Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Conférence de presse du Président ivoirien, SE. Alassane D. Ouattara : «Nous sommes attachés au FCFA, mais nous voulons la monnaie unique dans le meilleur délai»


ouattaraEn visite de travail au Niger dans le cadre de la 4e réunion de la Task Force présidentielle sur le programme de la monnaie unique de la CEDEAO, le Président de la République de Côte d'Ivoire SE Alassane Dramane Ouattara a animé une conférence de presse au cours de laquelle, il a fait le point des différentes articulations de la rencontre de Niamey.
A l'entame de ses propos, SE Alassane Ouattara s'est félicité de l'attention que le Président Issoufou Mahamadou porte à la Côte d'Ivoire et au
Nigéria, qui sont les deux (2) économies les plus importantes de l'espace CEDEAO, en les invitant à la réunion de Niamey sachant que la Task Force sur le programme de la monnaie Unique de la CEDEAO est composée du Président de la République du Niger et celui du Ghana. Pour Alassane Ouattara, la monnaie unique de la CEDEAO est une question importante pour des pays ayant suivi les questions d'intégration depuis de nombreuses années. «Il est important de tout faire pour avoir la monnaie unique en 2020, ce qui n'est pas chose facile, mais possible. C'est pourquoi, il est nécessaire de prendre un certain nombre de mesures », estime-t-il. Le président ivoirien a d'ailleurs salué les mesures prises par l'ensemble des Etats de la CEDEAO au cours de ces dernières années.
SE Alassane Ouattara a souligné que cela demande la poursuite des mesures de restructuration, de développement. «Il faut en premier lieu, continuer ces mesures structurelles, budgétaires afin d'être sûr que les économies de l'espace CEDEAO sont capables de résister aux crises actuelles qu'elles soient endogènes ou exogènes. La 2ème chose, c'est de faire en sorte qu'il ait des politiques de convergence» a-t-il soutenu. Il ya précise-t-il, les critères de premier plan que tous les Etats doivent respecter et les critères secondaires concernant entre autres les questions de taux d'inflation, le déficit budgétaire, de niveau de la dette extérieure, le financement de déficit, etc. A ce sujet Alassane Ouattara a mentionné que de 2012 à 2015 son pays a respecté tous les critères de convergence aussi bien les critères premiers que les critères secondaires. « Suite à la crise du cacao et les problèmes endogènes, la Côte d'Ivoire a du relâcher un tout petit peu en 2016 et maintenant en 2017, et le déficit est remonté à 4 et 4,5%, mais nous avons l'objectif de ramener ce déficit à 3% en 2019, ce qui permettra à la Côte d'Ivoire de respecter en 2019 tous ces
critères » a-t-il déclaré.
Pour le Président ivoirien, tous les pays doivent être dans la même dynamique de faire en sorte qu'en 2019 au moins, les critères de premier plan soient respectés pour avoir une monnaie de la CEDEAO. «Il me parait difficile a priori, mais il faut avoir une vision, une volonté politique. Pour ce faire, nous avons la surveillance multilatérale entre nous, mais cela ne suffit pas ; nous avons considéré qu'il faut une surveillance internationale. La plupart des Etats doivent accepter qu'il ait l'évaluation de leur économie au-delà de la zone de la CEDEAO pour être sûr que nous sommes sur la bonne voie pour que nous convergeons vers les critères du premier plan et vers les critères secondaires » a-t-il notifié. Pour atteindre l'objectif de la monnaie unique de la CEDEAO, les Chefs d'Etat ont selon le président ivoirien décidé de la mise en place d'un comité ministériel qui doit travailler sur la question durant trois (3) mois. A l'issue de cette période, les Chefs de l'Etat vont se réunir en Février 2018 en vue de faire une évaluation. « A mon humble avis, il ne serait pas facile d'avoir la monnaie unique en 2020. Nous allons proposer en 2019 une évaluation et à partir de là, nous verrons si nous maintenons 2020 avec les pays qui remplissent les critères ou si nous voulons donner un nouveau délai pour aller de l'avant. C'est dire que c'est une évolution graduelle souple, mais avec en même une volonté politique d'avoir la monnaie unique en 2020», a confié SE Alassane Ouattara.
