Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Griots des arènes de lutte traditionnelle : Ces assistants des lutteurs au son et rythme envoutant des tambours


maxresdefaultLa lutte traditionnelle demeure un sport très prisé au Niger gardant encore ses aspects ludiques et culturels. Pouvoirs coutumiers et politiques, marabouts et féticheurs, musiciens et chanteurs, bouffons et surtout et surtout les griots jouent un rôle important. Ce groupe a sa place spécifique pendant les compétitions dans les villages comme dans les villes et au championnat national. Les autres groupes de griots sont propres à leurs régions et ne doivent animer que quand leur région est en compétition. « Les griots ont un grand rôle d'animation comme les Tchali-tchali dans l'arène. Il faut préciser que l'animation des rencontres des luttes est différente de l'animation des autres spectacles », a expliqué Mallam Barka Akoda, directeur technique national de lutte traditionnelle au Niger.
Les griots chanteurs et les joueurs de tam-tam participent tout comme les experts dans la préparation psychologique des lutteurs en amont, et en aval des combats afin de les mettre en confiance et augmenter les chances. « La lutte est le cadre par excellence de l'expression culturelle et corporelle, des rites, des croyances, des musiques, des poésies orales des communautés. Le lutteur qui livre un combat est le héros de son groupe, de sa région. Parfois à travers le son du tam-tam ou du tambour joué par le griot, un lutteur peut s'échapper du piège de son adversaire », a expliqué le directeur technique national de lutte traditionnelle au Niger.chali
Au cours des grandes compétitions, accueillant de nombreux spectateurs, les joueurs de tambours et les chanteurs qui accompagnent les athlètes s'activent à encourager les équipes. En dehors des rencontres de combats, « Nous côtoyons les lutteurs quand ils gagnent des prix pour partager avec nous. Nous sommes des partenaires sûrs, si on peut le dire », a déclaré Gonda Moussa, joueur de tam-tam (Ganga) de Dungas de la Région de Zinder.
Avec près de 50 ans d'expériences, ce septuagénaire marié et père de six enfants vit du métier en dehors de l'agriculture qu'il pratique. «Nous sommes des maitres du rythme de nos tambours. Nous initions certains lutteurs à l'exhibition de pas de danse. Nous communiquons à travers les sons des tamtams ou des tambours pour aider un lutteur à gérer sa position au cours d'un combat. Nous jouons un rôle de complémentarité pendant les compétitions de lutte traditionnelle depuis la nuit des temps. Nous constituons également un ciment social à travers la maîtrise de nos instruments. Nous sommes à tout moment sollicités pour animer les arènes », a-t-il souligné dans une allure d'amuseur.
La force de la lutte traditionnelle, ce qu'elle est couplée à des éléments clés de la culture nigérienne. Toute la communauté y participe avec un esprit de convivialité avant, pendant et après, ce qui lui confère toute sa portée ludique, culturelle et religieuse. Pour Laouali Abdou dit Dan Téla, lutteur de Zinder qui aime trop exhiber ses pas dans l'arène de lutte, sans les joueurs de Goundoua (tambour) ou Gazagué (Tam-tam), il se sent gêner de participer à un combat, « ces gens connaissent l'origine de tout un chacun parmi nous dans l'équipe. Si le griot joue son tam-tam dans un rythme qui m'interpelle, vous me voyez abandonner subitement mes coéquipiers pour aller répondre au son de l'instrument. Parce que je me sens interpellé », a-t-il confié.
Seini Seydou Zakaria, envoyé spécial(onep)
www.lesahel.org

Sport

Sport/Rétrospective 2016 : Issoufou Alfaga Abdoul Razak marque l'année d'une médaille d'argent aux J.O

Sport/Rétrospective 2016 : Issoufou Alfaga Abdoul Razak marque l'année d'une médaille d'argent aux J.O

L'année 2016 restera à jamais gravée dans les annales de l'histoire du sport nigérien. En effet, c'est cette année que Issoufou Alfaga Abdoul Razak a choisi pour aller décrocher de la plus belle des manières une médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro. C'est la deuxième médaille olympique du Niger, après celle remportée en boxe à Munich en 1972 par Issaka Daboré. Après 44 ans de disette, Alfaga permet au Niger d'espérer ...

