ; aux procédures et mécanismes de financement peu performants et dont la transparence et la traçabilité doivent encore être améliorées ; et bien d'autres éléments de préoccupations encore.

Merci Excellence, mais concrètement quel sera le contenu des mesures d'assainissement que le Gouvernement envisage de mettre en œuvre ?

Nous sommes en train de mettre en œuvre des mesures sur le court terme et envisageons aussi d'agir sur le moyen terme. Ainsi, à court terme, toutes les ONG/AD et leur Regroupement Légalement Reconnus ont été sommées de se mettre en règle dans l'immédiat par rapport à leur obligation de production et de dépôt du rapport annuel d'activités. Elles devront procéder au renouvellement du mandat de leurs dirigeants en conformité avec les textes qu'elles se sont librement données.
De même, des mesures sont en train d'être prises pour mettre davantage de l'ordre dans leurs rapports avec les administrations publiques et les autorités.
Il est aussi envisagé l'organisation des assises entre l'Etat, les ONG, les CT et les PTF en vue d'un recadrage des interventions de celles-ci pour une meilleure contribution aux politiques publiques nationales et locales y compris l'atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD).

A moyen terme, les recommandations qui seront issues de ces assises feront l'objet d'un plan d'actions qui sera mis en œuvre de façon participative. Il aura, entre autres, à prendre en charge les questions aussi importantes que : l'adaptation du cadre juridique régissant les ONG/AD ; le financement des ONG/AD ; les stratégies de partenariat entre les ONG/AD et les autres acteurs de développement ; le suivi et le contrôle des interventions des ONG/AD, etc.
C'est dire que l'assainissement du secteur des ONG/AD se fera sur le court terme mais aussi sur le moyen terme et cela avec la contribution des ONG/AD elles-mêmes parce que ce sera aussi dans leur intérêt d'assainir leur environnement.

Réalisée par Assane Soumana(onep)
21/07/17

Société

Communiqué de presse du Ministère des affaires étrangères, de la coopération, de l'intégration africaine et des nigérien…

Communiqué de presse du Ministère des affaires étrangères, de la coopération, de l'intégration africaine et des nigériens à l'extérieur : Le Niger condamne fermement l'attentat à Mogadiscio ayant fait plus de 300 morts et de centaines blessés

Suite à l'attentat horrible qui a frappé Mogadiscio le 14 octobre 2017 et occasionné plus de 300 morts et de centaines blessés, le Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur présente, au nom du Président de la République du Niger, du Gouvernement et du peuple nigérien ses condoléances émues aux Gouvernement, au peuple somalien, aux familles des personnes décédées et se...

Cérémonie de remise officielle au Gouvernement du projet de document du Schéma d'Aménagement Foncier (SAF) de la région …

Cérémonie de remise officielle au Gouvernement du projet de document du Schéma d'Aménagement Foncier (SAF) de la région de Dosso : Une avancée vers la finalisation du schéma d'aménagement du territoire national

Le projet de document du schéma d'Aménagement Foncier (SAF) de la région de Dosso, a été remis officiellement hier au ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, Président du Comité National du Code Rural, M. Albadé Abouda, en vue de son adoption par décret. La cérémonie de remise de ce document a enregistré la présence des représentants des partenaires techniques et financiers.« Nos félicitations pour l'élaboration d'un...

Interview de la ministre de la communication, à l'occasion du 59è anniversaire de la Radio nationale ''La Voix du Sahel'…

Interview de la ministre de la communication, à l'occasion du 59è anniversaire de la Radio nationale ''La Voix du Sahel'', le 18 octobre 2017 : "Les organes de presse publics, notamment l'ORTN, prennent une part active (...) à l'information et à la s

A l'occasion de ce 59ème anniversaire, madame la ministre, quel est votre message à l'endroit du Personnel et des auditeurs de la Voix du Sahel ?A l'endroit du Personnel tout d'abord, c'est un message de félicitations et d'encouragements. Car le travail remarquable que ce personnel abat quotidiennement, avec professionnalisme et dévouement, mérite bien d'être salué. Surtout au regard aussi du rôle prépondérant que joue la Radio national...

A la Primature : Le Bureau du Conseil Supérieur de la Communication remet au Premier ministre le rapport d'activités de …

A la Primature : Le Bureau du Conseil Supérieur de la Communication remet au Premier ministre le rapport d'activités de l'institution

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement SEM Brigi Rafini a reçu, hier en audience, des membres du Bureau du Conseil Supérieur de la Communication (CSC).L'objet de cette audience, est de transmettre au Premier Ministre, le Rapport d'activités de l'instance de régulation des médias pour les années 2015 et 2016. Au sortir de la rencontre, le Président du CSC M. Abdourahamane Ousmane a expliqué que la loi fait obligation au CSC de produir...

DIFFA Remise des attestations de réussite et prestation de serment des étudiants de l'Institut Supérieur de Santé : D'ex…

DIFFA Remise des attestations de réussite et prestation de serment des étudiants de l'Institut Supérieur de Santé : D'excellents résultats enregistrés par la région

C'est le site de l'Institut qui a servi de cadre à cette cérémonie présidée par le Secrétaire Général Adjoint sortant de la Région en présence du Préfet, de la représentante du Directeur Général de l'Institut, du Directeur Régional de la Santé Publique, du Directeur des Etudes, des cadres régionaux, des partenaires au Développement , des parents d'élèves, des étudiants et de plusieurs autres Invités.Plusieurs interventions ont été enreg...

