Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Lancement des activités du 50ème anniversaire de la Société Nigérienne d'Electricité (NIGELEC) : 50 ans de vie de lumières, 50 ans d'actions au service de la Nation


ainf-nigelecLes Festivités entrant dans le cadre du cinquantième anniversaire de la Société Nigérienne d'Electricité (Nigelec) ont débuté jeudi matin au Palais des Congrès de Niamey, sous la présidence du Premier Ministre, Chef du Gouvernement SE Brigi Rafini. L'évènement auquel participent plusieurs personnalités du pays et d'autres délégations venues des pays de la sous-région était d'une part, l'occasion pour le Gouvernement du Niger, de saluer la contribution inestimable de cette société à la réponse aux défis énergétiques et au développement du pays, et d'autre part, informer les populations de la disponibilité des compteurs à prépaiement. Une occasion, également pour les responsables de la société d'affirmer leur détermination à répondre aux attentes de la clientèle en lui garantissant la continuité et la qualité de la fourniture électrique et surtout en améliorant le service.
Devant ce parterre d'invités, l'ensemble du personnel de NIGELEC a décidé d'honorer l'artisan fondateur de toutes les œuvres de la Nigelec tout au long de ce cinquantenaire. Il s'agit du Premier Directeur Général, M. Boukari Kané, qui a joué le rôle central dans la création de l'Ecole Supérieure de l'Electricité, implantée en Côte d'Ivoire, conçue et fondée spécialement pour former des Ingénieurs de haute facture pour le compte des sociétés d'électricité africaine. «En reconnaissance des services rendus, notamment dans le domaine de la formation des hommes, nous avons humblement proposé à Monsieur Kané qui l'a accepté que nous baptisions notre Centre des Métiers de l'Electricité (CME) Boukari Kané » a annoncé M. Halid Alhassane, Directeur général de la NIGELEC. Le Ministre d'Etat, en charge de l'Intérieur M. Bazoum Mohamed a, au cours de cette cérémonie sur invitation du DG de la Nigelec a remis la maquette du Logo et la clé du désormais CME Boukari Kané, à Monsieur Boukari Kané.
En procédant au lancement des activités marquant le cinquantenaire de la Nigelec, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement SE Brigi Rafini a magnifié les actions de ce géant de l'énergie. « 50 ans c'est l'âge de la grande maturité, un âge à l'issue duquel l'on aura établi sa notoriété, trouver son chemin. Alors question, la Nigelec a-t-elle trouvé son chemin ?» «Oui», répond le Premier Ministre. Pour lui, la Nigelec a trouvé son chemin, un chemin viable et fiable. La Nigelec poursuit sa mission de service public avec honneur sur l'ensemble du territoire nigérien. Elle a certes connu des moments difficiles, des coupures au point où certains Nigériens l'ont surnommé affectueusement «Coupelec». Ce n'est certainement pas, a-t-il expliqué, dans l'optique de dénigrer cette société, c'est une façon de dire à la Nigelec d'améliorer, de persévérer, d'aller de l'avant. Ces moments, ces épisodes, a souligné SE Brigi Rafini, ont été durs, mais les agents ont pu les gérer avec beaucoup de sérénité, mais surtout avec la détermination de répondre aux besoins de la clientèle. Le Premier Ministre a félicité chaleureusement le personnel à tous les échelons pour les efforts consentis aux quotidiens, de jour comme de nuit, pour fournir ce bien combien important dans les foyers et dans les services. SE Brigi Rafini a réitéré le soutien du Président de la République à cette société tout en rappelant qu'elle peut compter sur l'accompagnement du Gouvernement afin de lui permettre d'atteindre les objectifs qui lui sont assignés à savoir « l'accès de tous à l'énergie".officiels
Situant l'historique de la Société Nigérienne d'Electricité (NIGELEC), le DG, M. Halid Alhassane a, dans son intervention rappelé que la Société a été créée le 07 septembre 1968. Elle succède à la Société Africaine d'Electricité (SAFELEC), elle-même héritière de l'Energie AOF créée en 1952 et dont le siège était à Dakar alors capitale de l'AOF. « A la création de la NIGELEC en 1968, six localités étaient électrifiés à savoir Niamey (1952), Zinder (1955), Maradi (1959), Magaria (1961), Agadez (1964) et Tahoua (1967). Ce nombre a évolué pour atteindre 19 localités en 1985. En 2011, on comptait 323 localités électrifiées et aujourd'hui on en compte environ 700. En termes d'équipement du pays en infrastructures énergétiques, selon le DG, la période allant de 1968 à 1985 a été marquée par la réalisation d'importants investissements. Il a cité notamment la construction de la ligne d'interconnexion 132kV Birnin Kebbi-Niamey mis en service en 1976; la construction en 1979 d'une centrale thermique à charbon de 36MW à Anou Araren et ses lignes d'évacuation 132 kV sur Arlit, pour alimenter les sociétés minières, et 20KV sur Agadez; l'installation de 2 turbines à gaz de 12 MW chacune en 1980 et 1982 ; la construction en 1985, la centrale électrique de Goudel équipée d'un groupe diesel dit PC4 de12 MW.
