Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Moussa Issaka Arzika, Secrétaire Permanent du Comité Arbitral des Recours Fiscaux (CARFI) : «Le CARFI est une instance arbitrale nationale compétente en matière de contentieux d'impôts»


invitMonsieur le Secrétaire Permanent, au nombre des réformes entreprises par le gouvernement dans le secteur des finances, figure la création du CARFI. Qu'est ce que le CARFI ?
Le CARFI, c'est le Comité Arbitral des Recours Fiscaux. Le Gouvernement du Niger, soucieux d'améliorer le climat des affaires dans notre pays, s'est résolument engagé dans des reformes visant à améliorer durablement les rapports entre l'Administration fiscale et les contribuables.
C'est dans ce cadre que depuis l'adoption de la Loi N° 2014-73 du 04 décembre 2014, portant loi de finances au titre de l'exercice budgétaire 2015, qu'il a été institué dans le dispositif de règlement du contentieux fiscal au Niger, une instance dénommée « Comité Arbitral des Recours Fiscaux (CARFI) ».
Comme son nom l'indique, le CARFI est une instance arbitrale nationale compétente en matière de contentieux d'impôts. A ce titre, il est chargé de connaitre des recours exercés contre une décision de rejet partiel ou total rendue par la DGI ; de connaitre des désaccords portant sur des questions de fait et de droit qui peuvent naître des redressements notifiés par la DGI ; et de connaitre des contentieux relatifs aux demandes de remboursements de crédits de TVA.
A ce titre, un Arrêté N° 0360 du 02 octobre 2015 a été signé par le Ministre des Finances, et qui définit les attributions, la composition, le fonctionnement et les modalités de saisine de ce comité. Ses activités ont été lancées depuis le 31 mai 2016.

Monsieur le Secrétaire permanent, peut-on connaître les raisons qui sous-tendent la création du CARFI ?
Comme vous le savez, l'évolution des activités économiques, associée à la rigueur budgétaire, a fait naître des nouveaux rapports entre l'Administration fiscale et les contribuables. Il a été constaté que ces rapports sont de plus en plus marqués par la saisine de juridiction, faute d'un cadre d'échange approprié.
Le CARFI est donc un cadre novateur permettant d'améliorer les rapports entre contribuable et Administration fiscale, dans la gestion des contentieux qui peuvent surgir à l'occasion des redressements fiscaux.
Au demeurant, c'est donc soucieux d'améliorer le climat des affaires dans notre pays que l'Etat du Niger, en parfaite synergie avec le secteur privé à travers la Chambre de Commerce et d'Industrie, a travaillé pour donner forme à cette idée novatrice dans l'espace UEMOA.

Comment ce comité arbitral est –il composé ?
La composition des membres du CARFI consacre une représentation équitable entre l'Etat et le secteur privé, avec quatre (4) membres pour chacun. La présidence dudit Comité est assurée par un magistrat de l'ordre judiciaire, représentant le Ministère de la Justice.
Le secteur privé assure la fonction de vice-président en la personne du président de l'Ordre des Expert Comptables et Comptables Agrées du Niger et le deuxième rapporteur qui est un des deux représentants de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Niger.
Les autres membres sont : un représentant de la DGI, un représentant de la Direction Générale du Budget, un représentant de la Direction du Trésor, un représentant des associations représentatives de la Société civile.
Le Secrétariat permanent est assuré par un agent de la DGI, qui est le premier rapporteur du Comité, mais qui n'a pas toutefois voix délibérative.

Monsieur le Secrétaire permanent, depuis la création du CARFI, combien de recours des contribuables avez-vous enregistré ?
Le CARFI est rentré dans sa phase opérationnelle depuis le 31 mai 2016, date à laquelle une cérémonie officielle de son installation a eu lieu, sous la présidence de Monsieur le Ministre des Finances.
De cette date à aujourd'hui, le CARFI a enregistré 38 réclamations, dont une relative à une réclamation collective introduite par vingt-huit (28) contribuables. Nous avons tenu dix (10) séances au cours desquelles il a rendu trente-trois (33) décisions, dont deux (2) seulement ont été contestées et portées devant les tribunaux judiciaires.
Pour des impositions contestées d'un montant de plus de 14. 228. 481. 306 francs CFA, les annulations accordées par le CARFI sont de l'ordre de plus de 4.638. 660. 303 francs CFA.
C'est dire que le pari de résorber substantiellement le contentieux fiscal devant la justice est en bonne voie.

