Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Conférence-débat sur la répression judiciaire du terrorisme au Niger : Edifier les acteurs de la Justice sur les progrès réalisés


conference« La spécialisation de la répression judiciaire du terrorisme » et « Attaques, menaces, enquêtes, solutions et prévention : histoire du terrorisme au Niger » : ce sont là les thèmes d'une conférence-débat initiée par le procureur de la République près le pôle judiciaire antiterroriste et la criminalité transnationale organisée. Elle s'est tenue hier dans la salle d'audience du Tribunal de Grande Instance Hors Classe de Niamey ; elle était animée par M Mamane Aminou Koundy, Juge au pôle judiciaire antiterroriste et de M Samna Soumana Cheibou, procureur de la République près du pôle spécialisé en matière de lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée. La conférence-débat est essentiellement destinée aux acteurs de la justice nigérienne.
Le procureur Samna a justifié la tenue de cette conférence par le fait que le Niger constitue aujourd'hui une école dans la sous-région en matière de répression judiciaire du terrorisme. Le Niger est très bien apprécié par ses pairs au plan international pour ses efforts et surtout ses décisions courageuses dans la lutte contre le terrorisme sur le volet judiciaire. Malgré le manque des moyens, le Niger a mis en place une législation efficace et efficiente et des structures adéquates au point qu'on peut sans risque de se tromper dire qu'il est le bon chemin en la matière.
En organisant cette conférence-débat, le pôle antiterrorisme souhaite partager avec l'ensemble des acteurs de la Justice, l'expérience dont jouit le Niger en matière de lutte contre le terrorisme, une expérience qu'il exporte d'ailleurs vers d'autres pays, a dit le procureur car, a-t-il ajouté, certains pays ont formellement manifesté leur désir de venir s'inspirer de l'expérience du Niger.
L'objectif donc de cette conférence-débat, selon le procureur, est de permettre aux participants de comprendre la spécificité de la lutte contre le terrorisme en matière judiciaire, de connaitre les acteurs du pôle judiciaire antiterroriste, de comprendre son travail, son fonctionnement, ses avancées, ses insuffisances ou ses difficultés ainsi que les perspectives qui s'offrent à cette nouvelle instance judiciaire mise en place par notre pays.
Dans sa communication portant sur la spécialisation de la répression judiciaire du terrorisme, le Juge Koundy souhaite que les acteurs de la justice comprennent ce qu'est la répression judiciaire du terrorisme, les institutions, les mécanismes ainsi que les règles de procédures pénales en la matière et faire le point des activités menées et actions réalisées depuis que le pôle est installé et opérationnel. Le conférencier a mis en exergue le dilemme que pose la question de la répression du terrorisme qui est, quoi qu'on puisse dire, un genre nouveau d'infraction dans notre pays qui nécessite des efforts d'adaptation.
Quelles réponses apporter face au terrorisme en démocratie ? Faut-il privilégier les réponses militaires, judiciaires, en renseignement ou des réponses sociales ? Pour lui, c'est toutes les réponses qu'il faut au regard de la complexité de la question. Mais au plan judiciaire, c'est la mise en place d'institutions spécialisées que le Niger a choisie. C'est ainsi qu'il s'est doté en 2011 de deux structures : un service central de lutte contre le terrorisme et un pôle judiciaire antiterroriste. Ils ont tous deux une compétence nationale même si l'un relève du ministère de l'Intérieur et l'autre du ministère de la Justice.
Le pôle terroriste se compose de deux degrés. Le premier degré est dédié à la conduite de l'enquête et de l'information judiciaire tandis que le second disposant de deux chambres s'occupe du contrôle et du jugement. Il est en quelque sorte une cour d'assises sans jurés, a expliqué le conférencier. Au plan législatif, il a expliqué que le Niger a pris des mesures d'adaptation de la loi pénale définissant l'infraction terroriste et créant les institutions spécialisées pour apporter les réponses nécessaires à ces cas d'infractions d'un nouveau genre.
Depuis quelques années, le Niger a réalisé beaucoup de progrès dans la répression judiciaire du terrorisme en dépit des facteurs défavorables comme l'immensité du territoire, la porosité des frontières, le grand nombre de détenus du terrorisme (1401 en mars 2017), la mauvaise qualité des enquêtes. Pour lui, les perspectives sont prometteuses du fait de l'instauration de la bonne pratique, la bonne collaboration et la coopération judiciaire tant en interne qu'avec les autres pays.
Le procureur de la République, dans sa communication, a fait la genèse du terrorisme au Niger de 1962, date du code pénal nigérien, à 2011. Selon Samna Soumana Cheibou, déjà en cette période, les facteurs favorisants du terrorisme existaient au Niger. C'est entre autres l'immensité du territoire, les longues frontières difficilement contrôlables, le développement des groupes criminels et trafiquants de drogues dans le nord du pays, la rébellion, les coups d'Etat, l'existence des groupes armés d'autodéfense. Mais le premier acte véritablement terroriste enregistré au Niger date de 1993 avec le détournement d'avion de Nigeria Airways à Niamey, a précisé le conférencier. En cette période-là, le Niger ne disposait pas d'arsenal juridique adapté car ce n'est qu'en 2011 que les premiers jalons ont été posés.
Les attaques terroristes sont beaucoup plus récentes sur le territoire nigérien. Selon le procureur, les actions et activités terroristes sont interconnectées avec la criminalité internationale organisée qui s'est développée dans la sous région après la désintégration de la Libye, mais aussi les activités de groupes terroristes au nord du Mali et le sud-est du Nigeria. Malgré l'existence de ces foyers terroristes qui l'entourent et les incursions faites à l'ouest comme à l'est, le Niger fournit des efforts en matière de lutte contre le terrorisme. L'un des atouts du Niger, c'est son arsenal juridique et institutionnel qui lui permet, malgré les défis multiples, de mener une répression judiciaire efficace contre le terrorisme dans le respect des droits de l'homme.
Zabeirou Moussa(onep)
28/07/17

