Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

4ème session du Comité National du Code Rural : L'état des lieux de la gouvernance foncière en prélude à la tenue des états généraux du foncier du Niger


sessionLes membres du comité national du code rural (CNCR) ont tenu, hier à Niamey, la 4ème session ordinaire dudit comité. C'est le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M Abouba Albadé, président du Conseil national du code rural qui a présidé la cérémonie d'ouverture de cette rencontre en présence de plusieurs membres du gouvernement, des représentants des partenaires techniques et financiers et des membres statutaires, représentants des ministères siégeant au sein du Comité national du code rural. Les participants à cette occasion ont procédé à l'état des lieux sur la gouvernance foncière rurale et à plancher sur le projet du schéma d'Aménagement foncier (SAF) de Dosso
Il faut rappeler que le code rural est un instrument de promotion de la gouvernance foncière au Niger. Il est doté d'un comité national qui en est l'organe d'orientation et regroupant en son sein tous les acteurs du monde rural à savoir l'Etat, les partenaires techniques et financiers et les acteurs nationaux du secteur rural. La 4ème session se tient trois ans après la précédente organisée en 2014 qui a donné le coup d'envoi d'une nouvelle ère pour le code rural nigérien. En effet, la 3ème session avait consacré la reprise des rencontres visant à revivifier et à impulser une régularité des rencontres du comité national du code rural qui a connu une longue léthargie ayant impacté négativement son fonctionnement. Ainsi, à l'issue de la 3ème session tenue en 2014, les participants avaient recommandé l'organisation des états généraux du code rural qui réunira l'Etat, les acteurs nationaux, les PTF et les experts pour redynamiser cet outil de gouvernance foncière dans un monde où la question foncière constitue un sujet au cœur de toutes les attentions.
A l'ouverture de cette 4 session, le ministre d'Etat, en charge de l'Agriculture et de l'Elevage a justement souligné que le Président de la République accorde une importance capitale à cet instrument de gouvernance foncière. Le ministre Abouba Albadé a rappelé les Principes d'Orientation du Code Rural adoptés par ordonnance en 1993 à la suite d'un processus qui a démarré en 1982 et ayant posé les fondements d'une véritable législation homogène en matière du foncier rural. L'ordonnance 93-015 en question a fixé le cadre juridique des activités agricoles, sylvicoles et pastorales « dans la perspective de l'aménagement du territoire, de la protection de l'environnement et de la promotion humaine », a dit le ministre d'Etat. Elle vise aussi à assurer la sécurité des opérateurs ruraux par la reconnaissance de leurs droits et à favoriser le développement à travers une organisation rationnelle du monde rural, a ajouté le ministre d'Etat.
Il a indiqué que le code rural est un ensemble composé du texte fondamental définissant les principes essentiels qui régissent les activités rurales et des textes complémentaires mais aussi un processus d'opérationnalisation et de contextualisation de la sécurisation foncière des opérateurs ruraux et de l'aménagement foncier. Après 20 ans de mise en œuvre du principal texte sur le code rural, une étude a été diligentée en 2013. Celle-ci a dit le ministre, a démontré l'existence effective de l'armature juridique en matière de gestion foncière et de gestion des ressources naturelles. Tout en soulignant les acquis importants en matière d'installation des structures, notamment les commissions foncières départementales, communales et villageoises, l'étude a relevé des insuffisances et des limites qui réduisent l'impact de textes en termes de sécurisation des droits des producteurs et de promotion du développement rural, a fait remarquer le ministre d'Etat.
En outre d'autres défis importants notamment en ce qui concerne la collégialité et la diversité des acteurs restent à relever pour permettre au code rural de bien jouer son rôle dans la mise en œuvre du programme de Renaissance. C'est pourquoi, a expliqué M Abouba Abadé, la 3ème session du CNCR a recommandé l'organisation des Etats généraux du foncier au Niger. Il s'agit des assises qui offriront l'opportunité d'approfondir le bilan de la mise en œuvre du code rural mais aussi l'occasion aux Nigériens d'inscrire la gouvernance foncière du Niger dans une perspective nouvelle d'efficacité et de performance pour aller au rendez-vous de l'objectif « Faim Zéro d'ici 2021 », que s'est fixé le Président de la République. Les enjeux et les problèmes liés au foncier ont amené les chefs d'Etat africains à adopter la déclaration de Syrte en 2009 invitant les Etats à donner la priorité au processus d'élaboration et de mise en œuvre de politique foncière.
Le ministre d'Etat s'est dit convaincu que des travaux de la 4èmesession du CNCR jailliront les recommandations pour identifier les perspectives adéquates, efficaces et novatrices qui dit-il, « permettront d'aboutir à une gouvernance foncière encore mieux adaptée aux contextes et à la réalité de notre pays ». Pour sa part, le secrétaire permanent du code Rural M Bazou Alhou a fait la genèse du code rural et de ses réalisations. Quant au représentant du l'Union Européenne, parlant au nom des PTF, il a indiqué que l'UE accompagne le Niger dans le cadre de la mise en œuvre de la LPI pour une enveloppe de 2milliards F CFA. M Berckmann a évoqué le cas du SAF Dosso qui, a-t-il estimé, doit être capitalisé tout en soulignant les vives attentes des partenaires vis-à-vis des membres du CNCR pour des recommandations pertinentes dans la perspective des états généraux du foncier au Niger.

