Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Célébration de la 15ème édition de la Journée Africaine de la Médecine Traditionnelle : «Au Niger, la médecine traditionnelle reste le premier recours de 60 à 80 % de la population en cas de maladie » selon le ministre de la Santé publique


messageÀ l'instar des autres pays membres de la région Afrique de l'Organisation Mondiale de la Santé, le Niger célèbre ce jeudi 31 août 2017, la 15èmeédition de la Journée Africaine de la Médecine Traditionnelle sous le thème «Intégration de la médecine traditionnelle dans les systèmes de santé : les progrès réalisés». À cette occasion, le ministre de la Santé Publique, M. Idi Maïnassara Illiassoua a livré un message dans lequel il a indiqué qu'au Niger, la médecine traditionnelle reste le premier recours de 60 à 80 % de la population en cas de maladie.
Dans son message, le ministre de la Santé Publique a indiqué que, selon l'OMS 80% des populations à majorité rurales vivant dans les pays en développement ont recours à la médecine traditionnelle pour leurs besoins en soins de santé. « Nous nous devons d'intégrer cette médecine dans nos soins de santé au risque de limiter gravement l'accès des populations à une meilleure prise en charge », a déclaré à cet effet, M. Idi Maïnassara Illiassou. Cependant, a-t-il relevé, la situation de la médecine traditionnelle demeure très délicate, car malgré toute son efficacité et son importance avérées, son intégration effective dans le système de soins de santé au Niger constitue un véritable problème puisque les deux médecines, traditionnelle et celle dite conventionnelle évoluent de façon parallèle. La collaboration et la coopération sont toujours insuffisantes dans ce domaine.
Le ministre devait souligner que, la Déclaration d'Alma Ata de 1978 sur les soins de santé primaires, invitait les Etats notamment africains à faire appel « au personnel de santé et s'il y a lieu aux praticiens traditionnels », car de la symbiose et de la complémentarité de ces deux médecines dépendra l'amélioration rapide et substantielle de la santé des populations en particulier les populations rurales. « C'est pour toutes ces raisons que la grande majorité des Etats africains dont le Niger ont souscrit à la stratégie régionale de l'OMS/AFRO relative à la promotion du rôle de la médecine traditionnelle dans les systèmes nationaux de santé », a expliqué le ministre en charge de la santé. Ainsi, a-t-il ajouté pour honorer ces engagements, le Niger a décidé à travers le Ministère de la Santé publique de prendre en compte dans son plan de développement sanitaire (PDS) le volet de la médecine traditionnelle.
Dans ce sens, plusieurs actions ont été entreprises par le Niger notamment la mise en place d'un cadre juridique dont l'ordonnance N° 97-002 du 10 janvier 1997 portant législation pharmaceutique et son décret d'application renfermant des dispositions qui font de la pratique de la médecine traditionnelle, des produits issus de la pharmacopée traditionnelle et la publicité des produits, des domaines réglementés. Il y a aussi d'autres textes subséquents qui complètent cet arsenal juridique en l'occurrence la déontologie, l'homologation des médicaments traditionnels améliorés et les textes relatifs à la protection de la propriété intellectuelle ; le recensement et l'encadrement des tradi-praticiens etc.
Cependant précise le ministre de la Santé publique, des efforts restent encore à consentir pour palier certaines insuffisances comme, celle du cadre juridique pour une introduction de cette médecine traditionnelle dans les soins de santé entraînant une faible collaboration entre la médecine conventionnelle et celle-ci. Il ya également l'insuffisance de collaboration entre les différents acteurs de la médecine traditionnelle et l'absence des médicaments traditionnels améliorés. A cet effet, «mon département ministériel à travers la politique sectorielle de santé et son plan de mise en œuvre s'engage à compléter ces textes et à faire de la promotion de cette médecine une réalité tangible dans notre pays », a déclaré le ministre Idi Maïnassara Illiassou.
Il a en outre lancé un appel à l'endroit de toutes les couches sociales ; autorités politiques, administratives, coutumières, services techniques, ONG/associations, agents de santé, tradi-thérapeutes, herboristes ainsi que toutes les organisations qui œuvrent pour l'amélioration de la santé des populations de faire de la promotion de la médecine traditionnelle leur cheval de bataille. Pour ce faire, estime-t-il, chercheurs et tradi-praticiens de santé doivent travailler en symbiose pour faire avancer la recherche, l'un en donnant ses recettes et l'autre en appliquant sa rigueur scientifique. « Il vous revient donc, chercheurs et tradi-praticiens de santé, de vous investir et collaborer davantage pour que notre pays dispose de remèdes homologués, sécurisés, acceptés par tous en vue de faciliter leur intégration dans les soins de santé. Cela permettra d'offrir aux patients un éventail thérapeutique plus large au niveau de nos formations sanitaires », a déclaré le ministre de la Santé publique avant de remercier les partenaires techniques et financiers notamment l'OMS et l'OOAS qui œuvrent inlassablement pour que la médecine traditionnelle soit promue et a invité les autres partenaires à leur emboiter le pas.
Seini Seydou Zakaria(onep)
31/08/17

Société

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Uni…

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Unis) : La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou met en exergue les actions de la Fondation Guri Vie Meilleure

Après avoir pris une part active au Forum mondial sur la nutrition infantile, à Montréal, au Canada, au cours duquel elle a plaidé en faveur d'une nutrition infantile abondante et de qualité, la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou se trouve depuis lundi à New York, aux Etats Unis d'Amérique, pour honorer de sa présence la réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS) qui se tient en ...