Société

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Exté…

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur

La République du Niger a appris avec préoccupation la décision du gouvernement des Etats Unis d'Amérique de reconnaître unilatéralement Jérusalem comme Capitale de l'Etat d'Israël et le transfèrement de son Ambassade de Tel Aviv à Jérusalem.Le Ministère des Affaires Etrangères du Niger rappelle à cet égard les pertinentes Résolutions adoptées sur la question Israélo Palestinienne notamment les Résolutions 465, 476, et 478 du Conseil de ...

18ème édition du Mouloud à Kotchiri (Kollo) : Dans la ferveur religieuse et le respect des valeurs islamiques

18ème édition du Mouloud à Kotchiri (Kollo) : Dans la ferveur religieuse et le respect des valeurs islamiques

La population de Kotchiri a célébré jeudi dernier, la 18ème édition du Mouloud. Une initiative de Cheikh Hassane Kotchiri qui aujourd'hui est en train de prendre de l'ampleur. Comme par les années précédentes, la population de Kotchiri et leurs invités ont célébré dans la joie cette fête. Cette célébration placée sous les auspices du nouveau Cheikh de Kotchiri Amadou Tidjani a été marqué par la présence du Président de l'Assemblée natio...

1er Symposium de Cardiologie : Les facteurs de risques cardiovasculaires au centre de la rencontre

1er Symposium de Cardiologie : Les facteurs de risques cardiovasculaires au centre de la rencontre

Le Premier ministre, Chef du gouvernement SE Brigi Rafini a présidé vendredi dernier la cérémonie d'ouverture du 1er Symposium de cardiologie sur les facteurs de risque cardiovasculaire organisé par la Société nigérienne de cardiologie. C'était en présence des membres du gouvernement, du président de la Société nigérienne de cardiologie Pr. Touré Ali Ibrahim, et des invités venus de la sous région.Dans son intervention, le Premier minis...

Forum national de la Sécurité et de la Défense : Vers l'élaboration de la Politique nationale de sécurité et défense (PN…

Forum national de la Sécurité et de la Défense : Vers l'élaboration de la Politique nationale de sécurité et défense (PNSD)

Le Centre National d'Etudes Stratégiques et de Sécurité (CNESS) organise depuis le 6 décembre 2017 un forum national de la Sécurité et de la Défense. C'est le ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou, qui a présidé la cérémonie d'ouverture dudit forum en présence du directeur du CNESS, le Général de Brigade Ibra Boulama Issa. L'objectif visé à travers ce forum est d'échanger sur les questions...