Entretien avec Mme Mamadoumi Ariram Chetima Krilama, lauréate du 1er Prix Leadership Féminin « Femmes Engagées » : « Not…

Entretien avec Mme Mamadoumi Ariram Chetima Krilama, lauréate du 1er Prix Leadership Féminin « Femmes Engagées » : « Notre ambition est de participer efficacement et collectivement aux actions de développement de notre région et de notre pays »

De retour de Niamey où elle a reçu le trophée qu'elle a gagné à l'issue de Concours Voix de la Paix (V2P) organisé par Equal Access et l'USAID, Mme Mamadoumi Ariram Chetima Krilama a été reçue par le gouverneur de Diffa. Dans cet entretien, la lauréate venue du Manga nous parle de son groupement féminin, de ses ambitions et de ce que doivent faire les femmes pour porter leurs voix sur tous les sujets qui concernent la vie de leurs commu...

Conférence sur la Gestion et la prévention des Conflits dans les locaux de la Banque Mondiale : «Le Niger notre pays est…

Conférence sur la Gestion et la prévention des Conflits dans les locaux de la Banque Mondiale : «Le Niger notre pays est en première ligne de cette lutte contre le terrorisme dans le Sahel» indique le ministre Massoudou Hassoumi

Le ministre des Finances, Massoudou Hassoumi, qui se trouve depuis quelques jours à Washington où il assiste aux Assemblées générales annuelles des Institutions de Bretton Woods, poursuit son séjour dans la capitale américaine. Samedi dernier, en marge des travaux des assemblées générales annuelles, le ministre a participé à une conférence sur ''la Gestion et la Prévention des Conflits'', dans les locaux de la Banque Mondiale, en compag...

Conférence de l'association des Médiateurs de l'OCI en Turquie : Me Ali Sirfi Maïga participe aux travaux

Conférence de l'association des Médiateurs de l'OCI en Turquie : Me Ali Sirfi Maïga participe aux travaux

Du 24 au 27 septembre dernier s'est déroulée à Istanbul en Turquie la deuxième conférence de l'association des Médiateurs des Etats membres de l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI). Le Niger a pris activement part à ce grand rendez-vous, par l'entremise du Médiateur de la République, Me Ali Sirfi Maïga. On rappelle que la première réunion du réseau des Médiateurs de l'OCI s'était tenue en avril 2014 à Islamabad au Pakistan.A ...

Birni N'konni : Cérémonie d'intronisation samedi au palais du chef de canton de Tambara Rabi Souley Hassane Maifada

Birni N'konni : Cérémonie d'intronisation samedi au palais du chef de canton de Tambara Rabi Souley Hassane Maifada

Le cour royale de Birni N'konni vient de procéder à l'intronisation de Tambara Rabi Souley Hassane Maifada. Une grande cérémonie a été organisée pour la circonstance. Le public était si massif que les organisateurs ont préféré déplacer les festivités en lieu plus ouvert notamment au stade de foot de Konni.Tambara signifie «Amazone» en terme claire une femme combattante qui fait montre d'esprit de créativité et combativité.Née en 1962 à ...

13 octobre, Journée Internationale de Prévention des Catastrophes : '' Jamais aussi bien que chez soi : Réduire l'exposi…

13 octobre, Journée Internationale de Prévention des Catastrophes : '' Jamais aussi bien que chez soi : Réduire l'exposition aux risques et les déplacements forcés'', thème retenu

A l'instar de la communauté internationale, notre pays commémore, chaque année, la Journée Internationale de Prévention des Catastrophes, célébrée cette année ce vendredi 13 octobre. Instituée depuis 1989, suite à un appel de l'Assemblée Générale des Nations Unies, la Journée Internationale de prévention des catastrophes vise à sensibiliser les populations sur les risques de catastrophe. C'est aussi l'occasion de partager les expérience...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Formation en Activités Génératrices des Revenus au…

Formation en Activités Génératrices des Revenus au centre Dimol : Donner espoir et soutenir l'autonomisation des femmes victimes de la fistule

La fistule est une maladie grave qui affecte les femmes suite aux mariages précoces, à l'e...

jeudi 5 octobre 2017

La Fistule Génitale Féminine au Niger : 700 à 756 …

La Fistule Génitale Féminine au Niger : 700 à 756 femmes victimes chaque année

La Fistule Génitale Féminine est une infirmité temporaire ou permanente consécutive à un t...

jeudi 5 octobre 2017

L'ONG Dimol : Un exemple dans la réinsertion et l'…

L'ONG Dimol : Un exemple dans la réinsertion et l'accompagnement des femmes fistuleuses

Dimol est une organisation non gouvernementale nigérienne qui œuvre depuis plusieurs année...

jeudi 5 octobre 2017

L'air du temps

Les frais scolaires : Entre surenchère et laisser-aller

Les frais scolaires : Entre surenchère et laisser-aller

Depuis plusieurs années, l'on assiste à une prolifération des écoles privées dans tous les...

vendredi 13 octobre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.