Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Point de presse du ministre d'Etat en charge de l'Intérieur suite à la marche du 29 octobre : «Tous ceux qui ont eu des responsabilités à un titre ou à un autre dans les événements de dimanche matin, répondront de leurs responsabilités devant la just


bazoumCertaines associations membres de la société civile ont appelé leurs militants à une marche dimanche 29 octobre dernier, en guise de protestation contre certaines dispositions contenues dans la loi de finances 2018. La marche sensée être pacifique a tourné vite à l'affrontement avec les forces de l'ordre, occasionnant ainsi des blessés et des dégâts matériels énormes. Réagissant promptement à ces événements, le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses, M. Bazoum Mohamed a dans un point de presse souligné que les responsables et auteurs de ces forfaits répondront de leurs actes devant les tribunaux.
Dans son point de presse, et faisant la genèse de cette marche, le ministre d'Etat en charge de l'Intérieur a rappelé que depuis le 18 octobre, une association dite de défense des droits des consommateurs de Technologie de l'information, de la communication et de l'énergie a déposé une demande d'autorisation de marche pour le 29 octobre. « Compte tenu des informations en possession du président de la Délégation Spéciale de la ville de Niamey relativement aux intentions d'un certain nombre de personnes projetées pour le 29 octobre, et qui visaient notamment à brûler l'Assemblée Nationale, celui-ci a suggéré que la marche se tienne à partir du Terrain musulman jusqu'à la place Toumo, et que le meeting projeté ait lieu à la place Toumo », a dit le ministre d'Etat. Aussitôt qu'il a notifié cela aux responsables de cette association, le lendemain, ils lui ont retourné une autre lettre pour dire qu'ils maintiennent leur marche conformément à l'itinéraire qu'ils avaient envisagé au départ.
« Puis dans l'après-midi du 27 octobre, une réunion d'un certain nombre de responsables des associations qui se réclament de la société civile s'est tenue, et ils ont décidé d'obtempérer à la suggestion du Maire et qu'un meeting tout simplement aura lieu à la place Toumo plutôt qu'une marche et un meeting », a indiqué M. Bazoum Mohamed.
Mais à la surprise générale, a-t-il ajouté, un certain nombre de personnes se sont dirigées du terrain musulman vers l'Assemblée Nationale. Et c'est là que les échauffourées ont commencé, selon le ministre d'Etat. Faisant le parallèle avec les manifestations intervenues au Niger consécutivement à l'affaire Charlie Hebdo, et qui avaient causé sur l'ensemble du pays une quinzaine de morts, avec beaucoup de dégâts enregistrés, le ministre d'Etat a souligné qu'un parti politique avait un agenda à dérouler en faisant de l'amalgame, et en instrumentalisant les questions religieuses.
«Là, nous sommes en train d'assister au même phénomène avec la loi des finances. A peine avait elle été diffusée, qu'un certain nombre de personnes, peut être même des cadres du service des impôts, ont pu se rendre compte qu'il ya eu une modification du Code général des impôts dans une de ses dispositions relatives au droit de succession après décès. Cette disposition existe dans tous les Codes des impôts des pays musulmans, sans exception. Et elle ne concerne pas comme ils le disent ''la part des orphelins dont veut s'approprier l'Etat''. Elle ne concerne que les personnes qui ont des avoirs importants dans le cadre d'activités économiques formelles.
Lorsqu'une personne qui détient des avoirs importants de ce genre décède, on procède au partage de son héritage et sur la part nette du revenu des ayant droits, un certain pourcentage est prélevé dans le cadre de ce qu'on appelle le droit de mutation. C'est une opération qui se passe uniquement pour les personnes de ce genre là. Eux, ils le savent, ce qui ont inondé les réseaux sociaux et qui ont abusé de la crédulité d'un certain nombre de musulmans », a dit M. Bazoum Mohamed, avant d'ajouter que dans la nouvelle disposition cela revient à 4% au lieu de 7%.
Le ministre d'Etat a souligné que l'autre opération qui est prévue consiste à ce que désormais lorsqu'une personne décède, toutes les dettes à sa charge seront prélevées dans les biens qu'elle laisse surtout vis-à-vis du fisc. «Ils pensent qu'en faisant cet amalgame avec l'héritage, le régime va forcément tomber ; parce qu'ils font des clins d'œil aux marabouts, aux associations islamiques. Ils veulent les forcer à se mobiliser à leurs côtés pour leur apporter les renforts dont ils ont besoin. Tout comme ils avaient mobilisé ces badauds là de 2015 et qui sont aujourd'hui encore en prison. Je voudrais dire à certains marabouts : ne vous laissez pas instrumentaliser, ne vous laisser pas manipuler » a dit le ministre d'Etat. Il a indiqué que les mesures prises dans la loi de finances, sont pour ce qui concerne la TVA, une application d'une directive de l'UEMOA qui date de décembre 1998 et appliquée par tous les pays membres de l'UEMOA sauf le Niger.
«C'est une mesure nécessaire parce que nous avons besoin d'améliorer nos recettes, nous avons besoin d'améliorer notre économie ; nous avons besoin de faire des recettes qui nous permettent de nous passer d'une certaine assistance qui se raréfie de toute les façons ; nous avons besoin d'avoir un Etat viable et il n'ya que par l'impôt qu'on peut avoir un Etat viable qui peut faire face à ses obligations en matière de délivrance de services sociaux, en matière de maintien de la sécurité de la paix et de la stabilité du pays. Ces ressources ne peuvent provenir que des Nigériens sur la base des taxes intelligentes modérées, justes, équitables et nécessaires» a souligné le ministre d'Etat.
Evoquant le lourd bilan de cette marche, le ministre d'Etat a dit que 23 policiers ont été blessés dont 4 graves ; 14 véhicules détruits dont 10 pour la Police et 4 pour des personnes privées dont une ambassade de la place, et des grands dégâts causés aux routes.
« Leur combat était relayé par les réseaux sociaux en direct. C'est ainsi que, y ont pris part un certain nombre de personnes. Une à New York, qui dit s'appeler Lumana New York Unity ; c'est certainement l'escadron de Lumana New York ; il ya les amis de Ali Téra qui ont appelé d'un peu partout au moment des événements, et qui encourageaient leurs militants de Lumana à continuer ce combat et à ne pas battre en retraite ; il ya un certain Hassoumi Noma de Lumana de Bruxelles. Ce parti est en train de connaître depuis trois ans une dérive qui risque de le perdre totalement ; et ceux de la société civile qui lui ont toujours servi de cheval de Troie, eux ne se sont jamais cachés de leurs intentions insurrectionnelles. Vous avez d'autres acteurs de la société civile qui ont compris qu'on a abusé d'eux. Il ya un agenda du parti Lumana pour instrumentaliser la loi de finances et en cela il veut mettre à contribution ce qu'il appelle la société civile, mais surtout les marabouts», a dit M. Bazoum
Mohamed.
En conclusion, a assuré le ministre d'Etat, «tous ceux qui ont eu des responsabilités à un titre ou à un autre dans les événements de dimanche matin, répondront de leurs responsabilités devant la justice».