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (C…

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : Un bilan réconfortant, en dépit que certaines contingences

Après cinq jours d'intenses activités, les travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017 du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) ont pris fin, hier après-midi, au Palais des congrès de Niamey, sur une note de satisfaction générale. C'est le président de ladite institution, M. Moussa Moumouni Djermakoye qui a présidé la cérémonie de clôture desdits travaux. La fin de ces travaux coïncidant avec la fin de la...

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Le Premier ministre chef du gouvernement, SEM. Brigi Rafini, a présidé, le samedi dernier, la cérémonie de lancement officiel de la Cure Salée ou Tinekert, grand rassemblement des éleveurs. La cure salée, l'évènement annuel le plus important de la localité de In 'Gall s'est tenue comme à l'accoutumée au pied de la petite palmeraie sous la Présidence du Premier ministre chef du gouvernement SEM Brigi Rafini qui pour la circonstance était...

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ens…

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ensemble», déclare SE. Brigi Rafini, Premier ministre, Chef du Gouvernement

«Chers Invités ;Chers Eleveurs ;Population d'Ingall ;Par la grâce de Dieu, nous nous retrouvons, à nouveau, à Ingall, comme il est de coutume, pour la traditionnelle Cure salée. Je voudrais me réjouir de la qualité de l'accueil dont nous avons été l'objet, et saluer cette population d'Ingall si généreuse et si hospitalière ; une générosité et une hospitalité jamais démenties. Générosité et hospitalité légendaires des habitants, auxquell...

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Les festivités entrant dans le cadre de la célébration de la fête annuelle des éleveurs communément appelée ''Cure Salée'' se poursuivent activement à Ingall. Le thème de cette édition 2017 est « Pastoralisme, vecteur de paix au Sahel». Présent à Ingall, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, M. Brigi Rafini, après avoir donné le coup d'envoi des manifestations, a effectué plusieurs visites, samedi dernier. C'est ainsi qu'il a visit...

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

C'est avec une profonde consternation que la Rédaction de l'ONEP a appris la disparition, vendredi dernier du journaliste Joseph Seydou Allakaye, des suites d'une maladie. L'enterrement a eu lieu, le samedi 16 septembre après-midi au cimetière de Yantala, à Niamey. Il laisse une veuve, des orphelins et des petits-fils. Cité parmi les doyens de la presse nigérienne, Joseph Seydou Allakaye, a fait ses premier pas dans la presse nationale ...

Intervention de la Première Dame au Forum Mondial sur la Nutrition Infantile (GCNF) à Montréal, au Canada : Hadjia Aissa…

Intervention de la Première Dame au Forum Mondial sur la Nutrition Infantile (GCNF) à Montréal, au Canada : Hadjia Aissata Issoufou appelle les partenaires pour un accompagnement conséquent des programmes d'alimentation scolaire et de nutrition infan

La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou participe au Forum mondial sur la nutrition infantile (GCNF) qui se tient du 17 au 21 septembre 2017 à Montréal au Canada. A cette occasion, la première Dame a prononcé un discours devant une assistance constituée de la Présidente du Forum mondial sur la Nutrition, du Directeur du Centre d'excellence du PAM, des ministres issus des pays participants, des représentants du corps diplomatique et des...

Le Chef de l'Etat préside deux cérémonies de prestation de serment : Le 1er président de la Cour de Cassation et un nouv…

Le Chef de l'Etat préside deux cérémonies de prestation de serment : Le 1er président de la Cour de Cassation et un nouveau membre de la Cour Constitutionnelle, renvoyés à l'exercice de leurs fonctions

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a présidé vendredi dernier, dans la matinée deux cérémonies de prestation de serment : la première concernant un nouveau membre de la Cour de cassation et la seconde un nouveau membre de la Cour Constitutionnelle. Les prestations de serment se sont déroulées dans l'auditorium Sani Bako du Ministère des Affaires Etrangères.Pour le 1er acte de ces deux cérémonies, c'es...

Lancement officiel de l'approche ''Police de proximité'' projet REGARDS à Bankilaré : Pour une gestion efficace et parti…

Lancement officiel de l'approche ''Police de proximité'' projet REGARDS à Bankilaré : Pour une gestion efficace et participative de la sécurité communautaire

Le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Mohamed Bazoum, a procédé, samedi dernier à Bankilaré, au lancement officiel de l'approche Police de proximité à travers le projet « Renforcement de l'Engagement des Communautés pour la Gestion Alerte des Risques de Déstabilisation Sociales et Sécuritaires » (REGARDS). La cérémonie de lancement s'es...

Conseil Supérieur de la Communication (CSC) : Plaidoyer en faveur de l'adoption des textes sur la communication

Conseil Supérieur de la Communication (CSC) : Plaidoyer en faveur de l'adoption des textes sur la communication

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) a organisé, hier matin, une rencontre de plaidoyer pour informer et sensibiliser les participants sur la nécessité d'adopter des textes. Cette rencontre s'est déroulée dans la salle de réunion du CSC, en présence de représentants des institutions et ministères.Le président du Conseil Supérieur de Communication, M. Abourahamane Ousmane, a fait part dans son intervention que « plusieurs avant...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit les escapades démentielles à la ''Pilule'' et les virées dans les lieux vaporeux des ...

vendredi 15 septembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.