Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Ouverture du 3ème Forum National sur la Protection de l'Enfant : «Les enfants dans la situation de conflits armés et de migration irrégulière : défis, réponses et perspectives», thème des assises


forumLa Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou Mahamadou, Présidente de la Fondation Tattali Iyali, a parrainé la cérémonie d'ouverture des travaux du 3ème Forum National sur la Protection de l'Enfant. La cérémonie s'est déroulée, hier matin, au palais de congrès de Niamey en présence de plusieurs personnalités et des représentants des organisations non gouvernementales nationales et internaltionales partenaires du Niger.
Dans son discours d'ouverture des travaux, la marraine de cette édition, Dr Lalla Malika Issoufou Mahamadou, s'est tout d'abord réjouie d'être impliquée dans la cause de l'enfant, qui est « une thématique forte qui engage le présent et le futur de notre pays », a-t-elle dit. Cette cause, poursuit-elle, est centrale car un pays où les enfants ne sont pas protégés est sans aucun doute un pays sans avenir, c'est tout simplement un pays perdu.
C'est pourquoi, elle a invité les parents et l'ensemble des acteurs à une prise de conscience générale et inclusive des multiples difficultés auxquelles font face les enfants, afin de protéger leurs droits en toutes circonstances et en tous lieux. Elle n'a pa s manqué d'énumérer quelques unes de ces difficultés, notamment celles liées à l'alimentation, à l'éducation, aux soins et celles d'ordre psychologique et social, toute chose qui freine leur avenir.
« En protégeant les enfants, nos enfants, nous nous protégeons nous-mêmes. Du reste, les réligions révélées nous enseignent que l'enfant est un don de Dieu et que par conséquent son éducation est une obligation qui est attachée aux parents, aux gouvernants et à la communauté», a rappelé la Première Dame.
Elle a, ainsi, rendu un vibrant hommage au ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant pour cette heureuse initiative qui est à sa troisième édition, tout en se réjouissant des efforts concentis par l'Etat en matière de protection des droits des enfants dans notre pays. La Première Dame a relevé à cet effet la ratification par notre pays de la plupart des instruments juridiques internationaux et régionaux, notamment la Convention Internationale sur les Droits de l'Enfant et la Charte Africaine des Droits et du Bien-Etre de l'Enfant.
Au plan interne, a mentionné Dr Lalla Malika Issoufou, notre pays dispose depuis 2013 d'un document cadre de protection de l'enfant et tout recemment, en avril 2018 précisemment, l'adoption par le Gouvernement du projet de loi autorisant l'adhésion de la République du Niger à la Convention sur la Protection des Enfants et la Coopération en matière d'adoption internationale.
Ceci, dit-elle, traduit la ferme volonté du Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou, à assurer un environnement protecteur digne aux enfants de notre pays conformement aux engagements contenus dans le Programme de la Renaissance du Niger.
Elle a rappelé que le Président de la République, dans une de ces interventions, a souligné que « le Programme de la Renaissance du Niger aborde la question de protection de l'enfant à deux niveaux. Le premier est relatif au changement de mentalité et d'attitude adressé dans l'axe renaissance culturelle avec pour objectif une tranformation politique, économique et sociale de notre société. Le deuxième niveau est relatif à l'éducation et la santé avec pour objectif la scolarité universelle et une meilleure couverture sanitaire ».
«Il faut bien que l'enfant cesse d'être perçu comme une assurance vie pour subvenir aux besoins des parents à un âge avancé. Il faut qu'il cesse d'être perçu comme une source de main d'œuvre gratuite. Par contre, il faut que l'enfant soit (...) une charge pour les parents qui se doivent d'assurer son éducation, ses soins, sa protection et son développement », a déclaré la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou Mahamadou.
Se prononçant sur le thème de ce 3ème Forum, la marraine de l'édition, Présidente de la Fondation Tattali Iyali, a souligné que c'est un thème d'actualité dans notre espace sahélo-saharien au regard de la situation liée aux défis sécuritaires et du phénomène de la migration irrégulière qui caratérise la zone. Ces défis accroissent la vulnérabilité des enfants qui, malgré et contre eux, font face aux trafics divers.
A cet effet, Dr Lalla Malika s'est réjouie de la création d'un mécanisme de convergence à travers l'adoption du cadre stratégique pour le renforcement des systèmes nationaux de protection de l'enfant, par les Chefs d'Etat et de
Gouvernement des pays membres de la CEDEAO. Un document axé sur cinq problématiques de la protection de l'Enfant, à savoir : les violences, y compris les violences physiques, psychologiques et émotionnelles ; le mariage des enfants ; le travail des enfants ; l'enregistrement des naissances ; et la mobilité des enfants.
