Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Point de presse du ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses : M. Mohamed Bazoum rend un vibrant hommage à la Police nationale


bazoumIls s'appelaient Salissou Moussane né vers 1981 à Zinder ; Hadi Nouhou né vers 1985 à Niamey ; et Abass Hamidou, Technicien informaticien à la RTT. Ils ont tous été froidement assassinés par des bandes de criminels sévissant, ces trois derniers mois à Niamey, précisément au quartier Kalley-Est et dans la Ceinture verte. Leurs meurtriers n'ont pas encore fini de savourer leur macabre victoire que les services de la Police Judiciaire de Niamey, sous la conduite du Commissaire Rabiou Daddy Gaoh, sont parvenus de fort belle manière à les mettre hors d'état de nuire. Ils ont été présentés à la presse nationale dans les locaux de la Police Judiciaire. C'est pour célébrer cette prouesse de la Police Nationale sur les semeurs de la mort, que le ministre d'Etat en charge de l'Intérieur et de la Sécurité Publique, M. Mohamed Bazoum, s'est rendu en personne, vendredi dernier, dans les locaux de la Direction Générale de la Police Nationale (DGPN) pour louer les mérites de nos bérets noirs et leur rendre un vibrant hommage. Dans un point de presse qu'il a animé à cette occasion, M. Mohamed Bazoum a fait la genèse de ces trois crimes, avant de se pencher sur la criminalité en général à Niamey, et les moyens mis à la disposition de la Police Nationale pour la combattre efficacement.
Selon le ministre d'Etat, la Police Judiciaire après plusieurs mois de travail inlassable a pu mettre la main sur les meurtriers des trois personnes citées plus haut, et a pu démanteler les réseaux qui sont à la base de ces activités criminelles. « La ville de Niamey est en train de se développer géographiquement, elle est en train de s'étendre considérablement, et il se pose un grand défi auquel nous ne pouvons répondre que par l'accroissement des moyens que nous sommes en mesure de donner à la Police ainsi que l'accroissement de ses effectifs. Et à cet égard, je peux donner un certain nombre de chiffres qui peuvent indiquer l'évolution qu'il y a eu.
S'agissant des moyens roulants, la DPCU ne disposait, il y a dix ans de cela, que de trois (3) véhicules ; aujourd'hui elle dispose de plus de soixante (60) véhicules. C'est parce que nous avons pu accroître les moyens, peut-être pas à la hauteur de l'accroissement de la ville et des défis sécuritaires qui se posent à nous, mais de façon conséquente, que la Police Judicaire est à mesure de se projeter et faire en sorte qu'on mette la main sur des meurtriers. Nous avons pu faire en sorte que les réseaux des criminels soient démantelés, les criminels sont à la Police Judiciaire et vont bientôt être déférés en justice pour aller très certainement en prison.malfrat-1 Ce dont nous nous réjouissons», a ajouté M. Mohamed Bazoum.
Le ministre d'Etat a souligné que ces derniers mois, ont été aussi marqués par d'autres formes d'agissements criminels, d'autres formes de criminalités. Il a particulièrement cité deux. «Les agressions avec coupe-coupe sur les motos ; entre les mois de janvier et d'août, pas moins de 1116 motos ont été volées et le plus souvent à l'issue d'agressions violentes notamment l'utilisation d'armes. Cela concerne tout le territoire de Niamey, mais en particulier la zone de la Ceinture verte et tous les quartiers périphériques où nous n'avons pas une alimentation suffisante en électricité. Il y a aussi plusieurs cas de vols à l'arrachée de portables et de sacs sur les femmes et les personnes vulnérables aux alentours du Grand marché, et dans le centre de la ville en particulier. Et là également, la Police Judiciaire vient d'avoir des résultats qui méritent d'être portés à la connaissance de l'opinion. C'est ainsi que nous avons aujourd'hui plus de vingt (20) personnes qui ont été arrêtées et qui participaient des réseaux des voleurs qui opèrent aux alentours de la Ceinture verte et dans les quartiers Niamey 2.000, et Bassora. Ce sont vingt sept (27) motos qui ont pu être retrouvées, dont sept avaient été l'objet de déclaration de la part de leurs propriétaires, et qui tous ont dit à la Police que ces motos leur ont été arrachées à la suite d'agressions. Il ne s'agit pas de vols perpétrés dans des circonstances où le propriétaire de la moto n'est pas présent, ou des vols ordinaires. Mais il s'agit de vols avec actes d'agression et utilisation d'une violence qui conduit au meurtre», a dit M. Mohamed Bazoum.
Le ministre d'Etat a ajouté que si la Police Nationale a eu ces résultats, c'est parce que le gouvernement a amélioré de façon substantielle les capacités d'opération de la Police avec les moyens de déplacement mis à sa disposition. «Nous sommes passés en dix ans de 3 véhicules à 60 véhicules, c'est un accroissement de 15 fois des capacités de la Police en particulier. Nous avons sur les six premiers mois de l'année déployé 1984 patrouilles et 301 opérations coup de poing qui ont permis l'arrestation de 5.145 individus pour vérification d'identité, et l'arrestation de 746 individus interpelées et déférées au Parquet, car impliquées dans plusieurs affaires de délinquance», a indiqué M. Mohamed Bazoum.
v-3Revenant sur le cas des meurtres, le ministre d'Etat a dit que la première personne tuée au quartier Kalley-Est était intervenu pour sauver une vie humaine objet d'agression de la part de ceux qui se sont par la suite retournés contre elle pour la tuer. Il a ajouté que les deux autres sont des cadres.
«L'un est un Appelé du service civique national, un étudiant de l'université qui prépare un Master, un jeune qui a tout son avenir devant lui et qui s'est retrouvé sur sa moto à aller d'un quartier à un autre dans la ville de Niamey ; entre Talladjé et le centre de la ville. Ce n'est pas un endroit où à priori, on aurait pu penser pouvoir faire l'objet d'une agression qui vous emporte tout simplement la vie ; et l'autre, qui est un cadre de la Radio Télévision Ténéré, un de vos confrères par conséquent, et nous avons-nous aussi été particulièrement affectés par l'émoi ressenti par la population, et nous avons été sous la pression de la demande de sécurité des populations. malfrat-2Je suis très heureux de pouvoir dire que pour ces cas symboliques nous avons pu avoir des résultats. Et la Police va continuer à faire son travail.
Même sur les autres cas de meurtres qui n'ont pas la même portée symbolique que ces trois là, et ce travail va se poursuivre avec l'engagement du Président de la République, du Premier ministre et du gouvernement» a dit le ministre d'Etat. Il a relevé avec regret que sur ces trois cas de meurtres, les criminels ont pu écouler les motos des victimes. Toutes ces motos ont été récupérées aux mains des receleurs. «La conviction des services de sécurité est que tous ces jeunes qui tuent facilement et de façon si cruelle, agissent sous l'emprise de la drogue. Ce qui nous ramène à l'autre aspect de la mission de la Police. C'est l'occasion pour moi de réitérer l'hommage que j'avais déjà rendu au service en charge de la lutte contre les trafics, l'OCRITIS, en particulier. Ce combat pour la sécurisation de la ville de Niamey est un combat que la Police mène de front avec la lutte contre la drogue et les trafics connexes», a conclu M. Mohamed Bazoum.
Oumarou Moussa(onep)
10/09/18

