Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays


d-2Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le village de Alambaré est l'un des gros village de cette entité administrative. A cheval sur Tapoa et Tamou, le village de Alambaré est un village administratif dirigé par un chef de village en la personne de M. Issiaka Alfari. Ce village est un véritable carrefour entre les ethnies de différents pays grâce à son marché hebdomadaire qui a lieu chaque samedi.
Depuis la nuit des temps, les 40 000 habitants de ce village cohabitaient ensemble dans la paix et la quiétude sociale et avec les habitants des autres pays qui fréquentent le marché. La population de ce village est composée de Zarma, de Peuls, de Hausa, de Touareg, de Gourmantchés. La principale activité de cette population est l'agriculture.
Le village de Alambaré est un village qui dispose de plusieurs services sociaux dont une école primaire, un centre de santé intégré (CSI), un agent d'élevage, une mini adduction d'eau potable. L'ensemble de ses services sont opérationnels car dotés du personnel pour leur fonctionnement. Ces services se situent tous à côté du marché du village.
Le marché de Alambaré est composé de deux compartiments. Le marché traditionnel où se vendent toutes sortes d'articles et le marché moderne de bétail, construit depuis septembre 2016. Le samedi 15 juillet 2017, nous nous sommes rendus dans ce marché. C'est un marché fréquenté par les populations frontalières du Burkina Faso, du Nigéria et du Bénin.
Il est 10 heures et déjà le marché est ouvert. Les commerçants (grossistes et détaillants), les revendeurs et autres font leur entrée à compte-gouttes.

Comment se présente ce marché ?
A l'entrée du marché, vous avez un service de contrôle routier assuré par les agents de la gendarmerie. Il y a, à leur côté, leurs collègues des Eaux et forêts qui veillent au trafic des produits environnementaux. Ainsi, tout véhicule ou toute charrette et tout transporteur à dos d'âne, à moto ou autre moyen de transport est tenu de passer par cette unique entrée principale du marché. En dehors de cette mission, ces agents assurent la sécurité des personnes et de leurs biens. Tout litige ou acte condamnable est orienté vers les agents de ces deux services qui le prennent en charge.
Après ces services se trouve le CSI du village. Le jour du marché, c'est le jour de forte fréquentation de ce centre parce que la population surtout environnante profite du jour du marché pour venir faire les consultations et vendre ou acheter quelque chose au marché. A notre arrivée au niveau de ce centre, il y avait une vingtaine de femmes sur les bancs d'attente. Il est difficile d'accéder aux infirmières car elles sont surchargées et nous n'avons pas voulu perturber le service. Mais notre observation nous a permis de comprendre qu'il y a un déficit de personnel et de salles de soins dans ce CSI. Nous avons constaté, pendant près de 30 minutes, que seulement deux agents (des femmes) faisaient des va et vient d'une salle ou d'un bureau à l'autre.
Pour en revenir au marché, à notre arrivée, il n'est pas encore plein. Nous avons cherché et rencontré le chef du village de Alambaré dont un des fils nous a servi de guide pour visiter le marché. Pendant plus de deux heures de temps, nous avons fait le tour du marché y compris le marché de bétail, un marché moderne construit grâce à l'appui du PRODEX.
M. Issiaka Alfari nous a indiqué que cette période d'hivernage n'est pas bonne pour le marché. La fréquentation est très faible. Certains viennent très tôt pour finir vite leurs affaires et retourner pour les travaux champêtres. D'autres usagers du marché viennent tard dans l'après-midi après les travaux champêtres. « Cette situation ne va pas vous permettre d'apprécier la fréquentation du marché », a indiqué le chef du village de Alambaré. Le chef du village a profité de notre passage pour saluer les plus hautes autorités de notre pays pour avoir réalisé le bitumage de la route Niamey-Tapoa qui passe par son village.
M. Issiaka Alfari a souligné que le marché de son village a connu un grand succès de fréquentation après la finalisation des travaux de cette route goudronnée. « Grâce à cette route, notre village a connu plusieurs succès. Pour évacuer les malades, on n'a pas de problèmes. Nous avons des véhicules en permanence. Aussi, cette route a renforcé notre relation avec les villages voisins du Burkina et du Bénin. Il y a beaucoup de gens qui viennent de ces pays pour ce marché. Donc, nous remercions vraiment le Président de la République pour cette réalisation », a clamé le chef du village de Alambaré.
Le quartier des vendeurs de poules et de pintades a constitué la première étape. A ce niveau, nous avons assisté au déchargement et au chargement des véhicules et des charrettes. Ces poules et pintades viennent plus généralement des villages frontaliers du Burkina Faso, du Nigéria et du Bénin. Interrogé sur les prix de ces espèces, M. Moussa, un détaillant, a souligné qu'en ce moment, les prix ont augmenté du simple au double. Il a souligné que cette augmentation est due à l'exploitation de l'or dans la zone de Tamou. « Cette activité nous a amené la vie chère dans la commune de Tamou. Avant cela, nous vivions tranquillement. Tout est abordable. Mais actuellement, on vend les poulets entre 3500 et 4000 FCFA, alors qu'il y a moins d'un mois, ils se vendaient entre 2000 et 2500 FCFA. Pour les pintades, les prix actuels varient entre 4500, 5000 et 6000 FCFA alors qu'avant, on vendait les pintades à seulement 3000 FCFA », a-t-il souligné.
Le marché de Alambaré, c'est aussi un marché où les céréales sont disponibles. Le mil, le sorgho, le niébé et le maïs sont les principales céréales que l'on trouve dans ce marché. Les principaux acheteurs de ces denrées sont les gens du Nigéria. Selon M. Inoussa Bassirou un acheteur, les prix sont abordables. Le sac de mil de 100 kg se vend à 24.000 FCFA, le sorgho à 23.000, le maïs à 22500 FCFA. Il faut aussi noter que ces denrées se vendent aussi en détail.
L'autre aspect qui a attiré notre attention dans ce marché, c'est la vente de la viande. Au quartier des bouchers, nous nous sommes intéressés au contrôle de cette viande. L'agent d'élevage du village nous a assuré que ce contrôle se passe en permanence pour l'ensemble du village. Le jour du marché, c'est un jour spécial, a-t-il souligné. Toutes les viandes sont soumises au contrôle. Interrogé sur les difficultés particulières qu'il rencontre dans son travail, l'agent a souligné qu'il n'a pas de problèmes particuliers ; « tout se passe bien », a-t-il confirmé.