Oumarou Moussa(onep)
31/10/17

Société

Dosso/Education : Première édition de remise de prix du projet Sarraounia

Dosso/Education : Première édition de remise de prix du projet Sarraounia

Le projet Sarraounia, un projet d'appui à la scolarisation des jeunes filles dans la région de Dosso mis en œuvre par le ministère des Enseignements secondaires en collaboration avec la Coopération technique belge (CTB) a organisé le samedi dernier la première édition de remise de prix suite à une compétition au niveau de six établissements secondaires où intervient le projet. Le thème retenu pour la présente édition est « Encourageons ...

Célébration du 69ème anniversaire de la DUDH à Agadez 2017 : Pr. Khalid Ikhiri préside les festivités

Célébration du 69ème anniversaire de la DUDH à Agadez 2017 : Pr. Khalid Ikhiri préside les festivités

Du 9 au 11 décembre 2017, Agadez a accueilli les activités commémoratives du 69ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme(DUDH). Les manifestations placées sous le patronage du Président de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) Pr. Khalid Ikhiri, se sont étalées sur trois jours. C'est la salle de réunion de l'ONG Imane de la ville d'Agadez qui a servi de cadre au lancement des activités, rehaussé pa...

Accord entre les communautés peules et touareg Daoussahak du département d'Abala au Niger et du Cercle d'Adranboukan au …

Accord entre les communautés peules et touareg Daoussahak du département d'Abala au Niger et du Cercle d'Adranboukan au Mali : Pour la stabilité et la sécurité dans les zones frontalières

Les communautés Peule et Touaregue Daoussahak du département d'Abala au Niger et du Cercle d'Adranboukan au Mali ont procédé, hier après-midi, au Ministère de l'Intérieur, à la signature d'un Accord de paix mettant définitivement fin à la situation de tension et de belligérance qui prévaut entre elles depuis un certain temps. La signature de cet accord supervisée par le ministre d'Etat, Ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, ...

Incendie à la station ORIBA Cité Chinoise : Le pire a été évité !

