Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Célébration de la 23ème Journée Mondiale des Enseignants : Encourager les enseignants pour une éducation de qualité au Niger


photo-de-famiLe monde entier célèbre chaque 5 octobre, la Journée Mondiale des Enseignants. Cette journée a été instituée par l'UNESCO en 1994 pour commémorer la signature de la recommandation relative à la condition du personnel enseignant signée le 5 octobre 1966 par l'UNESCO et l'Organisation Internationale du Travail (OIT). Au Niger, cette journée décalée a été célébrée hier matin à Niamey sous le thème retenu au plan mondial à savoir « Enseigner en liberté, autonomiser les enseignants ». C'est la Première Dame Dr. Malika Issoufou, présidente de la fondation Tattali Iyali et marraine de cette journée qui a présidé les manifestations marquant l'événement devant un parterre d'invités composés des membres du gouvernement ; des députés nationaux ; des représentants des partenaires techniques et financiers et des organisations de la société civile active dans le domaine de l'éducation ; des responsables des établissements scolaires publics comme privés, ainsi que des enseignants et élèves.
Au cours de la célébration de cette journée qui a été agrémentée par les chansons de la cantatrice Hadiza Mangou ; de Maman Barka et des poèmes, plusieurs encadreurs ont été récompensés par la première Dame à travers des parcelles pour le premier prix ; des motos pour le deuxième prix et des ordinateurs et autres cadeaux pour le troisième prix. L'institutionnalisation de cette journée par l'UNESCO vise à célébrer le mérite de ces femmes et hommes qui éclairent la vie de tout le monde. Au Niger, la célébration de la journée mondiale des enseignants intervient en effet dans un contexte marqué par des revendications ; de l'évaluation des enseignants pour une éducation de qualité dans le pays. En lançant les manifestations de la commémoration de cette journée, la première Dame Dr. Malika Issoufou a loué les qualités des enseignants.
« Derrière toute réussite, se cache un enseignant a qui nous devons toutes et tous dans cette salle, vous et moi d'être ce que nous sommes aujourd'hui : médecin, agronome, ministre, ingénieur, officier, militaire, magistrat, ouvrier etc. Du préscolaire au primaire, du secondaire au supérieur, en passant par l'enseignement technique et professionnel, l'alphabétisation ou des domaines comme ceux du sport, des arts et de la culture, ils sont sans cesse à nos côtés, pour contribuer à notre réussite», a relevé la Première Dame Dr. Malika Issoufou. En outre, le mérite de l'enseignant est extraordinaire dans le domaine de l'éducation. C'est pourquoi, le Président de la République a, à plusieurs occasions, rendu un hommage aux enseignants qui lui ont donné le savoir. On peut citer parmi ces enseignants, des noms comme Pr. Abdou Moumouni ; Pr. Ba Boubacar ; M. Jacques Maurice etc. Pour la Première Dame, de la même manière qu'il faut se réjouir de la célébration de cette journée, nous devons aussi méditer sur le sort que nous réservons réellement à nos enseignants, en particulier sur leur statut économique et social.
À ce titre, Dr. Malika Issoufou pense qu'il est impérieux de procéder à une introspection sans complaisance sur le statut de nos enseignants, afin de dégager des pistes d'une revalorisation conséquente de la profession enseignante. Ces pistes permettront d'enclencher le processus de réhabilitation de ce noble métier, qui doit définitivement cesser d'être une voie sur laquelle l'on s'engage par défaut. Dans le même ordre d'idées, la présidente de la fondation Tattali Iyali a rendu un hommage mérité aux pères fondateurs de la République du Niger en l'occurrence Diori Hamani ; Boubou Hama et bien d'autres qui furent des enseignants et qui ont su bâtir un Etat, et conduire admirablement la destinée de notre pays. À l'endroit des enseignants primés à l'issue de la célébration de cette journée, Dr. Malika Issoufou, les a exhortés à plus d'ardeur, plus d'engagement et plus de sacrifice dans l'exercice de ce noble métier.
Auparavant, le ministre des Enseignements secondaires M. Sani Abdourahamane, est revenu sur le thème retenu pour la journée au plan mondial. «Enseigner en liberté, autonomiser les enseignants», signifie selon le ministre Sani Abdourahamane qu'un enseignant doit pouvoir disposer d'une autonomie professionnelle, de la liberté et des outils lui permettant de garantir une éducation de qualité, ce qui nécessite de prendre en compte le contexte, les besoins et les attentes des élèves. Ainsi, il faut reconnaitre que les enseignants sont des acteurs d'importance dans la persévérance scolaire des jeunes. C'est la raison pour laquelle, les ministères en charge de l'éducation sont à pied d'œuvre pour la mise en œuvre d'une feuille de route pour un enseignement de qualité afin de contribuer à donner un nouveau cliché à l'éducation.
Hassane Daouda(onep)
11/10/17

Société

Dosso/Education : Première édition de remise de prix du projet Sarraounia

Dosso/Education : Première édition de remise de prix du projet Sarraounia

Le projet Sarraounia, un projet d'appui à la scolarisation des jeunes filles dans la région de Dosso mis en œuvre par le ministère des Enseignements secondaires en collaboration avec la Coopération technique belge (CTB) a organisé le samedi dernier la première édition de remise de prix suite à une compétition au niveau de six établissements secondaires où intervient le projet. Le thème retenu pour la présente édition est « Encourageons ...