Parlant du Centre des Métiers de l'Electricité (CME), le DG de la SONIDEP a affirmé que depuis 2012, ce dernier a formé plus de 800 nouveaux agents et organisé des centaines de séminaires de renforcement des capacités du Personnel en activité. Des formations sont dispensés en électricité au profit des sociétés sœurs : SONICHAR, SONIDEP, COMINAK, EAMAC, ASECNA et au profit des forces de défense et de sécurité. Plus de 600 millions de FCFA sont en voie d'investissement sur financement de la BAD et-de l'AFD pour ''upgrader'' le CME Boukari Kané. A partir des années 80, a-t-il dit, à l'image du Pays, la NIGELEC a vécu les périodes d'ajustement structurel, les reformes en tous genres y compris des tentatives de privatisation dans les années 90 qui ont fortement usé le personnel, ainsi que la traversée des années d'apprentissage démocratique faites d'instabilité récurrente qu'a connu notre Pays jusqu'en 2000. Durant toute cette longue période, les investissements l'ont été à minima avec comme seule grande réalisation la 2ème ligne d'interconnexion 132kV Katsina - Gazaoua - Maradi/Zinder mis en service en 1994.
PMA partir de 2001, un accent particulier a été mis sur l'électrification rurale dans le cadre du programme spécial du Président de la République avec le raccordement d'une moyenne de 20 localités par an entre 2004 et 2010. Malheureusement, l'aspect construction des infrastructures de production a été délaissé ; ce qui a débouché sur un déficit de l'offre contraignant la Société à recours aux délestages à partir de 2010. « C'est de cette situation que le gouvernement de la 7ème République a hérité. Il a donc fallu faire recourir à la location d'une centrale de 20MW en 2012, puis 10 MW supplémentaires en 2013 pour stabiliser tant bien que mal la situation en attendant de mobiliser les financements et construire le plus grand projet de production électrique jamais réalisé au Niger : la centrale diesel 100MW de Gorou Banda dont la mise en service le 02 avril 2017 a apporté deux fois plus de capacité que la puissance totale disponible hors importation» a rappelé Halid Alhassane .
Parallèlement, a-t-il expliqué, de multiples projets ont été lancés notamment la construction des lignes 132KV SORAZ-Zinder et Maradi-Malbaza mises en service en fin 2016, le renforcement des centrales électriques régionales de Malbaza, Diffa, Agadez, Tahoua, etc., pour plus de 20MW supplémentaires ; sans parler des projets Kandadji et Salkadamna dont la conduite ne relève pas de la NIGELEC ; l'accélération de l'électrification rurale au rythme d'une cinquantaine de localités en moyenne par an qui a permis, de 2012 à aujourd'hui, de plus que doubler le nombre de localités électrifiées depuis 1952. Avec la stratégie d'accès à l'électricité élaborée par le Ministère de l'Energie et ses plans d'actions, il est projeté d'atteindre un taux d'électrification national d'au moins 80% à l'horizon 2035 ; les extensions des réseaux électriques dans toutes les localités déjà électrifiées dont le taux de couverture varient de 25 à 50%. «Ces opérations se poursuivent actuellement et sont appelées à s'intensifier et se généraliser avec les importants financements mobilisés auprès de l'AFD, la Banque Mondiale et la BAD notamment ; il en sera de même pour la réhabilitation de l'éclairage public dans les villes que nous avons commencé cette année par Niamey, qui se poursuivra et s'étendra aux autres grandes villes du pays» a souligné le DG de la Nigelec.
Il a aussi évoqué, la mobilisation des financements pour la construction de centrales solaires ou hybrides notamment à Niamey, Agadez, Malbaza. «Cette dernière entrera en production à la fin de l'année mettant fin aux procès faits au gouvernement et à la NIGELEC de tourner le dos au solaire, loin s'en faut » a annoncé M. Halid Alhassane. En termes toujours de mobilisation des financements, il y'a lieu de mentionner le projet d'interconnexion 330kV Nigeria-Niger-Burkina-Bénin dit WAPP dorsale Nord que NIGELEC mène conjointement avec TCN, SONABEL et CEB . «Le financement de ce projet, d'un montant de plus de 700 millions de dollars US, assuré principalement par la BM, la BAD et l'AFD est complètement bouclé et nous entamons la phase de mise en œuvre conjointe.» a expliqué M. Halid Alhassane.dg-nigelec
Dans le domaine des ressources humaines, la NIGELEC compte aujourd'hui, selon son DG, 1625 agents toutes catégories confondues. M. Halid Alhassane dit éprouver une fierté personnelle d'avoir signé de ses doigts plus de la moitié des contrats de travail de cet effectif depuis 2012. «Cela veut dire plus de 50% du personnel en activité a au plus 6 ans d'ancienneté, faisant de la NIGELEC une entreprise très jeune même si elle s'apprête à fêter ses 50 ans» a estimé le DG de la NIGELEC. M. Halid a affirmé leur détermination à répondre aux attentes de la clientèle tout en garantissant la continuité et la qualité de la fourniture électrique et en améliorant les services. Au premier semestre 2018, la Nigelec est parvenue à réduire de plus de 50% la durée et le nombre de coupures par rapport à la même période en 2017. «Nous lancerons dès demain, le déploiement des compteurs à prépaiement, dont nous disposons actuellement dans nos magasins d'un stock de plus de 100.000 unités. Ils permettront aux clients de contrôler et bien gérer leur consommation d'énergie. Nous déployons en partenariat avec les sociétés de télécom et les banques, une batterie de moyens pour faciliter à la clientèle le règlement de ses factures. La seule chose qu'il nous sera difficile à faire, est de ne pas servir du tout des factures à nos clients ou de ne pas leur couper s'ils ne paient pas leurs factures», a conclu M. Halid Alhassane. Après la cérémonie, le Premier ministre
accompagné des membres du gouvernement a visité les stands d'exposition de la Nigelec.

Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)

07/09/18

Société

Le Président Issoufou Mahamadou rencontre la communauté nigérienne résidant en Egypte

Le Président Issoufou Mahamadou rencontre la communauté nigérienne résidant en Egypte

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a rencontré, le samedi 8 décembre 2018, à Charm El Cheikh, la communauté nigérienne séjournant en Egypte.Au cours de cette rencontre qui s'est déroulée en présence notamment de la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou Mahamadou, le Chef de l'Etat a évoqué les huit priorités contenues dans le Programme de Renaissance du Niger. Le Président IssoufouMahamadou s'est réjo...

Visite de l'ambassadeur de Chine au Niger à l'ONEP : S.E Zhang Lijun remet un lot de matériels de travail à l'Office

Visite de l'ambassadeur de Chine au Niger à l'ONEP : S.E Zhang Lijun remet un lot de matériels de travail à l'Office

L'Office National d'Edition et de Presse (ONPE), a reçu le vendredi 7 décembre dernier, la visite de l'Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Niger, S.E Zhang Lijun. Accueilli à l'entrée de l'Office par le Directeur Général, M. Zakari Alzouma Coulibaly, entouré de son staff administratif et technique, l'Ambassadeur a visité différents services de l'établissement et s'est longuement entretenu avec ses dirigeants. Il a félicit...