Sur un tout autre plan, le président ivoirien a saisi cette occasion pour transmettre ses condoléances les plus émues au peuple nigérien suite à l'attaque d'Ayérou le 21 Octobre dernier ayant occasionné le décès des éléments de la Gendarmerie Nationale. Il s'est félicité de l'accueil empreint de chaleur qui a été réservé à sa délégation. Répondant aux questions des journalistes relativement aux engagements de son pays et et du Sénégal sur le processus pouvant contribuer à l'aboutissement de la monnaie unique de la CEDEAO, Alassane Ouattara a souligné que les pères fondateurs de la CEDEAO ont pris un engagement. « Nous voulons respecter cet engagement. La volonté d'avoir une monnaie unique de la CEDEAO a été prise en 1987. Si nous avons pris l'objectif de 2020, cela ne veut pas dire que cet objectif sera atteint en 2020, mais nous pouvons faire des progrès et les évaluer en 2019», a-t-il expliqué.
«Le bien-être de la population doit être la première chose qui doit concerner les hommes politiques pour qu'il n'y ait pas d'inflation parce qu'elle pénalise les pauvres ; pour qu'il n'y ait pas de déficit budgétaire important parce que cela empêche de faire un certain nombre de choses qui sont nécessaires, sur le long terme notamment, préparer l'avenir des enfants issus des pays membres de la CEDEAO ; pour qu'il n'y ait pas de surendettement des économies des différents pays de l'espace parce que cela veut dire que les prochaines générations paieront pour les générations d'aujourd'hui ainsi de suite», a soutenu le président ivoirien.
Parlant du FCFA, Alassane Ouattara a avoué que les pays de la zone UEMOA sont ceux qui respectent le plus grand nombre des critères de convergence. C'est pourquoi il a demandé aux uns et aux autres de faire confiance aux responsables des banques centrales qui sont de gens très compétents.
Il a rassuré de la volonté politique des Chefs d'Etat pour avoir la monnaie unique en 2020. « Il sera évalué en 2019, s'il est possible d'avoir la monnaie unique de la CEDEAO en 2020, au cas contraire, il sera demandé des années de plus», a-t-il déclaré. Alassane Ouattara a salué la démarche du président en exercice de l'UEMOA, qui consiste à rendre compte à ses homologues à l'occasion des discussions. «Nous sommes attachés au FCFA, mais nous voulons la monnaie unique dans le meilleur délai», a fait remarquer le Président ivoirien.
Le Chef de l'Etat ivoirien a également répondu à d'autres questions concernant l'espace communautaire. C'est ainsi que relativement à la crise au Togo, le président Ouattara a précisé qu'en marge de cette rencontre, ils se sont réunis entre les cinq (5) Chefs d'Etat pour échanger sur la situation qui prévaut au Togo. «Nous nous sommes dit en premier lieu, qu'il est important d'avoir un climat de paix au Togo. Nous condamnons la violence quelle que soit son origine et les manifestations doivent se faire de manière pacifique. En second point, nous avons demandé qu'il ait des négociations sur les différents aspects comme la modification constitutionnelle, la limitation de mandats et la question des élections à deux tours», a-t-il confié.
En troisième point, ils ont convenu que toute personne responsable de violences doit être sanctionnée. « Et la CEDEAO n'hésitera pas à prendre des mesures
vigoureuses dans ce domaine», a prévenu le président ivoirien. «Nous considérons que le Togo va avoir un climat de paix, c'est un pays qui fait son chemin. Nous encourageons les Togolais à trouver la meilleure voie nécessaire. Les propositions qui ont été déjà faites sont des propositions qui permettent d'avancer vers plus de démocratie au Togo et nous soutenons ces initiatives » a déclaré SE Alassane Ouattara. Réagissant à une question relative à la situation intérieure de son pays suite aux arrestations de certains proches du président de l'Assemblée Nationale ivoirienne, le président Ouattara a indiqué qu'il n'y a pas de crise entre lui et le président de l'Assemblée Nationale. «Le président de l'Assemblée
Nationale, est un jeune que j'ai proposé à mon parti afin d'occuper ce poste. Il ne saurait y avoir de crise entre le président de l'Assemblée Nationale et moi-même» a-t-il déclaré. « La Côte d'Ivoire est un Etat de droit, et la loi s'applique à tous les citoyens sans exceptions, mais la justice fera son travail», a conclu SE Alassane Ouattara.
Laouali Souleymane(onep)
25/10/17

