Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Conférence de presse du Président ivoirien, SE. Alassane D. Ouattara : «Nous sommes attachés au FCFA, mais nous voulons la monnaie unique dans le meilleur délai»


ouattaraEn visite de travail au Niger dans le cadre de la 4e réunion de la Task Force présidentielle sur le programme de la monnaie unique de la CEDEAO, le Président de la République de Côte d'Ivoire SE Alassane Dramane Ouattara a animé une conférence de presse au cours de laquelle, il a fait le point des différentes articulations de la rencontre de Niamey.
A l'entame de ses propos, SE Alassane Ouattara s'est félicité de l'attention que le Président Issoufou Mahamadou porte à la Côte d'Ivoire et au
Nigéria, qui sont les deux (2) économies les plus importantes de l'espace CEDEAO, en les invitant à la réunion de Niamey sachant que la Task Force sur le programme de la monnaie Unique de la CEDEAO est composée du Président de la République du Niger et celui du Ghana. Pour Alassane Ouattara, la monnaie unique de la CEDEAO est une question importante pour des pays ayant suivi les questions d'intégration depuis de nombreuses années. «Il est important de tout faire pour avoir la monnaie unique en 2020, ce qui n'est pas chose facile, mais possible. C'est pourquoi, il est nécessaire de prendre un certain nombre de mesures », estime-t-il. Le président ivoirien a d'ailleurs salué les mesures prises par l'ensemble des Etats de la CEDEAO au cours de ces dernières années.
SE Alassane Ouattara a souligné que cela demande la poursuite des mesures de restructuration, de développement. «Il faut en premier lieu, continuer ces mesures structurelles, budgétaires afin d'être sûr que les économies de l'espace CEDEAO sont capables de résister aux crises actuelles qu'elles soient endogènes ou exogènes. La 2ème chose, c'est de faire en sorte qu'il ait des politiques de convergence» a-t-il soutenu. Il ya précise-t-il, les critères de premier plan que tous les Etats doivent respecter et les critères secondaires concernant entre autres les questions de taux d'inflation, le déficit budgétaire, de niveau de la dette extérieure, le financement de déficit, etc. A ce sujet Alassane Ouattara a mentionné que de 2012 à 2015 son pays a respecté tous les critères de convergence aussi bien les critères premiers que les critères secondaires. « Suite à la crise du cacao et les problèmes endogènes, la Côte d'Ivoire a du relâcher un tout petit peu en 2016 et maintenant en 2017, et le déficit est remonté à 4 et 4,5%, mais nous avons l'objectif de ramener ce déficit à 3% en 2019, ce qui permettra à la Côte d'Ivoire de respecter en 2019 tous ces
critères » a-t-il déclaré.
Pour le Président ivoirien, tous les pays doivent être dans la même dynamique de faire en sorte qu'en 2019 au moins, les critères de premier plan soient respectés pour avoir une monnaie de la CEDEAO. «Il me parait difficile a priori, mais il faut avoir une vision, une volonté politique. Pour ce faire, nous avons la surveillance multilatérale entre nous, mais cela ne suffit pas ; nous avons considéré qu'il faut une surveillance internationale. La plupart des Etats doivent accepter qu'il ait l'évaluation de leur économie au-delà de la zone de la CEDEAO pour être sûr que nous sommes sur la bonne voie pour que nous convergeons vers les critères du premier plan et vers les critères secondaires » a-t-il notifié. Pour atteindre l'objectif de la monnaie unique de la CEDEAO, les Chefs d'Etat ont selon le président ivoirien décidé de la mise en place d'un comité ministériel qui doit travailler sur la question durant trois (3) mois. A l'issue de cette période, les Chefs de l'Etat vont se réunir en Février 2018 en vue de faire une évaluation. « A mon humble avis, il ne serait pas facile d'avoir la monnaie unique en 2020. Nous allons proposer en 2019 une évaluation et à partir de là, nous verrons si nous maintenons 2020 avec les pays qui remplissent les critères ou si nous voulons donner un nouveau délai pour aller de l'avant. C'est dire que c'est une évolution graduelle souple, mais avec en même une volonté politique d'avoir la monnaie unique en 2020», a confié SE Alassane Ouattara.
