Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Atelier régional de formation sur les risques liés aux menaces nucléaires et radiologiques : Reflexions sur la facilitation d'échanges sur la sécurité nucléaire régionale


rencontreLa Haute Autorité Nigérienne à l'Energie Atomique (HANEA), en collaboration avec l'Agence International de l'Energie Atomique(AIEA), organise, depuis hier à Niamey, un atelier régional de formation sur l'utilisation d'une approche basée sur les risques liés aux menaces nucléaires et radiologiques. Cette formation qui durera quatre(4) jours réunit des cadres supérieurs de plusieurs pays africains ; elle leur permettra entre autres, d'initier et de développer un réseau d'entraide africain en vue de faciliter les échanges sur la sécurité nucléaire régionale.
L'atelier de Niamey constitue une opportunité pour les participants qui vont ainsi maitriser les techniques d'élaboration, d'utilisation et d'actualisation d'une menace de référence. L'ouverture des travaux de cet atelier a été présidée par la présidente de la HANEA, Mme Mindaoudou Zeinabou, en présence du Représentant de l'AIEA, M. Ricky Séo, du Haut-Commissaire à l'Initiative 3N, M. Ali Bety, du Président de la Commission Nationale pour la Collecte et le Contrôle des Armes Illicites (CNCCAI), des députés Nationaux, des Conseillers à la Présidence et à la Primature et des experts de l'Agence
International de l'Energie
Atomique(AIEA).
Dans son discours d'ouverture, la présidente de la HANEA, a rappelé que les sciences et techniques nucléaires (STN), comme le confirment toutes les analyses de l'agence, permettent de façon incontestable, d'assurer le bien-être de l'humanité, à travers les contributions inestimables qu'elles apportent dans les domaines de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, de la santé humaine, des mines, de l'énergie, de l'industrie, de l'environnement, de la sureté et de la sécurité pour ne citer que ceux-là.
Selon Mme Zeinabou Mindaoudou, le Président de la République ayant longtemps travaillé dans le domaine, promeut depuis l'avènement de la 7ème République les applications pacifiques de l'énergie atomique pour le développement économique et social national et régional. En 2015, a-t-elle rappelé, les Nations Unies ont adopté un nouvel ensemble d'objectifs mondiaux en vue d'éradiquer la pauvreté, de protéger la planète, et de garantir la prospérité pour tous.
L'AIEA joue un rôle très actif pour permettre à la communauté internationale d'atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODDs), en aidant les pays à utiliser les techniques nucléaires et isotopiques, contribuant ainsi, de façon directe, à la réalisation de neuf sur les dix-sept ODDs adoptés. Dans le cadre des activités relatives aux applications pacifiques des STN, une certaine quantité de matières nucléaires et d'autres matières radioactives, ainsi qu'un grand nombre de sources sont utilisés, d'où l'importance pour les Etats de développer un régime efficace de sécurité nucléaire, incluant une culture du risque, mais surtout, de mettre en œuvre avec l'appui des partenaires, des mesures très efficaces pour s'assurer que ce type de matières n'est pas détourné.
Reconnaissant que les risques existent comme partout ailleurs, Mme Mindaoudou Zeinabou a indiqué que cela ne doit pas nous faire renoncer à nos nobles objectifs. « Il est alors nécessaire de réduire au minimum la vulnérabilité de nos pays, et de prendre toutes les mesures nécessaires, pour que ces matières ne tombent pas entre les mains d'acteurs non autorisés ou malveillants » a déclaré la présidente de la HANEA.
En effet, avec la mondialisation et l'interconnexion à outrance, les personnes mal intentionnées et les groupes terroristes, font preuve de beaucoup d'imagination. La communauté internationale est consciente qu'ils disposent aujourd'hui de connaissances et de capacités matérielles, leur permettant de renforcer leurs structures, et d'élargir leurs réseaux, dans le but de mettre la main sur des matières dangereuses. Mme Mindaoudou Zeinabou a précisé que le Niger se félicite de la collaboration très fructueuse qu'il entretient avec l'AIEA, et elle a tenu à exprimer sa gratitude à l'agence plus particulièrement au département en charge de la sureté et la sécurité nucléaire, pour les efforts méritoires que son personnel déploie pour le bien-être de l'humanité toute entière. « Les profondes mutations qui s'opèrent aujourd'hui dans le monde sur le plan de la menace nucléaire et radiologique doivent nous interpeller au plus haut niveau, afin de tenir nos pays prêts à faire face à des défis majeurs », a-t-elle déclaré.
Pour cet atelier, d'éminents experts de l'AIEA qui ont été dépêchés à Niamey pour entretenir les participants sur les meilleures techniques disponibles, les méthodes disponibles, les méthodes d'analyse de la vulnérabilité des installations, d'identification des menaces ; de préparation de scénarios d'attaques par des agresseurs potentiels, de typologie d'évènements, d'acteurs et de cibles mais aussi sur la place de mesures dissuasives. «Vous avez la responsabilité en tant que cadres de haut niveau concernés par cette problématique dans vos pays respectifs, de tout mettre en œuvre pour la réussite de cette activité », a dit Mme Zeinabou Mindaoudou aux participants. Auparavant, le Secrétaire General de la HANEA a, dans son mot de bienvenue, présenté succinctement l'Agence, précisant qu'elle assure la liaison avec toutes les institutions internationales travaillant dans le domaine nucléaire.
« Notre pays exploite depuis plus de quarante ans un immense gisement d'uranium, et utilise les sciences et techniques nucléaires dans divers domaines de la vie socio-économique, tels que le diagnostic et le traitement médical, la détection, la localisation et l'évaluation des minerais, le sondage, le contrôle non destructif, pour ne citer que ceux-là ». Aujourd'hui, a dit le SG, plusieurs indices de thorium et d'uranium sont mis en évidence dans plusieurs localités de notre pays, laissant espérer de nouveaux gisements importants qui pourront faire passer notre pays de la cinquième à la première place des pays ayant la plus grande réserve mondiale. Depuis son installation, la HANEA s'est attelée à faire en sorte que les énormes bénéfices liés aux applications des sciences et techniques nucléaires, n'occultent pas les risques spécifiques qui leur sont liés. Ainsi cette structure a élaboré et soumis pour adoption plusieurs textes législatifs et règlementaires en vue de mettre aux normes internationales le cadre légal et institutionnel du Niger.

Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)
25/07/17

Société

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Exté…

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur

La République du Niger a appris avec préoccupation la décision du gouvernement des Etats Unis d'Amérique de reconnaître unilatéralement Jérusalem comme Capitale de l'Etat d'Israël et le transfèrement de son Ambassade de Tel Aviv à Jérusalem.Le Ministère des Affaires Etrangères du Niger rappelle à cet égard les pertinentes Résolutions adoptées sur la question Israélo Palestinienne notamment les Résolutions 465, 476, et 478 du Conseil de ...

18ème édition du Mouloud à Kotchiri (Kollo) : Dans la ferveur religieuse et le respect des valeurs islamiques

18ème édition du Mouloud à Kotchiri (Kollo) : Dans la ferveur religieuse et le respect des valeurs islamiques

La population de Kotchiri a célébré jeudi dernier, la 18ème édition du Mouloud. Une initiative de Cheikh Hassane Kotchiri qui aujourd'hui est en train de prendre de l'ampleur. Comme par les années précédentes, la population de Kotchiri et leurs invités ont célébré dans la joie cette fête. Cette célébration placée sous les auspices du nouveau Cheikh de Kotchiri Amadou Tidjani a été marqué par la présence du Président de l'Assemblée natio...

1er Symposium de Cardiologie : Les facteurs de risques cardiovasculaires au centre de la rencontre

1er Symposium de Cardiologie : Les facteurs de risques cardiovasculaires au centre de la rencontre

Le Premier ministre, Chef du gouvernement SE Brigi Rafini a présidé vendredi dernier la cérémonie d'ouverture du 1er Symposium de cardiologie sur les facteurs de risque cardiovasculaire organisé par la Société nigérienne de cardiologie. C'était en présence des membres du gouvernement, du président de la Société nigérienne de cardiologie Pr. Touré Ali Ibrahim, et des invités venus de la sous région.Dans son intervention, le Premier minis...

Forum national de la Sécurité et de la Défense : Vers l'élaboration de la Politique nationale de sécurité et défense (PN…

Forum national de la Sécurité et de la Défense : Vers l'élaboration de la Politique nationale de sécurité et défense (PNSD)

Le Centre National d'Etudes Stratégiques et de Sécurité (CNESS) organise depuis le 6 décembre 2017 un forum national de la Sécurité et de la Défense. C'est le ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou, qui a présidé la cérémonie d'ouverture dudit forum en présence du directeur du CNESS, le Général de Brigade Ibra Boulama Issa. L'objectif visé à travers ce forum est d'échanger sur les questions...

