Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Journée africaine de la sécurité routière édition 2018 : Respecter les règles du code de la route pour arrêter l'hécatombe


messageLa communauté africaine célèbre le dimanche 18 novembre prochain, la journée africaine de la sécurité routière couplée à celle mondiale de souvenir des victimes des accidents de la route. A l'occasion de cette 7ème édition célébrée à Zinder la capitale du Damagaram et qui porte sur le thème « le non-respect des règles du code de la route peut coûter la vie», le ministre des transports a livré un message. M. Karidio Mahamadou, s'est appesanti sur l'importance du thème eut égard au nombre élevé des accidents de la route au Niger et l'hécatombe qui s'en suit.
Les accidents dans notre pays ont parfois tendance à être banalisés du fait de la fréquence de leur survenue. Les statistiques sont alarmantes quant au nombre d'accidents de la route enregistrés à travers le pays. Durant les cinq dernières années, leur nombre croit quasiment d'année en année ; celui des victimes (morts et blessés) aussi, surtout parmi les jeunes de 20 à 39 ans représentant près de 67% des accidentés. Les accidents se comptent par milliers, les tués par centaines et les blessés dont des handicapés à vie se comptent également par milliers.
S'appuyant sur les statistiques de 2013 à 2017, le ministre a indiqué que les services compétents ont recensé respectivement 6358, 5645, 5827 et 5912 accidents. Ces accidents ont hélas causé respectivement la mort de 806, 899, 990, 978 et 869 personnes et provoqué un cumul de 13 303 blessés. On le voit bien que la route tue, endeuille des familles auxquelles le ministre, saisissant l'occasion de la journée de la sécurité routière, a adressé les condoléances des plus hautes autorités de la République ainsi que leur compassion aux blessés tout en leur souhaitant un prompt rétablissement. Quelles sont les causes des accidents de la route dans notre pays ? A cette interrogation, le ministre des transports pointe du doigt la causse humaine en évoquant d'abord les trois « I » c'est-à-dire l'imprudence, l'inattention et l'intolérance des conducteurs auxquelles s'ajoutent d'autres causes non de moindre.
Le ministre Karidio de souligner la non-maitrise du véhicule, le non-respect de la priorité, l'excès de vitesse, le mauvais dépassement et croisement, la surcharge, la fatigue, l'usage de téléphone au volant. Il y a également le défaut mécanique des engins ou encore le mauvais état des route. Les accidents sont récurrents, devenus au fil des ans un véritable fléau avec des conséquences énormes a dit le ministre. Mais les accidents de la route ne sont pas une fatalité, a-t-il ajouté, expliquant qu'ils «peuvent bien être évités sis nous respectons les règles du code de la route». Et pour cela, chaque usager doit intégrer les réflexes de la sécurité routière dans les habitudes afin qu'ils deviennent «une seconde nature».
Le ministre des Transports a estimé que le combat pour le respect des règles du code de la route doit être « un combat permanent qu'il faut mener collectivement et sans relâche » pour faire résolument face à la tragédie routière. Le gouvernement pour sa part a pris et continue à prendre les mesures idoines pour inverser la tendance qu'il a qualifiée de désastreuse. Et pour cause, le Niger dispose d'un code de la route depuis 2014 et son décret d'application, de l'agence nigérienne de la sécurité routière ANISER. En outre la stratégie nationale des transports et ses annexes dont la stratégie nationale de sécurité routière et celles des routes rurales sont élaborées et mises dans le circuit d'adoption. Un projet de renouvellement du parc automobile est en également en cours.
Parlant des mesures mises en œuvre en lien avec le thème de l'édition 2018 de la double journée, le ministre a souligné que les textes encadrant le secteur sont en train d'être mis en application. Il a annoncé que le gouvernement poursuivra ses efforts pour non seulement l'application desdites mesures mais aussi pour rendre opérationnelle l'ANISER et adopter la stratégie nationale des transports, celle de la sécurité routière et des routes rurales.
Entre autres mesures en cours, il a mentionné celles relatives au port de casque et de la ceinture de sécurité auxquelles viendront s'ajouter d'autres réformes contenues dans le code de la route. Il s'agit entre autres de l'institution de la carte de conducteur professionnel, la réforme du permis de conduire, la limitation de l'âge des véhicules importés, la réglementation de la profession d'expert en automobile, l'institution de l'éducation à la sécurité routière dans les cycles primaires. Toutes ces mesures ne sont pas de mesures de coercition de trop a souligné le ministre tout en indiquant qu'elles ont pour seul objectif de garantir la sécurité des usagers.
Zabeirou Moussa(onep)
16/11/18

Société

Lancement officiel des activités sportives et culturelles de la fête "Zinder Saboua" : Le Premier ministre app…

Lancement officiel des activités sportives et culturelles de la fête "Zinder Saboua" : Le Premier ministre appelle la jeunesse à s'investir dans le travail

      Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini a procédé hier mercredi au stade régional de la capitale du Damagaram, à Zinder au lancement officiel des activités sportives et culturelles entrant dans le cadre de la célébration du 60ème anniversaire de la fête tournante du 18 décembre, édition 2018. La cérémonie s'est déroulée en présence des membres du gouvernement, des députés nationaux, du préside...