Le marché de bétail
Construit par le PRODEX à environ 114 millions de FCFA, ce marché moderne de bétail est construit sur 5 ha. Le marché à bétail accueille les petits et les gros ruminants. Un système de contrôle d'accès dudit marché, assuré par les agents de la mairie, est mis en place. Le marché se tient le même jour que le marché ordinaire de Alambaré. Les principaux visiteurs de ce marché sont la population environnante qui fournit des animaux et celles des pays voisins du Nigéria, du Burkina Faso et du Bénin. Ces derniers viennent généralement pour se ravitailler en bétails pour revendre au retour dans leurs pays. Selon l'agent de la mairie, M. Issiaka, également percepteur de taxes, en cette période d'hivernage, la fréquentation du marché est faible. Ces derniers temps, nous enregistrons 150 à 200 têtes de petits ruminants et 100 à 150 têtes de gros ruminants. Sur chaque tête, les agents perçoivent 50 FCFA pour les petits ruminants et 100 FCFA pour les gros ruminants, comme taxes d'accès. Par jour, la recette est de 15.000 à 20.000 FCFA pour les petits ruminants et 10.000 à 15.000 FCFA pour les gros ruminants. Les prix varient selon la nature de l'animal. Par exemple, les prix des moutons sont compris entre 30.000 à 125 000 FCFA. Pour la chèvre, le prix est compris entre 15.000 à 20.000 FCFA. Au niveau des gros ruminants, les prix sont compris entre 100.000, 200.000 et 400.000 FCFA, pour les plus grands. Pour les moyens et les petits, on en trouve pour 65.000 et 75.000 FCFA.

