Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Noblesse d'un combat


DG-ONEP13 mai 1991- 13 mai 2018: cela fait aujourd'hui 27 ans que nous célébrons la journée nationale de la femme nigérienne. 27 ans de luttes acharnées, de combat sans répit et de sensibilisation tous azimuts pour faire admettre à tous, les droits inaliénables de la Nigérienne.
Que ce combat fut dur, souvent harassant, à la limite décourageant. Cependant, la Nigérienne a résisté, elle a redoublé beaucoup plus d'abnégation, beaucoup plus de détermination, beaucoup plus d'engagement et de don de soi pour s'affirmer en revendiquant ses droits dans une société fondamentalement caractérisée par la prédominance des droits de l'homme sur ceux de la femme. Une société très souvent tirée vers le bas du fait de certaines pesanteurs socioculturelles réfractaires au développement et abusivement justifiées, souvent sous le couvert de la religion.
Pourtant, l'Islam, religion de la majorité des Nigériens a placé la femme dans une sphère élevée en réaffirmant qu'elle a des droits autant que l'homme et des devoirs conformes à ses capacités et à sa nature, mettant ainsi fin à cette méprise vis à vis de la femme. Tout comme l'homme, la femme en Islam jouit du droit de faire des transactions, du droit de vendre, d'acheter, d'être propriétaire, bref de participer à toutes les actions de développement, y compris celles de la défense de l'intégrité du territoire, donc sur les théâtres des opérations, etc. DIEU, le Très Haut a consacré toute une sourate aux femmes. Ce qui démontre que la femme jouit d'une attention particulière en Islam.
C'est fort de cette conviction qu'à la veille de la Conférence Nationale Souveraine, les femmes nigériennes, non contentes de leur représentation à ce grand rendez-vous des forces vives de la Nation, ont noué leur pagne pour arracher de haute lutte leurs droits. Elles ont alors battu le pavé de la Place de la Concertation pour déferler jusqu'à la Primature pour revendiquer leur droit d'avoir une participation digne aux assises de la Conférence Nationale Souveraine.
Ce fut alors le déclenchement de la grande bataille de la femme nigérienne, celle-là qui est la première à se lever le matin et la dernière à se coucher le soir, pour veiller sur le bien-être au sein de la famille. Elle avait décidé de ne plus se faire conter.
Aujourd'hui, après plusieurs années de combat, même si les harassantes corvées d'eau et de bois et autres rudes tâches auxquelles elle est confrontée n'ont pas disparu, force est de reconnaître que des progrès significatifs ont été enregistrés.
Il s'agit de la loi sur le quota, qui permet aujourd'hui à la femme d'être présente dans toutes les instances de décision, de la présence remarquée des femmes dans les différentes institutions.
Le Gouvernement nigérien a révisé et adopté la Politique Nationale de Genre en 2017 et son plan d'action 2017-2021; la Stratégie Nationale d'Autonomisation Economique de la Femme et son plan d'action 2018-2022 ; la Stratégie Nationale de lutte contre les violences basées sur le genre et son plan d'action 2017-2021, la Révision de la loi 2000-08 dite loi sur le quota en 2014 ; la Stratégie d'éradication de la fistule ; l'élaboration d'un plan d'actions national sur la Résolution 1325 des Nations Unies sur paix et sécurité; la mise en place de l'Observatoire National pour la Promotion du Genre ; le décret portant sur la scolarisation et le maintien de la jeune fille à l'école ; l'élaboration de la Stratégie Nationale d'Autonomisation de la Femme; l'élaboration d'une Stratégie Nationale et d'un programme national de promotion du leadership féminin, etc.
Mieux, le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, reste toujours déterminé à accompagner les femmes et à leur garantir un meilleur devenir, comme il s'est d'ailleurs engagé lors de son premier discours d'investiture : ''En ce jour solennel, je pense aussi à ces femmes qui meurent en donnant la vie, à celles qui sont usées par les corvées d'eau, de bois et autres travaux ménagers ; (...). Je connais leurs attentes et je m'efforcerai d'y répondre avec l'aide de Dieu.».
Il a réitéré cet engagement en lançant un appel aux femmes pour poursuivre avec encore plus de détermination la lutte afin de réduire les contraintes qui s'opposent à leur pleine et entière participation à la vie politique de la Nation.
Dans ce noble combat, a–t-il indiqué, nous serons fermement à leur côté, parce que nous sommes convaincus que c'est tous ensemble que nous gagnerons la bataille du bien-être, de la justice sociale et du développement national.