10ème anniversaire de l'institution Médiateur de la République : Installation du délégué régional de Tillabéri

10ème anniversaire de l'institution Médiateur de la République : Installation du délégué régional de Tillabéri

Tillabéry la capitale de la région du fleuve a servi de cadre ce lundi 10 décembre 2018 à la célébration du 10ème anniversaire de la création de l'Institution du Médiateur de la République. Cette cérémonie commémorative du 10ème anniversaire, couplée avec l'Installation officielle du Délégué régional du Médiateur de Tillabéry, était présidée par le Médiateur de la République Me Ali Sirfi Maiga en présence notamment des autorités adminis...

Niamey/Lancement officiel des activités du projet de planification familiale : Pour l'amélioration des indicateurs de sa…

Niamey/Lancement officiel des activités du projet de planification familiale : Pour l'amélioration des indicateurs de santé

Le président de la Délégation Spéciale de la Ville de Niamey, M. Mouctar Mamoudou a procédé le 7 décembre dernier dans la salle de réunion de l'hôtel de ville, au lancement officiel des activités du projet de planification familiale de la Ville de Niamey. Cofinancé par la Fondation Bill et Melinda Gates pour un montant total de 232.589.091 FCFA et la ville de Niamey pour 45.900.000 FCFA, dont 24.000.000 FCFA en espèces, ce projet vise e...

Signature de partenariats au siège du Comité d'Organisation de Zinder Saboua : Le groupe Al-Izza, la Nigelec et Niger Ai…

Signature de partenariats au siège du Comité d'Organisation de Zinder Saboua : Le groupe Al-Izza, la Nigelec et Niger Airlines s'engagent à accompagner l'événement

A quelques jours du début des festivités de la célébration du 60ème anniversaire de la proclamation de la République, ou fête du 18 décembre, le Comité d'Organisation de Zinder Saboua s'active sur les derniers préparatifs, à travers la signature des partenariats avec plusieurs sociétés de la place. La dernière signature a eu lieu le 7 décembre dernier entre le président du Comité d'Organisation de Zinder Saboua, M. Mansour Hadj Dodo, le...

Ouverture à Dakar de la 7ème Réunion annuelle du Partenariat de Ouagadougou : Les voies du succès pour 2020, thème de la…

Ouverture à Dakar de la 7ème Réunion annuelle du Partenariat de Ouagadougou : Les voies du succès pour 2020, thème de la réunion

Depuis 2011, lorsque neuf (9) pays de l'Afrique francophone (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Togo) ont reconnu l'urgence d'agir ensemble en faveur de la planification familiale, et ont créé le partenariat de Ouagadougou. C'est la septième année consécutive que se tient la grande rencontre des acteurs de la planification familiale. Issus de l'Afrique mais aussi d'autres continents du monde....

Décès de Mme Halimatou Hamidou dite Débé Gna : Un grand talent du théâtre radio-télévisé nigérien

Décès de Mme Halimatou Hamidou dite Débé Gna : Un grand talent du théâtre radio-télévisé nigérien

Le monde de la culture, précisément celui du théâtre radio-télévisé nigérien, est en deuil. En effet l'actrice de talent Halimatou Hamidou, plus connue sous son nom d'artiste Débé Gna, en allusion au personnage qu'elle incarnait dans la pièce télévisée ''Débé Gna fattila madi'', a tiré la révérence, dans la nuit de lundi à mardi dernier, des suites d'une maladie.Il est vrai que l'artiste, sous le poids de l'âge, avait quitté la scène th...

Lancement officiel du rapport final de l'étude « coût de la faim au Niger » : Les coûts annuels associés à la sous nutri…

Lancement officiel du rapport final de l'étude « coût de la faim au Niger » : Les coûts annuels associés à la sous nutrition chez l'enfant sont estimés à 289,7 milliards de FCFA, selon le rapport

L'étude de l'incidence sociale et économique de la sous-nutrition chez l'enfant, conduite un an durant, par le Comité National de pilotage dirigé par le Haut-Commissaire à l'Initiative 3N (les Nigériens Nourrissent les Nigériens), est à son terme, au Niger. Le rapport final de l'analyse a été officiellement lancé hier matin, à Niamey, par le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage M. Albadé Abouba, représentant le Pre...

