Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Cultivons une mentalité de développement


DG onepLe Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, inaugure, ce matin, la centrale thermique de Gorou Banda. Cette cérémonie solennelle marque le début des festivités du 1er anniversaire de la seconde mandature. Elle symbolise également la concrétisation d'une promesse du Président Issoufou, celle de nous permettre de sortir progressivement de la dépendance sur le plan énergétique. En effet, la centrale thermique diesel, première du genre au Niger, va permettre d'atténuer les coupures intempestives d'électricité et d'améliorer les conditions de vie des populations nigériennes dans la zone du projet, en accroissant le taux de satisfaction de la demande d'électricité en attendant l'achèvement des autres grands projets à savoir Kandadji et Salkadamna, pour atteindre définitivement l'indépendance énergétique au Niger.
La célébration de l'AN I de cette seconde mandature a été également l'occasion pour le Chef de l'Etat d'accorder une grande exclusivité à nos confrères de Télé Sahel. Au cours de cet entretien, le Président Issoufou Mahamadou a passé en revue toutes les grandes préoccupations de l'heure, entre autres la sécurité, la lutte contre le terrorisme, les bases étrangères présentes sur le sol nigérien, la mise en œuvre du Programme de Renaissance, la mobilisation des ressources, l'éducation, la santé, l'accès à l'eau potable, les élections de 2021, avant de s'appesantir sur la Renaissance Culturelle.
La Renaissance Culturelle,c'est cette résolution du Président Issoufou à permettre à l'ensemble des Nigériens d'orienter leurs actions quotidiennes vers les efforts de développement économique et social du pays afin de permettre à nos concitoyens d'accéder à un avenir prometteur.
Lorsqu'il retraçait les grandes orientations de cette Renaissance Culturelle dans son Programme de campagne, du Président Issoufou disait clairement''qu'il s'agit de promouvoir, au sein de notre société, les valeurs qui ont historiquement servi de socle au développement économique et social. Il s'agira de cultiver le patriotisme et le dévouement à la collectivité; d'avoir partout et toujours le sens de l'intérêt général et de cultiver le civisme; de rompre avec l'obscurantisme ambiant et tous les autres comportements propres à annihiler chez les Nigériens toute idée d'ouverture, de progrès et d'innovation; de cultiver chez les Nigériens la confiance en soi; de créer les conditions d'une rupture avec la mentalité d'assisté et la mendicité sous toutes ses formes ; de combattre l'oisiveté, d'insuffler l'amour du travail; de combattre la corruption, la concussion et le népotisme; de promouvoir la solidarité et la responsabilité; de promouvoir l'individu, le détribaliser en le libérant du régionalisme, de l'ethnocentrisme et du sectarisme''.
Car, ''avec tous ces maux et cette mentalité, notre cher pays ne peut émerger sans un changement radical de mentalité des populations. L'Etat de droit que nous voulons pérenniser, ne pourra s'épanouir sans être accompagné de changement de mentalité, de comportement ni d'attitudes'', disait-il.
Il a encore été plus explicite au cours de son entretien d'hier sur Télé Sahel : ''Nous avons une ambition, au niveau du Gouvernement, c'est de réaliser ce que nous appelons trois modernisations: la modernisation sociale, la modernisation politique, et la modernisation économique. L'objectif de la Renaissance Culturelle est de servir ces trois modernisations ».
Il s'agit pour nous, affirme le Président Issoufou, d'identifier quelles sont les valeurs qui peuvent aider à la réalisation de ces trois modernisations, il s'agit aussi d'identifier quelles sont les contre-valeurs qui constituent des obstacles à la réalisation de ces trois modernisations. Je peux vous prendre des exemples: par exemple, nous considérons que la solidarité est une valeur, alors que l'égoïsme est une
contre-valeur ; l'unité nationale est une valeur, alors que l'ethnocentrisme, le régionalisme, le communautarisme sont des contre-valeurs. Nous considérons que l'intégrité est une valeur alors que la vénalité est une contre-valeur. Notre objectif est de faire le tri au niveau des valeurs internes et externes également qui peuvent nous servir pour ces trois modernisations, et faire l'inventaire également des contre-valeurs qu'il faut combattre afin de lever les obstacles pour pouvoir avancer sur la voie de la modernisation. Mais pour mieux comprendre, il faut que les gens sachent ce que nous entendons par modernisation sociale, par modernisation politique et par modernisation économique. Par modernisation sociale nous entendons le renforcement de l'unité nationale, la détribalisation définitive des Nigériens, et le changement de la conception du monde.
