Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Interview du président de la Fédération Nigérienne de Cyclisme, M. Hamidou Saley Amadou : «Je pense qu'on peut aujourd'hui être satisfait de l'organisation pratique de cette compétition après une quinzaine d'années d'inactivité de cette discipline sp


sportM. le président, vous venez de boucler le mini tour du Niger sur la distance Niamey-Tahoua-Niamey. Quels sont les sentiments qui vous animent à l'issue de cette compétition ?
Je tiens tout d'abord à vous remercier pour la démarche que vous avez faite de venir vers nous parce que c'est très rare pour les Nigériens de participer au développement du sport. Cela montre tout l'intérêt que vous portez au sport, et au cyclisme en particulier. C'est un sentiment de fierté qui nous anime à l'issue de ce mini tour. De jeunes talentueux nigériens, vingt trois coureurs, ont parcouru 1.106 kilomètres, sans aucun abandon, cela montre toute notre fierté de Nigériens, et aussi notre endurance. Ces jeunes nous ont montré que le Niger est un pays de gens fiers et braves. Mon deuxième sentiment va à l'endroit de nos sponsors qui nous ont aidés à organiser ce mini tour parce que sans eux on n'ira nulle part. Mon troisième sentiment de satisfaction va à l'endroit des clubs qui nous ont accompagnés ; la gendarmerie, la police, Wassika Express, l'ARTP, les FAN. Je tiens aussi à remercier les membres de la Fédération Nigérienne de Cyclisme qui m'ont fait confiance il ya de cela un an et demi, et sans qui, cette aventure n'aurait pas été possible. Je remercie également les médias qui nous ont accompagnés parce que c'est eux qui ont démontré que le cyclisme nigérien renaît de ses cendres. Aujourd'hui, c'est une chose formidable qu'on parle bien du Niger dans le monde entier, grâce aux chaînes internationales qui ont relayé cet important événement. C'est à nous de construire le Niger, et nous devons le faire tous ensemble.
Êtes-vous satisfaits de l'organisation pratique et technique des différentes étapes, et de tout le tour de manière générale ?
Tout début est difficile ; mais je pense que globalement les choses se sont très bien déroulées. Au passage, je tiens à remercier le ministère en charge des Sports qui nous a facilité l'organisation, avec notamment les correspondances adressées au gouvernorat de Dosso, à la préfecture de Doutchi, à la préfecture de Konni et au gouvernorat de Tahoua pour nous faciliter l'accès à ces régions parce que quand on parle de cyclisme, on parle d'abord de sécurité des cyclistes. Je pense qu'on peut aujourd'hui être satisfait de l'organisation pratique de cette compétition après une quinzaine d'années d'inactivité de cette discipline sportive.
M. le président quelles leçons vous avez pu tirer de l'organisation de cette compétition ?
L'organisation de cet événement, comme je le disais tantôt nous a donné une grande satisfaction au niveau des cyclistes. Parce qu'on attendait deux jeunes qui, on pensait allait survoler le lot, mais à notre grande surprise, on a vu des révélations. Nous avons Aminou Gado qui a gagné six (6) étapes sur les huit(8) ; c'était quelqu'un qui pourrait être classé parmi les cinq premiers, mais l'on ne pensait pas qu'il allait terminer premier. Nous avons le jeune Issoufou Sani qui a gagné une étape, alors qu'on ne l'attendait pas à ce niveau. Nous avons un gendarme qui aujourd'hui nous donne également satisfaction. Nous avons aujourd'hui l'ossature d'une équipe nationale, et nous travaillons à la consolider.
Depuis votre élection à la tête de cette fédération, la petite reine nigérienne est en train de renaître de ses cendres. Qu'est-ce que votre plan d'action prévoit en termes d'activités pour les semaines, les mois, et même les années à venir ?
Nous devons travailler sur beaucoup de chantiers. L'année 2016 va s'achever par la fête tournante du 18 décembre, où la Fédération Nigérienne de Cyclisme a été retenue pour Agadez Sokni. Nous avons prévu la tenue du 1er au 9 décembre à Zinder, du championnat national si le financement de l'Etat est acquis. Nous avons déposé notre requête au niveau du ministère de la Jeunesse et des Sports. Le deuxième point de notre programme d'ici la fin de l'année, c'est le vélo pour tous. Qu'est-ce qu'on appelle vélo pour tous ? Aujourd'hui, on aimerait créer un cadre où père, mère et enfants viendront dans un endroit bien sécurisé, avec la présence de la police, des sapeurs pompiers et des médecins, pour faire uniquement du vélo. Il ne faut pas oublier que le vélo est un bon vecteur de santé. Le troisième point qui verra le jour en 2017, c'est l'installation dans toutes les régions du Niger des clubs cyclistes. A Niamey nous avons aujourd'hui six (6) clubs, et nous aimerions mettre en place au moins deux (2) clubs par région si les moyens ne nous font pas défaut. Après cela, nous allons certainement participer à des compétitions internationales. Une des premières compétitions à laquelle nous comptons participer si les moyens nous le permettent, c'est le championnat d'Afrique au mois de février au Caire en Egypte. Il ya également le tour du Bénin au mois d'avril prochain, le tour du Togo au mois de mai, le tour de la Côte d'Ivoire au mois de septembre, et le tour du Faso au mois d'octobre. Le Niger doit honorer de sa présence toutes ces compétitions parce qu'il faut qu'on sache qu'après la levée de la sanction le 14 octobre dernier, le Niger est revenu dans le concert des nations de cyclisme.
Après l'envol que le cyclisme nigérien vient de prendre, les nigériens férus de la petite reine, sont en droit de s'attendre à l'organisation d'un grand Tour du Niger. Est-ce que cela fait partie de vos ambitions ?
Absolument ! L'organisation d'un grand tour du Niger me tient particulièrement à cœur. Notre philosophie épouse celle du Tour de France. En cyclisme, vous n'êtes pas aujourd'hui obligé de gagner la course que vous organisez. Parce que vous gagnez beaucoup plus sur d'autres tableaux. Notre ambition est d'organiser un grand Tour du Niger en invitant de nombreux pays africains, européens et autres, pour faire découvrir notre pays et donner une plus- value à la destination Niger. Cela est d'une importance capitale dans le contexte actuel. Le Niger a besoin de visibilité sur le plan mondial et le cyclisme peut être un véritable levier sur lequel nous devons actionner pour faire un zoom sur la splendeur de notre pays.

