Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Participation du Niger aux Jeux Olympiques 2016 : Les athlètes nigériens au rendez-vous de Rio de Janeiro

r-1Après un stage de préparation de plusieurs semaines au Centre Technique de la FENIFOOT, les athlètes retenus pour représenter le Niger aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro sont fin prêts pour aborder la plus grande compétition de leur vie d'athlètes.
Sur les six athlètes retenus, ils étaient quatre à suivre le stage du Centre Technique de la FENIFOOT. Les deux autres, qui sont Issoufou Alfaga AbdoulRazak et Ahmed Goumar, sont respectivement en stage en Allemagne et au Maroc. Le départ de la délégation nigérienne pour Rio de Janeiro est prévu pour le lundi 1er août 2016.
Parmi les quatre sélectionnés pour les JO qui ont suivi le stage de Niamey, figurent deux athlètes coureurs de 400 mètres, et deux nageurs.
Pour l'épreuve des 400 mètres dames, c'est Mariama Mahamadou Itatou qui défendra les couleurs du Niger. Cette fille de grande taille qui vient de finir son cycle de l'INJS de Niamey, a fait ses premiers pas dans la discipline en mars 2013 sur la piste du stade Général Seyni Kountché sous la supervision du défunt entraineur Souley Arzagay, lui-même ancienne gloire de l'athlétisme au Niger. C'est lui qui a forgé la future grande championne. Depuis 2013, Mariama Mahamadou Itatou a pratiquement disputé toutes les compétitions nationales et sous-régionales : Jeux des instituts, championnats nationaux, Tournois de la Solidarité à Bamako et Ouagadougou, Meeting de Ouagadougou, championnat d'Afrique junior, Meeting de Bamako. En août 2014, elle participe aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Nanjim en République Populaire de Chine.r-2 Et au mois de juin dernier, elle était au championnat d'Afrique à Durban en Afrique du Sud. Avec un record de 56 secondes 30, elle améliore ainsi le record national (1'02) de plusieurs secondes. Elle sera sur la piste des JO le vendredi 12 août 2016 à 11 heures.
Le deuxième athlète est Ousseini Djibo. Coureur de 400 mètres comme Itatou, il sera aligné sur cette même distance aux JO. Ousseini a fait ses débuts dans l'athlétisme depuis le CES Lazaret où il était élève en classe de 5ème en 2007. Sous la férule de l'entraineur Souley Arzagay, il s'initie aux 800, 1500 et 3000 mètres. Il participe aux championnats nationaux et aux compétitions internationales : championnat du centre Olympe Africa en 2008 ; championnat d'Afrique à Soubré en Côte d'ivoire en 2009 ; 1ers et 2ème Jeux de la CEDEAO à Abuja et à Accra en 2010 et 2012 ; Tournoi de la solidarité à Bamako et Ouagadougou. Il a un record personnel de 48''02 et espère l'améliorer pour le ramener à 46'' à Rio de Janeiro. Ousseini est élève en classe de Terminale, et il enseigne l'Education Physique au complexe Manou Diatta de Niamey. Il se produira sur la piste des JO le vendredi 12 août 2016 à 21 heures.
Mouctar Albachir est un nageur qui a débuté la pratique de son sport favori en septembre 2012 à la Piscine Olympique d'Etat à Niamey. Doué pour ce sport, il participe aux compétitions nationales où il s'impose sans difficulté. En 2013, il s'envole pour Barcelone en Espagne où il réalise en compétition un record de 29 secondes 30 sur les 50 mètres en nage libre. Un record qu'il améliore un an plus tard, c'est-à-dire en 2014, à Doha au Qatar, en réalisant sur la même distance 27 secondes 87. En 2015, il participe aux compétitions internationales de Kazan en Russie avec un temps de 27''57. Une performance qui l'amène en juillet 2016 au tournoi de la zone II à Dakar. Pour Rio de Janeiro, Mouctar Albachir qui vient de décrocher son BEPC, a fait le pari d'améliorer substantiellement le record du Niger. Il sera dans la grande piscine olympique le jeudi 11 août 2016 à 13 heures.
Sa compagne nageuse est Roukaya Moussa Maiga. Tout comme Mouctar, elle a commencé à pratiquer ce sport en 2013 à la Piscine Olympique d'Etat.r-3 Elle a disputé les coupes inter clubs avant de se produire dans les piscines internationales. En 2015 elle était dans les compétitions nautiques de Kazan en Russie où elle réalise 38''98 sur les 50 mètres en nage libre. Elle a aussi participé pendant ce mois de juillet 2016 au Tournoi de la zone II de Dakar. Roukaya Moussa qui vient d'être admise au BEPC à la session dernière, espère améliorer son record à l'occasion de ses prestations à Rio de Janeiro.
A ces quatre athlètes s'ajoute Ahmed Goumar. C'est un judoka de la catégorie de 73kg. Il entend lui aussi se battre sur le tatami des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro. Il se produira entre le 6 et le 12 août à Rio.
Enfin Issoufou Alfaga Abdoul Razak. Avec lui, c'est le Taekwondo nigérien qui est en train d'écrire en lettres d'or ses plus belles pages dans l'histoire mondiale de cet art martial née en Corée du Sud, et qui signifie ''voie du coup de pied et du coup de poing''. En effet, depuis la révélation Issoufou Alfaga Abdoul Razak, les couleurs nationales du Niger et l'hymne national de notre pays ne cessent de marquer les salles des grandes compétitions internationales de Taekwondo à travers le monde entier. Il sera le porte étendard de la délégation du Niger à Rio de Janeiro. C'est sur lui que repose tous les espoirs de 17 millions de Nigériens à l'occasion de ces jeux Olympiques 2016.
