Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Ouverture du 3ème Forum National sur la Protection de l'Enfant : «Les enfants dans la situation de conflits armés et de migration irrégulière : défis, réponses et perspectives», thème des assises


forumLa Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou Mahamadou, Présidente de la Fondation Tattali Iyali, a parrainé la cérémonie d'ouverture des travaux du 3ème Forum National sur la Protection de l'Enfant. La cérémonie s'est déroulée, hier matin, au palais de congrès de Niamey en présence de plusieurs personnalités et des représentants des organisations non gouvernementales nationales et internaltionales partenaires du Niger.
Dans son discours d'ouverture des travaux, la marraine de cette édition, Dr Lalla Malika Issoufou Mahamadou, s'est tout d'abord réjouie d'être impliquée dans la cause de l'enfant, qui est « une thématique forte qui engage le présent et le futur de notre pays », a-t-elle dit. Cette cause, poursuit-elle, est centrale car un pays où les enfants ne sont pas protégés est sans aucun doute un pays sans avenir, c'est tout simplement un pays perdu.
C'est pourquoi, elle a invité les parents et l'ensemble des acteurs à une prise de conscience générale et inclusive des multiples difficultés auxquelles font face les enfants, afin de protéger leurs droits en toutes circonstances et en tous lieux. Elle n'a pa s manqué d'énumérer quelques unes de ces difficultés, notamment celles liées à l'alimentation, à l'éducation, aux soins et celles d'ordre psychologique et social, toute chose qui freine leur avenir.
« En protégeant les enfants, nos enfants, nous nous protégeons nous-mêmes. Du reste, les réligions révélées nous enseignent que l'enfant est un don de Dieu et que par conséquent son éducation est une obligation qui est attachée aux parents, aux gouvernants et à la communauté», a rappelé la Première Dame.
Elle a, ainsi, rendu un vibrant hommage au ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant pour cette heureuse initiative qui est à sa troisième édition, tout en se réjouissant des efforts concentis par l'Etat en matière de protection des droits des enfants dans notre pays. La Première Dame a relevé à cet effet la ratification par notre pays de la plupart des instruments juridiques internationaux et régionaux, notamment la Convention Internationale sur les Droits de l'Enfant et la Charte Africaine des Droits et du Bien-Etre de l'Enfant.
Au plan interne, a mentionné Dr Lalla Malika Issoufou, notre pays dispose depuis 2013 d'un document cadre de protection de l'enfant et tout recemment, en avril 2018 précisemment, l'adoption par le Gouvernement du projet de loi autorisant l'adhésion de la République du Niger à la Convention sur la Protection des Enfants et la Coopération en matière d'adoption internationale.
Ceci, dit-elle, traduit la ferme volonté du Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou, à assurer un environnement protecteur digne aux enfants de notre pays conformement aux engagements contenus dans le Programme de la Renaissance du Niger.
Elle a rappelé que le Président de la République, dans une de ces interventions, a souligné que « le Programme de la Renaissance du Niger aborde la question de protection de l'enfant à deux niveaux. Le premier est relatif au changement de mentalité et d'attitude adressé dans l'axe renaissance culturelle avec pour objectif une tranformation politique, économique et sociale de notre société. Le deuxième niveau est relatif à l'éducation et la santé avec pour objectif la scolarité universelle et une meilleure couverture sanitaire ».
«Il faut bien que l'enfant cesse d'être perçu comme une assurance vie pour subvenir aux besoins des parents à un âge avancé. Il faut qu'il cesse d'être perçu comme une source de main d'œuvre gratuite. Par contre, il faut que l'enfant soit (...) une charge pour les parents qui se doivent d'assurer son éducation, ses soins, sa protection et son développement », a déclaré la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou Mahamadou.
Se prononçant sur le thème de ce 3ème Forum, la marraine de l'édition, Présidente de la Fondation Tattali Iyali, a souligné que c'est un thème d'actualité dans notre espace sahélo-saharien au regard de la situation liée aux défis sécuritaires et du phénomène de la migration irrégulière qui caratérise la zone. Ces défis accroissent la vulnérabilité des enfants qui, malgré et contre eux, font face aux trafics divers.
A cet effet, Dr Lalla Malika s'est réjouie de la création d'un mécanisme de convergence à travers l'adoption du cadre stratégique pour le renforcement des systèmes nationaux de protection de l'enfant, par les Chefs d'Etat et de
Gouvernement des pays membres de la CEDEAO. Un document axé sur cinq problématiques de la protection de l'Enfant, à savoir : les violences, y compris les violences physiques, psychologiques et émotionnelles ; le mariage des enfants ; le travail des enfants ; l'enregistrement des naissances ; et la mobilité des enfants.