Incendie à la station ORIBA Cité Chinoise : Le pire a été évité !

Les habitants des quartiers Cité Chinoise et Lazaret ont eu la peur de leur vie suite à un incendie qui s'est déclaré au niveau de la station d'essence ORIBA sur la voie principale menant au rond point de la Cité Francophonie. C'est un incendie d'une rare intensité qui s'est déclenché hier aux environs de 11heures. Heureusement, le feu a été circonscrit grâce à la promptitude, l'abnégation et le professionnalisme des éléments de la prot...

Lancement officiel du programme d'appui à la reforme de l'état civil au Niger 2017-2020 : Pour un état civil moderne et …

Lancement officiel du programme d'appui à la reforme de l'état civil au Niger 2017-2020 : Pour un état civil moderne et efficace

Les pièces d'état civil constituent des documents essentiels pour tout citoyen dans la mesure où elles garantissent le droit d'appartenance à une Nation, à une communauté et à une famille. Au Niger, en dépit des progrès réalisés par l'Etat en matière de délivrance des pièces d'état civil, force est de constater que la problématique est toujours d'actualité. C'est pour maitriser cette question extrêmement importante dans la gouvernance d...

Ouverture hier des journées des écoles doctorales de l'UAM : Renforcement des connaissances des doctorants dans leurs tr…

Ouverture hier des journées des écoles doctorales de l'UAM : Renforcement des connaissances des doctorants dans leurs travaux de recherche

Le collège des écoles doctorales organise depuis hier à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines les journées des écoles doctorales de l'Université Abdou Moumouni de Niamey (UAM). C'est le Vice-recteur de l'UAM, Chargé de la Recherche et des Relations Extérieures, Pr. Rabani Adamou, qui a présidé la cérémonie d'ouverture en présence des directeurs des écoles doctorales, de M. Fréderic Colin de l'Université Libre de Bruxelles, des ens...

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Exté…

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur

La République du Niger a appris avec préoccupation la décision du gouvernement des Etats Unis d'Amérique de reconnaître unilatéralement Jérusalem comme Capitale de l'Etat d'Israël et le transfèrement de son Ambassade de Tel Aviv à Jérusalem.Le Ministère des Affaires Etrangères du Niger rappelle à cet égard les pertinentes Résolutions adoptées sur la question Israélo Palestinienne notamment les Résolutions 465, 476, et 478 du Conseil de ...

18ème édition du Mouloud à Kotchiri (Kollo) : Dans la ferveur religieuse et le respect des valeurs islamiques

18ème édition du Mouloud à Kotchiri (Kollo) : Dans la ferveur religieuse et le respect des valeurs islamiques

La population de Kotchiri a célébré jeudi dernier, la 18ème édition du Mouloud. Une initiative de Cheikh Hassane Kotchiri qui aujourd'hui est en train de prendre de l'ampleur. Comme par les années précédentes, la population de Kotchiri et leurs invités ont célébré dans la joie cette fête. Cette célébration placée sous les auspices du nouveau Cheikh de Kotchiri Amadou Tidjani a été marqué par la présence du Président de l'Assemblée natio...

1er Symposium de Cardiologie : Les facteurs de risques cardiovasculaires au centre de la rencontre

1er Symposium de Cardiologie : Les facteurs de risques cardiovasculaires au centre de la rencontre

Le Premier ministre, Chef du gouvernement SE Brigi Rafini a présidé vendredi dernier la cérémonie d'ouverture du 1er Symposium de cardiologie sur les facteurs de risque cardiovasculaire organisé par la Société nigérienne de cardiologie. C'était en présence des membres du gouvernement, du président de la Société nigérienne de cardiologie Pr. Touré Ali Ibrahim, et des invités venus de la sous région.Dans son intervention, le Premier minis...

Forum national de la Sécurité et de la Défense : Vers l'élaboration de la Politique nationale de sécurité et défense (PN…

Forum national de la Sécurité et de la Défense : Vers l'élaboration de la Politique nationale de sécurité et défense (PNSD)

Le Centre National d'Etudes Stratégiques et de Sécurité (CNESS) organise depuis le 6 décembre 2017 un forum national de la Sécurité et de la Défense. C'est le ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou, qui a présidé la cérémonie d'ouverture dudit forum en présence du directeur du CNESS, le Général de Brigade Ibra Boulama Issa. L'objectif visé à travers ce forum est d'échanger sur les questions...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Dès qu'on parle de fuite de cerveaux, on se tourne à première vue vers l'occident. Et pour...

vendredi 8 décembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.