Dosso/Transports : 4ème réunion annuelle des cadres du Ministère des Transports

Dosso/Transports : 4ème réunion annuelle des cadres du Ministère des Transports

C'est sous le thème « Modernisation du secteur des transports, enjeux et perspectives» qui s'est ouverte hier à Dosso la 4ème réunion annuelle des cadres du ministère des transports. Pendant trois jours que dureront les travaux, les cadres du ministère des transports feront des analyses critiques et sans complaisance de la marche de leur ministère. L'occasion leur sera aussi donnée de faire le bilan de leurs activités menée. Ils auront ...

Atelier CNPC-NP/Acteurs sociaux : Mettre en contact la CNPC-NP avec les fournisseurs locaux

Atelier CNPC-NP/Acteurs sociaux : Mettre en contact la CNPC-NP avec les fournisseurs locaux

Un atelier d'échanges entre la société chinoise CNPC-NP et les acteurs sociaux locaux s'est tenu hier à l'Hôtel Soluxe de Niamey. L'ouverture des travaux a été présidée par le ministre du Pétrole, M. Foumakoye Gado en présence des responsables du ministère du Pétrole, de ceux de la CNPC-NP et de plusieurs partenaires de la société chinoise, qui exploite le pétrole nigérien. Dans son mot introductif, le ministre Foumakoye Gado a indiqué ...

Journée Africaine des Télécommunications et des Tics : Des outils incourtournables pour révolutionner la société

Journée Africaine des Télécommunications et des Tics : Des outils incourtournables pour révolutionner la société

Le Niger célèbre aujourd'hui 7 décembre, la Journée Africaine des Télécommunications. A cette occasion, le ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie Numérique, M. Sani Maigochi, a livré un message dans lequel il a magnifié les actions salvatrices menées par les autorités nigériennes faisant du développement de ces secteurs une de leurs priorités. Le thème retenu cette année est «renforcer les capacités d'innovation da...

Rencontre d'échanges entre le Gouvernement et la Secrétaire générale de l'ONU chargée des questions de nutrition : Le go…

Rencontre d'échanges entre le Gouvernement et la Secrétaire générale de l'ONU chargée des questions de nutrition : Le gouvernement du Niger s'engage à investir dans la nutrition à travers une politique

En mission de travail à Niamey, la Sous-secrétaire générale de l'ONU, Mme Gerda Verburg, également coordonnatrice du mouvement SUN (Scaling Up Nutrition) a eu hier matin, une rencontre d'échange hier matin, avec le gouvernement dans la salle de banquet de la Primature. Cette rencontre présidée par le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini a été l'occasion pour les autorités nigériennes de présenter, à leur hôte, la Pol...

Table ronde d'Abidjan des partenaires techniques et financiers du Programme Kandadji : 436 millions de dollars US mobili…

Table ronde d'Abidjan des partenaires techniques et financiers du Programme Kandadji : 436 millions de dollars US mobilisés pour financer la 2ème phase de la réinstallation des populations

Le Programme du barrage Kandadji d'une importance stratégique pour la vie économique et sociale du Niger, vient de bénéficier d'un appui conséquent dans le processus de sa réalisation : environ 436 millions de dollars américains, dont 60 millions de la Banque africaine de développement, chef de file des partenaires du programme Kandadji, ont été mobilisés pour la mise en œuvre du Plan d'action de réinstallation (PAR 2), pour un besoin d...