De ses premiers pas sur le tatami en 2001, Abdoul Razak ne garde qu'un vague souvenir sur le nom de son club du quartier Jangorzo où ses frères et lui, à la faveur d'un cousin taekwondoiste, avaient eu un contact initial avec cet art. La malencontreuse blessure de ce cousin au cours d'un combat, et son décès quelques semaines plus tard, avaient poussé le père d'Abdoul Razak à interdire la pratique du Taekwondo à ses enfants. Trois ans se sont écoulés depuis ce tragique événement, et Abdoul Razak s'est retrouvé au Togo.r-4 Comme il est sur la frontière entre le Togo et le Bénin, il s'inscrit dans un club béninois et s'engage dans le championnat local. La même année, il remporte la médaille d'or et par amour pour sa patrie le Niger, il décline une offre de sélection dans l'équipe nationale de Taekwondo du Bénin. De retour au pays en 2009, Issoufou Alfaga AbdoulRazak intègre le club ''CHO'' sis dans l'enceinte de la Samaria Lacouroussou de Niamey. Il débute alors une carrière des plus prometteuses. Plusieurs fois champion national du Niger, Issoufou Alfaga Abdoul Razak accumule les trophées et les distinctions. ''J'ai tout gagné au Niger au point où la fédération de Taekwondo m'a conseillé, en mars 2015, de ne plus participer aux compétitions nationales, pour me consacrer uniquement aux tournois internationaux'', confie-t-il. L'ascension de Issoufou Alfaga Abdoul Razak a continué même au niveau international. En décembre 2011, il participe, pour la première fois, à Ouagadougou au Burkina Faso, à son premier tournoi international organisé par l'ONATEL. Il rentre à Niamey avec la médaille d'argent. En juin 2012, il participe à la coupe du monde francophone de Taekwondo à Abidjan en Côte-d'ivoire et remporte la médaille d'argent. En 2013, il dispute à Lagos au Nigeria avec l'équipe nationale du Niger, la coupe de l'Ambassadeur de Corée et termine 2ème de ce tournoi. La même année, il participe à l'Open d'Abuja et remporte la médaille d'or de sa catégorie. En 2014, à l'occasion du Championnat d'Afrique de Taekwondo à Tunis, Issoufou Alfaga Abdoul Razak se classe 2ème et s'adjuge la médaille d'argent. Au mois de novembre de la même année, il participe à Dakar à la coupe du monde francophone où il remporte la médaille d'or. A cette occasion, il a été désigné Meilleur combattant du tournoi.
r-5En janvier 2015, il s'envole pour les Etats Unis d'Amérique où il participe à l'US Open de Floride. A cette occasion, il livre six combats contre 2 Américains, 1 Polynésien, 1 Brésilien, 1 Canadien et 1 Anglais. Il remporte ces six combats en infligeant un KO à l'un des deux américains, avant de battre en finale son adversaire anglais. Il gagne donc une prestigieuse médaille d'or qui vaut véritablement son pesant d'or. Au championnat du monde qu'il dispute en mai 2015 en Russie, Issoufou Alfaga AbdoulRazak perd en 16ème de finale. Mais quelques jours après, il participe à l'Open d'Autriche et prend sa revanche en remportant la médaille d'or du tournoi. En août de la même année 2015, il retourne en Russie pour participer au Grand Prix, une compétition qui réunit les 32 meilleurs taekwondoistes du monde. Il perd lors de son premier combat contre un Azerbaidjanais.
Aux jeux africains de Brazzaville du mois de septembre dernier, Abdoul Razak surclasse ses adversaires et remporte la médaille d'or, la seule de la délégation du Niger. Au passage, il inflige de cinglantes défaites au vice-champion du monde en titre et au vice-champion olympique en titre.r-6 Au mois de novembre 2015, il participe à l'Open de Croatie et s'illustre de nouveau. Il remporte la médaille d'argent en s'inclinant en finale face à un iranien (après une égalité au nombre de points).
Alfaga a tout gagné sur le plan international et n'a plus rien à prouver. Dans le cadre des phases qualificatives aux Jeux Olympiques de Rio 2016 qui se sont déroulées du 4 au 6 février dernier à Agadir au Maroc, Issoufou Alfaga AbdoulRazak décroche son ticket en remportant la médaille d'argent, et après avoir battu le Malien, double champion du monde de la catégorie des +87 kg, et l'Ivoirien, vice-champion du monde de la même catégorie.
Agé de 21 ans, ce colosse haut de ses 2m 07, est très optimiste pour les Jeux Olympiques de Rio. ''Je sens une deuxième médaille olympique pour le Niger à Rio parce que c'est mon objectif et j'ai l'expérience'', dit-il avec conviction. Pensionnaire du Taekwondo Competence Center (TCC) à côté de Munich en Allemagne, Abdoul Razak s'entraine trois fois par semaine et ne vit que pour cet art martial, objet de sa passion. ''Je ne fais rien d'autre que le Taekwondo, parce que le sport de haut niveau est inconciliable avec une autre activité. Il faut toujours penser à ce que l'on fait et Dieu fera le reste'', ajoute-t-il.

