Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : Un bilan réconfortant, en dépit que certaines contingences


cesocAprès cinq jours d'intenses activités, les travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017 du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) ont pris fin, hier après-midi, au Palais des congrès de Niamey, sur une note de satisfaction générale. C'est le président de ladite institution, M. Moussa Moumouni Djermakoye qui a présidé la cérémonie de clôture desdits travaux. La fin de ces travaux coïncidant avec la fin de la mandature de CESOC, s'est déroulée en présence de plusieurs personnalités. Par cette cérémonie solennelle, «nous clôturons certes la plus courte des sessions ordinaires du CESOC, mais cependant l'une des plus riches en débats, observations, critiques et recommandations », a déclaré le président du CESOC lors de cette clôture.
L'exercice auquel les membres du CESOC viennent de se soumettre est, avant tout, pour une institution comme la nôtre, une exigence de reddition des comptes après cinq années d'intenses travaux. Cinq jours durant les participant ont développé, avec responsabilité et perspicacité, des propositions correctives claires et précises non seulement sur les méthodes et les outils de travail mis en œuvre durant le mandat qui finit, mais également et surtout ont porté une attention toute particulière à l'examen du rapport général d'activités de la période 2012-2017.
Dans son mot de clôture, le président du CESOC, a dit avoir retenu de cette mandature de nombreuses leçons essentielles dont en premier lieu la conviction que les commissions sont les éléments moteurs du CESOC. «Elles en sont, incontestablement, la véritable cheville ouvrière. De ce fait, la productivité et la qualité du travail de toute notre
Institution dépendent pour l'essentiel de leur efficacité et leur efficience», a-t-il reconnu.
Par conséquent, il urge selon lui, de changer de paradigme en créant toutes les conditions tendant à rendre les commissions réellement permanentes et surtout opérationnelles. En revanche, il doit être attendu d'elles beaucoup plus d'initiatives à travers par exemple l'élaboration et l'exécution d'un programme d'activités particulièrement celles prévues durant les périodes d'intersession. Pour ce faire, il faudrait estime le président du CESOC que l'appui administratif et technique à fournir aux commissions soit à la hauteur de leurs besoins notamment en informations et en documentation spécialisées. A cet égard, «nous nous emploierons à relever le niveau de conception et d'analyse des services concernés, en priorité ceux du département des sessions et des commissions. De même, les canaux de communication entre les différentes composantes de l'institution doivent être impérativement renforcés», a assuré M. Moussa Moumouni Djermakoye.
Le second volet des enseignements que le président du CESOC a tiré du mandat qui s'achève est celui relatif à la sempiternelle question du nombre insuffisant des saisines du CESOC par le Gouvernement et l'Assemblée Nationale. Pourtant, la complexité et l'urgence à résoudre certaines préoccupations économiques et sociales rendent impérieuse la nécessité de saisir pour avis, le Conseil Economique, Social et Culturel, conformément à l'esprit des textes en vigueur. «Je pense, très humblement, que la pluralité et la diversité des expériences individuelles de ses membres et le capital d'expertise du CESOC font aujourd'hui de cette institution, un excellent outil de conseil, de suggestions et de recommandations. Le CESOC, par ma voix, renouvelle sa totale disponibilité à recevoir, à étudier et à formuler des avis sur toute question rentrant dans le champ de ses compétences», a-t-il également assuré.
Parlant des manquements et insuffisances de cette institution durant ce mandat qui s'achève, le président du CESOC a souligné que son institution a sans doute péché par défaut en usant abondamment de la procédure d'auto-saisine sur les préoccupations d'intérêt national. Ainsi, les 105 recommandations que «nous avons formulées constituent une contribution substantielle aux orientations générales des politiques publiques et à l'amélioration des conditions de vie des populations nigériennes», a-t-il estimé, avant de souligner la nécessité quant à la présentation de ces recommandations en mettant davantage l'accent sur la compatibilité des exposés des motifs, des éléments de contexte, bref sur le diagnostic des situations. «Nous devons par conséquent élaborer et exécuter un programme de formations sur des thèmes y relatifs», a estimé M. Moussa Moumouni Djermakoye.
Le président du CESOC a rappelé aux conseillers qu'outre les recommandations et les avis, il est également attendu de cette institution, la réalisation d'études portant sur des questions économiques, sociales et culturelles. Le CESOC se doit donc de porter une attention particulière à la recherche de leur financement. Il doit par ailleurs prendre toutes les dispositions pour finaliser le plan d'actions de l'institution. Pour le président du CESOC, le bilan de cette mandature du Conseil est, somme toute, encourageant en dépit de certaines contingences.
«Le CESOC doit assumer davantage les responsabilités qui sont les siennes, et prendre plus d'initiatives, faire de l'imputabilité un objectif de gouvernance. Il doit surtout se libérer de l'emprise de l'immobilisme en période d'intersession», a-t-il indiqué. «Pour mériter davantage du capital de considération dont jouit notre institution, il faudrait que chaque conseiller, chaque membre du bureau, chaque cadre et agent joue pleinement sa partition en considérant que les fonctions qu'il exerce, dans une administration comme le CESOC, relève davantage du sacerdoce plutôt que de la sinécure » a-t-il ajouté. Il a souhaité que les membres de la nouvelle équipe aient suffisamment de ressources et d'inspiration nécessaires pour la réalisation de leur mission.