Ainsi, dans la même lancée, la Première Dame a réitéré l'engagement des Premières dames de l'Afrique de l'Ouest et du Sahel dans la mise en œuvre du cadre stratégique de la CEDEAO et de toutes les initiatives en matière de protection de l'enfant.
Elle a enfin formulé le vœu que ce forum soit sanctionné par des recommandations à permettront à notre pays d'enregistrer de nouveaux bonds en avant en matière de protection de l'enfant.
Pour sa part, la ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako, a souligné que le choix du thème de cette édition se justifie par le fait que ces dernières années, notre pays fait face aux attaques de groupes terroristes, faisant des milliers d'enfants orphelins, non accompagnés et séparés. Ce choix, dit-elle, vise ainsi à renforcer le système de protection des enfants dans notre pays.
Mme Elback Zeinabou Tari Bako n'a pas manqué, elle aussi, de rappeler les importants progrès enregistrés par notre pays en matière de protection de l'enfant. Elle a cité entre autres : l'adoption en 2013 de la Politique Nationale de Protection de l'Enfant axée sur la lutte contre les abus, violences et exploitations à l'égard des enfants ; l'adoption en 2014 de la loi 2014-72 portant organisation, attribution et fonctionnement des juridictions pour mineurs ; l'adoption en 2014 de la Politique Nationale de la Protection Juridiciaire et Juvénule ; la mise en place de plusieurs programmes communautaires (programme de protection à la base communautaire, l'initiative pour les adolescentes du Niger « Illimin ») ; l'élaboration et mise en œuvre du document portant restructuration des services de l'action sociale.
Malgré tous ces progrès, la ministre Elback Zeinabou Tari Bako a souligné que beaucoup de défis restent encore à relever en vue d'assurer une meilleure Protection de l'Enfant. Il s'agit, a-t-elle indiqué, de l'amélioration de la mise en œuvre des rôles et responsabilités des différents secteurs intervenant dans la Protection de l'Enfant ; le renforcement de la coordination au niveau central par la création d'un comité intersectoriel et d'un comité bilatéral Ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant et Ministère de la Justice ; et la mobilisation des resssources, surtout humaines.
Elle a mentionné que ce forum est l'occasion pour les participants de se pencher sur les différents défis en vue de proposer des solutions adéquates. Il s'agit d'analyser les différentes composantes du système de protection de l'enfant dont entre autres les mécanismes de coordination multi-secteurs, les ressources humaines, financières et matérielles.
Prenant la parole à cette occasion, Mme Félicité Tchibindat, représentante de l'UNICEF au Niger, a saisi l'opportunité pour féliciter le gouvernement pour toutes ces avancées majeures qu'il a enregistrées au cours de ces dernières années en matière de protection de l'enfant au Niger. « La protection de l'enfant est une question fondamentale et complexe. Les abus, l'exploitation et la violence à l'endroit des enfants, la question du mariage des enfants, les enfants en contact avec la loi et ceux dans les conflits armés, la question émergente de la migration sont autant de facettes de la protection que nous devons adresser», a-t-elle indiqué.
Mme Félicité Tchibindat a saisi cette occasion pour décliner la nécessité pour une meilleure coordination et harmonisation des interventions des différentes structures, surtout dans un contexte où elles sont encore à renforcer aussi bien sur le plan matériel, financier et humain. « Les différents secteurs alliés de la protection doivent s'engager davantage dans un dialogue fort et constructif. Ils doivent mettre en place des mécanismes de collaboration qui permettront d'assurer la prévention et fournir une réponse adéquate pour tous les enfants le nécessitant », a déclaré Mme Félicité Tchibindat.
Elle a souhaité que ce forum servira d'opportunité d'éveil de conscience sur la nécessité impérieuse de systématiser la dynamique des réponses en faveur des enfants, en particulier ceux les plus vulnérables et à risques. La représentante de l'UNICEF a rendu un hommage au ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant, au ministère de la Justice et au ministère de l'Intérieur qui témoignent une volonté manifeste pour la réalisation des droits de l'Enfant.
Elle a enfin réitéré l'engagement et la disponibilité de l'UNICEF à accompagner le gouvernement du Niger dans ses efforts pour la protection des droits des enfants.
Auparavant, le gouverneur de la Région de Niamey, M. Issaka Hassan Karanta, a prononcé un discours de bienvenue à l'ensemble des participants. Au nom de sa population, il s'est réjoui du choix de son entité administrative pour abriter les assises de ce forum. L'organisation de ce forum est soutenue par l'UNICEF, Word Vision, OIM et Save the Children.