r-8Ceinture noire 2ème dan, Issoufou Alfaga Abdoul Razak occupe actuellement le 11ème rang au classement mondial de Taekwondo, et le 2ème en Afrique. Malgré l'immense talent et les monumentales prouesses de cet athlète, les Jeux Olympiques peuvent s'avérer un terrain glissant même pour les ''surdoués''. Car c'est une formule à éliminatoires directs. Un combat perdu est synonyme de retour à la maison. Il importe donc pour Alfaga de rester la tête froide et bien concentré comme il a toujours su le faire pour nous ramener le précieux métal jaune à Niamey.

Oumarou Moussa(onep)

www.lesahel.org

Sport

Coupe de la Confédération Africaine : AS FAN du Niger gagne mais ne se qualifie pas pour la suite des compétitions

Coupe de la Confédération Africaine : AS FAN du Niger gagne mais ne se qualifie pas pour la suite des compétitions

Dans le cadre du match retour de la coupe de la confédération africaine, l'Association Sportive des Forces Armées Nigériennes (AS-FAN), a rencontré samedi dernier, le club ivoirien de l'AS Tanda. Le match qui s'est soldé sur le score de 3 buts à 1 en faveur de l'AS-FAN, s'est joué au stade Général Seyni Kountché de Niamey, en présence de plusieurs personnalités, des responsables de la Fenifoot et ceux des clubs, ainsi que des supporters...

