Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Formation aux techniques de lutte contre la corruption, le blanchiment, l'identification et la confiscation des avoirs criminels : Renforcement des capacités des éléments des FDS impliqués dans la lutte contre la corruption



jrneUne session de formation consacrée aux « techniques de lutte contre la corruption, le blanchiment, l'identification et la confiscation des avoirs criminels » a été organisée le 19 juin dernier à Niamey. Avec le soutien financier de l'Union Européenne, cette formation qui durera deux semaines renforcera les capacités des différents acteurs impliqués dans la lutte contre la corruption, à savoir le pôle judiciaire spécialisé dans la lutte contre les infractions économiques et financières, la police, la gendarmerie, la douane et la Haute Autorité à la Lutte contre les Infractions Assimilées (HALCIA).
En ouvrant les travaux de la formation, le Vice-Président de la Haute Autorité à la Lutte contre les Infractions Assimilées (HALCIA), M. Salissou Oubandoma, a souligné que le blanchiment d'argent, la corruption et la saisie des avoirs criminels, sont des thèmes assez complexes, qu'ils constituent un savoir dont le fossé est inépuisable. C'est pourquoi, il a salué cette formation qui vient à point nommé, car elle participe sans doute au renforcement des capacités des différents acteurs concernées par la question. Pour Salissou Oubandoma, la corruption est un phénomène mondial qui se caractérise par des facettes multiples et se manifeste sur plusieurs échelles. La corruption implique un comportement de la part d'un agent public qui s'enrichit de manière illicite en détournant un pouvoir qui lui a été confié. La corruption implique également le comportement d'un acteur économique qui utilise des pratiques diverses pour contourner la règlementation.
Quant au blanchiment d'argent, il est l'action de dissimuler la provenance d'argent acquis de manière illégale (spéculations illégales, activités mafieuses, trafic de drogue, d'armes, extorsion, corruption, fraude fiscale etc. afin de le réinvestir dans les activités légales. A ce titre, le Vice-Président de la HALCIA a dit que le blanchiment d'argent favorise la corruption et déstabilise l'économie des pays vulnérables comme les nôtres. De plus, il compromet l'intégrité des Institutions et des systèmes financiers légitimes et procure au crime organisé les fonds nécessaires pour entreprendre d'autres activités criminelles.
De son côté, l'Ambassadeur de l'Union Européenne au Niger, SE Paula Mateus Raul se réjouit de la place de la lutte contre le crime organisé et la criminalité financière dans l'agenda national des autorités politiques du Niger (PDES 2017-2021) et dans le cadre législatif et juridique en vigueur. Il salue l'adoption récente de la stratégie nationale de lutte contre la corruption et des infractions assimilées par le Gouvernement. Le blanchiment des capitaux et plus généralement la criminalité financière ainsi que le crime organisé constituent aujourd'hui de grands défis qui exigent, en plus d'un engagement ferme à l'image de celui dont font montre les autorités nigériennes à tous les niveaux, beaucoup de rigueur technique et professionnelle pour y faire face. Ils sont néfastes pour la croissance économique et un obstacle au développement durable.
Selon l'Ambassadeur, pour accompagner les autorités nationales dans la mise en œuvre de leurs politiques et stratégies en la matière, l'UE a mis en place un nouvel instrument financier qui est le fonds fiduciaire d'urgence pour l'Afrique. C'est dans ce cadre que le projet Appui à la Justice, à la Sécurité et à la Gestion des Frontières au Niger (AJUSEN) a été formulé et approuvé en 2016. L'objectif de cet important appui de l'Union Européenne en faveur du Niger est d'accompagner les efforts des autorités nigériennes visant à doter les acteurs du secteur des capacités à la hauteur des défis actuels notamment la lutte contre les crimes organisés, le terrorisme et les différents trafics. Son institution reste disposée aux cotés de l'Etat du Niger pour l'accompagner dans sa volonté de relever les défis du développement et de la sécurité, condition nécessaire pour assurer le bien-être des populations dans un Etat de droit.
Le Chef de projet, M. François Dupin, a mis l'accent sur les grandes lignes des différents programmes du Projet. Il a présenté ses remerciements aux différentes partenaires qui appuient le projet, avant d'étaler succinctement les différentes phases du projet et d'identifier les acteurs de la chaine pénale. Il a parlé du travail des magistrats, des forces sécuritaires et leurs équipes pour l'atteinte des objectifs. S'agissant du volet sécuritaire, l'AJUSEN a pour objectif principal de renforcer les capacités de la sécurité intérieure notamment la douane, la police judiciaire, les magistrats et les agents de la HALCIA.
L'Expert formation projet, M. Valero Pierre, a défini, quant à lui la formation comme étant axée sur le renforcement des capacités et le développement des compétences du volet sécurité du Projet AJUSEN au profit des forces de sécurité intérieure. Cette session devrait leur permettre d'améliorer leur performance, sur le terrain du travail quotidien et aussi leurs interventions dans la chaine pénale. Cette formation est en phase avec cette dynamique de renforcement de leur capacité à répondre efficacement aux demandes du public en termes de sécurité dans le respect de l'éthique et de la déontologie.
Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)
21/06/18

