Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Encombrement au niveau de l'échangeur Diori Hamani : "Il ne faut pas exclure des mesures coercitives pour faire régner l'ordre au niveau de certains carrefours de la capitale", déclare le président de la Délégation spéciale de la Ville de Niamey


visiteBaptisé du nom du premier Président de la République du Niger, et père de l'indépendance du pays, Diori Hamani, le troisième échangeur de Niamey est un méga projet structurant. Il a été inauguré le 3 avril 2018 par le Président de la République Issoufou Mahamadou qui en avait lancé les travaux le 26 juin 2015. La construction de cet échangeur rentre dans le cadre du programme "Niamey Nyala", ou Niamey la coquette. Sa réalisation, comme celle des deux premiers vise à améliorer la fluidité du trafic urbain, et participe à l'embellissement et du renforcement du rôle de Niamey en tant que ville moderne.
Le moins qu'on puisse dire est que cet échangeur à trois niveaux, réalisé au carrefour de l'Ecole Diori,avec un passage souterrain, long de 126 m ; un pont-cadre à la traversée de l'agglomération du marché Katako pour séparer le flux du trafic en transit et celui à destination du marché, long de 36 m ; et un pont à poutres métalliques sur le ravin de ''Gountou Yéna'', dans le prolongement du Boulevard de la Liberté, long de 90 m, a contribué à donner un visage attrayant à la capitale du Niger.
Pour la constructionde ces infrastructures, l'Etat et ses partenaires ont investi beaucoup. Le coût total hors taxe du projet de construction de l'échangeur Diori Hamani est de 49 milliards 901 millions. Il a été financé partiellement par la BOAD à hauteur de 15 milliards et le complément du financement a été mobilisé par des banques commerciales dans le cadre du mandat d'arrangement confié à la BOAD par l'Etat du Niger. Ces réalisations ont de quoi rendre plus d'un Nigérien fier de Niamey la capitale, vitrine du pays. « Je voudrais vous dire combien je suis heureux de présider la cérémonie d'inauguration de "l'Echangeur Diori Hamani" ; cette infrastructure immortalise le nom d'un grand homme d'Etat », avait déclaré le Président de la République Issoufou Mahamadou.
Ce jour là, la population de Niamey s'était mobilisée comme un seul homme, avec un enthousiasme pour
applaudir et contempler ce majestueux ouvrage qui a dévoilé ses facettes. De par son ampleur, ce joyau réalisé dans les règles de l'art par la SATOM, constitue une grande avancée pour l'ambitieux programme du président Issoufou Mahamadou, dénommé "Niamey Nyala'', qui signifie en langue Zarma ''Niamey la coquette''. Ces infrastructures, et les autres réalisations doivent être utilisées et exploitées à bon escient par les usagers et l'ensemble de la population, pour leur bien être. Ce qui n'est pas encore visiblement le cas, contrairement àla réalisation des infrastructures qui est une réalité grâce aux gros efforts que déploient l'Etat et ses partenaires.