Le président de la Fédération Nigérienne de Volleyball, M. Issouf Badr : ''L'objectif premier de la FENIVOLLEY, cette an…

Le président de la Fédération Nigérienne de Volleyball, M. Issouf Badr : ''L'objectif premier de la FENIVOLLEY, cette année, est d'organiser le championnat national. Et nous souhaitons avoir des appuis''.

Vous avez procédé, dimanche dernier, sur le terrain annexe du Stade Général Seyni Kountché, à une activité majeure de votre calendrier. Est-ce que vous pouvez nous rappeler l'importance de cette activité ?Merci. C'est vrai, nous avons procédé, à l'annexe du Stade Général Seyni Kountché, au lancement officiel de la saison sportive de volleyball. Cette activité avait regroupé tous nos centres de formation, notamment les centres d'excellen...

Conférence de presse à la FENIFOOT : L'AS/FAN se dit prête à relever le défi le 18 février face à l'AS-Tanda de Côte d'I…

Conférence de presse à la FENIFOOT : L'AS/FAN se dit prête à relever le défi le 18 février face à l'AS-Tanda de Côte d'Ivoire

L'entraineur de l'AS/FAN M. Zakari Yaou et le capitaine de la dite équipe M. Youssouf Aliou Oumarou ont co-animé, hier matin à la FENIFOOT, une conférence de presse au cours de laquelle, ils ont fait le point du match aller que l'équipe a joué le 11 février dernier contre l'AS Tanda de la Côte d'Ivoire dans le cadre des matchs préliminaires de la ligue des champions. Ils ont aussi abordé la question relative au match retour qui se tiend...

Ouverture de la Saison sportive 2017 de la Fédération nigérienne de Handball (FENIHAND) : Vers ''la renaissance du Handb…

Ouverture de la Saison sportive 2017 de la Fédération nigérienne de Handball (FENIHAND) : Vers ''la renaissance du Handball au Niger''

Le ministre de la Jeunesse et des Sports M. Moctar Kassoum a présidé, samedi dernier dans l'après midi, à l'Académie des arts martiaux (ACAM) de Niamey, la cérémonie d'ouverture officielle de la saison sportive 2017 de la FENIHAND. Placée sous le signe de la renaissance du handball au Niger, la saison sportive 2017 de la FENIHAND sera une occasion pour la nouvelle équipe dirigeante de cette discipline sportive de mettre en œuvre son pla...

Finale de la CAN 2017 : Les Pharaons d'Egypte affrontent les Lions Indomptables, dimanche prochain

Finale de la CAN 2017 : Les Pharaons d'Egypte affrontent les Lions Indomptables, dimanche prochain

Après l'Égypte, c'est au tour du Cameroun de rejoindre la finale de la CAN 2017. Les Lions indomptables du Cameroun ont en effet éliminé les Black stars du Ghana, hier soir à l'issue d'une demi-finale qu'ils ont menée de bout en bout. Tout s'est joué en deuxième période où les coéquipiers de Benjamin Moukandjo ont ouvert le score à la 71ème minute par Ngadeu-Ngadjui avant d'assurer la qualification à la dernière minute de la rencontre p...

Demi –finales de la Coupe d'Afrique des Nations 2017 : Double défi Etalons- Pharaons et Lions indomptables - Black Stars

Demi –finales de la Coupe d'Afrique des Nations 2017 : Double défi Etalons- Pharaons et Lions indomptables - Black Stars

La coupe d'Afrique des Nations Gabon 2017 va amorcer demain à 14 heures sa dernière ligne droite avec la première demi-finale, entre les Etalons du Burkina Faso et les Pharaons d'Egypte. Finaliste surprise en 2013, le Burkina Faso a bien négocié sa phase de poules, au point de sortir premier de son groupe. Toujours invaincus, les joueurs de Paulo Duarte s'appuient sur la même ossature qu'il y a quatre ans, avec Koné en défense, Kaboré a...