Mamane Abdoulaye(onep)
21/09/17

Société

Cérémonie de distinction du Représentant Résident sortant du FMI : M. Joseph Ntamatungiro fait Commandeur dans l'ordre d…

Cérémonie de distinction du Représentant Résident sortant du FMI : M. Joseph Ntamatungiro fait Commandeur dans l'ordre du mérite du Niger

Le Ministre des Finances, M. Hassoumi Massoudou, a présidé le mardi 17 juillet dernier au Grand Hôtel de Niamey, une cérémonie de remise de distinction au Représentant Résident sortant du Fonds Monétaire International au Niger, M. Joseph Ntamatungiro. Au cours de cette cérémonie qui s'est déroulée en présence de plusieurs membres du gouvernement ainsi que des invités de marque, M. Joseph Ntamatungiro, a été fait Commandeur dans l'ordre ...

Atelier sur la lutte contre la migration clandestine à travers l'élaboration d'une Stratégie paysanne d'insertion et d'i…

Atelier sur la lutte contre la migration clandestine à travers l'élaboration d'une Stratégie paysanne d'insertion et d'installation des jeunes Nigériens dans le Secteur agro-sylvo-pastoral et Halieutique, à Winditan : Echanges sur les enjeux et défis

Le Centre de formation en agro-écologie de Winditana a accueilli, du 14 au 18 juillet 2018, un atelier national de réflexions et d'échanges sur l'immigration des jeunes. La cérémonie d'ouverture de cet atelier organisé par la Plateforme Paysanne du Niger (PFPN) a été présidée par le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage M. Albadé Abouba, entouré de plusieurs autres membres du gouvernement. On y notait aussi la prése...

5ème semaine de l'aviation civile à Niamey : «Je voudrais saluer ici l'accompagnement exemplaire de l'OACI à travers son…

5ème semaine de l'aviation civile à Niamey : «Je voudrais saluer ici l'accompagnement exemplaire de l'OACI à travers son Bureau régional accrédité qui travaille en harmonie avec l'ANAC du Niger dans la mise en œuvre des plans d'actions correctrices c

Niamey accueille, depuis le 16 et ce jusqu'au 20 juillet prochain, les activités entrant dans le cadre de la 5ème semaine de l'aviation civile dans la région Afrique et océan indien (AFI). Le lancement de ces activités qui s'est déroulé le lundi 16 juin au Palais des Congrès, a été présidé par le Premier ministre, Chef du gouvernement SE. Brigi Rafini en présence de la Secrétaire générale de l'Organisation de l'aviation civile (OACI) Dr...

Sixième session ordinaire du comité bilatéral frontalier (CBF) Niger-Algérie : Le ministre d'Etat Bazoum Mohamed dresse …

Sixième session ordinaire du comité bilatéral frontalier (CBF) Niger-Algérie : Le ministre d'Etat Bazoum Mohamed dresse un bilan de la mise en œuvre des recommandations de la dernière session ordinaire du CBF

Le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la sécurité publique, de la décentralisation et des affaires coutumières et religieuses, M Bazoum Mohamed conduisant une importante délégation, a participé aux travaux de la 6ème session ordinaire du comité bilatéral frontalier Niger-Algérie, tenue à Alger, les 15 et 16 juillet dernier. Le ministre d'Etat était aux côtés de son homologue algérien M Nouredine Bedoui.La session ordinaire du ...

6ème session du Comité bilatéral frontalier algéro-nigérien : Les questions de développement, de sécurité et de gestion …

6ème session du Comité bilatéral frontalier algéro-nigérien : Les questions de développement, de sécurité et de gestion des frontières au menu des travaux

Les travaux de la 6ème session du Comité bilatéral frontalier algéro-nigérien (CBF) ont débuté dimanche au Centre international des conférences Abdelatif Rehal (CIC) à Alger, pour discuter plusieurs dossiers relatifs au renforcement de la coopération sécuritaire et socio-économique au niveau des zones frontalières. La rencontre est présidée par le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Nour...