Sur un tout autre plan, le président ivoirien a saisi cette occasion pour transmettre ses condoléances les plus émues au peuple nigérien suite à l'attaque d'Ayérou le 21 Octobre dernier ayant occasionné le décès des éléments de la Gendarmerie Nationale. Il s'est félicité de l'accueil empreint de chaleur qui a été réservé à sa délégation. Répondant aux questions des journalistes relativement aux engagements de son pays et et du Sénégal sur le processus pouvant contribuer à l'aboutissement de la monnaie unique de la CEDEAO, Alassane Ouattara a souligné que les pères fondateurs de la CEDEAO ont pris un engagement. « Nous voulons respecter cet engagement. La volonté d'avoir une monnaie unique de la CEDEAO a été prise en 1987. Si nous avons pris l'objectif de 2020, cela ne veut pas dire que cet objectif sera atteint en 2020, mais nous pouvons faire des progrès et les évaluer en 2019», a-t-il expliqué.
«Le bien-être de la population doit être la première chose qui doit concerner les hommes politiques pour qu'il n'y ait pas d'inflation parce qu'elle pénalise les pauvres ; pour qu'il n'y ait pas de déficit budgétaire important parce que cela empêche de faire un certain nombre de choses qui sont nécessaires, sur le long terme notamment, préparer l'avenir des enfants issus des pays membres de la CEDEAO ; pour qu'il n'y ait pas de surendettement des économies des différents pays de l'espace parce que cela veut dire que les prochaines générations paieront pour les générations d'aujourd'hui ainsi de suite», a soutenu le président ivoirien.
Parlant du FCFA, Alassane Ouattara a avoué que les pays de la zone UEMOA sont ceux qui respectent le plus grand nombre des critères de convergence. C'est pourquoi il a demandé aux uns et aux autres de faire confiance aux responsables des banques centrales qui sont de gens très compétents.
Il a rassuré de la volonté politique des Chefs d'Etat pour avoir la monnaie unique en 2020. « Il sera évalué en 2019, s'il est possible d'avoir la monnaie unique de la CEDEAO en 2020, au cas contraire, il sera demandé des années de plus», a-t-il déclaré. Alassane Ouattara a salué la démarche du président en exercice de l'UEMOA, qui consiste à rendre compte à ses homologues à l'occasion des discussions. «Nous sommes attachés au FCFA, mais nous voulons la monnaie unique dans le meilleur délai», a fait remarquer le Président ivoirien.
Le Chef de l'Etat ivoirien a également répondu à d'autres questions concernant l'espace communautaire. C'est ainsi que relativement à la crise au Togo, le président Ouattara a précisé qu'en marge de cette rencontre, ils se sont réunis entre les cinq (5) Chefs d'Etat pour échanger sur la situation qui prévaut au Togo. «Nous nous sommes dit en premier lieu, qu'il est important d'avoir un climat de paix au Togo. Nous condamnons la violence quelle que soit son origine et les manifestations doivent se faire de manière pacifique. En second point, nous avons demandé qu'il ait des négociations sur les différents aspects comme la modification constitutionnelle, la limitation de mandats et la question des élections à deux tours», a-t-il confié.
En troisième point, ils ont convenu que toute personne responsable de violences doit être sanctionnée. « Et la CEDEAO n'hésitera pas à prendre des mesures
vigoureuses dans ce domaine», a prévenu le président ivoirien. «Nous considérons que le Togo va avoir un climat de paix, c'est un pays qui fait son chemin. Nous encourageons les Togolais à trouver la meilleure voie nécessaire. Les propositions qui ont été déjà faites sont des propositions qui permettent d'avancer vers plus de démocratie au Togo et nous soutenons ces initiatives » a déclaré SE Alassane Ouattara. Réagissant à une question relative à la situation intérieure de son pays suite aux arrestations de certains proches du président de l'Assemblée Nationale ivoirienne, le président Ouattara a indiqué qu'il n'y a pas de crise entre lui et le président de l'Assemblée Nationale. «Le président de l'Assemblée
Nationale, est un jeune que j'ai proposé à mon parti afin d'occuper ce poste. Il ne saurait y avoir de crise entre le président de l'Assemblée Nationale et moi-même» a-t-il déclaré. « La Côte d'Ivoire est un Etat de droit, et la loi s'applique à tous les citoyens sans exceptions, mais la justice fera son travail», a conclu SE Alassane Ouattara.
Laouali Souleymane(onep)
25/10/17