Société

La Première Dame, Hadjia Aissatou Issoufou parraine une cérémonie de remise de don de médicaments et moustiquaires au Mi…

La Première Dame, Hadjia Aissatou Issoufou parraine une cérémonie de remise de don de médicaments et moustiquaires au Ministère de la Santé Publique : Des lots de produits antipaludéens d'une valeur de 2,5 milliards de Francs CFA offerts par les Etat

Sous le haut parrainage de la Première Dame, Hadjia Aissatou Issoufou, marraine de la lutte contre le paludisme au Niger, le ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara, a réceptionné hier dans l'après-midi à l'entrepôt de l'ONPPC, situé au quartier Niamey 2000 sur la route de Fillingué des mains de la sous-secrétaire adjointe aux affaires africaines des Etats-Unis d'Amérique, Mme Whitney Baird, des produits pharmaceutiqu...

La Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou rencontre une délégation du CILSS : La présidente de la Fondation Tattali Iyal…

La Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou rencontre une délégation du CILSS : La présidente de la Fondation Tattali Iyali sollicitée pour soutenir la création d'un réseau des Premières Dames

La Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou, présidente de la Fondation Tatali Iyali s'est entretenu, hier matin avec une délégation du Comité Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) conduite par le Secrétaire Exécutif PhD. Djimé Adoum. La délégation du CILSS est allée solliciter le soutien de la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou pour la création d'un Réseau des Premières Dames dans le cadre de la lutte pour ...

Lancement officiel du projet MERIEM : Apporter des solutions innovantes pour prévenir la malnutrition dans les trois pay…

Lancement officiel du projet MERIEM : Apporter des solutions innovantes pour prévenir la malnutrition dans les trois pays ciblés par le projet

      Face à l'insécurité alimentaire récurrente dans les pays du sahel avec comme corollaire la malnutrition chronique chez les enfants qui constituent l'avenir de la région, le projet «Mobiliser des Entreprises Sahéliennes pour des Réponses Innovantes et à large Echelle contre la Malnutrition (MERIEM)» entend s'appuyer sur le secteur privé des trois pays que sont : le Niger ; le Burkina Faso et le Mali pour apporter ...

Maradi/ Visite de travail de l'Ambassadeur de Turquie au Niger : Toucher du doigt les réalités culturelles et les potent…

Maradi/ Visite de travail de l'Ambassadeur de Turquie au Niger : Toucher du doigt les réalités culturelles et les potentialités de la région

Un mois après sa prise de fonction dans le pays, l'Ambassadeur de Turquie au Niger, SEM. Mustafa Ari Turker, vient d'effectuer une visite de travail de 48 heures à Maradi. Cette visite est la deuxième qu'il effectue à l'intérieur du pays, après celle de Tahoua il y a quelques jours.S'exprimant sur le mobile de sa visite dans la capitale du Katsina et du Gobir, le diplomate Turc a indiqué qu'il s'agit de venir à la découverte du Niger pr...