Ainsi, dans la même lancée, la Première Dame a réitéré l'engagement des Premières dames de l'Afrique de l'Ouest et du Sahel dans la mise en œuvre du cadre stratégique de la CEDEAO et de toutes les initiatives en matière de protection de l'enfant.
Elle a enfin formulé le vœu que ce forum soit sanctionné par des recommandations à permettront à notre pays d'enregistrer de nouveaux bonds en avant en matière de protection de l'enfant.
Pour sa part, la ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako, a souligné que le choix du thème de cette édition se justifie par le fait que ces dernières années, notre pays fait face aux attaques de groupes terroristes, faisant des milliers d'enfants orphelins, non accompagnés et séparés. Ce choix, dit-elle, vise ainsi à renforcer le système de protection des enfants dans notre pays.
Mme Elback Zeinabou Tari Bako n'a pas manqué, elle aussi, de rappeler les importants progrès enregistrés par notre pays en matière de protection de l'enfant. Elle a cité entre autres : l'adoption en 2013 de la Politique Nationale de Protection de l'Enfant axée sur la lutte contre les abus, violences et exploitations à l'égard des enfants ; l'adoption en 2014 de la loi 2014-72 portant organisation, attribution et fonctionnement des juridictions pour mineurs ; l'adoption en 2014 de la Politique Nationale de la Protection Juridiciaire et Juvénule ; la mise en place de plusieurs programmes communautaires (programme de protection à la base communautaire, l'initiative pour les adolescentes du Niger « Illimin ») ; l'élaboration et mise en œuvre du document portant restructuration des services de l'action sociale.
Malgré tous ces progrès, la ministre Elback Zeinabou Tari Bako a souligné que beaucoup de défis restent encore à relever en vue d'assurer une meilleure Protection de l'Enfant. Il s'agit, a-t-elle indiqué, de l'amélioration de la mise en œuvre des rôles et responsabilités des différents secteurs intervenant dans la Protection de l'Enfant ; le renforcement de la coordination au niveau central par la création d'un comité intersectoriel et d'un comité bilatéral Ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant et Ministère de la Justice ; et la mobilisation des resssources, surtout humaines.
Elle a mentionné que ce forum est l'occasion pour les participants de se pencher sur les différents défis en vue de proposer des solutions adéquates. Il s'agit d'analyser les différentes composantes du système de protection de l'enfant dont entre autres les mécanismes de coordination multi-secteurs, les ressources humaines, financières et matérielles.
Prenant la parole à cette occasion, Mme Félicité Tchibindat, représentante de l'UNICEF au Niger, a saisi l'opportunité pour féliciter le gouvernement pour toutes ces avancées majeures qu'il a enregistrées au cours de ces dernières années en matière de protection de l'enfant au Niger. « La protection de l'enfant est une question fondamentale et complexe. Les abus, l'exploitation et la violence à l'endroit des enfants, la question du mariage des enfants, les enfants en contact avec la loi et ceux dans les conflits armés, la question émergente de la migration sont autant de facettes de la protection que nous devons adresser», a-t-elle indiqué.
Mme Félicité Tchibindat a saisi cette occasion pour décliner la nécessité pour une meilleure coordination et harmonisation des interventions des différentes structures, surtout dans un contexte où elles sont encore à renforcer aussi bien sur le plan matériel, financier et humain. « Les différents secteurs alliés de la protection doivent s'engager davantage dans un dialogue fort et constructif. Ils doivent mettre en place des mécanismes de collaboration qui permettront d'assurer la prévention et fournir une réponse adéquate pour tous les enfants le nécessitant », a déclaré Mme Félicité Tchibindat.
Elle a souhaité que ce forum servira d'opportunité d'éveil de conscience sur la nécessité impérieuse de systématiser la dynamique des réponses en faveur des enfants, en particulier ceux les plus vulnérables et à risques. La représentante de l'UNICEF a rendu un hommage au ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant, au ministère de la Justice et au ministère de l'Intérieur qui témoignent une volonté manifeste pour la réalisation des droits de l'Enfant.
Elle a enfin réitéré l'engagement et la disponibilité de l'UNICEF à accompagner le gouvernement du Niger dans ses efforts pour la protection des droits des enfants.
Auparavant, le gouverneur de la Région de Niamey, M. Issaka Hassan Karanta, a prononcé un discours de bienvenue à l'ensemble des participants. Au nom de sa population, il s'est réjoui du choix de son entité administrative pour abriter les assises de ce forum. L'organisation de ce forum est soutenue par l'UNICEF, Word Vision, OIM et Save the Children.