Société

Présentation de trophées d'athlétisme au Directeur de la SEEN par la GNN : 5 trophées ramenés de France par 4 athlètes d…

Présentation de trophées d'athlétisme au Directeur de la SEEN par la GNN : 5 trophées ramenés de France par 4 athlètes de la Garde Nationale du Niger

Partie en France grâce à l'appui de la SEEN pour participer au Marathon International de la ville de Toulouse, l'équipe de quatre athlètes de la Garde Nationale du Niger revient au bercail avec cinq trophées dans ses valises. Sous la conduite du Lieutenant-colonelAbdoul Azizou Balla, directeur de l'information et des relations publiques et sportives de la Garde Nationale du Niger, les athlètes se sont rendus hier matin au siège de la So...

Obsèques de notre confrère Amadou Ousmane : SE Issoufou Mahamadou honore la presse nationale

Obsèques de notre confrère Amadou Ousmane : SE Issoufou Mahamadou honore la presse nationale

Le mardi 16 octobre dernier, la grande famille de la presse nationale a perdu un de ses dignes fils en la personne de Amadou Ousmane. Le lendemain, une foule immense composée des confrères de la presse publique et privée, des parents, amis et connaissances de l'illustre disparu, a tenu à l'accompagner à sa dernière demeure. Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou a marqué de sa présence la cérémonie de levé...

Dîner de gala

Dîner de gala

Le président de l'Assemblée Nationale, SE Ousseini Tinni a offert le mercredi dernier un diner de gala à la délégation du parlement de la CEDEAO conduite par son président, M. Moustapha Cissé Lo, en mission de travail dans notre pays. C'était en présence du ministre chargé des Relations avec les Institutions, M. Issouf Barkaï.Onep19/10/18

Célébration du soixantième (60ème) anniversaire de la Voix du Sahel : Dans la cohésion et la convivialité

Célébration du soixantième (60ème) anniversaire de la Voix du Sahel : Dans la cohésion et la convivialité

La Radio Nationale, jadis Radio Niger, puis Voix du Sahel depuis le 7 mai 1974, a célébré hier son soixantième (60ème) anniversaire. C'est le ministre de la Communication, M. Habi Mahamadou Salissou, qui a procédé au lancement des activités entrant dans le cadre de cette commémoration. Ont pris part à cette cérémonie le directeur général de l'Office de Radiodiffusion et Télévision du Niger (ORTN), M. Seydou Ousmane ; les anciens directe...

Atelier sur la révision de la Politique Nationale pour l'Education et la Formation des Filles (PONEFF) : Un instrument p…

Atelier sur la révision de la Politique Nationale pour l'Education et la Formation des Filles (PONEFF) : Un instrument pour insuffler une nouvelle dynamique en matière de scolarisation des filles

Un atelier axé sur la Révision Politique Nationale pour l'Education et la Formation des Filles (PONEFF) s'est déroulé, le mercredi 10 Octobre à Niamey, à l'initiative de l'UNICEF Niger. Cette rencontre, qui a vu la présence de trois ministres en charge du secteur de l'Education, a regroupé les cadres des Ministères concernés, de l'Unicef, ainsi que les représentants des PTF, des ONGs et des OSC intervenant dans le secteur Education.Il s...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat assiste à la levée des corps de Sidi Maliki et de Amadou Ousmane

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat assiste à la levée des corps de Sidi Maliki et de Amadou Ousmane

Le Président de la République, Chef de l'Etat SE. Issoufou Mahamadou a pris part, hier après-midi, à la levée des corps de M. Sidi Maliki (de son vivant en service au Commissariat chargé de l'organisation du Hadj et de la Oumra -COHO-) et de Amadou Ousmane, journaliste et écrivain décédé le 16 octobre dernier à Niamey. Plusieurs autres hautes personnalités parmi lesquelles le président de l'Assemblée nationale, SE. Ousseini Tinni ; des ...