Société

La Première Dame, Hadjia Aissatou Issoufou parraine une cérémonie de remise de don de médicaments et moustiquaires au Mi…

La Première Dame, Hadjia Aissatou Issoufou parraine une cérémonie de remise de don de médicaments et moustiquaires au Ministère de la Santé Publique : Des lots de produits antipaludéens d'une valeur de 2,5 milliards de Francs CFA offerts par les Etat

Sous le haut parrainage de la Première Dame, Hadjia Aissatou Issoufou, marraine de la lutte contre le paludisme au Niger, le ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara, a réceptionné hier dans l'après-midi à l'entrepôt de l'ONPPC, situé au quartier Niamey 2000 sur la route de Fillingué des mains de la sous-secrétaire adjointe aux affaires africaines des Etats-Unis d'Amérique, Mme Whitney Baird, des produits pharmaceutiqu...

La Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou rencontre une délégation du CILSS : La présidente de la Fondation Tattali Iyal…

La Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou rencontre une délégation du CILSS : La présidente de la Fondation Tattali Iyali sollicitée pour soutenir la création d'un réseau des Premières Dames

La Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou, présidente de la Fondation Tatali Iyali s'est entretenu, hier matin avec une délégation du Comité Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) conduite par le Secrétaire Exécutif PhD. Djimé Adoum. La délégation du CILSS est allée solliciter le soutien de la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou pour la création d'un Réseau des Premières Dames dans le cadre de la lutte pour ...

Lancement officiel du projet MERIEM : Apporter des solutions innovantes pour prévenir la malnutrition dans les trois pay…

Lancement officiel du projet MERIEM : Apporter des solutions innovantes pour prévenir la malnutrition dans les trois pays ciblés par le projet

      Face à l'insécurité alimentaire récurrente dans les pays du sahel avec comme corollaire la malnutrition chronique chez les enfants qui constituent l'avenir de la région, le projet «Mobiliser des Entreprises Sahéliennes pour des Réponses Innovantes et à large Echelle contre la Malnutrition (MERIEM)» entend s'appuyer sur le secteur privé des trois pays que sont : le Niger ; le Burkina Faso et le Mali pour apporter ...

Maradi/ Visite de travail de l'Ambassadeur de Turquie au Niger : Toucher du doigt les réalités culturelles et les potent…

Maradi/ Visite de travail de l'Ambassadeur de Turquie au Niger : Toucher du doigt les réalités culturelles et les potentialités de la région

Un mois après sa prise de fonction dans le pays, l'Ambassadeur de Turquie au Niger, SEM. Mustafa Ari Turker, vient d'effectuer une visite de travail de 48 heures à Maradi. Cette visite est la deuxième qu'il effectue à l'intérieur du pays, après celle de Tahoua il y a quelques jours.S'exprimant sur le mobile de sa visite dans la capitale du Katsina et du Gobir, le diplomate Turc a indiqué qu'il s'agit de venir à la découverte du Niger pr...

Développement communautaire : Les ambitions du chef de canton de Tarka

Développement communautaire : Les ambitions du chef de canton de Tarka

Tarka ? Ce nom veut dire en Tamacheq défaire ses bagages pour un campement. Le fondateur du Village de Belbédji s'appelle Oumena venu du Damergou avec sa jument au corps parsemé de mouches rougeâtres.Ce sont ces dernières qui ont pris la dénomination de Belbédji crée en 1937.''Le premier puits foncé pour la création de Tarka a vu le jour en 1890 investi par la tribu Mouzgou (maraboutique) qui se réclame ancêtres du Chef de Canton actuel...

