Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Des défis relevés et des orientations nouvelles


DG onepSacrifiant une tradition républicaine désormais bien ancrée, le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a présenté ses vœux de Nouvel an à la Nation. Au cours d'une adresse solennelle, il a évoqué certains évènements saillants qui ont marqué l'année écoulée, avant d'aborder des questions qui font partie des priorités permanentes du Programme de Renaissance pour l'année 2017.
La bonne tenue des élections présidentielles et législatives, le contexte économique difficile auquel fait face notre pays, les menaces sécuritaires liées au terrorisme et les succès enregistrés dans la lutte contre Boko Haram dans le bassin du Lac Tchad ont été largement évoqués par le Chef de l'Etat.
La sécurité étant au cœur des priorités du Président Issoufou Mahamadou, dans un langage de fermeté et un engagement sans faille, le Commandement en chef des forces de défense et de sécurité nigérienne, a réaffirmé toute sa détermination à assurer la sécurité de notre pays et à doter nos forces de défense et de sécurité des moyens supplémentaires adéquats pour faire face à toutes les menaces.
Dans un tel contexte, le « Prix Mandela de la Sécurité », qui a été récemment décerné au Président Issoufou Mahamadou trouve tout son sens et sa pertinence. Cette distinction est assurément le prix du mérite. Elle vient récompenser les efforts inlassables déployés par le Président Issoufou en faveur de la sauvegarde de la sécurité aussi bien au Niger que dans les autres pays de la sous-région confrontés à de multiples menaces.
En effet, il n'est un secret pour personne , depuis la dislocation de la Libye, les terroristes et autres narco-trafiquants écument la bande sahélo-saharienne. Après avoir déstabilisé le Nord du Mali, les terroristes avaient tenté, à maintes reprises, des incursions au Niger. Ils ont été appuyés dans leur sale besogne par les extrémistes de Boko Haram.
Il fallait une riposte à la mesure de la menace, et le Président Issoufou Mahamadou était le premier dirigeant de la sous-région à avoir compris et soutenu que, face au péril sécuritaire, il fallait le langage de la fermeté. Voilà pourquoi, selon les propres mots du jury du Prix Nelson Mandela, ce prix a été décerné au Président Issoufou Mahamadou en reconnaissance à « sa politique ferme en matière de sécurité nationale et son leadership régional en matière de sécurité pour combattre le terrorisme-djihadiste et le trafic de drogue dans le Sahel et l'espace du Lac Tchad».
Parlant justement de ce prix, dans son message à la Nation, le Chef de l'Etat, qui s'est réjoui des succès enregistrés dans la lutte contre Boko Haram dans le bassin du Lac Tchad, l'a tout humblement dédié aux soldats de la Force Mixte Multinationale auxquels nous devons ce succès, ainsi qu'à l'ensemble des Forces de Défense et de Sécurité du Niger, en guise d'hommage.
C'est dire à quel point ce ''Prix Mandela'' constitue à la fois un honneur pour le Niger, son peuple et ses vaillantes Forces de Défense et de sécurité, mais aussi et surtout le témoignage d'une reconnaissance internationale pour le Président Issoufou dont l'expertise en matière de sécurité et de vision pour le développement a été plusieurs fois sollicitée lors des forums internationaux pour la stabilité régionale et mondiale.
En bon père de la Nation, il a, lors de son adresse du 31 décembre dernier, une fois de plus tendu sa main fraternelle « à tous ceux qui se sont laissés entraîner dans la voie de l'égarement par Boko Haram et par les autres organisations terroristes, à se ressaisir et à déposer les armes. Nous leur garantissons l'intégrité physique ainsi qu'une réinsertion digne dans la vie socio-économique ».
Le Président de la République a également évoqué les progrès importants enregistrés en matière de climat des affaires au Niger grâce aux réformes hardies, entre autres la réduction du délai et du coût des formalités de création d'entreprise, l'amélioration de l'accès au financement par l'adoption d'une loi portant règlementation des bureaux d'information sur le crédit, le renforcement de la protection des actionnaires minoritaires, la suppression de l'exigence d'inspection avant embarquement des produits importés, la création et l'opérationnalisation du tribunal de commerce de Niamey et l'adoption d'un nouveau code de procédure civile qui fixe de meilleurs délais d'exécution des contrats, etc. Le Chef de l'Etat s'est aussi appesanti sur les véritables problèmes de notre système éducatif, qui conditionnent son devenir.
« En effet les différentes évaluations internes et externes de notre système éducatif ont hélas révélé, une faiblesse que nous connaissons depuis longtemps : celle de la mauvaise qualité de notre enseignement. Aussi, les résultats appréciables obtenus au cours des cinq dernières années en matière d'accès à l'éducation, ne doivent-ils pas en occulter le problème crucial de la qualité. Par conséquent, l'année 2017 sera celle de la poursuite de la réforme curriculaire avec la production de supports pédagogiques dans nos langues nationales et en français, ainsi que la formation et la répartition judicieuse des enseignants sur la base d'un atlas sociolinguistique », a assuré le Président Issoufou.
Le Chef de l'Etat a également annoncé sa volonté d'instaurer « une politique hardie de revalorisation de la fonction enseignante et la formalisation d'un cadre de concertation avec les partenaires sociaux (...) de façon à mettre fin aux grèves et arrêts de travail qui nuisent énormément à la qualité de l'enseignement et à la réputation de l'école nigérienne ».
Cependant, l'innovation majeure qui caractérisera l'année 2017, sera incontestablement l'introduction des plans d'actions sectoriels par ministères. « Ces plans d'actions, de l'avis même du Président de la République, seront traduits en activités, actions, résultats et coûts. La mise en œuvre de ces plans d'actions sera la base de l'évaluation des performances de chaque Ministre. Cette évaluation sera conduite à la fin de chaque trimestre et guidera les décisions des responsables à tous les échelons de l'Administration ».
Il appartient dorénavant à chaque Ministre de la République, de s'adonner corps et âme dans la bonne exécution de la mission à lui confiée, de donner le meilleur de lui-même pour impulser une dynamique nouvelle à une administration devenue amorphe et sans initiative. Cette évaluation prônée par le Chef de l'Etat doit descendre à tous les niveaux de l'administration. Le monde étant de plus en plus compétitif, seuls les plus performants doivent être récompensés.
Bonne Année 2017 à tous nos lecteurs!