Réalisée par Oumarou Moussa(onep)
www.lesahel.org

Sport

Coupe de la Confédération Africaine : AS FAN du Niger gagne mais ne se qualifie pas pour la suite des compétitions

Coupe de la Confédération Africaine : AS FAN du Niger gagne mais ne se qualifie pas pour la suite des compétitions

Dans le cadre du match retour de la coupe de la confédération africaine, l'Association Sportive des Forces Armées Nigériennes (AS-FAN), a rencontré samedi dernier, le club ivoirien de l'AS Tanda. Le match qui s'est soldé sur le score de 3 buts à 1 en faveur de l'AS-FAN, s'est joué au stade Général Seyni Kountché de Niamey, en présence de plusieurs personnalités, des responsables de la Fenifoot et ceux des clubs, ainsi que des supporters...

Le président de la Fédération Nigérienne de Volleyball, M. Issouf Badr : ''L'objectif premier de la FENIVOLLEY, cette an…

Le président de la Fédération Nigérienne de Volleyball, M. Issouf Badr : ''L'objectif premier de la FENIVOLLEY, cette année, est d'organiser le championnat national. Et nous souhaitons avoir des appuis''.

Vous avez procédé, dimanche dernier, sur le terrain annexe du Stade Général Seyni Kountché, à une activité majeure de votre calendrier. Est-ce que vous pouvez nous rappeler l'importance de cette activité ?Merci. C'est vrai, nous avons procédé, à l'annexe du Stade Général Seyni Kountché, au lancement officiel de la saison sportive de volleyball. Cette activité avait regroupé tous nos centres de formation, notamment les centres d'excellen...

Conférence de presse à la FENIFOOT : L'AS/FAN se dit prête à relever le défi le 18 février face à l'AS-Tanda de Côte d'I…

Conférence de presse à la FENIFOOT : L'AS/FAN se dit prête à relever le défi le 18 février face à l'AS-Tanda de Côte d'Ivoire

L'entraineur de l'AS/FAN M. Zakari Yaou et le capitaine de la dite équipe M. Youssouf Aliou Oumarou ont co-animé, hier matin à la FENIFOOT, une conférence de presse au cours de laquelle, ils ont fait le point du match aller que l'équipe a joué le 11 février dernier contre l'AS Tanda de la Côte d'Ivoire dans le cadre des matchs préliminaires de la ligue des champions. Ils ont aussi abordé la question relative au match retour qui se tiend...

Ouverture de la Saison sportive 2017 de la Fédération nigérienne de Handball (FENIHAND) : Vers ''la renaissance du Handb…

Ouverture de la Saison sportive 2017 de la Fédération nigérienne de Handball (FENIHAND) : Vers ''la renaissance du Handball au Niger''

Le ministre de la Jeunesse et des Sports M. Moctar Kassoum a présidé, samedi dernier dans l'après midi, à l'Académie des arts martiaux (ACAM) de Niamey, la cérémonie d'ouverture officielle de la saison sportive 2017 de la FENIHAND. Placée sous le signe de la renaissance du handball au Niger, la saison sportive 2017 de la FENIHAND sera une occasion pour la nouvelle équipe dirigeante de cette discipline sportive de mettre en œuvre son pla...