Au Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : M. Saley Saïdou, le nouveau président de l'Institution prend fonctio…

Au Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : M. Saley Saïdou, le nouveau président de l'Institution prend fonction

Nommé à l'issue du Conseil des Ministres du 30 novembre dernier, le tout nouveau président du Conseil Economique Social et Culturel (CESOC), M. Saley Saidou a pris officiellement fonction hier matin au siège de ladite institution sis au quartier Boukoki de Niamey. La cérémonie de passation de charges a eu lieu entre le président par intérim, M.Akoli Daouel et le nouveau président en présence de plusieurs membres de l'institution, et des...

Message du président de la CNDH relatif à la Journée Internationale des Droits de l'Homme : «Les principes inscrits dans…

Message du président de la CNDH relatif à la Journée Internationale des Droits de l'Homme : «Les principes inscrits dans la DUDH sont tout aussi pertinents aujourd'hui qu'ils l'étaient en 1948», estime Pr Khalid Ikhiri

A l'instar des autres pays, le Niger a célébré hier 10 décembre 2018, le 70ème anniversaire de la Journée Internationale des Droits Humains sous le thème « Défendez vos Droits, Stand-Up 4 Human rights ». A cette occasion, le président de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) Pr. Khalid Ikhiri a choisi Dosso pour livrer son message.Cette commémoration est faite non seulement en reconnaissance de la vision éclairée des bâtisse...

Journée internationale des Droits de l'Homme : « Le combat pour la Justice et la dignité reste celui de tous et de chacu…

Journée internationale des Droits de l'Homme : « Le combat pour la Justice et la dignité reste celui de tous et de chacun», déclare le Ministre Marou Amadou

A l'instar de la communauté internationale, notre pays a, respectivement, célébré les 9 et 10 décembre derniers la journée internationale de lutte contre la corruption et celle dédiée aux Droits de l'Homme. A cette double occasion, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M MarouAmadou a livré un message à la communauté nationale.Dans ce message, qui marque le 15ème anniversaire de la journée internationale de lutte contre la corrup...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

Demandez une Bourse d’études Australia Awards

australieFaites une différence
Demandez une Bourse d'études Australia Awards

Avez-vous le potentiel d'être un futur leader contribuant au développement durable du Niger ? Postulez dès maintenant pour obtenir une éducation de classe mondiale et devenez un chef de file de l'industrie ayant des liens étroits avec l'Australie.
L'appel à candidatures pour les bourses d'études Australia Awards - Africa pour étudier en Australie est ouvert du 1er septembre au 3 décembre 2018. Les candidatures peuvent être envoyées via http://www.australiaawardsafrica.org/.Australia Awards - Africa est un programme de bourses prestigieux qui contribue au leadership africain et au développement des capacités humaines depuis les années 1960.
Le programme offre des formations post-universitaires à court terme et des diplômes de Masters à des pro¬fessionnels nigériens de niveau intermédiaire ou supérieur, couvrant l'ensemble des frais.
Les anciens étudiants reviennent de leurs études avec les compétences, les connaissances et les réseaux nécessaires pour contribuer au développement durable de leur pays. En outre, ils rejoignent une commu¬nauté mondiale d'anciens étudiants ayant des liens permanents entre l'Afrique et l'Australie.Le processus de candidature est ouvert et concurrentiel, offrant des chances égales à toutes les personnes éligibles, quels que soient leur sexe, leur appartenance ethnique et leur handicap.
Les candidats doivent avoir un minimum de compétence en anglais équivalant à un score global IELTS de 5,0.
Plus d'information:
• Les professionnels éligibles occupant des postes de niveau intermédiaire ou supérieur peuvent postuler à l'adresse suivante : www.australiaawardsafrica.org
• Pour en savoir plus sur les études en Australie, visitez : https://www.studyinaustralia.gov.au

Des séances d'information gratuites auront lieu à Niamey, au centre de conférences du Grand Hôtel tous les vendredis en novembre.

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Installation de la saison. froide au Niger : …

Installation de la saison. froide au Niger : "Il fera moins froid cette année'', selon l'ingénieur météorologue Ousman Baoua

La saison des pluies a définitivement plié ses bagages pour donner place à l'harmattan qui...

vendredi 30 novembre 2018

De la nécessité de protéger les enfants contre les…

De la nécessité de protéger les enfants contre les maladies liées au froid

La période de froid est en train de s'installer progressivement au Niger et particulièreme...

vendredi 30 novembre 2018

La friperie, leader du marché pour le choix des vê…

La friperie, leader du marché pour le choix des vêtements contre le froid

En cette fin de mois de novembre, les populations de Niamey changent leurs habitudes vesti...

vendredi 30 novembre 2018

L'air du temps

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Cancer, tension, diabète, ulcères....Voilà des pathologiesspécifiques qui, il y a quelques...

vendredi 7 décembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.