Nous avons une conception du monde qui, malheureusement, est aujourd'hui un peu archaïque. Il nous faut une conception du monde beaucoup plus compatible avec la raison, il nous faut créer des ruptures dans le comportement, rupture dans les rapports sociaux, rupture au niveau des mentalités des Nigériens. Il faut aussi une certaine évolution dans notre vision des questions démographiques par exemple. Et c'est cela que nous donnons comme contenu à la modernisation sociale», explique SE. Issoufou Mahamadou.
Quant à la modernisation politique, elle vise l'établissement d'un Etat démocratique et républicain fort et solide. Et la culture peut y contribuer, les valeurs culturelles peuvent y contribuer, par exemple une des conditions pour que l'Etat démocratique soit fort et solide, c'est que l'Etat puisse avoir beaucoup de ressources. Cela suppose que le civisme fiscal est très développé dans le pays, donc la renaissance culturelle peut contribuer également au civisme fiscal. En ce qui concerne la modernisation de l'économie, l'objectif est de mettre en place une économie compétitive, avec un secteur primaire moderne, avec une consolidation du secteur secondaire et du secteur tertiaire. Là également la culture, les valeurs culturelles peuvent nous servir, par exemple le développement d'un esprit d'entreprenariat, le développement de l'épargne, le développement du goût du risque, l'ardeur au travail, tout ça, ce sont des valeurs qui peuvent servir la modernisation de l'économie. Pour me résumer, donc, la Renaissance Culturelle, ce n'est pas le folklore, la Renaissance Culturelle, c'est puiser dans les valeurs internes comme externes qui peuvent servir les trois modernisations, identifier les contre-valeurs qui peuvent freiner cette modernisation. C'est pour cela d'ailleurs que nous avons besoin d'un certain nombre d'acteurs qui peuvent permettre de diffuser les valeurs qui concernent notre société ou de lutter contre les contre-valeurs. Et ces vecteurs sont la famille, il faut passer par la famille, il faut passer par l'école, l'éducation, il faut passer par les lieux de culte, les mosquées, les églises, etc., pour sensibiliser les Nigériens. Il faut également passer par les médias, il faut passer par le chant, le théâtre, le cinéma, etc.
Nous l'avons déjà dit dans un de nos précédents éditoriaux, nous le répétons encore : nous devons, pour atteindre nos objectifs de développement, changer nos mentalités ! Nous devons nous-mêmes nous imposer des changements qualitatifs.
Comment s'améliorer si tout le monde attend tout de l'Etat, et qu'on oublie de se mettre au travail ?
Il faut donc changer, changer sans délai, car le développement commence par le changement de comportement et le travail.
Il faut combattre les lenteurs dans l'administration et l'absentéisme, la politisation à outrance de notre administration, la courte échelle, les passe-droits, etc. Le Niger renaissant a besoin de mentalités nouvelles dans l'administration qui doit être une administration de développement et non une administration de commandement et de la recherche du profit.
Il faut dénoncer et combattre notre propension à faire de la politique politicienne 365 jours sur 365 jours. La vie de la Nation ne s'arrête pas qu'à la politique. Nous devons donc éradiquer cette mentalité de politiciens de tous les jours.
Ce combat noble exige l'implication de tous : leaders politiques, religieux, société civile, parents d'élèves, etc., afin qu'il y ait plus de travail et moins de gaspillage de temps et d'énergie.
L'autre axe de la Renaissance Culturelle, c'est le défi démographique. Le Président Issoufou l'a d'ailleurs reconnu, ''le défi démographique est très préoccupant. Nous avons un taux annuel de croissance de 4%, nous avons un taux de fécondité parmi les plus élevés, sinon le plus élevé du monde. Notre population double tous les 18 ans. Donc, le Gouvernement continue de créer les conditions pour la transition démographique dans le pays. Je voudrais que les populations sachent que notre religion, l'Islam, ne s'oppose pas à la planification familiale. C'est le lieu d'ailleurs de saluer les prises de position récentes de l'Emir de Kano (Nigeria) sur cette question. Donc, c'est un chantier sur lequel nous allons continuer à travailler, c'est un chantier par rapport auquel nous allons mobiliser l'instrument de la Renaissance Culturelle pour changer l'attitude des populations par rapport à la démographie, la vision de la population par rapport à la question de la planification des naissances''.
Dans le secteur de l'éducation, l'initiative de l'évaluation des enseignants pour relever le niveau de l'école nigérienne a été aussi abordée par le Chef de l'Etat, qui a appelé les uns et les autres à une prise de conscience élevée pour sortir l'école nigérienne des sentiers battus.
Toujours est-il que sur cette épineuse question de l'éducation, tout comme pour tant d'autres questions, il faut privilégier une et une seule voie : celle du consensus !
Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
www.lesahel.org