C'est dire que le thème de cette journée consacrée exclusivement à la femme nigérienne à savoir « Autonomisation des Femmes et des Filles en milieu rural » cadre parfaitement avec cette vision exprimée au plus haut sommet de mettre la femme nigérienne au cœur de toute action de développement dans notre pays. 13 mai 1991- 13 mai 2018: cela fait aujourd'hui 27 ans que nous célébrons la journée nationale de la femme nigérienne. 27 ans de luttes acharnées, de combat sans répit et de sensibilisation tous azimuts pour faire admettre à tous, les droits inaliénables de la Nigérienne.
Que ce combat fut dur, souvent harassant, à la limite décourageant. Cependant, la Nigérienne a résisté, elle a redoublé beaucoup plus d'abnégation, beaucoup plus de détermination, beaucoup plus d'engagement et de don de soi pour s'affirmer en revendiquant ses droits dans une société fondamentalement caractérisée par la prédominance des droits de l'homme sur ceux de la femme. Une société très souvent tirée vers le bas du fait de certaines pesanteurs socioculturelles réfractaires au développement et abusivement justifiées, souvent sous le couvert de la religion.
Pourtant, l'Islam, religion de la majorité des Nigériens a placé la femme dans une sphère élevée en réaffirmant qu'elle a des droits autant que l'homme et des devoirs conformes à ses capacités et à sa nature, mettant ainsi fin à cette méprise vis à vis de la femme. Tout comme l'homme, la femme en Islam jouit du droit de faire des transactions, du droit de vendre, d'acheter, d'être propriétaire, bref de participer à toutes les actions de développement, y compris celles de la défense de l'intégrité du territoire, donc sur les théâtres des opérations, etc. DIEU, le Très Haut a consacré toute une sourate aux femmes. Ce qui démontre que la femme jouit d'une attention particulière en Islam.
C'est fort de cette conviction qu'à la veille de la Conférence Nationale Souveraine, les femmes nigériennes, non contentes de leur représentation à ce grand rendez-vous des forces vives de la Nation, ont noué leur pagne pour arracher de haute lutte leurs droits. Elles ont alors battu le pavé de la Place de la Concertation pour déferler jusqu'à la Primature pour revendiquer leur droit d'avoir une participation digne aux assises de la Conférence Nationale Souveraine.
Ce fut alors le déclenchement de la grande bataille de la femme nigérienne, celle-là qui est la première à se lever le matin et la dernière à se coucher le soir, pour veiller sur le bien-être au sein de la famille. Elle avait décidé de ne plus se faire conter.
Aujourd'hui, après plusieurs années de combat, même si les harassantes corvées d'eau et de bois et autres rudes tâches auxquelles elle est confrontée n'ont pas disparu, force est de reconnaître que des progrès significatifs ont été enregistrés.
Il s'agit de la loi sur le quota, qui permet aujourd'hui à la femme d'être présente dans toutes les instances de décision, de la présence remarquée des femmes dans les différentes institutions.
Le Gouvernement nigérien a révisé et adopté la Politique Nationale de Genre en 2017 et son plan d'action 2017-2021; la Stratégie Nationale d'Autonomisation Economique de la Femme et son plan d'action 2018-2022 ; la Stratégie Nationale de lutte contre les violences basées sur le genre et son plan d'action 2017-2021, la Révision de la loi 2000-08 dite loi sur le quota en 2014 ; la Stratégie d'éradication de la fistule ; l'élaboration d'un plan d'actions national sur la Résolution 1325 des Nations Unies sur paix et sécurité; la mise en place de l'Observatoire National pour la Promotion du Genre ; le décret portant sur la scolarisation et le maintien de la jeune fille à l'école ; l'élaboration de la Stratégie Nationale d'Autonomisation de la Femme; l'élaboration d'une Stratégie Nationale et d'un programme national de promotion du leadership féminin, etc.
Mieux, le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, reste toujours déterminé à accompagner les femmes et à leur garantir un meilleur devenir, comme il s'est d'ailleurs engagé lors de son premier discours d'investiture : ''En ce jour solennel, je pense aussi à ces femmes qui meurent en donnant la vie, à celles qui sont usées par les corvées d'eau, de bois et autres travaux ménagers ; (...). Je connais leurs attentes et je m'efforcerai d'y répondre avec l'aide de Dieu.».
Il a réitéré cet engagement en lançant un appel aux femmes pour poursuivre avec encore plus de détermination la lutte afin de réduire les contraintes qui s'opposent à leur pleine et entière participation à la vie politique de la Nation.
Dans ce noble combat, a–t-il indiqué, nous serons fermement à leur côté, parce que nous sommes convaincus que c'est tous ensemble que nous gagnerons la bataille du bien-être, de la justice sociale et du développement national.
C'est dire que le thème de cette journée consacrée exclusivement à la femme nigérienne à savoir « Autonomisation des Femmes et des Filles en milieu rural » cadre parfaitement avec cette vision exprimée au plus haut sommet de mettre la femme nigérienne au cœur de toute action de développement dans notre pays.

