Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Conférence-débat sur la répression judiciaire du terrorisme au Niger : Edifier les acteurs de la Justice sur les progrès réalisés


conference« La spécialisation de la répression judiciaire du terrorisme » et « Attaques, menaces, enquêtes, solutions et prévention : histoire du terrorisme au Niger » : ce sont là les thèmes d'une conférence-débat initiée par le procureur de la République près le pôle judiciaire antiterroriste et la criminalité transnationale organisée. Elle s'est tenue hier dans la salle d'audience du Tribunal de Grande Instance Hors Classe de Niamey ; elle était animée par M Mamane Aminou Koundy, Juge au pôle judiciaire antiterroriste et de M Samna Soumana Cheibou, procureur de la République près du pôle spécialisé en matière de lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée. La conférence-débat est essentiellement destinée aux acteurs de la justice nigérienne.
Le procureur Samna a justifié la tenue de cette conférence par le fait que le Niger constitue aujourd'hui une école dans la sous-région en matière de répression judiciaire du terrorisme. Le Niger est très bien apprécié par ses pairs au plan international pour ses efforts et surtout ses décisions courageuses dans la lutte contre le terrorisme sur le volet judiciaire. Malgré le manque des moyens, le Niger a mis en place une législation efficace et efficiente et des structures adéquates au point qu'on peut sans risque de se tromper dire qu'il est le bon chemin en la matière.
En organisant cette conférence-débat, le pôle antiterrorisme souhaite partager avec l'ensemble des acteurs de la Justice, l'expérience dont jouit le Niger en matière de lutte contre le terrorisme, une expérience qu'il exporte d'ailleurs vers d'autres pays, a dit le procureur car, a-t-il ajouté, certains pays ont formellement manifesté leur désir de venir s'inspirer de l'expérience du Niger.
L'objectif donc de cette conférence-débat, selon le procureur, est de permettre aux participants de comprendre la spécificité de la lutte contre le terrorisme en matière judiciaire, de connaitre les acteurs du pôle judiciaire antiterroriste, de comprendre son travail, son fonctionnement, ses avancées, ses insuffisances ou ses difficultés ainsi que les perspectives qui s'offrent à cette nouvelle instance judiciaire mise en place par notre pays.
Dans sa communication portant sur la spécialisation de la répression judiciaire du terrorisme, le Juge Koundy souhaite que les acteurs de la justice comprennent ce qu'est la répression judiciaire du terrorisme, les institutions, les mécanismes ainsi que les règles de procédures pénales en la matière et faire le point des activités menées et actions réalisées depuis que le pôle est installé et opérationnel. Le conférencier a mis en exergue le dilemme que pose la question de la répression du terrorisme qui est, quoi qu'on puisse dire, un genre nouveau d'infraction dans notre pays qui nécessite des efforts d'adaptation.
Quelles réponses apporter face au terrorisme en démocratie ? Faut-il privilégier les réponses militaires, judiciaires, en renseignement ou des réponses sociales ? Pour lui, c'est toutes les réponses qu'il faut au regard de la complexité de la question. Mais au plan judiciaire, c'est la mise en place d'institutions spécialisées que le Niger a choisie. C'est ainsi qu'il s'est doté en 2011 de deux structures : un service central de lutte contre le terrorisme et un pôle judiciaire antiterroriste. Ils ont tous deux une compétence nationale même si l'un relève du ministère de l'Intérieur et l'autre du ministère de la Justice.
Le pôle terroriste se compose de deux degrés. Le premier degré est dédié à la conduite de l'enquête et de l'information judiciaire tandis que le second disposant de deux chambres s'occupe du contrôle et du jugement. Il est en quelque sorte une cour d'assises sans jurés, a expliqué le conférencier. Au plan législatif, il a expliqué que le Niger a pris des mesures d'adaptation de la loi pénale définissant l'infraction terroriste et créant les institutions spécialisées pour apporter les réponses nécessaires à ces cas d'infractions d'un nouveau genre.
Depuis quelques années, le Niger a réalisé beaucoup de progrès dans la répression judiciaire du terrorisme en dépit des facteurs défavorables comme l'immensité du territoire, la porosité des frontières, le grand nombre de détenus du terrorisme (1401 en mars 2017), la mauvaise qualité des enquêtes. Pour lui, les perspectives sont prometteuses du fait de l'instauration de la bonne pratique, la bonne collaboration et la coopération judiciaire tant en interne qu'avec les autres pays.
Le procureur de la République, dans sa communication, a fait la genèse du terrorisme au Niger de 1962, date du code pénal nigérien, à 2011. Selon Samna Soumana Cheibou, déjà en cette période, les facteurs favorisants du terrorisme existaient au Niger. C'est entre autres l'immensité du territoire, les longues frontières difficilement contrôlables, le développement des groupes criminels et trafiquants de drogues dans le nord du pays, la rébellion, les coups d'Etat, l'existence des groupes armés d'autodéfense. Mais le premier acte véritablement terroriste enregistré au Niger date de 1993 avec le détournement d'avion de Nigeria Airways à Niamey, a précisé le conférencier. En cette période-là, le Niger ne disposait pas d'arsenal juridique adapté car ce n'est qu'en 2011 que les premiers jalons ont été posés.
Les attaques terroristes sont beaucoup plus récentes sur le territoire nigérien. Selon le procureur, les actions et activités terroristes sont interconnectées avec la criminalité internationale organisée qui s'est développée dans la sous région après la désintégration de la Libye, mais aussi les activités de groupes terroristes au nord du Mali et le sud-est du Nigeria. Malgré l'existence de ces foyers terroristes qui l'entourent et les incursions faites à l'ouest comme à l'est, le Niger fournit des efforts en matière de lutte contre le terrorisme. L'un des atouts du Niger, c'est son arsenal juridique et institutionnel qui lui permet, malgré les défis multiples, de mener une répression judiciaire efficace contre le terrorisme dans le respect des droits de l'homme.
Zabeirou Moussa(onep)
28/07/17