Sport

Présentation de la médaille par la Fédération Nigérienne de Triathlon : M. Chaïbou Adamou au podium au Championnat Afric…

Présentation de la médaille par la Fédération Nigérienne de Triathlon : M. Chaïbou Adamou au podium au Championnat Africain de Triathlon

La jeune Fédération Nigérienne de Triathlon (FNTr), a organisé hier matin à Niamey, une cérémonie de présentation de médaille. Une médaille de bronze obtenue par M. Chaïbou Adamou (Garde Nationale) lors du Championnat Africain de Triathlon tenu du 4 au 8 mai dernier à Tunis dans la catégorie 20 à 24 ans. Il est arrivé 5ème au classement général.L'occasion a été saisie par le Directeur des Opérations de SAHAM Assurances, Sponsor officiel...

Tir à l'Arc/Grand Prix International de la Côte d'Ivoire : Le Niger remporte six (6) médailles

Tir à l'Arc/Grand Prix International de la Côte d'Ivoire : Le Niger remporte six (6) médailles

Du 14 au 16 avril dernier, notre pays a participé, à travers la Fédération nigérienne de Tir à l'arc (FENITA) au Grand Prix International de Tirc à l'Arc de la Côte d'Ivoire qui s'est déroulé à Yamoussoukro. Les deux archers nigériens Salissou Mahamane et Adamou Saley qui ont représenté notre pays à cette compétition ont remporté au total six (6) médailles. Des résultats dont se réjouit le président de la FENITA M. Adamou Soumaila pour ...

Participation des coureurs nigériens la 26ème édition du Tour du Togo : Le bilan est positif selon l'encadrement

Participation des coureurs nigériens la 26ème édition du Tour du Togo : Le bilan est positif selon l'encadrement

Lancée le 11 avril dernier avec l'étape Lomé-Danyi longue de 151 km, la 26ème édition du Tour international du Togo a pris fin dimanche à Lomé avec le circuit fermé de 80 km dans la capitale togolaise. C'est l'ivoirien Cissé Issiaka qui a mené cette course de bout en bout et a ravi au finish le trophée de champion de l'édition 2017. Le cycliste ivoirien a dès la première étape dévoilé ses ambitions en remportant le maillot jaune. Un mai...

26ème étape du Tour du Togo : Mahamadou Soumana du Niger remporte le maillot de Meilleur équipier

26ème étape du Tour du Togo : Mahamadou Soumana du Niger remporte le maillot de Meilleur équipier

Après l'exténuante première étape entre Lomé et Danyi et la cauchemardesque grimpée vers ce village montagnard, les organisateurs de ce 26ème Tour du Togo ont fait un transbordement des coureurs sur la capitale du Centre, Sokodé distante d'environ 240 km de Kpalimé où ils ont passé la nuit. Très tôt hier matin, ils ont mis cap sur Niamtougou, une distance de 105km. Une épreuve physique et mentale à l'issue de laquelle le très vigoureux ...

Volley-ball/3ème édition de la coupe des Forces de défense et de sécurité : Renforcer la cohésion et la solidarité au se…

Volley-ball/3ème édition de la coupe des Forces de défense et de sécurité : Renforcer la cohésion et la solidarité au sein et entre les différents corps des FDS

La 3ème édition du tournoi des forces de défense et de sécurité a débuté, le samedi 1er avril dernier à l'Académie des arts martiaux (ACAM) de Niamey. L'ouverture de cette 3ème édition dont le thème est : « Le sport au service de la paix et de la cohésion des FDS à travers le Volley-Ball», s'est déroulée en présence du ministre de l'Entreprenariat des Jeunes, M. Ibrahim Issifi Sadou, de l'honorable député Soumana Sanda, président de la ...