Ali Maman(onep)

13/07/18

Société

Signature de partenariats au siège du Comité d'Organisation de Zinder Saboua : Le groupe Al-Izza, la Nigelec et Niger Ai…

Signature de partenariats au siège du Comité d'Organisation de Zinder Saboua : Le groupe Al-Izza, la Nigelec et Niger Airlines s'engagent à accompagner l'événement

A quelques jours du début des festivités de la célébration du 60ème anniversaire de la proclamation de la République, ou fête du 18 décembre, le Comité d'Organisation de Zinder Saboua s'active sur les derniers préparatifs, à travers la signature des partenariats avec plusieurs sociétés de la place. La dernière signature a eu lieu le 7 décembre dernier entre le président du Comité d'Organisation de Zinder Saboua, M. Mansour Hadj Dodo, le...

Ouverture à Dakar de la 7ème Réunion annuelle du Partenariat de Ouagadougou : Les voies du succès pour 2020, thème de la…

Ouverture à Dakar de la 7ème Réunion annuelle du Partenariat de Ouagadougou : Les voies du succès pour 2020, thème de la réunion

Depuis 2011, lorsque neuf (9) pays de l'Afrique francophone (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Togo) ont reconnu l'urgence d'agir ensemble en faveur de la planification familiale, et ont créé le partenariat de Ouagadougou. C'est la septième année consécutive que se tient la grande rencontre des acteurs de la planification familiale. Issus de l'Afrique mais aussi d'autres continents du monde....

Décès de Mme Halimatou Hamidou dite Débé Gna : Un grand talent du théâtre radio-télévisé nigérien

Décès de Mme Halimatou Hamidou dite Débé Gna : Un grand talent du théâtre radio-télévisé nigérien

Le monde de la culture, précisément celui du théâtre radio-télévisé nigérien, est en deuil. En effet l'actrice de talent Halimatou Hamidou, plus connue sous son nom d'artiste Débé Gna, en allusion au personnage qu'elle incarnait dans la pièce télévisée ''Débé Gna fattila madi'', a tiré la révérence, dans la nuit de lundi à mardi dernier, des suites d'une maladie.Il est vrai que l'artiste, sous le poids de l'âge, avait quitté la scène th...

Lancement officiel du rapport final de l'étude « coût de la faim au Niger » : Les coûts annuels associés à la sous nutri…

Lancement officiel du rapport final de l'étude « coût de la faim au Niger » : Les coûts annuels associés à la sous nutrition chez l'enfant sont estimés à 289,7 milliards de FCFA, selon le rapport

L'étude de l'incidence sociale et économique de la sous-nutrition chez l'enfant, conduite un an durant, par le Comité National de pilotage dirigé par le Haut-Commissaire à l'Initiative 3N (les Nigériens Nourrissent les Nigériens), est à son terme, au Niger. Le rapport final de l'analyse a été officiellement lancé hier matin, à Niamey, par le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage M. Albadé Abouba, représentant le Pre...

Au Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : M. Saley Saïdou, le nouveau président de l'Institution prend fonctio…

Au Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : M. Saley Saïdou, le nouveau président de l'Institution prend fonction

Nommé à l'issue du Conseil des Ministres du 30 novembre dernier, le tout nouveau président du Conseil Economique Social et Culturel (CESOC), M. Saley Saidou a pris officiellement fonction hier matin au siège de ladite institution sis au quartier Boukoki de Niamey. La cérémonie de passation de charges a eu lieu entre le président par intérim, M.Akoli Daouel et le nouveau président en présence de plusieurs membres de l'institution, et des...

Message du président de la CNDH relatif à la Journée Internationale des Droits de l'Homme : «Les principes inscrits dans…

Message du président de la CNDH relatif à la Journée Internationale des Droits de l'Homme : «Les principes inscrits dans la DUDH sont tout aussi pertinents aujourd'hui qu'ils l'étaient en 1948», estime Pr Khalid Ikhiri

A l'instar des autres pays, le Niger a célébré hier 10 décembre 2018, le 70ème anniversaire de la Journée Internationale des Droits Humains sous le thème « Défendez vos Droits, Stand-Up 4 Human rights ». A cette occasion, le président de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) Pr. Khalid Ikhiri a choisi Dosso pour livrer son message.Cette commémoration est faite non seulement en reconnaissance de la vision éclairée des bâtisse...

Journée internationale des Droits de l'Homme : « Le combat pour la Justice et la dignité reste celui de tous et de chacu…

Journée internationale des Droits de l'Homme : « Le combat pour la Justice et la dignité reste celui de tous et de chacun», déclare le Ministre Marou Amadou

A l'instar de la communauté internationale, notre pays a, respectivement, célébré les 9 et 10 décembre derniers la journée internationale de lutte contre la corruption et celle dédiée aux Droits de l'Homme. A cette double occasion, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M MarouAmadou a livré un message à la communauté nationale.Dans ce message, qui marque le 15ème anniversaire de la journée internationale de lutte contre la corrup...