Célébration du 69ème anniversaire de la DUDH à Agadez 2017 : Pr. Khalid Ikhiri préside les festivités

Célébration du 69ème anniversaire de la DUDH à Agadez 2017 : Pr. Khalid Ikhiri préside les festivités

Du 9 au 11 décembre 2017, Agadez a accueilli les activités commémoratives du 69ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme(DUDH). Les manifestations placées sous le patronage du Président de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) Pr. Khalid Ikhiri, se sont étalées sur trois jours. C'est la salle de réunion de l'ONG Imane de la ville d'Agadez qui a servi de cadre au lancement des activités, rehaussé pa...

Accord entre les communautés peules et touareg Daoussahak du département d'Abala au Niger et du Cercle d'Adranboukan au …

Accord entre les communautés peules et touareg Daoussahak du département d'Abala au Niger et du Cercle d'Adranboukan au Mali : Pour la stabilité et la sécurité dans les zones frontalières

Les communautés Peule et Touaregue Daoussahak du département d'Abala au Niger et du Cercle d'Adranboukan au Mali ont procédé, hier après-midi, au Ministère de l'Intérieur, à la signature d'un Accord de paix mettant définitivement fin à la situation de tension et de belligérance qui prévaut entre elles depuis un certain temps. La signature de cet accord supervisée par le ministre d'Etat, Ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, ...

Incendie à la station ORIBA Cité Chinoise : Le pire a été évité !

Incendie à la station ORIBA Cité Chinoise : Le pire a été évité !

Les habitants des quartiers Cité Chinoise et Lazaret ont eu la peur de leur vie suite à un incendie qui s'est déclaré au niveau de la station d'essence ORIBA sur la voie principale menant au rond point de la Cité Francophonie. C'est un incendie d'une rare intensité qui s'est déclenché hier aux environs de 11heures. Heureusement, le feu a été circonscrit grâce à la promptitude, l'abnégation et le professionnalisme des éléments de la prot...

Lancement officiel du programme d'appui à la reforme de l'état civil au Niger 2017-2020 : Pour un état civil moderne et …

Lancement officiel du programme d'appui à la reforme de l'état civil au Niger 2017-2020 : Pour un état civil moderne et efficace

Les pièces d'état civil constituent des documents essentiels pour tout citoyen dans la mesure où elles garantissent le droit d'appartenance à une Nation, à une communauté et à une famille. Au Niger, en dépit des progrès réalisés par l'Etat en matière de délivrance des pièces d'état civil, force est de constater que la problématique est toujours d'actualité. C'est pour maitriser cette question extrêmement importante dans la gouvernance d...

Ouverture hier des journées des écoles doctorales de l'UAM : Renforcement des connaissances des doctorants dans leurs tr…

Ouverture hier des journées des écoles doctorales de l'UAM : Renforcement des connaissances des doctorants dans leurs travaux de recherche

Le collège des écoles doctorales organise depuis hier à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines les journées des écoles doctorales de l'Université Abdou Moumouni de Niamey (UAM). C'est le Vice-recteur de l'UAM, Chargé de la Recherche et des Relations Extérieures, Pr. Rabani Adamou, qui a présidé la cérémonie d'ouverture en présence des directeurs des écoles doctorales, de M. Fréderic Colin de l'Université Libre de Bruxelles, des ens...

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Exté…

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur

La République du Niger a appris avec préoccupation la décision du gouvernement des Etats Unis d'Amérique de reconnaître unilatéralement Jérusalem comme Capitale de l'Etat d'Israël et le transfèrement de son Ambassade de Tel Aviv à Jérusalem.Le Ministère des Affaires Etrangères du Niger rappelle à cet égard les pertinentes Résolutions adoptées sur la question Israélo Palestinienne notamment les Résolutions 465, 476, et 478 du Conseil de ...

18ème édition du Mouloud à Kotchiri (Kollo) : Dans la ferveur religieuse et le respect des valeurs islamiques

18ème édition du Mouloud à Kotchiri (Kollo) : Dans la ferveur religieuse et le respect des valeurs islamiques

La population de Kotchiri a célébré jeudi dernier, la 18ème édition du Mouloud. Une initiative de Cheikh Hassane Kotchiri qui aujourd'hui est en train de prendre de l'ampleur. Comme par les années précédentes, la population de Kotchiri et leurs invités ont célébré dans la joie cette fête. Cette célébration placée sous les auspices du nouveau Cheikh de Kotchiri Amadou Tidjani a été marqué par la présence du Président de l'Assemblée natio...

1er Symposium de Cardiologie : Les facteurs de risques cardiovasculaires au centre de la rencontre

1er Symposium de Cardiologie : Les facteurs de risques cardiovasculaires au centre de la rencontre

Le Premier ministre, Chef du gouvernement SE Brigi Rafini a présidé vendredi dernier la cérémonie d'ouverture du 1er Symposium de cardiologie sur les facteurs de risque cardiovasculaire organisé par la Société nigérienne de cardiologie. C'était en présence des membres du gouvernement, du président de la Société nigérienne de cardiologie Pr. Touré Ali Ibrahim, et des invités venus de la sous région.Dans son intervention, le Premier minis...

Forum national de la Sécurité et de la Défense : Vers l'élaboration de la Politique nationale de sécurité et défense (PN…

Forum national de la Sécurité et de la Défense : Vers l'élaboration de la Politique nationale de sécurité et défense (PNSD)

Le Centre National d'Etudes Stratégiques et de Sécurité (CNESS) organise depuis le 6 décembre 2017 un forum national de la Sécurité et de la Défense. C'est le ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou, qui a présidé la cérémonie d'ouverture dudit forum en présence du directeur du CNESS, le Général de Brigade Ibra Boulama Issa. L'objectif visé à travers ce forum est d'échanger sur les questions...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Dès qu'on parle de fuite de cerveaux, on se tourne à première vue vers l'occident. Et pour...

vendredi 8 décembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.