Société

Don de la fondation Tattali-Iyali au CSI - Kalley nord Abidjan de Niamey : Du matériel et des consommables médicaux d'un…

Don de la fondation Tattali-Iyali au CSI - Kalley nord Abidjan de Niamey : Du matériel et des consommables médicaux d'une valeur de 70 millions de francs CFA

Dans le cadre de ses actions humanitaires touchant plusieurs domaines, la fondation Tattali-Iyali de la première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou Mahamadou, a fait le samedi dernier un important don au Centre de Santé Intégré de Kalley nord Abidjan de Niamey. Ce don composé d'un lot de matériel et consommables médicaux, dont un tricycle médicalisé une couveuse etc. La valeur de l'ensemble du matériel est estimée à 70 millions de francs CF...

Niamey/Session extraordinaire de l'Intersyndicale des Travailleurs du Niger (ITN) : L'Intersyndicale demande au gouverne…

Niamey/Session extraordinaire de l'Intersyndicale des Travailleurs du Niger (ITN) : L'Intersyndicale demande au gouvernement l'application intégrale des protocoles d'accord signés

L'Intersyndicale des Travailleurs du Niger (ITN) s'est réunie, le samedi 21 avril 2018, en session extraordinaire à la Bourse du Travail Boureïma Maïnassara de Niamey afin d'examiner la situation sociale du Niger. Pour rappel, l'ITN et le gouvernement qui ont signé trois protocoles d'accord –le 7 février 2018, le 2 novembre 2018 et le 16 avril 2015- ont repris les négociations le 20 novembre 2017.Tout au long de ces négociations, les de...

Le Chef de l'Etat préside la 15ème réunion du Comité Interministériel d'Orientation (CIO) de la mise en œuvre des progra…

Le Chef de l'Etat préside la 15ème réunion du Comité Interministériel d'Orientation (CIO) de la mise en œuvre des programmes de l'Initiative 3N : Aperçu sur les actions engagées par l'Etat dans le cadre du plan de soutien aux populations

Le Président de la République, Chef de l'Etat, S.E Issoufou Mahamadou, a présidé hier dans la salle des réunions du Conseil des Ministres, la 15ème réunion du Comité Interministériel d'Orientation de la mise en œuvre des programmes de l'Initiative 3N. Cette rencontre, qui a regroupé autour du Chef de l'Etat, le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Raffini, et l'ensemble des membres du CIO, a mis sur la table de discussions ...

Installation du Conseil d'Orientation et de Pilotage de la Stratégie Nationale de Lutte Contre la Corruption : Volonté d…

Installation du Conseil d'Orientation et de Pilotage de la Stratégie Nationale de Lutte Contre la Corruption : Volonté d'insuffler une nouvelle dynamique dans la lutte contre la corruption

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini, a procédé, hier après- midi dans la Salle des délibérations du Conseil de Cabinet de la Primature, à l'installation du Conseil d'orientation et de Pilotage de la Stratégie Nationale de Lutte Contre la Corruption. Le Conseil est présidé par le Premier ministre, Chef du gouvernement.En prenant la parole à cette occasion, le Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini, a d'abord rappelé...

Communiqué du gouvernement : Le gouvernement décide de la fermeture du Campus universitaire ainsi que des cités annexes,…

Communiqué du gouvernement : Le gouvernement décide de la fermeture du Campus universitaire ainsi que des cités annexes, jusqu'à nouvel ordre

Suite aux violentes manifestations estudiantines survenues, hier, à Niamey, le gouvernement, à travers un communiqué émanant du Ministère des Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, a décidé de la fermeture du Campus universitaire ainsi que des cités annexes, jusqu'à nouvel ordre. (Lire ci-dessous l'intégralité du communiqué signé par le ministre Yahouza Sadissou).Ce jour, 18 Avril 2018, les étudiants de l'UAM de Nia...