Comment entrevoyez-vous l'avenir du CARFI ?
Par la création du CARFI, le gouvernement du Niger a voulu rassurer le secteur privé opérant dans notre pays, de son engagement permanent à lui offrir un cadre réglementaire qui assure la sécurité juridique des affaires. Aujourd'hui, le CARFI n'est plus une vue de l'esprit mais une réalité et nous pouvons dire sans risque de nous tromper que notre pays est pionnier en Afrique de l'ouest en matière de règlement du contentieux fiscal. Je suis certain que d'autres pays vont très certainement s'approcher de nous pour s'inspirer de cette ingénieuse idée que nous avons eue. Je fonde l'espoir que les autorités du Niger vont continuer à nous soutenir afin d'atteindre au maximum les objectifs assignés au CARFI par le législateur nigérien. Les contribuables l'ont du reste compris, puisque nous enregistrons aujourd'hui beaucoup de requêtes et nous envisageons de tenir une séance tous les mois plaise à Dieu, en 2018.

Monsieur le Secrétaire permanent, est-ce que vous avez un message à l'endroit des contribuables ?
Mes derniers mots vont à l'endroit de tous ceux qui sont encore pessimistes quant à l'avenir promoteur du CARFI. Je voudrais rassurer tout le monde, au nom des autres membres du Comité de notre détermination à mériter davantage la confiance placée en nous. La composition des membres du CARFI a été faite sur la base d'un choix rationnel qui a permis d'associer les principaux acteurs de la vie socio-économique du Niger. Ce sont des personnalités qui jouissent d'une expertise avérée dans divers domaines. Outre cette expertise, tous les membres ont une probité morale qui constitue un gage supplémentaire d'assurance quant à la qualité de nos délibérations.
Il est bien vrai que ce n'est pas une tâche facile car, il nous faut à la fois conjuguer les intérêts des parties prenantes dans le strict respect des lois en vigueur au Niger et éviter que le CARFI soit aussi un cadre de compromission des droits de quelque partie que ça soit.

Réalisée par Oumarou Moussa(onep)
24/11/17

Société

5ème semaine de l'aviation civile à Niamey : «Je voudrais saluer ici l'accompagnement exemplaire de l'OACI à travers son…

5ème semaine de l'aviation civile à Niamey : «Je voudrais saluer ici l'accompagnement exemplaire de l'OACI à travers son Bureau régional accrédité qui travaille en harmonie avec l'ANAC du Niger dans la mise en œuvre des plans d'actions correctrices c

Niamey accueille, depuis le 16 et ce jusqu'au 20 juillet prochain, les activités entrant dans le cadre de la 5ème semaine de l'aviation civile dans la région Afrique et océan indien (AFI). Le lancement de ces activités qui s'est déroulé le lundi 16 juin au Palais des Congrès, a été présidé par le Premier ministre, Chef du gouvernement SE. Brigi Rafini en présence de la Secrétaire générale de l'Organisation de l'aviation civile (OACI) Dr...

Sixième session ordinaire du comité bilatéral frontalier (CBF) Niger-Algérie : Le ministre d'Etat Bazoum Mohamed dresse …

Sixième session ordinaire du comité bilatéral frontalier (CBF) Niger-Algérie : Le ministre d'Etat Bazoum Mohamed dresse un bilan de la mise en œuvre des recommandations de la dernière session ordinaire du CBF

Le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la sécurité publique, de la décentralisation et des affaires coutumières et religieuses, M Bazoum Mohamed conduisant une importante délégation, a participé aux travaux de la 6ème session ordinaire du comité bilatéral frontalier Niger-Algérie, tenue à Alger, les 15 et 16 juillet dernier. Le ministre d'Etat était aux côtés de son homologue algérien M Nouredine Bedoui.La session ordinaire du ...

6ème session du Comité bilatéral frontalier algéro-nigérien : Les questions de développement, de sécurité et de gestion …

6ème session du Comité bilatéral frontalier algéro-nigérien : Les questions de développement, de sécurité et de gestion des frontières au menu des travaux

Les travaux de la 6ème session du Comité bilatéral frontalier algéro-nigérien (CBF) ont débuté dimanche au Centre international des conférences Abdelatif Rehal (CIC) à Alger, pour discuter plusieurs dossiers relatifs au renforcement de la coopération sécuritaire et socio-économique au niveau des zones frontalières. La rencontre est présidée par le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Nour...

Remise de distinction à l'ONG Jeunesse-Enfance-Migration-Développement : Une reconnaissance des actions de l'organisatio…

Remise de distinction à l'ONG Jeunesse-Enfance-Migration-Développement : Une reconnaissance des actions de l'organisation en matière de lutte contre la migration irrégulière

Le président de l'ONG Jeunesse-Enfance-Migration-Développement, M. Manou Nabara Hamidou a reçu une distinction des mains de l'ambassadeur de la Délégation l'Union Européenne en République du Niger. C'était hier au cours d'une cérémonie organisée par l'Union Européenne à travers sa délégation au Niger. Cette cérémonie coïncidant avec la célébration de la Journée Mondiale des Compétences des Jeunes, est une manière pour l'UE d'encourager ...