Football/ transfert : Tidjani Amadou Moutari dit Kalala signe en Hongrie

Football/ transfert : Tidjani Amadou Moutari dit Kalala signe en Hongrie

Tidjani Amadou Moutari dit Kalala, le milieu de terrain du Mena et du club russe Anzhi Makhachkala, vient de signer un nouveau contrat pour deux ans et demi avec le club hongrois de Ferencvaros .Ce club qui vient de s'offrir les services du jeune Kalala est l'un des meilleurs du pays. Ferencvaros qui effectue une mise au vert à Valence en Espagne a d'ailleurs disputé hier un match contre le Rapid de Vienne. Kalala a joué 45 minutes, et ...

Sport/Rétrospective 2016 : Issoufou Alfaga Abdoul Razak marque l'année d'une médaille d'argent aux J.O

Sport/Rétrospective 2016 : Issoufou Alfaga Abdoul Razak marque l'année d'une médaille d'argent aux J.O

L'année 2016 restera à jamais gravée dans les annales de l'histoire du sport nigérien. En effet, c'est cette année que Issoufou Alfaga Abdoul Razak a choisi pour aller décrocher de la plus belle des manières une médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro. C'est la deuxième médaille olympique du Niger, après celle remportée en boxe à Munich en 1972 par Issaka Daboré. Après 44 ans de disette, Alfaga permet au Niger d'espérer ...

Finale de la 38ème édition du Sabre National à Tahoua : Yahaya Kaka, champion national

Finale de la 38ème édition du Sabre National à Tahoua : Yahaya Kaka, champion national

La finale de la 38ème édition du Sabre National a été remportée hier après midi dans l'arène Hamidine Maidaré de Tahoua par le grand Yahaya Kaka de l'écurie de l'Ader (Tahoua) devant le jeune Lawali Abdou Dan Tela de Zinder, sous les yeux du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini, et d'un parterre de membres du gouvernement et d'invités. Un combat entre deux stratèges qui ont marqué la compétition de leurs éclatants par...

Concours de danse de lutte traditionnelle : Les lutteurs de la région de Zinder remportent le premier prix

Concours de danse de lutte traditionnelle : Les lutteurs de la région de Zinder remportent le premier prix

Evénement festif, la lutte traditionnelle du Niger a tout pour intéresser le public. Surtout la danse des lutteurs qui précède les combats. Les gestes, les chants et les pas de danse esquissés par les lutteurs font que les spectateurs ont toujours besoin de les voir dans leur accoutrement traditionnel. Pour maintenir cette tradition culturelle qui accompagne le sport roi au Niger, il a été organisé pour les équipes des lutteurs des régi...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Pari gagné !

lundi 9 janvier 2017

Editorial : Pari gagné !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Insalubrité dans la ville de Niamey : Un changemen…

Insalubrité dans la ville de Niamey : Un changement de comportement du citoyen s'impose

La ville de Niamey est salle. On ne le dira jamais assez. Mais le plus inquiétant est que ...

jeudi 16 février 2017

Salubrité urbaine : Beaucoup reste à faire pour as…

Salubrité urbaine : Beaucoup reste à faire pour assurer la propreté de nos villes et campagnes

A voir les monticules et même les montagnes de déchets solides ainsi que les mares et rivi...

jeudi 16 février 2017

Insalubrité urbaine

Insalubrité urbaine

A une heure indue de la nuit, nombreux sont les noctambules qui voient ces braves hommes e...

jeudi 16 février 2017

L'air du temps

La Saint Valentin ou l'heure de vérité

La Saint Valentin ou l'heure de vérité

Mardi dernier, les jeunes ont fêté la Saint-Valentin ou la fête des amoureux. L'occasion é...

jeudi 16 février 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.