Ali Maman(onep)

13/07/18

Société

Communique du Ministère de l'Intérieur relatif à l'attaque de la position de la Garde nationale du Niger à Chétima Wango…

Communique du Ministère de l'Intérieur relatif à l'attaque de la position de la Garde nationale du Niger à Chétima Wangou

      Le vendredi 15 février 2019 aux environs de 18 heures des éléments lourdement armes de la secte Boko Haram a bord des véhicules dont un engin blinde ont attaque la position de la garde nationale de Chetima wangou.La riposte des éléments de la garde nationale du Niger a permis de repousser l'ennemi âpres un combat acharne ;Le bilan de cette attaque est le suivant :- Côté amis: sept (07) morts et six (06) blesses p...

Visite du Premier ministre à la 8ème foire des maraichers de la région d'Agadez à Niamey : SE Brigi Rafini encourage et …

Visite du Premier ministre à la 8ème foire des maraichers de la région d'Agadez à Niamey : SE Brigi Rafini encourage et félicite les producteurs maraîchers

Le Premier ministre, SE. Brigi Rafini, accompagné d'une forte délégation composée des membres du gouvernement, des responsables municipaux de la capitale et des cadres du Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage, a visité, le 16 février dernier, l'un des sites de la 8ème foire des maraîchers de la région d'Agadez à Niamey, installé à la Place Toumo. Etaient également présent lors de cette visite, l'Ambassadeur Chef de la Délégation de...

Lancement officiel du projet PARIIS-NE : Plus de 25 milliards de francs CFA pour le développement de l'irrigation dans l…

Lancement officiel du projet PARIIS-NE : Plus de 25 milliards de francs CFA pour le développement de l'irrigation dans les régions d'Agadez, de Dosso, de Tahoua et de Tillabéry

Le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Albadé Abouba, a procédé le 15 février dernier à Niamey, au lancement officiel de la section nigérienne du Projet d'appui régional à l'initiative pour l'irrigation au Sahel, PARIIS-NE. Ce projet, né de l'appel à l'action pour le développement de l'irrigation dans l'espace sahélien lancé par six (6) pays, intervient dans un contexte particulièrement difficile pour les Etat...

La Première Dame, Hadjia Aissatou Issoufou parraine une cérémonie de remise de don de médicaments et moustiquaires au Mi…

La Première Dame, Hadjia Aissatou Issoufou parraine une cérémonie de remise de don de médicaments et moustiquaires au Ministère de la Santé Publique : Des lots de produits antipaludéens d'une valeur de 2,5 milliards de Francs CFA offerts par les Etat

Sous le haut parrainage de la Première Dame, Hadjia Aissatou Issoufou, marraine de la lutte contre le paludisme au Niger, le ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara, a réceptionné hier dans l'après-midi à l'entrepôt de l'ONPPC, situé au quartier Niamey 2000 sur la route de Fillingué des mains de la sous-secrétaire adjointe aux affaires africaines des Etats-Unis d'Amérique, Mme Whitney Baird, des produits pharmaceutiqu...

La Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou rencontre une délégation du CILSS : La présidente de la Fondation Tattali Iyal…

La Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou rencontre une délégation du CILSS : La présidente de la Fondation Tattali Iyali sollicitée pour soutenir la création d'un réseau des Premières Dames

La Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou, présidente de la Fondation Tatali Iyali s'est entretenu, hier matin avec une délégation du Comité Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) conduite par le Secrétaire Exécutif PhD. Djimé Adoum. La délégation du CILSS est allée solliciter le soutien de la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou pour la création d'un Réseau des Premières Dames dans le cadre de la lutte pour ...