Cérémonie d'ouverture de la première Session ordinaire du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) au titre de l'a…

Cérémonie d'ouverture de la première Session ordinaire du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) au titre de l'année 2019 : Plusieurs thématiques au menu des débats dont le changement climatique, la sécurité alimentaire et les défis de la dém

Les travaux de la première Session ordinaire du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) au titre de l'année 2019 ont débuté hier au Palais des congrès de Niamey. Au cours de cette session, les conseillers discuteront des thèmes portant sur le changement climatique, la sécurité alimentaire, les défis de la démographie, l'introduction de l'éducation sexuelle dans l'enseignement secondaire, les technologies de l'information et de la...

Ouverture de la deuxième édition du symposium sur la sécurité alimentaire et les énergies renouvelables : «La science au…

Ouverture de la deuxième édition du symposium sur la sécurité alimentaire et les énergies renouvelables : «La science au service de la transformation du monde rural : enjeux et défis de la sécurité alimentaire et énergétique », thème retenu

La Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou a parrainé hier au Palais des Congrès de Niamey, l'ouverture de la deuxième édition du symposium sur la sécurité alimentaire et les énergies renouvelables. Cette rencontre organisée par le Réseau Femmes, Sciences et Technologies du Niger a enregistré la présence des membres du gouvernement, dont le Ministre d'Etat, en charge de l'agriculture et de l'élevage, du secrétaire exécutif du CILSS, des...

Réunion de mise en place du cadre de concertation sur la question de population : Relever le défi de la maîtrise de la c…

Réunion de mise en place du cadre de concertation sur la question de population : Relever le défi de la maîtrise de la croissance démographique

La ministre de la Population, Dr Amadou Aissata a procédé hier matin à Niamey, à l'ouverture de la réunion de mise en place du cadre de concertation sur la question de population. L'objectif de cette réunion est de créer les conditions d'un partenariat dynamique et concerté entre les ministères et les Partenaires au développement. La réunion s'est déroulée en présence des ministres concernés par cette question notamment celui en charge ...

Coopération parlementaire entre le Niger et la République islamique d'Iran : Consultation médicale et don des médicament…

Coopération parlementaire entre le Niger et la République islamique d'Iran : Consultation médicale et don des médicaments au CEG VII de Niamey

Dans le cadre de la coopération parlementaire entre le Niger et la République islamique d'Iran, le groupe d'Amitié Niger-Iran a organisé à l'occasion du 40e anniversaire de la Révolution Islamique Islamique d'Iran, une consultation médicale au CEG VII de Niamey. Il s'est agi à travers cette action de consulter les élèves de cet établissement scolaire, le personnel administratif et d'encadrement et leur offrir gratuitement par la même oc...

Agadez : agriculture; Les terres irriguées, une source de richesses et de moyens d'auto-suffisance alimentaire

Agadez : agriculture; Les terres irriguées, une source de richesses et de moyens d'auto-suffisance alimentaire

L'agriculture irriguée constitue l'une des activités des populations de la région d'Agadez. Dans le cadre de l'Initiative 3N, l'Etat a apporté des appuis multiformes aux producteurs. Les principales cultures pratiquées sont l'oignon, la pomme de terre, le blé, le maïs, les épices et les agrumes etc.L'évolution des superficies emblavées et des productions obtenues, atteste de la progression des cultures. Selon l'EPTIN, la région d'Agadez...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Département de Magaria : La préservation de l'envi…

Département de Magaria : La préservation de l'environnement gage de développement durable

Avec une superficie de 7 903 km2, Magaria est l'un des départements les plus riches en mat...

vendredi 15 février 2019

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le…

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le département", affirme le préfet : M. le préfet, pouvez-vous nous faire succinctement la présentation de votre entité administrative ?

Nous vous remercions de l'intérêt que vous accordez à notre département à savoir le départ...

vendredi 15 février 2019

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et…

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et accélérer le progrès social

Certes le fossé qui existe entre les pays dits développés et ceux du tiers monde est grand...

mardi 12 février 2019

L'air du temps

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Hier, jeudi 14 février 2019, les jeunes ont célébré la fête de la Saint-Valentin dédiée au...

vendredi 15 février 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.