Lutte traditionnelle/Lancement de la coupe du Président de la République : Une compétition placée sous le signe de l'uni…

Lutte traditionnelle/Lancement de la coupe du Président de la République : Une compétition placée sous le signe de l'unité, de la fraternité et du rassemblement

Cette activité est l'initiative de trois structures, à savoir l'Association des Promoteurs des Jeux Traditionnels, la FENILUTTES et la FENILANGA, en collaboration avec le Ministère de la Jeunesse et des Sports et le Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale. Cette activité rentre dans le cadre de la célébration de l'anniversaire de l'investiture du Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou...

1ère édition de la Coupe Alfaga de Taekwondo : Un creuset de détection des jeunes talents

1ère édition de la Coupe Alfaga de Taekwondo : Un creuset de détection des jeunes talents

La capitale du Katsina, Maradi, a accueilli vendredi et samedi derniers, les compétitions entrant dans le cadre de la première édition de la coupe initiée par le champion olympique Rio 2016 Abdoul Razak Issoufou Alfaga. Cette grande première du Taekwondoine nigérien a rassemblé plus de 250 combattants issus de 50 clubs des différentes régions du Niger. Au terme d'alléchants combats disputés souvent jusqu'à des heures avancées de la nuit...

Coupe d'amitié Chine-Niger de Badminton : Renforcement des liens d'amitié entre les deux pays à travers le sport

Coupe d'amitié Chine-Niger de Badminton : Renforcement des liens d'amitié entre les deux pays à travers le sport

La Fédération Nigérienne de Badminton, en collaboration avec le Bureau du Conseiller Economique et Commercial de l'Ambassade de Chine au Niger, a procédé, le samedi 18 mars 2017 dans l'après midi, au Palais du 29 Juillet de Niamey, au lancement de ses activités couplées à la Coupe de l'Amitié Chine-Niger de Badminton. La cérémonie officielle du lancement a été coprésidée par l'ambassadeur de la République Populaire de Chine au Niger, SE...

3ème édition du cross dénommé « circuit de l'eau » : L'AS SEEN œuvre pour l'épanouissement de la jeunesse

3ème édition du cross dénommé « circuit de l'eau » : L'AS SEEN œuvre pour l'épanouissement de la jeunesse

La 3ème édition du « circuit de l'eau » organisée par l'Association Sportive de la Société d'Exploitation des Eaux du Niger (SEEN), s'est disputée samedi dernier, à la station de pompage de Goudel. Les élèves filles et garçons des différentes écoles du quartier Goudel et le personnel de la SEEN se sont donnés rendez-vous pour une matinée sportive pleine d'émotions. Après les différents circuits bouclés par les jeunes athlètes, des récom...

Lancement des éliminatoires du championnat scolaire de la région de Maradi : Un mini-championnat pour sélectionner ses r…

Lancement des éliminatoires du championnat scolaire de la région de Maradi : Un mini-championnat pour sélectionner ses représentants

En prélude à la 9ème édition du championnat national du sport scolaire qui aura lieu à Agadez du 18 au 24 mars, les délégations des établissements scolaires des différents départements de la région deMaradi se sont retrouvés à Gazaoua pour la sélection des équipes devant représenter la région au grand rendez-vous sportif et culturel annuel du monde scolaire. C'est le gouverneur de la région de Maradi, M. Zakari Oumarou, qui a donné, jeu...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Préparatifs du mois béni de Ramadan : Disponibilit…

Préparatifs du mois béni de Ramadan : Disponibilité des céréales à Katako pour couvrir les besoins des populations

A quelques heures du début du mois béni de Ramadan, les prix des céréales tels que le mil,...

jeudi 25 mai 2017

Les syndicats des commerçants rassurent les consom…

Les syndicats des commerçants rassurent les consommateurs de la stabilité des prix du sucre

A l'approche du mois béni de Ramadan, la revue à la hausse des prix des produits de grande...

jeudi 25 mai 2017

La hausse des prix de certains produits commence à…

La hausse des prix de certains produits commence à se faire sentir

La vente des produits de première nécessité est une activité pratiquée par nombre de Nigér...

jeudi 25 mai 2017

L'air du temps

Sucre de ramadan : solidarité à grande échelle

Sucre de ramadan : solidarité à grande échelle

En cette veille du mois béni du Ramadan, tous les chemins mènent aux magasins de vente de ...

jeudi 25 mai 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.