Prestation de serment à la Cour d'Appel de Niamey : 21 inspecteurs de l'ANAC renvoyés à l'exercice de leur fonction

Prestation de serment à la Cour d'Appel de Niamey : 21 inspecteurs de l'ANAC renvoyés à l'exercice de leur fonction

21 nouveaux inspecteurs de l'Agence Nationale de l'Aviation Civile (ANAC), ont prêté serment, hier matin, à la Cour d'Appel de Niamey. Cette prestation de serment répond aux exigences prévues à l'article 71 de l'ordonnance 2010-23 du 14 mai 2010 portant Code de l'Aviation Civile en République du Niger, qui prévoit en son article 3 la prestation de serment avant leur entrée en fonction. La formule du serment est « Je jure d'exercer mes f...

Assemblée nationale : Vote des projets de loi sur le statut des organisations interprofessionnelles agricoles et sur la …

Assemblée nationale : Vote des projets de loi sur le statut des organisations interprofessionnelles agricoles et sur la sureté et l'utilisation pacifique de l'énergie atomique

Les travaux de la première session ordinaire de l'Assemblée nationale au titre de l'année 2018, dite session des lois, se poursuivent à l'hémicycle Place de la Concertation à Niamey. Au cours de la séance d'hier, les députés ont voté respectivement le projet de loi portant régime des organisations interprofessionnelles agricoles et le projet de loi sur la sûreté et l'utilisation pacifique de l'énergie atomique au Niger. Les travaux de l...

Déclaration de l'Assemblée nationale sur la situation de l'enseignement supérieur : Création d'une commission d'enquête …

Déclaration de l'Assemblée nationale sur la situation de l'enseignement supérieur : Création d'une commission d'enquête parlementaire sur la situation à l'Université Abdou Moumouni de Niamey

Au cours de la séance plénière d'hier, l'Assemblée nationale a fait une déclaration sur la situation des universités publiques. Cette déclaration du parlement fait suite à l'interpellation, le 7 avril dernier, du ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. Dans cette déclaration lue par la députée Amina Laouali Saminou, l'Assemblée nationale s'est dit ''fortement préoccupée par les difficultés récurrentes r...

Levée de corps du casque bleu nigérien de la MINUSMA mort à Gao au Mali : Les autorités, la hiérarchie militaire et la M…

Levée de corps du casque bleu nigérien de la MINUSMA mort à Gao au Mali : Les autorités, la hiérarchie militaire et la MINUSMA rendent un dernier hommage au capitaine Souley Ibrahim

En mission au sein du 5ème bataillon nigérien de la MINUSMA, le capitaine Souley Ibrahim est un officier des forces armées nigériennes (FAN) mort le 6 avril 2018 dans la ville malienne de Gao. C'est suite à une attaque lâche perpétrée par deux individus non-identifiés dans une rue de Gao, que ce jeune et valeureux officier des FAN âgé de 35 ans a perdu la vie. La levée de corps de cet officier s'est déroulée hier matin, à la morgue de l...

Lancement de la mission (INIR) de l'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA) au Niger : Evaluer l'infrastruc…

Lancement de la mission (INIR) de l'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA) au Niger : Evaluer l'infrastructure nucléaire du pays en vue d'une feuille de route et des plans d'action

Une délégation de l'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA) séjourne pour une dizaine de jours au Niger dans le cadre d'une mission d'évaluation intégrée de l'infrastructure nucléaire nationale (ou Integrated Nuclear Infrastructure Review - INIR). L'ouverture de la réunion technique entre les membres de cette mission et la partie nigérienne a eu lieu hier à Niamey sous la présidence du Premier ministre, chef du gouvernement...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Fruits et légumes sur les marchés de Niamey : Abon…

Fruits et légumes sur les marchés de Niamey : Abondance des produits à des prix abordables

Lancée il y a seulement quelques mois, la campagne des cultures de contre saison a commenc...

vendredi 26 janvier 2018

Le maraîchage, une activité florissante dans le vi…

Le maraîchage, une activité florissante dans le village de Karey Gorou

Ces derniers temps, on constate une forte présence des légumes saisonniers dans la capital...

vendredi 26 janvier 2018

La Fédération des Coopératives Maraîchères du Nige…

La Fédération des Coopératives Maraîchères du Niger s'engage à contourner le problème d'écoulement des produits

La Fédération des Coopératives Maraîchères (FCMN-Niya) est une organisation paysanne faîti...

vendredi 26 janvier 2018

L'air du temps

Baignade interdite !

Baignade interdite !

La décision du Gouverneur de la région de Niamey est tombée en début de semaine, comme un ...

vendredi 20 avril 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.