Zabeirou Moussa(onep)
07/12/17

Société

Interview président du CSC : «Nos interlocuteurs ont dit qu'ils ont maintenant compris que le CSC est là pour les aider,…

Interview président du CSC : «Nos interlocuteurs ont dit qu'ils ont maintenant compris que le CSC est là pour les aider, pour les guider et même pour les protéger», se réjouit Dr Sani Kabir

Du 30 juillet au 7 août derniers, le président du Conseil supérieur de la Communication (CSC) Dr Sani Kabir a effectué des missions dans les régions de Dosso, de Maradi, de Zinder et de Tahoua. Dans les différents Chefs-lieux des régions, Dr Kabir s'est notamment entretenu avec des journalistes, des autorités administratives et coutumières, des responsables des Forces de défense et de sécurité, des hommes politiques et des membres de la...

Réunion des experts de l'Autorité de développement intégrée du Liptako Gourma (ALG) : Les experts planchent sur plusieur…

Réunion des experts de l'Autorité de développement intégrée du Liptako Gourma (ALG) : Les experts planchent sur plusieurs questions relatives à l'institution

Dans le cadre de la 11ème session extraordinaire et de la 54ème session ordinaire du conseil des ministres de l'Autorité de Développement Intégré des Etats du Liptako Gourma (ALG) les experts de se réunissent du 14 au 17 aout à Niamey. Au cours de ces assises ils auront à statuer définitivement sur les documents inscrits à l'ordre du jour notamment les projets concernant le chronogramme prévisionnel de parachèvement du processus de tran...

Niamey/1er Congrès constitutif du Syndicat Alternatif des Enseignant du Niger (SAEN): « La contractualisation face au tr…

Niamey/1er Congrès constitutif du Syndicat Alternatif des Enseignant du Niger (SAEN): « La contractualisation face au transfert des compétences ; enjeux et perspectives », thème du congrès

La salle de réunions de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) de Niamey a abrité, le samedi 11 Aout dernier, le 1er congrès constitutif du Syndicat Alternatif des Enseignant du Niger (SAEN). Ces assises dirigées par le Secrétaire général, M. Souleymane Bandado se sont ouvertes en présence du Secrétaire général de l'Union Démocratique des Travailleurs du Niger (UDTN), et plusieurs Secrétaires généraux des syndicats affiliés à la...

Conférence de presse du Ministre, Porte Parole du Gouvernement : Poser les jalons d'une dynamique partenariale avec les …

Conférence de presse du Ministre, Porte Parole du Gouvernement : Poser les jalons d'une dynamique partenariale avec les médias

Quelques mois après sa nomination comme ministre, Porte Parole du Gouvernement M. Abdourahaman Zakaria a jugé nécessaire de rencontre hier, 13 Août 2018, la presse nationale et les correspondants des médias internationaux pour une prise de contact à travers un échange interactif. Il a saisi cette occasion pour décliner les missions assignées à ce jeune département ministériel. Il s'est aussi agi pour le ministre Zakaria de poser les jal...

Visite des membres de la Commission des affaires sociales et culturelles de l'Assemblée nationale à la maternité Issaka …

Visite des membres de la Commission des affaires sociales et culturelles de l'Assemblée nationale à la maternité Issaka Gazobi de Niamey : "Nous sommes très satisfaits de trouver un personnel motivé, qui est à la recherche de la satisfaction des pati

Dans le cadre du contrôle de l'action gouvernementale, les membres de la Commission des affaires sociales et culturelles de l'Assemblée nationale ont effectué hier matin une visite à la maternité Issaka Gazobi de Niamey. Cette mission conduite par le président de ladite commission, le député Mamoudou Oumarou intervient, après celles effectuées par la commission, dans les régions de Dosso et de Tillabéri. Ces visites se poursuivront dans...