Appui aux populations victimes des inondations des arrondissements III, IV et V de Niamey : Plus de 27 millions de FCFA …

Appui aux populations victimes des inondations des arrondissements III, IV et V de Niamey : Plus de 27 millions de FCFA en vivres et produits d'entretien au profit des sinistrés

Avec le soutien financier de l'USAID, l'ONG World Vision a apporté, dimanche dernier, un appui en biens non alimentaires composés entre autres de couvertures, d'ustensiles de cuisine, nattes, savon et autres produits l'hygiène aux populations des arrondissements communaux III, IV et V de Niamey, victimes d'inondation. Cet appui d'une valeur de 50.000 dollars soit 27 millions de francs CFA entièrement financé par l'USAID est destiné aux ...

4ème session du Comité National du Code Rural : L'état des lieux de la gouvernance foncière en prélude à la tenue des ét…

4ème session du Comité National du Code Rural : L'état des lieux de la gouvernance foncière en prélude à la tenue des états généraux du foncier du Niger

Les membres du comité national du code rural (CNCR) ont tenu, hier à Niamey, la 4ème session ordinaire dudit comité. C'est le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M Abouba Albadé, président du Conseil national du code rural qui a présidé la cérémonie d'ouverture de cette rencontre en présence de plusieurs membres du gouvernement, des représentants des partenaires techniques et financiers et des membres statutaires...

Visite des ministres en charge de l'action humanitaire, de la Santé Publique et de la Renaissance Culturelle à l'Hôpital…

Visite des ministres en charge de l'action humanitaire, de la Santé Publique et de la Renaissance Culturelle à l'Hôpital Général de Référence : Des résultats satisfaisants pour la campagne de chirurgie cardiaque intitulée «Graine d'espoir».

La Fondation Mama Africa a lancé depuis le 2 décembre dernier une campagne de chirurgie cardiaque à l'Hôpital Général de Référence de Niamey (HGR). Le ministre de l'Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes M. Magagi Laouan qu'accompagnent ses collègues en charge de la Santé Publique et de la Renaissance Culturelle, a fait le déplacement de l'HGR pour apprécier le déroulement de cette campagne de chirurgie cardiaque intitulée...

Journée parlementaire d'information et de plaidoyer : Recueillir les suggestions des élus nationaux en vue de l'atteinte…

Journée parlementaire d'information et de plaidoyer : Recueillir les suggestions des élus nationaux en vue de l'atteinte du Dividende démographique

À l'initiative du ministère de la Population, une journée parlementaire d'information et de plaidoyer a été organisée hier en collaboration avec le Réseau des parlementaires sur les questions de Population et Développement sur le Dividende démographique. Il s'agit à travers cette rencontre, de sensibiliser les élus nationaux sur les défis liés à la démographie, mais surtout de recueillir leurs recommandations à même d'aider les pouvoirs...

Journée parlementaire d'information : Les élus nationaux édifiés sur le 2ème passage du Niger à l'Examen Périodique Univ…

Journée parlementaire d'information : Les élus nationaux édifiés sur le 2ème passage du Niger à l'Examen Périodique Universel

Le 2ème vice-président de l'Assemblée nationale, l'honorable Liman Ali Mahamane a présidé dimanche dernier à l'Assemblée nationale, l'ouverture des travaux d'une journée d'information sur le 2ème passage du Niger à l'Examen Périodique Universel (EPU). Cette journée d'information a été organisée par le Ministre de la Justice. Etaient présents des responsables du Ministère en Charge de la Justice, des membres du Réseau Parlementaire des d...

Le Premier ministre visite l'exposition des Organisations Internationales Représentées au Niger (OIRIEN) : Le Chef du Go…

Le Premier ministre visite l'exposition des Organisations Internationales Représentées au Niger (OIRIEN) : Le Chef du Gouvernement apprécie les actions réalisées

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SEM Brigi Rafini, a effectué, hier lundi 4 décembre 2017 au Palais des Congrès de Niamey, une visite à l'exposition organisée par l'Association des Organisation Internationales Représentées au Niger (OIREN) dans le cadre de la « Journée OIREN ». Plusieurs stands ont été visités par le Premier Ministre. Cette action, a permis au Chef du Gouvernement de mesurer l'ampleur des contributions des ONG...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Dès qu'on parle de fuite de cerveaux, on se tourne à première vue vers l'occident. Et pour...

vendredi 8 décembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.