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
www.lesahel.org

Sport

Fin de la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle : Tassiou Sani, nouveau roi des arènes

Fin de la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle : Tassiou Sani, nouveau roi des arènes

Après dix (10) jours de compétitions, la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle a pris fin, hier après-midi, à l'arène des jeux traditionnels Langa-Langa de Zinder avec le sacre de Tassiou Sani de Zinder face à Yahaya Kaka de Tahoua. La finale qui s'est déroulée en présence du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini a drainé une marée humaine venue de toutes les contrées du pays, et de certains pays vois...

2ème phase du Sabre national de lutte traditionnelle/Zinder 2018 : Yahaya Kaka, Laouali Dan Tambeye, Kadri Abdou et Tass…

2ème phase du Sabre national de lutte traditionnelle/Zinder 2018 : Yahaya Kaka, Laouali Dan Tambeye, Kadri Abdou et Tassiou Sani qualifiés pour les demi-finales

Après les confrontations entre les régions, la 39ème édition du Sabre national est entrée dans sa 2ème phase. C'est ainsi qu'ont été disputés, hier matin, les combats entrant dans le cadre des 1/8 de finales. Dans l'après-midi, les lutteurs invaincus se sont affrontés dans le cadre des quarts de finale. Les rencontres se sont déroulées dans une arène Langa-Langa pleine à craquer, devant un public passionné de la lutte traditionnelle. .....

7ème journée du Sabre national : Plus que 15 lutteurs invaincus

7ème journée du Sabre national : Plus que 15 lutteurs invaincus

Les confrontations entrant dans le cadre de la 39e édition du Sabre national se poursuivent à l'arène de Luttes Traditionnelles Langa-langa de Zinder sous la présidence du ministre de la Jeunesse et des Sports M. Moctar Kassoum. Les combats de la 7e journée ont opposé hier matin Zinder à Dosso, tandis que Agadez a croisé Diffa. Notons que les concours de ''Kirari'', de meilleur de accoutrement de lutteurs et de la danse de lutteurs se s...

3eme journée des compétitions de la 39eme édition du Sabre National : 21 lutteurs encore invaincus

3eme journée des compétitions de la 39eme édition du Sabre National : 21 lutteurs encore invaincus

La 39ème édition du Sabre national bat son plein dans l'arène de lutte traditionnelle Langa-Langa de Zinder sous la présidence du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Moctar Kassoum. Les rencontres de la matinée d'hier ont d'abord mis aux prises Tahoua à Diffa et ensuite Tillabéry a affronté Agadez. Dans la soirée, les régions de Niamey et Dosso se sont opposées, tandis que Maradi a affronté Zinder.Pour l'heure, les belles chutes s...