Lancement officiel du projet MERIEM : Apporter des solutions innovantes pour prévenir la malnutrition dans les trois pay…

Lancement officiel du projet MERIEM : Apporter des solutions innovantes pour prévenir la malnutrition dans les trois pays ciblés par le projet

      Face à l'insécurité alimentaire récurrente dans les pays du sahel avec comme corollaire la malnutrition chronique chez les enfants qui constituent l'avenir de la région, le projet «Mobiliser des Entreprises Sahéliennes pour des Réponses Innovantes et à large Echelle contre la Malnutrition (MERIEM)» entend s'appuyer sur le secteur privé des trois pays que sont : le Niger ; le Burkina Faso et le Mali pour apporter ...

Maradi/ Visite de travail de l'Ambassadeur de Turquie au Niger : Toucher du doigt les réalités culturelles et les potent…

Maradi/ Visite de travail de l'Ambassadeur de Turquie au Niger : Toucher du doigt les réalités culturelles et les potentialités de la région

Un mois après sa prise de fonction dans le pays, l'Ambassadeur de Turquie au Niger, SEM. Mustafa Ari Turker, vient d'effectuer une visite de travail de 48 heures à Maradi. Cette visite est la deuxième qu'il effectue à l'intérieur du pays, après celle de Tahoua il y a quelques jours.S'exprimant sur le mobile de sa visite dans la capitale du Katsina et du Gobir, le diplomate Turc a indiqué qu'il s'agit de venir à la découverte du Niger pr...

Développement communautaire : Les ambitions du chef de canton de Tarka

Développement communautaire : Les ambitions du chef de canton de Tarka

Tarka ? Ce nom veut dire en Tamacheq défaire ses bagages pour un campement. Le fondateur du Village de Belbédji s'appelle Oumena venu du Damergou avec sa jument au corps parsemé de mouches rougeâtres.Ce sont ces dernières qui ont pris la dénomination de Belbédji crée en 1937.''Le premier puits foncé pour la création de Tarka a vu le jour en 1890 investi par la tribu Mouzgou (maraboutique) qui se réclame ancêtres du Chef de Canton actuel...

Cérémonie d'ouverture de la première Session ordinaire du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) au titre de l'a…

Cérémonie d'ouverture de la première Session ordinaire du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) au titre de l'année 2019 : Plusieurs thématiques au menu des débats dont le changement climatique, la sécurité alimentaire et les défis de la dém

Les travaux de la première Session ordinaire du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) au titre de l'année 2019 ont débuté hier au Palais des congrès de Niamey. Au cours de cette session, les conseillers discuteront des thèmes portant sur le changement climatique, la sécurité alimentaire, les défis de la démographie, l'introduction de l'éducation sexuelle dans l'enseignement secondaire, les technologies de l'information et de la...

Ouverture de la deuxième édition du symposium sur la sécurité alimentaire et les énergies renouvelables : «La science au…

Ouverture de la deuxième édition du symposium sur la sécurité alimentaire et les énergies renouvelables : «La science au service de la transformation du monde rural : enjeux et défis de la sécurité alimentaire et énergétique », thème retenu

La Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou a parrainé hier au Palais des Congrès de Niamey, l'ouverture de la deuxième édition du symposium sur la sécurité alimentaire et les énergies renouvelables. Cette rencontre organisée par le Réseau Femmes, Sciences et Technologies du Niger a enregistré la présence des membres du gouvernement, dont le Ministre d'Etat, en charge de l'agriculture et de l'élevage, du secrétaire exécutif du CILSS, des...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Département de Magaria : La préservation de l'envi…

Département de Magaria : La préservation de l'environnement gage de développement durable

Avec une superficie de 7 903 km2, Magaria est l'un des départements les plus riches en mat...

vendredi 15 février 2019

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le…

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le département", affirme le préfet : M. le préfet, pouvez-vous nous faire succinctement la présentation de votre entité administrative ?

Nous vous remercions de l'intérêt que vous accordez à notre département à savoir le départ...

vendredi 15 février 2019

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et…

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et accélérer le progrès social

Certes le fossé qui existe entre les pays dits développés et ceux du tiers monde est grand...

mardi 12 février 2019

L'air du temps

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Hier, jeudi 14 février 2019, les jeunes ont célébré la fête de la Saint-Valentin dédiée au...

vendredi 15 février 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.