Dosso : 2ème session ordinaire du Conseil municipal pour l'année 2018

Dosso : 2ème session ordinaire du Conseil municipal pour l'année 2018

Le conseil municipal de Dosso tient depuis lundi 13 août dernier, sa 2ème session ordinaire au titre de l'année 2018. Il sera question au cours des travaux d'adopter le procès verbal de la dernière session. La cérémonie d'ouverture a été présidée par le maire de la commune urbaine de Dosso, président du Conseil M. Issoufou Idrissa en présence du député national Kadri Dodo, du Secrétaire général de la préfecture de Dosso, du représentant...

Appui aux sinistrés de la région de Maradi suite aux fortes précipitations : La fondation Tattali Iyali fait don de 20 t…

Appui aux sinistrés de la région de Maradi suite aux fortes précipitations : La fondation Tattali Iyali fait don de 20 tonnes de riz aux sinistrés

A l'image d'autres régions de notre pays, Maradi n'échappe malheureusement pas aux vagues d'inondations qui affectent les populations. Treize (13) communes de la région ont été touchées pour un total de 42 villages. Ce sont donc 2.299 ménages qui sont déclarés sinistrés pour un total de 20.443 personnes.Face à cette situation, la réaction de la première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou à travers sa fondation Tattali IYali a été prompt en ...

Assemblée nationale Les membres de la Commission développement rural et environnement visitent des infrastructures d'éle…

Assemblée nationale Les membres de la Commission développement rural et environnement visitent des infrastructures d'élevage et des sites de récupération de terres

Les membres de la Commission développement rural et environnement de l'Assemblée nationale ont effectué vendredi dernier une série de visites sur les sites relevant du secteur du développement rural à savoir, la station de l'élevage de Kikissoye et le site de récupération de terre de Bougoum. Cette visite entre dans le cadre du contrôle de l'action gouvernementale. La visite est conduite par le président de ladite commission, le député ...

Signature de convention entre le Comité Zinder Saboua et l'ONEP, l'ORTN, l'ANP, l'ARCEP et la société eau minérale ''BEL…

Signature de convention entre le Comité Zinder Saboua et l'ONEP, l'ORTN, l'ANP, l'ARCEP et la société eau minérale ''BELVIE''Synergie d'actions pour une plus grande couverture de l'événement

Dans le cadre de la fête tournante du 18 décembre ou date anniversaire de la proclamation de la République dont la ville de Zinder accueille l'édition 2018, le Comité d'organisation de "Zinder Saboua" continue de nouer des partenariats avec les différentes institutions et sociétés de la place. C'est dans ce cadre que le président dudit Comité, M. Mansour Hadj Daddo, a signé le 10 Août dernier une série de partenariats avec l'Office Nati...

Litige entre le Niger et la Société Africard Les deux parties optent pour un règlement à l'amiable

Litige entre le Niger et la Société Africard Les deux parties optent pour un règlement à l'amiable

Le dossier judiciaire entre la Société Africard et le Niger qui a longtemps défrayé la chronique aussi bien au plan national qu'international avec la saisie de quelques biens de l'Etat du Niger a connu son épilogue. En effet, les deux parties ont librement opté pour un règlement à l'amiable de cette affaire qui n'a que trop duré à travers un protocole d'accord transactionnel signé le 27 juin 2018. C'est le directeur général de l'Agence ...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le Hadj : Un voyage de tous les sacrifices

Le Hadj : Un voyage de tous les sacrifices

Dans quelques jours, les pèlerins nigériens convergeront Incha Allah vers les Lieux Saints...

vendredi 20 juillet 2018

HADJ 2018 : La question du transport des pèlerins …

HADJ 2018 : La question du transport des pèlerins est déjà réglée

« Nous n'avons aucun problème. Nous allons transporter l'ensemble des pèlerins par le vol ...

vendredi 20 juillet 2018

Le Commissariat à l'Organisation du Hadj et de la …

Le Commissariat à l'Organisation du Hadj et de la Oumrah (COHO) : Le premier vol des pèlerins, prévu le 30 juillet 2018

Le hadj est ce rite religieux pour lequel les autorités nigériennes s'investissent chaque ...

vendredi 20 juillet 2018

L'air du temps

A quand la fin du calvaire ?

A quand la fin du calvaire ?

Alors que les habitants des quartiers inondés de la capitale ne sont pas encore sortis des...

vendredi 10 août 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.