Le Président Issoufou Mahamadou rencontre la communauté nigérienne résidant en Egypte

Le Président Issoufou Mahamadou rencontre la communauté nigérienne résidant en Egypte

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a rencontré, le samedi 8 décembre 2018, à Charm El Cheikh, la communauté nigérienne séjournant en Egypte.Au cours de cette rencontre qui s'est déroulée en présence notamment de la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou Mahamadou, le Chef de l'Etat a évoqué les huit priorités contenues dans le Programme de Renaissance du Niger. Le Président IssoufouMahamadou s'est réjo...

Visite de l'ambassadeur de Chine au Niger à l'ONEP : S.E Zhang Lijun remet un lot de matériels de travail à l'Office

Visite de l'ambassadeur de Chine au Niger à l'ONEP : S.E Zhang Lijun remet un lot de matériels de travail à l'Office

L'Office National d'Edition et de Presse (ONPE), a reçu le vendredi 7 décembre dernier, la visite de l'Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Niger, S.E Zhang Lijun. Accueilli à l'entrée de l'Office par le Directeur Général, M. Zakari Alzouma Coulibaly, entouré de son staff administratif et technique, l'Ambassadeur a visité différents services de l'établissement et s'est longuement entretenu avec ses dirigeants. Il a félicit...

Dosso/Transports : 4ème réunion annuelle des cadres du Ministère des Transports

Dosso/Transports : 4ème réunion annuelle des cadres du Ministère des Transports

C'est sous le thème « Modernisation du secteur des transports, enjeux et perspectives» qui s'est ouverte hier à Dosso la 4ème réunion annuelle des cadres du ministère des transports. Pendant trois jours que dureront les travaux, les cadres du ministère des transports feront des analyses critiques et sans complaisance de la marche de leur ministère. L'occasion leur sera aussi donnée de faire le bilan de leurs activités menée. Ils auront ...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

Demandez une Bourse d’études Australia Awards

australieFaites une différence
Demandez une Bourse d'études Australia Awards

Avez-vous le potentiel d'être un futur leader contribuant au développement durable du Niger ? Postulez dès maintenant pour obtenir une éducation de classe mondiale et devenez un chef de file de l'industrie ayant des liens étroits avec l'Australie.
L'appel à candidatures pour les bourses d'études Australia Awards - Africa pour étudier en Australie est ouvert du 1er septembre au 3 décembre 2018. Les candidatures peuvent être envoyées via http://www.australiaawardsafrica.org/.Australia Awards - Africa est un programme de bourses prestigieux qui contribue au leadership africain et au développement des capacités humaines depuis les années 1960.
Le programme offre des formations post-universitaires à court terme et des diplômes de Masters à des pro¬fessionnels nigériens de niveau intermédiaire ou supérieur, couvrant l'ensemble des frais.
Les anciens étudiants reviennent de leurs études avec les compétences, les connaissances et les réseaux nécessaires pour contribuer au développement durable de leur pays. En outre, ils rejoignent une commu¬nauté mondiale d'anciens étudiants ayant des liens permanents entre l'Afrique et l'Australie.Le processus de candidature est ouvert et concurrentiel, offrant des chances égales à toutes les personnes éligibles, quels que soient leur sexe, leur appartenance ethnique et leur handicap.
Les candidats doivent avoir un minimum de compétence en anglais équivalant à un score global IELTS de 5,0.
Plus d'information:
• Les professionnels éligibles occupant des postes de niveau intermédiaire ou supérieur peuvent postuler à l'adresse suivante : www.australiaawardsafrica.org
• Pour en savoir plus sur les études en Australie, visitez : https://www.studyinaustralia.gov.au

Des séances d'information gratuites auront lieu à Niamey, au centre de conférences du Grand Hôtel tous les vendredis en novembre.

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Installation de la saison. froide au Niger : …

Installation de la saison. froide au Niger : "Il fera moins froid cette année'', selon l'ingénieur météorologue Ousman Baoua

La saison des pluies a définitivement plié ses bagages pour donner place à l'harmattan qui...

vendredi 30 novembre 2018

De la nécessité de protéger les enfants contre les…

De la nécessité de protéger les enfants contre les maladies liées au froid

La période de froid est en train de s'installer progressivement au Niger et particulièreme...

vendredi 30 novembre 2018

La friperie, leader du marché pour le choix des vê…

La friperie, leader du marché pour le choix des vêtements contre le froid

En cette fin de mois de novembre, les populations de Niamey changent leurs habitudes vesti...

vendredi 30 novembre 2018

L'air du temps

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Cancer, tension, diabète, ulcères....Voilà des pathologiesspécifiques qui, il y a quelques...

vendredi 7 décembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.