Ali Maman(onep)

11/08/17

Société

38ème Edition de la Journée Mondiale de l'Alimentation : Divers produits alimentaires nationaux valorisés et exposés à l…

38ème Edition de la Journée Mondiale de l'Alimentation : Divers produits alimentaires nationaux valorisés et exposés à l'INRAN

Dans le cadre de la célébration de la 38ème Journée Mondiale de l'Alimentation, le Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage, en collaboration avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM), la FAO et le FIDA, a organisé hier 16 octobre une exposition-vente des produits alimentaires dans l'enceinte du Centre Régional de Recherche Agricole de l'Institut National de Recherche Agronomique du Niger (INRAN) de Gamkallé. C'est le ministre d'Eta...

Communiqué de décès : La grande famille Samna Karhé Tounkara à Tibiri Doutchi et ailleurs

Communiqué de décès : La grande famille Samna Karhé Tounkara à Tibiri Doutchi et ailleurs

Le Chef de Canton de Tibiri, Samna Boubacar Marafa à Tibiri DoutchiLa grande famille Kiémou Gaoh à Doutchi et ailleursEt alliés ont le profond regret de vous annoncer le dècès de M. Amadou Ousmane, Journaliste-écrivain, survenu à Niamey le 16 octobre 2018.La levée du corps aura lieu incha Alla le mercredi 17 octobre 2018 à 14H30mn à la morgue de l'hôpital national de Niamey, suivi de l'enterrement au cimétière musulman de Yantala.Que la...

11ème réunion du Comité technique spécialisé sur la Défense, la Sureté et la Sécurité Addis-Abeba (Ethiopie) : Le Niger …

11ème réunion du Comité technique spécialisé sur la Défense, la Sureté et la Sécurité Addis-Abeba (Ethiopie) : Le Niger propose le principe du volontariat pour constituer la Capacité de Déploiement Rapide (CDR) de l'Union Africaine

Le ministre de la Défense nationale, M. Kalla Moutari a conduit la délégation nigérienne ayant pris part le 12 octobre dernier à Addis-Abeba en Ethiopie à la 11ème réunion du Comité technique spécialisé sur la Défense, la Sureté et la Sécurité. Au cours de ces assises qui regroupe les ministres en charge de la Défense et de la Sécurité des pays membres de l'Union Africaine ainsi que leurs services chargés des questions de sécurité, le m...

Visite du ministre de l'Equipement sur le chantier de la voie express : Apprécier l'avancement des travaux

Visite du ministre de l'Equipement sur le chantier de la voie express : Apprécier l'avancement des travaux

Le ministre de l'Equipement M. Kadi Abdoulaye a effectué hier matin une visite sur le chantier de construction de la voie express qui reliera l'Aéroport international Diori Hamani de Niamey au Centre-ville. Il est accompagné au cours de cette visite par le ministre Conseiller à la Présidence, Directeur Général de l'Agence UA-Niger 2019, M. Mohamed Saïdil Moctar ainsi que par plusieurs cadres du Ministère de l'Equipement et ceux de l'Age...

Rencontre entre la mission du Parlement de la CEDEAO au Niger et le ministre d'Etat en charge de l'intérieur : Echanges …

Rencontre entre la mission du Parlement de la CEDEAO au Niger et le ministre d'Etat en charge de l'intérieur : Echanges sur la libre circulation des personnes et la lutte contre les trafics illicites

Le Ministre d'État, Ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses, M. Bazoum Mohamed, a rencontré hier en fin d'après-midi dans la salle de banquets de la Primature, une délégation du Parlement de la CEDEAO conduite SE. Moustapha Cissé Lo, président dudit parlement. Il s'est agi pour le Ministre d'État, Bazoum Mohamed, au nom du Premier Ministre et Chef du Gouvernemen...