Société

Interview de M. Assoumana Mallam Issa, ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale : …

Interview de M. Assoumana Mallam Issa, ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale : «Le colloque est une rencontre des experts sur le document issu de ces consultations populaires en vue de sa validation».

Monsieur le Ministre, un colloque sur la renaissance culturelle se tient depuis hier à Niamey. Quel est l'objet principal de cette rencontre?Merci de l'occasion que vous me donnez de parler de cette importante rencontre qui est une étape décisive du processus d'élaboration participative de notre document de programme. Il vous souviendra que ce document constitué de deux parties : le diagnostic et la feuille de route en deux Programmes a...

Communiqué de presse du Procureur Général Près la Cour d'Appel de Niamey : Tous les auteurs, co-auteurs ou complices de …

Communiqué de presse du Procureur Général Près la Cour d'Appel de Niamey : Tous les auteurs, co-auteurs ou complices de discours de haine et des propagandes à caractère ethno-régionaliste seront traqués, identifiés, appréhendés et traduits devant les

Depuis un certain temps, nous observons une recrudescence de comportements attentatoires à la cohésion sociale sur les réseaux sociaux et les médias, notamment des discours de haine et des propagandes à caractère ethno-régionaliste mettant en péril la quiétude sociale et le vivre ensemble cher à nos concitoyens.Aussi, me fais-je le devoir de rappeler à tous que, depuis la nuit des temps, les différentes composantes de notre peuple ont n...

Le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale rencontre les artistes du groupe Touma…

Le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale rencontre les artistes du groupe Toumastim et du studio Chap-Chap : Soutien aux artistes qui œuvrent pour la visibilité nationale et africaine

Le ministre de la renaissance culturelle, des arts et de la modernisation sociale, M. Assoumana Mallam Issa a rencontré hier matin dans la salle de réunion du ministère les artistes internationaux du groupe Toumastim et de studio Chap-Chap. L'objectif de cette rencontre est d'encourager les artistes de Studio Chap-Chap et de groupe Toumastim afin de leur donner une visibilité nationale.Dans une allocution de circonstance, le ministre de...

Tillabéri : Le ministre de l'Environnement et du développement Durable sur trois (3) sites de récupération de terre

Tillabéri : Le ministre de l'Environnement et du développement Durable sur trois (3) sites de récupération de terre

Le lundi 12 Février dernier, le ministre de l'Environnement et du Développement Durable s'est rendu dans la région du fleuve ; M. Almoustapha Garba, est allé s'enquérir du niveau d'exécution des travaux de récupération des terres par les populations sous financement du projet d'appuis au développement local/Kandadji (KADL/K). ......Pour lire la suite abonnez- vous

Ouverture à Niamey des Etats généraux du foncier rural au Niger: Vers l'élaboration d'une politique foncière au Niger

Ouverture à Niamey des Etats généraux du foncier rural au Niger: Vers l'élaboration d'une politique foncière au Niger

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE. Brigi Rafini,a présidé, hier matin au Palais des congrès de Niamey,la cérémonie d'ouverture des états généraux du Foncierrural au Niger. Cette rencontre vise à adopter une Noted'orientation et une Feuille de route pour l'élaboration dela Politique Foncière Nationale. Ces assises regroupentune diversité d'acteurs notamment les services et institutionspublics, les partenaires au développement...