Remise de distinction à l'ONG Jeunesse-Enfance-Migration-Développement : Une reconnaissance des actions de l'organisatio…

Remise de distinction à l'ONG Jeunesse-Enfance-Migration-Développement : Une reconnaissance des actions de l'organisation en matière de lutte contre la migration irrégulière

Le président de l'ONG Jeunesse-Enfance-Migration-Développement, M. Manou Nabara Hamidou a reçu une distinction des mains de l'ambassadeur de la Délégation l'Union Européenne en République du Niger. C'était hier au cours d'une cérémonie organisée par l'Union Européenne à travers sa délégation au Niger. Cette cérémonie coïncidant avec la célébration de la Journée Mondiale des Compétences des Jeunes, est une manière pour l'UE d'encourager ...

Rapport d'évaluation intégrée de l'infrastructure nucléaire du Niger en Phase 1 : Une étape supplémentaire vers la concr…

Rapport d'évaluation intégrée de l'infrastructure nucléaire du Niger en Phase 1 : Une étape supplémentaire vers la concrétisation du Programme électronucléaire du pays

La Ministre de l'Energie, Mme Amina Moumouni a reçu hier matin, des mains du Directeur général Adjoint de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA), M. Miktail Chudakov, le Rapport d'évaluation intégrée de l'infrastructure nucléaire (INIR) du Niger en Phase 1. La cérémonie s'est déroulée en présence de la présidente de la Haute Autorité Nigérienne à l'Energie Atomique (HANEA). Ce rapport contient des recommandations et des su...

Encombrement au niveau de l'échangeur Diori Hamani : "Il ne faut pas exclure des mesures coercitives pour faire rég…

Encombrement au niveau de l'échangeur Diori Hamani : "Il ne faut pas exclure des mesures coercitives pour faire régner l'ordre au niveau de certains carrefours de la capitale", déclare le président de la Délégation spéciale de la Ville de Niamey

Baptisé du nom du premier Président de la République du Niger, et père de l'indépendance du pays, Diori Hamani, le troisième échangeur de Niamey est un méga projet structurant. Il a été inauguré le 3 avril 2018 par le Président de la République Issoufou Mahamadou qui en avait lancé les travaux le 26 juin 2015. La construction de cet échangeur rentre dans le cadre du programme "Niamey Nyala", ou Niamey la coquette. Sa réalisation, comme ...

Atelier national de réflexion et d'échange sur la migration des jeunes et la nutrition: Motiver les jeunes à rester et t…

Atelier national de réflexion et d'échange sur la migration des jeunes et la nutrition: Motiver les jeunes à rester et travailler chez eux

Le Centre de formation en agro-écologie de Winditan accueille, du 14 au 18 juillet 2018, un atelier national de réflexions et d'échanges sur l'immigration des jeunes. Cette rencontre qui regroupe une centaine de personnes, venant de toutes les régions du Niger est organisée par la Plateforme Paysanne du Niger (PFPN). Plusieurs membres du gouvernement dont, le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, celui de l'Entrepr...

Mise en service des Postes de Contrôle Juxtaposés de Malanville : Faciliter la libre circulation des biens et des person…

Mise en service des Postes de Contrôle Juxtaposés de Malanville : Faciliter la libre circulation des biens et des personnes

Les Postes de Contrôle Juxtaposés de Malanville ont été mis en service le jeudi 12 juillet dernier lors d'une cérémonie présidée par le représentant du président de la Commission de l'UEMOA, M. Ibrahim Diémé. Il s'est agi à travers la construction de cet important patrimoine sous-régional de contribuer entre autres à l'amélioration de la libre circulation des biens et des personnes, et de booster le développement socio-économique de l'e...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité…

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité des produits et stabilité des prix sur tous les marchés de la capitale

Le mois béni de Ramadan est un mois pendant lequel, la consommation alimentaire est élevée...

vendredi 18 mai 2018

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention …

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention à la surconsommation

Le prix du sucre connait cette année une forte baisse par rapport au Ramadan 2017. Le cart...

vendredi 18 mai 2018

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de …

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de la flambée

Les musulmans du Niger, à l'instar de ceux des autres pays, ont entamé à partir du mercred...

vendredi 18 mai 2018

L'air du temps

Les candidats à l'heure de vérité

Les candidats à l'heure de vérité

Depuis mercredi dernier, les candidats aux examens du Baccalauréat se creusent la cervelle...

vendredi 13 juillet 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.