Finale de la 38ème édition du Sabre National à Tahoua : Yahaya Kaka, champion national

Finale de la 38ème édition du Sabre National à Tahoua : Yahaya Kaka, champion national

La finale de la 38ème édition du Sabre National a été remportée hier après midi dans l'arène Hamidine Maidaré de Tahoua par le grand Yahaya Kaka de l'écurie de l'Ader (Tahoua) devant le jeune Lawali Abdou Dan Tela de Zinder, sous les yeux du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini, et d'un parterre de membres du gouvernement et d'invités. Un combat entre deux stratèges qui ont marqué la compétition de leurs éclatants par...

Concours de danse de lutte traditionnelle : Les lutteurs de la région de Zinder remportent le premier prix

Concours de danse de lutte traditionnelle : Les lutteurs de la région de Zinder remportent le premier prix

Evénement festif, la lutte traditionnelle du Niger a tout pour intéresser le public. Surtout la danse des lutteurs qui précède les combats. Les gestes, les chants et les pas de danse esquissés par les lutteurs font que les spectateurs ont toujours besoin de les voir dans leur accoutrement traditionnel. Pour maintenir cette tradition culturelle qui accompagne le sport roi au Niger, il a été organisé pour les équipes des lutteurs des régi...

38ème édition de la lutte traditionnelle de Tahoua : Saadou Dan Oudawa d'Agadez remporte le concours de ''walki'' ou ''b…

38ème édition de la lutte traditionnelle de Tahoua : Saadou Dan Oudawa d'Agadez remporte le concours de ''walki'' ou ''banta''

Au-delà de l'aspect festif de la lutte traditionnelle, les spectateurs ont besoin de voir les lutteurs dans leur accoutrement traditionnel. C'est ce qui fait aussi l'attrait de la lutte traditionnelle aux yeux des spectateurs et des observateurs avertis. C'est pourquoi, en marge des combats entrant dans le cadre de cette 38ème édition du Sabre, un concours de tenue traditionnelle de lutteur communément appelée ''walki'', ''banta'' ou ''...

Phases finales de la 38ème édition du Sabre National à Tahoua : Des chocs de titans dans l'arène Hamidine Maidaré

Phases finales de la 38ème édition du Sabre National à Tahoua : Des chocs de titans dans l'arène Hamidine Maidaré

La 38ème édition du Sabre Nationale qui a jeté ses amarres, depuis le 25 décembre 2016 dans l'arène Hamidine Maidaré de Tahoua, livrera son verdict final cet après-midi, en intronisant le champion national et détenteur du Sabre 2017. Depuis hier matin, l'immense public de l'arène de Tahoua assiste à de véritables chocs de titans. Ce mardi matin, les deux demi-finales vont opposer les quatre lutteurs qui se sont qualifiés à l'issue des q...

Concours de Kirari à la 38ème édition de la lutte traditionnelle de Tahoua : Issa Kazagou, ancien lutteur de Tahoua se r…

Concours de Kirari à la 38ème édition de la lutte traditionnelle de Tahoua : Issa Kazagou, ancien lutteur de Tahoua se reconfirme

La lutte est une discipline culturelle et sportive. C'est ainsi que, depuis 2011, en marge des compétitions du Sabre National, le Ministère en charge des Sports a institué un concours de danse, d'accoutrement et de Kirari pour les lutteurs. Pour cette 38ème édition de la lutte traditionnelle se déroulant à l'arène des jeux Hamidine Maïdaré de Tahoua, le concours de Kirari (défi) a vu la participation de toutes les régions. A l'issue des...