2ème journée de compétitions de la 39ème édition du Sabre National à Zinder : Plus que 27 lutteurs invaincus

2ème journée de compétitions de la 39ème édition du Sabre National à Zinder : Plus que 27 lutteurs invaincus

Les compétions de la 39ème édition du Sabre National de lutte traditionnelle se poursuivent dans les aires de combat de l'arène Langa-Langa de Zinder. La 2ème journée a été riche en chute et en animation sous la mélodieuse voix du Sagolo national et des infatigables tchali-tchali. Concernant les combats de la matinée, Agadez a affronté de Maradi, tandis que Dosso s'est opposée à Tahoua. ......Pour lire la suite abonnez- vous

1ère journée des compétitions du Sabre national de lutte traditionnelle, à Zinder : Les grands favoris s'en sortent

1ère journée des compétitions du Sabre national de lutte traditionnelle, à Zinder : Les grands favoris s'en sortent

Les compétions entrant dans le cadre de la 39ème édition du Sabre National ont débuté hier matin à l'arène des Luttes traditionnelles Langa-Langa de Zinder. C'était en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports M. Moctar Kassoum entouré de ses proches collaborateurs et des responsables régionaux et municipaux ainsi que les chefs coutumiers. Les combats de la matinée ont opposé Dosso à Diffa, tandis que Maradi a affronté Tillabéry...

Ouverture de la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle, à Zinder

Ouverture de la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle, à Zinder

Qui succédera à Yahaya Kaka de Tahoua ?La 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle a débuté hier à Zinder avec la cérémonie officielle d'ouverture qui s'est déroulée à l'arène des jeux Langa-Langa. C'est dans une arène archicomble que le ministre de la Jeunesse et des Sports M. Moctar Kassoum a donné le coup d'envoi de cette édition. Outre, les autorités régionales et coutumières, cette cérémonie s'est déroulée en présenc...

Cérémonie de remise des prix des activités sportives de Tahoua Sakola : Les athlètes récompensés en équipe et en individ…

Cérémonie de remise des prix des activités sportives de Tahoua Sakola : Les athlètes récompensés en équipe et en individuel

Les lampions des compétitions sportives entrant dans le cadre de la fête tournante du 18 décembre commémorant le 59ème anniversaire de la proclamation de la République se sont éteints dimanche dernier à Tahoua avec la cérémonie de remise des récompenses aux athlètes et équipes qui se sont distingués dans les différentes disciplines retenues. La cérémonie de remise des trophées s'est déroulée en présence du Président de l'Assemblée natio...

Taekwondo : deux médailles d'or pour Abdoul Razak Issufou Alfaga : Le champion du monde 2017 de Taekwondo règne sans par…

Taekwondo : deux médailles d'or pour Abdoul Razak Issufou Alfaga : Le champion du monde 2017 de Taekwondo règne sans partage sur les podiums

La saga glorieuse se poursuit pour notre compatriote Abdoul Razak Issufou Alfaga; dont l'étoile continue de briller dans les grandes rencontres internationales de Taekwondo. En effet, en l'espace d'une semaine, ce dernier a trôné deux fois de suite sur la première marche des podiums. Le champion du monde 2017 de Taekwondo a ainsi remporté coup sur coup la médaille d'or, le 12 novembre dernier à Zagreb en Croatie, et le samedi 18 novembr...

8èmes de finale de la Coupe du monde U17 /Ghana 2 Niger 0 : Fin de parcours pour le Mena cadet

8èmes de finale de la Coupe du monde U17 /Ghana 2 Niger 0 : Fin de parcours pour le Mena cadet

L'équipe nationale des moins de 17 ans a joué son ultime match de la coupe du monde de cette catégorie hier après midi sur la pelouse du stade de Bombay en Inde contre les Black Starlets du Ghana. Un huitième de finale que les jeunes joueurs ghanéens ont maîtrisé de bout en bout en réussissant à violer à deux reprises les filets de Kaled Lawali, l'excellent portier du Mena.Un premier but de Eric Ayiah à la 45ème minute de jeu sur penalt...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Ces cortèges de tous les dangers

Ces cortèges de tous les dangers

On l'avait déclaré carrément interdit à un certain moment, mais il est toujours là, visibl...

vendredi 12 janvier 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.