Alio Daouda

Société

Le Président de la République procède à l'inauguration de la Banque d'Habitat du Niger (BHN) : Une opportunité pour les …

Le Président de la République procède à l'inauguration de la Banque d'Habitat du Niger (BHN) : Une opportunité pour les citoyens à revenu faible de s'offrir un toit

Le Niger dispose désormais d'une Banque de l'Habitat. Située en face la Place Toumo, cette banque a officiellement été inauguré le 14 décembre dernier par le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, au cours d'une cérémonie en présence de plusieurs personnalités dont le Premier ministre, Chef du gouvernement, le Haut représentant du Président de la République, le premier Vice-président de l'Assemblée nationale...

Début des prestations culturelles et artistiquesdes festivités de Zinder Saboua : Retour à la terre, salubrité publique …

Début des prestations culturelles et artistiquesdes festivités de Zinder Saboua : Retour à la terre, salubrité publique et promotion de la justice sont les thèmes retenus pour les concours

Les festivités culturelles entrant dans le cadre de Zinder Saboua ont été lancées, le mercredi 12 décembre dernier à la Maison des Jeunes Abdousalam Adam, par le ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale, M. Assoumana Malam Issa. Dans cet espace prévu pour accueillir 1.000 personnes, il y avait, en cette première nuit de Zinder Saboua, plus de 2.500 personnes, selon la police. En effet, la salle étai...

Carte postale de la région de Zinder : Le Damagaram, une région au passé plein de vicissitudes

Carte postale de la région de Zinder : Le Damagaram, une région au passé plein de vicissitudes

Le relief de la région de Zinder ou Damagaram présente un profil assez plat (400-500 m), où l'on distingue au Sud, les Plaines de l'Est et les Vallées Korama ; au centre et d'Ouest en Est les plaines et plateaux du Damagaram-Mounio-Koutous (région de Zinder et de Gouré) et les Cuvettes de l'Est de Gouré; au Nord-Est le Massif du Termit et au Nord-Ouest des vallées-sources de la Tarka.La région de Zinder couvre une superficie de 155 788k...

Entretien avec M. Moutari Ousmane, Président du Conseil Régional de Zinder : « Zinder a toujours été une ville d'accueil…

Entretien avec M. Moutari Ousmane, Président du Conseil Régional de Zinder : « Zinder a toujours été une ville d'accueil et je pense qu'elle se montrera hospitalière, son identité en termes de raffinement culturel, de prédisposition à l'amitié »

M. le président, est-ce qu'on peut dire que votre institution a réellement pris ses marques dans le dispositif de la décentralisation au niveau de la région ?Après pratiquement sept ans d'existence au niveau de l'échiquier institutionnel national, le conseil régional est définitivement ancré au niveau de la Région. Parce que la population a maintenant pris l'habitude de nous voir, au sens propre comme au sens figuré, c'est-à-dire de con...

8ème réunion du comité technique préparatoire pour le programme de la monnaie unique de la CEDEAO : Recherche de solutio…

8ème réunion du comité technique préparatoire pour le programme de la monnaie unique de la CEDEAO : Recherche de solutions pour une banque centrale sous-régionale

Les travaux de la 8ème réunion du comité technique préparatoire de la Task force présidentielle sur le programme de la monnaie unique de la CEDEAO se sont tenus du 13 au 15 décembre dernier à Niamey. Ils ont permis aux experts de débattre de deux points essentiels, à savoir l'état de mise en œuvre des activités de la feuille de route révisée du programme de la monnaie unique de la CEDEAO et le rapport du jury pour la sélection du nom et...