Ouverture des travaux du Comité National de Pilotage du projet GARSI : Evaluer les actions réalisées et faire des projec…

Ouverture des travaux du Comité National de Pilotage du projet GARSI : Evaluer les actions réalisées et faire des projections

Le Haut commandant de la Gendarmerie Nationale, le Colonel Salifou Wakasso a procédé hier à Niamey, à l'ouverture des travaux du Comité national de pilotage du Groupe d'Action Rapide de Surveillance et Intervention au Sahel (GARSI-Sahel). L'un des projets que les autorités nigériennes mettent en place, avec l'appui de l'Union européenne en vue d'améliorer d'un côté, les capacités des Forces de sécurité intérieure (FSI), mais aussi de re...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside la réunion du Conseil National de Sécurité

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside la réunion du Conseil National de Sécurité

Le Président de la République, Chef de l'État, SE Issoufou Mahamadou a présidé, hier matin, au Palais Présidentiel, la réunion du Conseil National de Sécurité. Cette instance regroupe autour du Chef de l'Etat, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE Brigi Rafini ; les ministres en charge de l'Intérieur et de la Sécurité publique ; de la Défense Nationale ; des Affaires étrangères et de la Coopération ; de la Justice et des Finance...

Tribune : Ensemble pour la sécurité et le développement au Sahel

Tribune : Ensemble pour la sécurité et le développement au Sahel

En 2014, Le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad ont décidé d'œuvrer ensemble en faveur de la sécurité et du développement du Sahel.Le G5 Sahel est un groupe de cinq pays portés par une forte volonté politique qui trouve son ancrage dans un socle culturel commun et dans les aspirations des populations.Cette jeune institution est mue par de grandes ambitions : répondre aux aspirations des populations, traduire en ac...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

Demandez une Bourse d’études Australia Awards

australieFaites une différence
Demandez une Bourse d'études Australia Awards

Avez-vous le potentiel d'être un futur leader contribuant au développement durable du Niger ? Postulez dès maintenant pour obtenir une éducation de classe mondiale et devenez un chef de file de l'industrie ayant des liens étroits avec l'Australie.
L'appel à candidatures pour les bourses d'études Australia Awards - Africa pour étudier en Australie est ouvert du 1er septembre au 3 décembre 2018. Les candidatures peuvent être envoyées via http://www.australiaawardsafrica.org/.Australia Awards - Africa est un programme de bourses prestigieux qui contribue au leadership africain et au développement des capacités humaines depuis les années 1960.
Le programme offre des formations post-universitaires à court terme et des diplômes de Masters à des pro¬fessionnels nigériens de niveau intermédiaire ou supérieur, couvrant l'ensemble des frais.
Les anciens étudiants reviennent de leurs études avec les compétences, les connaissances et les réseaux nécessaires pour contribuer au développement durable de leur pays. En outre, ils rejoignent une commu¬nauté mondiale d'anciens étudiants ayant des liens permanents entre l'Afrique et l'Australie.Le processus de candidature est ouvert et concurrentiel, offrant des chances égales à toutes les personnes éligibles, quels que soient leur sexe, leur appartenance ethnique et leur handicap.
Les candidats doivent avoir un minimum de compétence en anglais équivalant à un score global IELTS de 5,0.
Plus d'information:
• Les professionnels éligibles occupant des postes de niveau intermédiaire ou supérieur peuvent postuler à l'adresse suivante : www.australiaawardsafrica.org
• Pour en savoir plus sur les études en Australie, visitez : https://www.studyinaustralia.gov.au

Des séances d'information gratuites auront lieu à Niamey, au centre de conférences du Grand Hôtel tous les vendredis en novembre.

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Installation de la saison. froide au Niger : …

Installation de la saison. froide au Niger : "Il fera moins froid cette année'', selon l'ingénieur météorologue Ousman Baoua

La saison des pluies a définitivement plié ses bagages pour donner place à l'harmattan qui...

vendredi 30 novembre 2018

De la nécessité de protéger les enfants contre les…

De la nécessité de protéger les enfants contre les maladies liées au froid

La période de froid est en train de s'installer progressivement au Niger et particulièreme...

vendredi 30 novembre 2018

La friperie, leader du marché pour le choix des vê…

La friperie, leader du marché pour le choix des vêtements contre le froid

En cette fin de mois de novembre, les populations de Niamey changent leurs habitudes vesti...

vendredi 30 novembre 2018

L'air du temps

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Cancer, tension, diabète, ulcères....Voilà des pathologiesspécifiques qui, il y a quelques...

vendredi 7 décembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.