Construction du Troisième pont de Niamey : Les travaux avancent normalement dix mois après leur lancement

Construction du Troisième pont de Niamey : Les travaux avancent normalement dix mois après leur lancement

Les travaux de construction du troisième pont de Niamey dit « Pont Seyni Kountché » ont démarré en décembre 2017 après la pose de la première pierre par le Président de la République Issoufou Mahamadou. Dix mois après ce lancement, la cellule de communication de la Présidence de la République a organisé une visite de presse pour faire rendre compte à l'opinion de l'évolution du plus grand projet qu'exécute la Chine au Niger sous forme d...

Visite du Directeur général de l'Agence UA 2019 au niveau des chantiers des Hôtels Royal Continental et Noom : S'enquéri…

Visite du Directeur général de l'Agence UA 2019 au niveau des chantiers des Hôtels Royal Continental et Noom : S'enquérir de l'état d'avancement des travaux

Poursuivant ses activités en prélude au 33ème Sommet de l'Union Africaine que le Niger a l'honneur d'abriter en 2019, le ministre Conseiller Spécial du Président de la République, et Directeur général de l'Agence UA 2019, M. Mohamed Saïdil Moctar a visité hier matin les chantiers de construction de l'Hôtel Royal Continental et de l'hôtel Noom pour, dit-on, s'enquérir de l'état d'avancement des travaux.C'est pour s'assurer de l'état d'av...

38ème Edition de la Journée Mondiale de l'Alimentation : Divers produits alimentaires nationaux valorisés et exposés à l…

38ème Edition de la Journée Mondiale de l'Alimentation : Divers produits alimentaires nationaux valorisés et exposés à l'INRAN

Dans le cadre de la célébration de la 38ème Journée Mondiale de l'Alimentation, le Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage, en collaboration avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM), la FAO et le FIDA, a organisé hier 16 octobre une exposition-vente des produits alimentaires dans l'enceinte du Centre Régional de Recherche Agricole de l'Institut National de Recherche Agronomique du Niger (INRAN) de Gamkallé. C'est le ministre d'Eta...

Communiqué de décès : La grande famille Samna Karhé Tounkara à Tibiri Doutchi et ailleurs

Communiqué de décès : La grande famille Samna Karhé Tounkara à Tibiri Doutchi et ailleurs

Le Chef de Canton de Tibiri, Samna Boubacar Marafa à Tibiri DoutchiLa grande famille Kiémou Gaoh à Doutchi et ailleursEt alliés ont le profond regret de vous annoncer le dècès de M. Amadou Ousmane, Journaliste-écrivain, survenu à Niamey le 16 octobre 2018.La levée du corps aura lieu incha Alla le mercredi 17 octobre 2018 à 14H30mn à la morgue de l'hôpital national de Niamey, suivi de l'enterrement au cimétière musulman de Yantala.Que la...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le mariage des enfants dans la région de Tahoua : …

Le mariage des enfants dans la région de Tahoua : Grande mobilisation pour éradiquer le phénomène

Avec plus de 58% de la population constituée de jeunes, autant dire que la jeunesse est l'...

jeudi 11 octobre 2018

Portrait du chef de Canton d' Illela : L'honorable…

Portrait du chef de Canton d' Illela : L'honorable Yacouba Habibou Oumani est en train de mettre fin au mariage des enfants dans son entité coutumière

Le partenariat entre la chefferie traditionnelle et l'UNICEF et l'UNFPA se porte bien. Il ...

jeudi 11 octobre 2018

Interview d'une enseignante engagée pour les fille…

Interview d'une enseignante engagée pour les filles, Mme Omar Hajia Hassia SCOFI Tahoua: « Quand on est décidé et mobilisé, on obtient les meilleurs résultats »

Mme, vous êtes agent de la Direction départementale des Enseignements Secondaires (DDES) T...

jeudi 11 octobre 2018

L'air du temps

Quand l'ostentation saborde le mariage

Quand l'ostentation saborde le mariage

Si les difficultés se trouvaient enfouies à mille pieds sous terre, to Incha Allahou, l'êt...

jeudi 18 octobre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.