Fin de la campagne de sensibilisation et de dépistage du VIH/SIDA dans les établissements scolaires et universitaires de…

Fin de la campagne de sensibilisation et de dépistage du VIH/SIDA dans les établissements scolaires et universitaires de Niamey : Sur une note de satisfaction totale des organisateurs

Lancée le 1er décembre 2018, dans le cadre de la célébration de la 30ème Journée Mondiale de Lutte contre le VIH/Sida, la campagne de sensibilisation et de dépistage du VIH/SIDA dans les établissements scolaires et universitaires de Niamey a pris fin vendredi dernier à l'école privée Tayamana, qui a constitué la dernière étape de cette caravane. Cette campagne a été initiée par la Fondation Guri Vie Meilleure de la Première Dame Hadjia ...

Conférence de presse de l'Université Internationale Privée -Lucas University : Une formation professionnelle continue av…

Conférence de presse de l'Université Internationale Privée -Lucas University : Une formation professionnelle continue avec des horizons d'études vastes

Le Président Directeur Général de l'Université Internationale Privée-Lucas University, Pr Toufic Tasso a animé hier matin une conférence de presse au siège de cette institution d'enseignement supérieur au quartier Koubia. Cette université s'est donnée pour mission de promouvoir l'enseignement supérieur orienté vers une intégration professionnelle réussie et rapide des jeunes et des adultes à travers des programmes de qualité tant en for...

Lutte contre la drogue : Plus de deux kg de cocaïne saisis à l'aéroport Diori Hamani de Niamey

Lutte contre la drogue : Plus de deux kg de cocaïne saisis à l'aéroport Diori Hamani de Niamey

L'Office Central de Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (OCRTIS) a présenté, le jeudi 13 décembre 2018, deux cas de saisie de drogue, effectuée au cours de la semaine. Pour le premier cas, il s'agit d'un trafiquant de cocaïne, en provenance de Sao-polo (Brésil), via Addis-Abeba. Il a été intercepté, le mardi 11 décembre, par la Cellule Aéroportuaire Anti-trafic à l'Aéroport international Diori Hamani de Niamey, avec sur lui 2,...

Lancement officiel des activités sportives et culturelles de la fête "Zinder Saboua" : Le Premier ministre app…

Lancement officiel des activités sportives et culturelles de la fête "Zinder Saboua" : Le Premier ministre appelle la jeunesse à s'investir dans le travail

      Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini a procédé hier mercredi au stade régional de la capitale du Damagaram, à Zinder au lancement officiel des activités sportives et culturelles entrant dans le cadre de la célébration du 60ème anniversaire de la fête tournante du 18 décembre, édition 2018. La cérémonie s'est déroulée en présence des membres du gouvernement, des députés nationaux, du préside...

10ème anniversaire de l'institution Médiateur de la République : Installation du délégué régional de Tillabéri

10ème anniversaire de l'institution Médiateur de la République : Installation du délégué régional de Tillabéri

Tillabéry la capitale de la région du fleuve a servi de cadre ce lundi 10 décembre 2018 à la célébration du 10ème anniversaire de la création de l'Institution du Médiateur de la République. Cette cérémonie commémorative du 10ème anniversaire, couplée avec l'Installation officielle du Délégué régional du Médiateur de Tillabéry, était présidée par le Médiateur de la République Me Ali Sirfi Maiga en présence notamment des autorités adminis...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Installation de la saison. froide au Niger : …

Installation de la saison. froide au Niger : "Il fera moins froid cette année'', selon l'ingénieur météorologue Ousman Baoua

La saison des pluies a définitivement plié ses bagages pour donner place à l'harmattan qui...

vendredi 30 novembre 2018

De la nécessité de protéger les enfants contre les…

De la nécessité de protéger les enfants contre les maladies liées au froid

La période de froid est en train de s'installer progressivement au Niger et particulièreme...

vendredi 30 novembre 2018

La friperie, leader du marché pour le choix des vê…

La friperie, leader du marché pour le choix des vêtements contre le froid

En cette fin de mois de novembre, les populations de Niamey changent leurs habitudes vesti...

vendredi 30 novembre 2018

L'air du temps

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Cancer, tension, diabète, ulcères....Voilà des pathologiesspécifiques qui, il y a quelques...

vendredi 7 décembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.