Appui aux populations victimes des inondations des arrondissements III, IV et V de Niamey : Plus de 27 millions de FCFA …

Appui aux populations victimes des inondations des arrondissements III, IV et V de Niamey : Plus de 27 millions de FCFA en vivres et produits d'entretien au profit des sinistrés

Avec le soutien financier de l'USAID, l'ONG World Vision a apporté, dimanche dernier, un appui en biens non alimentaires composés entre autres de couvertures, d'ustensiles de cuisine, nattes, savon et autres produits l'hygiène aux populations des arrondissements communaux III, IV et V de Niamey, victimes d'inondation. Cet appui d'une valeur de 50.000 dollars soit 27 millions de francs CFA entièrement financé par l'USAID est destiné aux ...

4ème session du Comité National du Code Rural : L'état des lieux de la gouvernance foncière en prélude à la tenue des ét…

4ème session du Comité National du Code Rural : L'état des lieux de la gouvernance foncière en prélude à la tenue des états généraux du foncier du Niger

Les membres du comité national du code rural (CNCR) ont tenu, hier à Niamey, la 4ème session ordinaire dudit comité. C'est le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M Abouba Albadé, président du Conseil national du code rural qui a présidé la cérémonie d'ouverture de cette rencontre en présence de plusieurs membres du gouvernement, des représentants des partenaires techniques et financiers et des membres statutaires...

Visite des ministres en charge de l'action humanitaire, de la Santé Publique et de la Renaissance Culturelle à l'Hôpital…

Visite des ministres en charge de l'action humanitaire, de la Santé Publique et de la Renaissance Culturelle à l'Hôpital Général de Référence : Des résultats satisfaisants pour la campagne de chirurgie cardiaque intitulée «Graine d'espoir».

La Fondation Mama Africa a lancé depuis le 2 décembre dernier une campagne de chirurgie cardiaque à l'Hôpital Général de Référence de Niamey (HGR). Le ministre de l'Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes M. Magagi Laouan qu'accompagnent ses collègues en charge de la Santé Publique et de la Renaissance Culturelle, a fait le déplacement de l'HGR pour apprécier le déroulement de cette campagne de chirurgie cardiaque intitulée...

Journée parlementaire d'information et de plaidoyer : Recueillir les suggestions des élus nationaux en vue de l'atteinte…

Journée parlementaire d'information et de plaidoyer : Recueillir les suggestions des élus nationaux en vue de l'atteinte du Dividende démographique

À l'initiative du ministère de la Population, une journée parlementaire d'information et de plaidoyer a été organisée hier en collaboration avec le Réseau des parlementaires sur les questions de Population et Développement sur le Dividende démographique. Il s'agit à travers cette rencontre, de sensibiliser les élus nationaux sur les défis liés à la démographie, mais surtout de recueillir leurs recommandations à même d'aider les pouvoirs...

Journée parlementaire d'information : Les élus nationaux édifiés sur le 2ème passage du Niger à l'Examen Périodique Univ…

Journée parlementaire d'information : Les élus nationaux édifiés sur le 2ème passage du Niger à l'Examen Périodique Universel

Le 2ème vice-président de l'Assemblée nationale, l'honorable Liman Ali Mahamane a présidé dimanche dernier à l'Assemblée nationale, l'ouverture des travaux d'une journée d'information sur le 2ème passage du Niger à l'Examen Périodique Universel (EPU). Cette journée d'information a été organisée par le Ministre de la Justice. Etaient présents des responsables du Ministère en Charge de la Justice, des membres du Réseau Parlementaire des d...

Le Premier ministre visite l'exposition des Organisations Internationales Représentées au Niger (OIRIEN) : Le Chef du Go…

Le Premier ministre visite l'exposition des Organisations Internationales Représentées au Niger (OIRIEN) : Le Chef du Gouvernement apprécie les actions réalisées

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SEM Brigi Rafini, a effectué, hier lundi 4 décembre 2017 au Palais des Congrès de Niamey, une visite à l'exposition organisée par l'Association des Organisation Internationales Représentées au Niger (OIREN) dans le cadre de la « Journée OIREN ». Plusieurs stands ont été visités par le Premier Ministre. Cette action, a permis au Chef du Gouvernement de mesurer l'ampleur des contributions des ONG...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Dès qu'on parle de fuite de cerveaux, on se tourne à première vue vers l'occident. Et pour...

vendredi 8 décembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.