" Niamey, Nyala une affaire de tous et de chacun "
«Le gouvernement seul ne peut réaliser l'ambitieux programme Niamey Nyala. Il faut nécessairement la contribution de la population de Niamey. Et cette contribution-là est simple. Il s'agit pour la
population de Niamey de contribuer à l'entretien des investissements importantsqui sont en train d'être réalisés. Et, au-delà des investissements qui sont en train d'être réalisés, nous demandons aux populations de Niamey de se mobiliser pour la salubrité de la ville », avait dit le Président Issoufou
Mahamadou à l'endroit de la population, le 26 juin 2015 en donnant le coup d'envoi des travaux de l'échangeur Diori Hamani. Des propos plus que jamais pertinents et d'actualité.echangeur
En effet, à peine mis en service, l'échangeur construit à grands frais, est en train de devenir le théâtre de spectacles désolants, avec des scènes qui relèvent souvent de l'insolite. On se rappelle de ces images prises par des
témoins choqués par les comportements de certains usagers et riverains de l'échangeur : des véhicules qui font demi-tour en des endroit où le trafic est censé être à sens unique, au mépris du code de la route ; des piétons qui traversent la chaussée, ignorant les passerelles prévues pour eux ; des étalages des marchands sous le "hangar" du pont de jour comme de nuit ; l'utilisation des grandes voies de l'échangeur par les charretiers et autres marchands ambulants dans tous les sens, occupant de façon anarchique l'emprise des voies ; des chariots qui sont trainés sur les voies jusque dans le tunnel, ou encore des fidèles qui occupent momentanément une partie de la chaussée transformée pour la circonstance en espace de prière avec tous les risques.
Le 15 juin 2018, en visitant l'ouvrage, le Premier ministre chef du gouvernement, M. Brigi Rafini et la délégation qui l'accompagnait ont été les
témoins du désordre qui s'y installe. Ils ont fait entre autres, le constat d'une mauvaise utilisation de la double voie par les piétons, qui au lieu d'utiliser les passerelles et les endroits réservés pour eux, traversent faisant fi des dangers auxquels ils s'exposent. Le tableau est davantage obscurci par des stationnements anarchiques, le débordement de la gare du marché Katako sur les voies de l'échangeur ; l'occupation de certains endroits publics ou des espaces réservés aux piétons par les commerçants et l'insalubrité qui s'installe avec les plastiques et d'autres déchets jetés un peu partout... Une situation aux antipodes des objectifs qui ont présidé à la réalisation de cet échangeur, qui vise d'une part à faciliter la mobilité urbaine, à embellir la ville et d'autre part à assurer la sécurité des usagers et des piétons.
C'est un peu le comportement déploré chez certains citoyens concernant le problème de l'insalubrité qui est observé dans l'utilisation de l'échangeur Diori Hamani. Le
comportement de certains citoyens contraste avec la philosophie du programme Niamey Nyala, très cher au Président Issoufou Mahamadou, aussi bien concernant l'utilisation de l'échangeur que le problème de l'insalubrité. Ce qu'a déploré le président de la délégation spéciale de la ville Niamey, M. Moctar
Mamoudou lors de la visite effectuée le 15 juin dernier sur l'échangeur Diori Hamani. «Nous constatons que l'usage fait par les populations de cet ouvrage ne colle pas avec sa fonction. Nous avons aménagé des passerelles, des voies de passage pour les piétons qui ne sont malheureusement pas utilisées.C'est pourquoi, il est de notre responsabilité en tant qu'autorité de la ville de faire un travail d'information,
de sensibilisation mais aussi envisager des mesures coercitives vis-à-vis des contrevenants», s'est indigné le président de la délégation spéciale de la ville de Niamey, M. Moctar Mamoudou.

Des actions envisagées pour inciter au civisme et à une utilation à bon escient de l'infrastructure

Les autorités, au niveau de la ville de Niamey et de l'administration centrale, sont de plus en plus déterminées à faire entendre raison aux citoyens quant à la nécessité de s'approprier ces investissements pour leur utilisation à bon escient. D'ores et déjà, le président de la délégation spéciale de la ville de Niamey, M. Moctar Mamoudou a
annoncé des actions. « Nous allons nous atteler très
rapidement pour que cet important ouvrage qui a métamorphosé la ville soit utilisé comme il se doit, tout en respectant les règles du code de la route », a-t-il dit. Et, face aux récalcitrants, les autorités n'excluent pas d'utiliser la méthode qui convient : «Au-delà des actions de sensibilisation, à l'intention des populations, il ne faut pas exclure des mesures coercitives pour faire régner l'ordre au niveau de certains carrefours de la
capitale», a lancé M. Moctar Mamoudou, évoquant le déploiement de la police municipale en collaboration avec la police nationale pour dissuader les personnes qui semblent enclin à entretenir le désordre.
Pour le cas de l'échangeur Diori Hamani, ces actions devraient amener à un changement de comportement chez les populations ; au dégagement de ses principales voies d'accès ; à la réduction des accidents dans les alentours de l'ouvrage la sécurisation du tunnel et ses alentours ; l'utilisation des passerelles à bon escient par les piétons et à des actions citoyennes de salubrité publique.