Finale de la CAN 2017 : Les Pharaons d'Egypte affrontent les Lions Indomptables, dimanche prochain

Finale de la CAN 2017 : Les Pharaons d'Egypte affrontent les Lions Indomptables, dimanche prochain

Après l'Égypte, c'est au tour du Cameroun de rejoindre la finale de la CAN 2017. Les Lions indomptables du Cameroun ont en effet éliminé les Black stars du Ghana, hier soir à l'issue d'une demi-finale qu'ils ont menée de bout en bout. Tout s'est joué en deuxième période où les coéquipiers de Benjamin Moukandjo ont ouvert le score à la 71ème minute par Ngadeu-Ngadjui avant d'assurer la qualification à la dernière minute de la rencontre p...

Demi –finales de la Coupe d'Afrique des Nations 2017 : Double défi Etalons- Pharaons et Lions indomptables - Black Stars

Demi –finales de la Coupe d'Afrique des Nations 2017 : Double défi Etalons- Pharaons et Lions indomptables - Black Stars

La coupe d'Afrique des Nations Gabon 2017 va amorcer demain à 14 heures sa dernière ligne droite avec la première demi-finale, entre les Etalons du Burkina Faso et les Pharaons d'Egypte. Finaliste surprise en 2013, le Burkina Faso a bien négocié sa phase de poules, au point de sortir premier de son groupe. Toujours invaincus, les joueurs de Paulo Duarte s'appuient sur la même ossature qu'il y a quatre ans, avec Koné en défense, Kaboré a...

Football/ transfert : Tidjani Amadou Moutari dit Kalala signe en Hongrie

Football/ transfert : Tidjani Amadou Moutari dit Kalala signe en Hongrie

Tidjani Amadou Moutari dit Kalala, le milieu de terrain du Mena et du club russe Anzhi Makhachkala, vient de signer un nouveau contrat pour deux ans et demi avec le club hongrois de Ferencvaros .Ce club qui vient de s'offrir les services du jeune Kalala est l'un des meilleurs du pays. Ferencvaros qui effectue une mise au vert à Valence en Espagne a d'ailleurs disputé hier un match contre le Rapid de Vienne. Kalala a joué 45 minutes, et ...

Sport/Rétrospective 2016 : Issoufou Alfaga Abdoul Razak marque l'année d'une médaille d'argent aux J.O

Sport/Rétrospective 2016 : Issoufou Alfaga Abdoul Razak marque l'année d'une médaille d'argent aux J.O

L'année 2016 restera à jamais gravée dans les annales de l'histoire du sport nigérien. En effet, c'est cette année que Issoufou Alfaga Abdoul Razak a choisi pour aller décrocher de la plus belle des manières une médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro. C'est la deuxième médaille olympique du Niger, après celle remportée en boxe à Munich en 1972 par Issaka Daboré. Après 44 ans de disette, Alfaga permet au Niger d'espérer ...

Finale de la 38ème édition du Sabre National à Tahoua : Yahaya Kaka, champion national

Finale de la 38ème édition du Sabre National à Tahoua : Yahaya Kaka, champion national

La finale de la 38ème édition du Sabre National a été remportée hier après midi dans l'arène Hamidine Maidaré de Tahoua par le grand Yahaya Kaka de l'écurie de l'Ader (Tahoua) devant le jeune Lawali Abdou Dan Tela de Zinder, sous les yeux du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini, et d'un parterre de membres du gouvernement et d'invités. Un combat entre deux stratèges qui ont marqué la compétition de leurs éclatants par...

Concours de danse de lutte traditionnelle : Les lutteurs de la région de Zinder remportent le premier prix

Concours de danse de lutte traditionnelle : Les lutteurs de la région de Zinder remportent le premier prix

Evénement festif, la lutte traditionnelle du Niger a tout pour intéresser le public. Surtout la danse des lutteurs qui précède les combats. Les gestes, les chants et les pas de danse esquissés par les lutteurs font que les spectateurs ont toujours besoin de les voir dans leur accoutrement traditionnel. Pour maintenir cette tradition culturelle qui accompagne le sport roi au Niger, il a été organisé pour les équipes des lutteurs des régi...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Pari gagné !

lundi 9 janvier 2017

Editorial : Pari gagné !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Insalubrité dans la ville de Niamey : Un changemen…

Insalubrité dans la ville de Niamey : Un changement de comportement du citoyen s'impose

La ville de Niamey est salle. On ne le dira jamais assez. Mais le plus inquiétant est que ...

jeudi 16 février 2017

Salubrité urbaine : Beaucoup reste à faire pour as…

Salubrité urbaine : Beaucoup reste à faire pour assurer la propreté de nos villes et campagnes

A voir les monticules et même les montagnes de déchets solides ainsi que les mares et rivi...

jeudi 16 février 2017

Insalubrité urbaine

Insalubrité urbaine

A une heure indue de la nuit, nombreux sont les noctambules qui voient ces braves hommes e...

jeudi 16 février 2017

L'air du temps

La Saint Valentin ou l'heure de vérité

La Saint Valentin ou l'heure de vérité

Mardi dernier, les jeunes ont fêté la Saint-Valentin ou la fête des amoureux. L'occasion é...

jeudi 16 février 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.