Célébration de la Journée Mondiale de l'Alimentation : ''Gaspiller moins, manger mieux et adopter un mode de vie durable…

Célébration de la Journée Mondiale de l'Alimentation : ''Gaspiller moins, manger mieux et adopter un mode de vie durable'', une trilogie pour bâtir un monde libéré de la faim, selon le ministre Albadé Abouba

À l'instar d'autres pays du monde, le Niger célèbre ce mardi 16 octobre 2018, la 38ème édition de la Journée Mondiale de l'Alimentation (JMA). L'accent est mis cette année sur la lutte contre l'insécurité alimentaire à travers le thème retenu : « Agir pour l'Avenir, la Faim Zéro en 2030 est possible ». A l'occasion de cette célébration, le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Albadé Abouba a livré, hier 15 octo...

Réunion d'échanges autour de la convention collective pour les médias : Prendre contact avec les acteurs et relancer le …

Réunion d'échanges autour de la convention collective pour les médias : Prendre contact avec les acteurs et relancer le processus

Les membres du Comité chargé de l'élaboration des textes régissant la convention collective des journalistes au Niger se sont réunis hier matin autour du Ministre de la Communication, M. Habi Mahamadou Salissou. L'objectif de la rencontre était d'informer le ministre sur le niveau d'avancement des travaux du comité et de recueillir son point de vue afin de relancer le processus. Une fois actée, entre le Gouvernement et les promoteurs de...

Fin de la visite du Ministre en charge de l'Intérieur dans la Région de Maradi : Un bataillon avec trois postes avancés …

Fin de la visite du Ministre en charge de l'Intérieur dans la Région de Maradi : Un bataillon avec trois postes avancés sera installé à Madarounfa

Après quatre jours de visite de travail dans les communes de la région de Maradi frontalières avec le Nigéria, le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses, M. Bazoum Mohamed a animé un point de presse le samedi 13 octobre dernier à Maradi. Cette visite intervient au moment où la région de Maradi fait face à la réapparition des problèmes sécuritai...

Journée mondiale de lavage des mains au savon : Le ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement invite les communaut…

Journée mondiale de lavage des mains au savon : Le ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement invite les communautés à adopter cette pratique en tout lieu

A l'instar de beaucoup de pays de par le monde, le Niger célèbre ce jour 15 octobre 2018, la Journée Mondiale de Lavage des Mains au Savon avec pour thème «Mains Propres, une recette pour la santé». Dans le message qu'il a prononcé à cette occasion, le ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement, Pr Issoufou Katambé a rappelé les bienfaits de cette pratique si simple et anodine ainsi que les actions menées par le gouvernement dans ...

Zinder : Les leaders religieux la région en Atelier de formation sur le dividende démographique

Zinder : Les leaders religieux la région en Atelier de formation sur le dividende démographique

Le Secrétaire Général de la Région de Zinder, M. Maman Harou a présidé le samedi 13 octobre dernier dans la matinée, la cérémonie inaugurale d'un Atelier de formation des leaders religieux de la région sur le dividende démographique. Organisé par le Ministère de la Population avec l'appui technique et financier du Royaume du Luxembourg et de l'UNFPA, cet atelier de formation qui durera trois jours permettra aux leaders religieux de renf...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le mariage des enfants dans la région de Tahoua : …

Le mariage des enfants dans la région de Tahoua : Grande mobilisation pour éradiquer le phénomène

Avec plus de 58% de la population constituée de jeunes, autant dire que la jeunesse est l'...

jeudi 11 octobre 2018

Portrait du chef de Canton d' Illela : L'honorable…

Portrait du chef de Canton d' Illela : L'honorable Yacouba Habibou Oumani est en train de mettre fin au mariage des enfants dans son entité coutumière

Le partenariat entre la chefferie traditionnelle et l'UNICEF et l'UNFPA se porte bien. Il ...

jeudi 11 octobre 2018

Interview d'une enseignante engagée pour les fille…

Interview d'une enseignante engagée pour les filles, Mme Omar Hajia Hassia SCOFI Tahoua: « Quand on est décidé et mobilisé, on obtient les meilleurs résultats »

Mme, vous êtes agent de la Direction départementale des Enseignements Secondaires (DDES) T...

jeudi 11 octobre 2018

L'air du temps

La langue française en plein naufrage

La langue française en plein naufrage

A l'heure où la grande messe du monde francophone bat son plein à Erevan, en Arménie, qui ...

jeudi 11 octobre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.