Griots des arènes de lutte traditionnelle : Ces assistants des lutteurs au son et rythme envoutant des tambours

Griots des arènes de lutte traditionnelle : Ces assistants des lutteurs au son et rythme envoutant des tambours

La lutte traditionnelle demeure un sport très prisé au Niger gardant encore ses aspects ludiques et culturels. Pouvoirs coutumiers et politiques, marabouts et féticheurs, musiciens et chanteurs, bouffons et surtout et surtout les griots jouent un rôle important. Ce groupe a sa place spécifique pendant les compétitions dans les villages comme dans les villes et au championnat national. Les autres groupes de griots sont propres à leurs ré...

7ème journée de la 38ème édition du Sabre National à Tahoua : Les invaincus amorcent le tournant décisif

7ème journée de la 38ème édition du Sabre National à Tahoua : Les invaincus amorcent le tournant décisif

La 38ème édition du Sabre National qui se déroule dans l'antre de l'arène Hamidine Maidaré de Tahoua amorce aujourd'hui sa dernière ligne droite avec les phases finales annonciatrices de la grande finale de demain après-midi. Les invaincus des sept journées de dures compétitions vont croiser le fer en vue de déterminer les heureux finalistes de demain. Hier matin, dans le cadre de la 7ème et dernière journée des éliminatoires, Tahoua a ...

Saison sportive 2016-2017/Circonscription militaire de Niamey : Le sport, un élément de cohésion et de renforcement de l…

Saison sportive 2016-2017/Circonscription militaire de Niamey : Le sport, un élément de cohésion et de renforcement de l'esprit du corps

Le Colonel-major Noma Dari, Commandant de la Circonscription Militaire de Niamey a lancé, vendredi dernier, au Camp Bagagi de Niamey, les activités de la saison sportive 2016-2017. Selon le Colonel-major Noma Dari, « la saison sportive constitue l'une des occasions de l'année où tous les corps militaires et paramilitaires se retrouvent autour d'un bien commun qui est le «sport » tout en cultivant la cohésion et l'esprit du corps ». Le l...

38ème Sabre national de lutte/Tahoua 2016 : Plus que 11 invaincus à la fin de la 4ème journée

38ème Sabre national de lutte/Tahoua 2016 : Plus que 11 invaincus à la fin de la 4ème journée

Agadez : deux (2) : Saley Daouda et Rabiou Abdou KankouraDiffa : AucunDosso : un (1) : Mahamadou AbdouMaradi : deux (2) : Mourtala Gwassalé et Moussa AbdoulayeNiamey : Deux (2) : Yacouba Adamou et Tassiou IbrahimTahoua : Trois (3) : Yahaya Kaka, Laouali Dan Tambeye et Abdoussalam SamaïlaTillabéry : aucunZinder : Un (1) : Laouali Abdou Dan TélaOnepwww.lesahel.org

AG/ONU

Editorial

Editorial : Pari gagné !

lundi 9 janvier 2017

Editorial : Pari gagné !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Mise en œuvre de la réforme du guichet unique auto…

Mise en œuvre de la réforme du guichet unique automobile au Niger : En finir avec les faux documents et leur corollaire de pertes énormes des recettes de l'Etat

Dans le cadre de la modernisation de l'administration des douanes afin d'améliorer ses pre...

jeudi 19 janvier 2017

SONILOGA, égalité des citoyens devant le service p…

SONILOGA, égalité des citoyens devant le service public

« Nous sommes des délégataires, et notre mission est de traduire en acte la reforme sur la...

jeudi 19 janvier 2017

Application du système du guichet unique des autom…

Application du système du guichet unique des automobiles : Complaintes des vendeurs des véhicules d'occasion

Le marché des véhicules d'occasion connait ces derniers temps dans notre pays un boulevers...

jeudi 19 janvier 2017

L'air du temps

Ces feux tricolores ''fantômes''

Ces feux tricolores ''fantômes''

Les feux optiques sont conçus pour jouer un rôle essentiel dans le dispositif de la régula...

jeudi 19 janvier 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.