Rapport d'évaluation intégrée de l'infrastructure nucléaire du Niger en Phase 1 : Une étape supplémentaire vers la concr…

Rapport d'évaluation intégrée de l'infrastructure nucléaire du Niger en Phase 1 : Une étape supplémentaire vers la concrétisation du Programme électronucléaire du pays

La Ministre de l'Energie, Mme Amina Moumouni a reçu hier matin, des mains du Directeur général Adjoint de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA), M. Miktail Chudakov, le Rapport d'évaluation intégrée de l'infrastructure nucléaire (INIR) du Niger en Phase 1. La cérémonie s'est déroulée en présence de la présidente de la Haute Autorité Nigérienne à l'Energie Atomique (HANEA). Ce rapport contient des recommandations et des su...

Encombrement au niveau de l'échangeur Diori Hamani : "Il ne faut pas exclure des mesures coercitives pour faire rég…

Encombrement au niveau de l'échangeur Diori Hamani : "Il ne faut pas exclure des mesures coercitives pour faire régner l'ordre au niveau de certains carrefours de la capitale", déclare le président de la Délégation spéciale de la Ville de Niamey

Baptisé du nom du premier Président de la République du Niger, et père de l'indépendance du pays, Diori Hamani, le troisième échangeur de Niamey est un méga projet structurant. Il a été inauguré le 3 avril 2018 par le Président de la République Issoufou Mahamadou qui en avait lancé les travaux le 26 juin 2015. La construction de cet échangeur rentre dans le cadre du programme "Niamey Nyala", ou Niamey la coquette. Sa réalisation, comme ...

Atelier national de réflexion et d'échange sur la migration des jeunes et la nutrition: Motiver les jeunes à rester et t…

Atelier national de réflexion et d'échange sur la migration des jeunes et la nutrition: Motiver les jeunes à rester et travailler chez eux

Le Centre de formation en agro-écologie de Winditan accueille, du 14 au 18 juillet 2018, un atelier national de réflexions et d'échanges sur l'immigration des jeunes. Cette rencontre qui regroupe une centaine de personnes, venant de toutes les régions du Niger est organisée par la Plateforme Paysanne du Niger (PFPN). Plusieurs membres du gouvernement dont, le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, celui de l'Entrepr...

Mise en service des Postes de Contrôle Juxtaposés de Malanville : Faciliter la libre circulation des biens et des person…

Mise en service des Postes de Contrôle Juxtaposés de Malanville : Faciliter la libre circulation des biens et des personnes

Les Postes de Contrôle Juxtaposés de Malanville ont été mis en service le jeudi 12 juillet dernier lors d'une cérémonie présidée par le représentant du président de la Commission de l'UEMOA, M. Ibrahim Diémé. Il s'est agi à travers la construction de cet important patrimoine sous-régional de contribuer entre autres à l'amélioration de la libre circulation des biens et des personnes, et de booster le développement socio-économique de l'e...

Réunion des membres du Comité Zinder Saboua : Faire l'état d'avancement des travaux

Réunion des membres du Comité Zinder Saboua : Faire l'état d'avancement des travaux

La réunion des membres du comité Zinder Saboua, chargé de l'organisation du 60ème anniversaire de la proclamation de la République du Niger, qui aura lieu le 18 décembre 2018 à Zinder, s'est tenue hier, au siège dudit comité sis dans les locaux de l'ex Direction du Matériel des Travaux Publics. Il s'agit de faire le point avec les présidents des Commissions Spécialisées sur l'état d'avancement des travaux ; les activités des Commissions...

Visite de l'usine de production d'eau potable de Goudel : Des progrès et des efforts pour répondre aux attentes des cons…

Visite de l'usine de production d'eau potable de Goudel : Des progrès et des efforts pour répondre aux attentes des consommateurs

La société en charge de l'exploitation des eaux du Niger (SEEN) et son partenaire principal, la SPEN, ont invité hier matin la presse au niveau de l'usine de traitement d'eau de Goudel. L'objectif de cette rencontre était pour les responsables des deux sociétés de partager avec l'ensemble de la population sur les progrès techniques réalisés et ceux qui sont en cours, sur les qualités des prestations, les systèmes de contrôle et de surve...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité…

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité des produits et stabilité des prix sur tous les marchés de la capitale

Le mois béni de Ramadan est un mois pendant lequel, la consommation alimentaire est élevée...

vendredi 18 mai 2018

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention …

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention à la surconsommation

Le prix du sucre connait cette année une forte baisse par rapport au Ramadan 2017. Le cart...

vendredi 18 mai 2018

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de …

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de la flambée

Les musulmans du Niger, à l'instar de ceux des autres pays, ont entamé à partir du mercred...

vendredi 18 mai 2018

L'air du temps

Les candidats à l'heure de vérité

Les candidats à l'heure de vérité

Depuis mercredi dernier, les candidats aux examens du Baccalauréat se creusent la cervelle...

vendredi 13 juillet 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.