«Le gouvernement suivra avec un grand intérêt vos travaux et appréciera avec toute l'attention requise, les conclusions …

«Le gouvernement suivra avec un grand intérêt vos travaux et appréciera avec toute l'attention requise, les conclusions qui en découleront», déclare SEM. Brigi Rafini

«Mesdames et Messieurs lesMembres du Gouvernement,Mesdames et Messieurs lesMembres du Corps Diplomatiqueet Représentants desorganisations Internationales,Mesdames et Messieurs,Je voudrais tout d'abord voustransmettre, cher assistance,les salutations et les encouragementsdu Président de la Républiquequi attache le plusgrand intérêt au bon déroulementdes présentes assises quitraduisent l'engagement renouvelédu Gouvernement dansles actions...

Rencontre entre le Ministre de la Santé Publique et les membres du SUSAS : Dr Idi Illiassou Maïnassara rassure le syndic…

Rencontre entre le Ministre de la Santé Publique et les membres du SUSAS : Dr Idi Illiassou Maïnassara rassure le syndicat sur les préoccupations évoquées

Le ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara a rencontré hier, à son cabinet les membres du nouveau bureau exécutif national du Syndicat Unique de la Santé et de l'Action Sociale(SUSAS). A cette occasion les membres du BEN SUSAS ont remis au ministre les différentes conclusions issues du dernier congrès de leur syndicat tenu à Zinder en décembre dernier. ......Pour lire la suite abonnez- vous

Séminaire national d'information et de sensibilisation sur la législation communautaire de la Concurrence : Vulgariser d…

Séminaire national d'information et de sensibilisation sur la législation communautaire de la Concurrence : Vulgariser des règles de concurrence dans les Etats membres de l'UEMOA

Dans sa quête permanente d'instauration d'un marché régional commun au sein de l'espace communautaire la Commission de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) organise depuis, hier à Niamey, avec le soutien de l'Union Européenne, un séminaire national d'information et de sensibilisation sur la législation communautaire de la Concurrence. C'est le directeur de cabinet du ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur ...

Célébration de la fête nationale de la République Islamique d'Iran : L'ambassadeur Seyed Gholam Reza Meigani, souligne l…

Célébration de la fête nationale de la République Islamique d'Iran : L'ambassadeur Seyed Gholam Reza Meigani, souligne les progrès de l'Iran enregistrés dans la démocratie et le développement

La communauté Iranienne au Niger, a célébré vendredi dernier, au grand Hôtel de Niamey, le 39ème anniversaire de la révolution islamique et de la fête nationale de la République Islamique d'Iran. C'est l'Ambassadeur de la République Islamique d'Iran au Niger, SE. Seyed Gholam Reza Meigani qui a présidé la cérémonie. C'était en présence des Présidents des Institutions de la République, de plusieurs membres du gouvernement, des Chefs des ...

Installation des membres de la Commission d'instruction du Permis de Construire et de ses deux Comités : Volonté affiché…

Installation des membres de la Commission d'instruction du Permis de Construire et de ses deux Comités : Volonté affichée pour le respect des règles en matière de construction

Le ministre des Domaines et de l'Habitat, M. Waziri Maman a présidé, le 10 février dernier, au Palais des Congrès de Niamey, la cérémonie officielle d'installation des membres de la Commission d'instruction du Permis de Construire, du Comité d'inspection des constructions et du Comité de contrôle de la qualité des constructions. L'installation de cette commission qui regroupe les sensibilités œuvrant dans le domaine des constructions, s...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Fruits et légumes sur les marchés de Niamey : Abon…

Fruits et légumes sur les marchés de Niamey : Abondance des produits à des prix abordables

Lancée il y a seulement quelques mois, la campagne des cultures de contre saison a commenc...

vendredi 26 janvier 2018

Le maraîchage, une activité florissante dans le vi…

Le maraîchage, une activité florissante dans le village de Karey Gorou

Ces derniers temps, on constate une forte présence des légumes saisonniers dans la capital...

vendredi 26 janvier 2018

La Fédération des Coopératives Maraîchères du Nige…

La Fédération des Coopératives Maraîchères du Niger s'engage à contourner le problème d'écoulement des produits

La Fédération des Coopératives Maraîchères (FCMN-Niya) est une organisation paysanne faîti...

vendredi 26 janvier 2018

L'air du temps

La Saint Valentin ou l'heure de vérité

La Saint Valentin ou l'heure de vérité

Mercredi dernier, les jeunes ont fêté la Saint-Valentin dédiée aux amoureux. L'occasion ét...

vendredi 16 février 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.