Souley Moutari(onep)

16/07/18

Société

Décès du Grand Chancelier des Ordres Nationaux du Niger : Le Chef de l'Etat assiste aux obsèques de feu Boulama Manga

Décès du Grand Chancelier des Ordres Nationaux du Niger : Le Chef de l'Etat assiste aux obsèques de feu Boulama Manga

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a assisté dimanche 21 Avril 2019 à la levée du corps du Colonel Boulama Manga Mamane Ouadaî, Grand chancelier des Ordres Nationaux du Niger, décédé le Samedi 20 Avril 2019 à Niamey. Les obsèques de l'illustre disparu, se sont déroulées au palais de la Présidence de la République du Niger. Ont pris part à cette cérémonie, aux côtés du Président de la République, le Pr...

Protocole d'accord entre le Gouvernement et les BEN/ SUSAS et SYNPHAMED : Les deux parties s'engagent à respecter le con…

Protocole d'accord entre le Gouvernement et les BEN/ SUSAS et SYNPHAMED : Les deux parties s'engagent à respecter le contenu dudit protocole

Après trois préavis de grèves du syndicat Unique de la Santé et de l'Action Sociale (SUSAS) et du Syndicat des Pharmaciens, Médecins et Chirurgiens-Dentistes (SYNPHAMED) intervenus respectivement les 21 et 22 mars 2019 ; les 28 et 29 mars 2019 et les 3, 4, et 5 avril 2019, les deux structures syndicales ont suspendu leur mouvement de grève depuis le 4 avril 2019 à la faveur des négociations enclenchées avec le gouvernement. Ces négociat...

Communiqué du Secrétariat général du Gouvernement : Promotion d'Officiers Généraux des Forces Armées Nigériennes et de l…

Communiqué du Secrétariat général du Gouvernement : Promotion d'Officiers Généraux des Forces Armées Nigériennes et de la Gendarmerie Nationale

Le Président de la République, Chef de l'Etat, Son Excellence Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, a signé le vendredi 19 avril 2019, un décret portant promotion d'Officiers Généraux des Forces Armées Nigériennes et de la Gendarmerie Nationale.Aux termes de ce décret, sont promus au grade supérieur au titre de l'avancement normal, les Officiers des Forces Armées Nigériennes et de la Gendarmerie Nationale dont les noms suivent, pour compter du 1...

Village ‹›moderne›› de Bargo-Darey : Inauguration d'un complexe de 100 villas sur le modèle Rohama

Village ‹›moderne›› de Bargo-Darey : Inauguration d'un complexe de 100 villas sur le modèle Rohama

L'ONG Qatar Charity a inauguré le samedi 20 avril dernier, le village modèle Rohama de Bargo-Darey dans le département de Balléyara (région de Tillabéri). Il s'agit d'un complexe composé de 100 villas dotées de tous les équipements sociaux de base. La cérémonie d'inauguration du projet s'est déroulée sous le parrainage du ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumière...

Réunion du Comité Défense et Sécurité de la Force Multinationale Mixte (FMM) : Renforcer la paix et la stabilité dans le…

Réunion du Comité Défense et Sécurité de la Force Multinationale Mixte (FMM) : Renforcer la paix et la stabilité dans le bassin du lac Tchad

Le comité défense et sécurité de la Force Multinationale Mixte (FMM) a tenu le samedi 20 avril dernier sa réunion à Niamey. C'est le Chef d'Etat-major des FAN, le Général de corps d'Armées Ahmed Mohamed, représentant le ministre de la Défense Nationale qui a présidé l'ouverture et la clôture des travaux. Cette réunion qui a regroupé les chefs d'Etat-major des pays membres de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) à savoir le Nigeri...

Interpellation du ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'innovation à l'Assemblée nationale : M. …

Interpellation du ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'innovation à l'Assemblée nationale : M. Yahouza Sadissou fait un diagnostic édifiant de la situation des Universités publiques du Niger

Les travaux en séance plénière de la première session ordinaire au titre de l'année 2019 de l'Assemblée nationale se poursuivent à l'hémicycle de ladite institution. Au cours de la plénière du samedi dernier, les parlementaires ont interpellé le ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche de l'Innovation, sur la crise qui secoue les Universités publiques née des différents mouvements de grève observés par le Syndicat National ...