Développement communautaire : Les ambitions du chef de canton de Tarka

Développement communautaire : Les ambitions du chef de canton de Tarka

Tarka ? Ce nom veut dire en Tamacheq défaire ses bagages pour un campement. Le fondateur du Village de Belbédji s'appelle Oumena venu du Damergou avec sa jument au corps parsemé de mouches rougeâtres.Ce sont ces dernières qui ont pris la dénomination de Belbédji crée en 1937.''Le premier puits foncé pour la création de Tarka a vu le jour en 1890 investi par la tribu Mouzgou (maraboutique) qui se réclame ancêtres du Chef de Canton actuel...

Cérémonie d'ouverture de la première Session ordinaire du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) au titre de l'a…

Cérémonie d'ouverture de la première Session ordinaire du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) au titre de l'année 2019 : Plusieurs thématiques au menu des débats dont le changement climatique, la sécurité alimentaire et les défis de la dém

Les travaux de la première Session ordinaire du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) au titre de l'année 2019 ont débuté hier au Palais des congrès de Niamey. Au cours de cette session, les conseillers discuteront des thèmes portant sur le changement climatique, la sécurité alimentaire, les défis de la démographie, l'introduction de l'éducation sexuelle dans l'enseignement secondaire, les technologies de l'information et de la...

Ouverture de la deuxième édition du symposium sur la sécurité alimentaire et les énergies renouvelables : «La science au…

Ouverture de la deuxième édition du symposium sur la sécurité alimentaire et les énergies renouvelables : «La science au service de la transformation du monde rural : enjeux et défis de la sécurité alimentaire et énergétique », thème retenu

La Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou a parrainé hier au Palais des Congrès de Niamey, l'ouverture de la deuxième édition du symposium sur la sécurité alimentaire et les énergies renouvelables. Cette rencontre organisée par le Réseau Femmes, Sciences et Technologies du Niger a enregistré la présence des membres du gouvernement, dont le Ministre d'Etat, en charge de l'agriculture et de l'élevage, du secrétaire exécutif du CILSS, des...

Réunion de mise en place du cadre de concertation sur la question de population : Relever le défi de la maîtrise de la c…

Réunion de mise en place du cadre de concertation sur la question de population : Relever le défi de la maîtrise de la croissance démographique

La ministre de la Population, Dr Amadou Aissata a procédé hier matin à Niamey, à l'ouverture de la réunion de mise en place du cadre de concertation sur la question de population. L'objectif de cette réunion est de créer les conditions d'un partenariat dynamique et concerté entre les ministères et les Partenaires au développement. La réunion s'est déroulée en présence des ministres concernés par cette question notamment celui en charge ...

Coopération parlementaire entre le Niger et la République islamique d'Iran : Consultation médicale et don des médicament…

Coopération parlementaire entre le Niger et la République islamique d'Iran : Consultation médicale et don des médicaments au CEG VII de Niamey

Dans le cadre de la coopération parlementaire entre le Niger et la République islamique d'Iran, le groupe d'Amitié Niger-Iran a organisé à l'occasion du 40e anniversaire de la Révolution Islamique Islamique d'Iran, une consultation médicale au CEG VII de Niamey. Il s'est agi à travers cette action de consulter les élèves de cet établissement scolaire, le personnel administratif et d'encadrement et leur offrir gratuitement par la même oc...

Agadez : agriculture; Les terres irriguées, une source de richesses et de moyens d'auto-suffisance alimentaire

Agadez : agriculture; Les terres irriguées, une source de richesses et de moyens d'auto-suffisance alimentaire

L'agriculture irriguée constitue l'une des activités des populations de la région d'Agadez. Dans le cadre de l'Initiative 3N, l'Etat a apporté des appuis multiformes aux producteurs. Les principales cultures pratiquées sont l'oignon, la pomme de terre, le blé, le maïs, les épices et les agrumes etc.L'évolution des superficies emblavées et des productions obtenues, atteste de la progression des cultures. Selon l'EPTIN, la région d'Agadez...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Département de Magaria : La préservation de l'envi…

Département de Magaria : La préservation de l'environnement gage de développement durable

Avec une superficie de 7 903 km2, Magaria est l'un des départements les plus riches en mat...

vendredi 15 février 2019

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le…

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le département", affirme le préfet : M. le préfet, pouvez-vous nous faire succinctement la présentation de votre entité administrative ?

Nous vous remercions de l'intérêt que vous accordez à notre département à savoir le départ...

vendredi 15 février 2019

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et…

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et accélérer le progrès social

Certes le fossé qui existe entre les pays dits développés et ceux du tiers monde est grand...

mardi 12 février 2019

L'air du temps

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Hier, jeudi 14 février 2019, les jeunes ont célébré la fête de la Saint-Valentin dédiée au...

vendredi 15 février 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.