Réponse du ministre Yahouza Sadissou aux questions des députés nationaux

Réponse du ministre Yahouza Sadissou aux questions des députés nationaux

Excellence Monsieur le Président de l'Assemblée nationale,Honorables députés ;Il y a exactement un an, le 7 avril 2018, j'étais dans ce même hémicycle pour répondre à une interpellation de la représentation nationale par rapport à une crise qui avait secoué l'Université Abdou Moumouni de Niamey de Niamey. A la suite de cette interpellation, vous avez diligenté une enquête parlementaire dont le rapport a été très constructif dans la réso...

SERVICE DE CONSULTANTS : Recrutement d’une Assistance technique à la Société Sahélienne de Financement (SAHFI SA)

SERVICE DE CONSULTANTS : Recrutement d’une Assistance technique à la Société Sahélienne de Financement (SAHFI SA)

REPUBLIQUE DU NIGERMINISTERE DU PLANDIRECTION GENERALE DE LA PROGRAMMATION DU DEVELOPPEMENTProjet d'appui au Climat des Affaires et à la Compétitivité (PCA/C)ACCORD DE DON N°TFOA0809Unité d'Exécution du ProjetSERVICE DE CONSULTANTS :Recrutement d'une Assistance technique à laSociété Sahélienne de Financement (SAHFI SA)SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D'INTERETLa République du Niger a obtenu un Don de l'Agence Danoise de Développement (DA...

Assemblée nationale : Adoption de la loi sur le régime général des Etablissements publics à caractères scientifique, cul…

Assemblée nationale : Adoption de la loi sur le régime général des Etablissements publics à caractères scientifique, culturel et technique

Le président de l'Assemblée nationale, SE Ousseini Tinni, a présidé hier à l'hémicycle de l'Assemblée nationale la poursuite des travaux de la séance plénière de la première session ordinaire au titre de l'année 2019 dite session des lois. La journée d'hier a été consacrée à l'examen et à l'adoption du projet de loi modifiant l'ordonnance n°2010-77 du 09 décembre 2010 portant régime général des Etablissements publics à caractères scient...

Fin du Sommet Régional sur l'Initiative de Financement en faveur des Femmes Entrepreneures (WE-FI), à Abidjan (Côte d'Iv…

Fin du Sommet Régional sur l'Initiative de Financement en faveur des Femmes Entrepreneures (WE-FI), à Abidjan (Côte d'Ivoire) : SE. Brigi Rafini a regagné Niamey, hier

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE. Brigi Rafini, a regagné Niamey, hier en début d'après-midi, en provenance d'Abidjan en Côte d'Ivoire où il a représenté le Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, au Sommet Régional sur l'Initiative de Financement en faveur des Femmes Entrepreneures (WE-FI) du 17 au 18 avril dernier. A sa descente d'avion, le Premier ministre a été accueilli par le ministre Directeur de Cabinet d...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Tresses traditionnelles nigériennes : Derrière la …

Tresses traditionnelles nigériennes : Derrière la beauté, se cache toute une symbolique

Au-delà de la beauté artistique et visuelle, la tresse symbolise une forme d'expression po...

jeudi 18 avril 2019

Tresse traditionnelle

Tresse traditionnelle

La tresse traditionnelle a longtemps été un des métiers les plus reconnus à la femme nigér...

jeudi 18 avril 2019

Santé et sécurité au travail : Peu d'importance ac…

Santé et sécurité au travail : Peu d'importance accordée à la question

La problématique traite de la protection des travailleurs contre les maladies, les acciden...

jeudi 4 avril 2019

L'air du temps

Endiguer le banditisme urbain

Endiguer le banditisme urbain

Il y a environ une semaine, la Police Nationale a une fois de plus mis hors d'état de nuir...

jeudi 18 avril 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.