Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Les africains et le petit commerce en Inde : De l'espoir dans le petit business malgré la peur....


d-1Du 11 au 22 mars dernier, une trentaine de journalistes africains ont séjourné dans la capitale indienne dans le cadre d'un atelier organisé par le Centre de Recherche en Communication de Masse, en collaboration avec le Ministère des Affaires Extérieures. Mettant à profit ce séjour, notre reporter s'est intéressé à certains aspects de cette ville cosmopolite en pleine évolution, au site touristique du Taj Mahal et aussi au tourisme médical.
L'Inde devient peu à peu un pays attractif pour les Africains en quête de bien-être économique. Cela dans la foulée de la nouvelle politique de redynamisation et du renforcement des liens que les autorités indiennes ont lancée vis-à-vis de l'Afrique. Depuis quelques années, l'on constate un intérêt particulier des Africains qui choisissent l'Inde comme destination pour des raisons économiques, académiques, commerciales, médicales. Aujourd'hui, le nombre de ces hommes et femmes, qui tentent leur chance dans l'exercice du commerce dans ce pays devenu une plaque tournante d'affaires, est de plus en plus croissant. A la faveur d'une situation qui rend l'Inde de plus en plus attrayante, certains Africains s'y sont rendus et ont établi leur commerce afin de prendre part aux activités commerciales, au même titre que les autochtones.
A la Fédération Indienne de la Chambre de Commerce et d'Industrie (FICCI), la conseillère à la Division Afrique, Mme Sheila Sudhakaran, a affirmé qu'effectivement le nombre des Africains qui visitent ou vivent en Inde a connu une nette augmentation. La pratique du petit commerce des expatriés, notamment les Africains, en Inde semble plus ou moins prendre un envol. Certes, il n'y a pas de statistiques officielles disponibles sur le nombre exhaustif d'Africains exerçant le commerce en Inde.
Elle a souligné que les Africains commerçants s'adonnent essentiellement à la vente des produits africains. On trouve dans les boutiques d'Africains, dans plusieurs villes indiennes, des produits alimentaires, des produits de beauté ''Made in Africa''. Mme Sudhakaran explique que ''certains Africains ont commencé à s'engager dans la vente des spécialités alimentaires africaines pour répondre à la demande de plus en plus croissante de la part des étudiants, patients, opérateurs économiques vivant en Inde''. Cependant, a-t-elle souligné, la pratique du petit commerce pour les Africains n'est pas un long fleuve tranquille. L'existence de certaines formes de racisme et de xénophobie dont sont victimes certains étrangers de la part de certains nationaux rendent le séjour et l'exercice de commerce plus ou moins difficiles. Elle reste toutefois optimiste que la situation changera, s'appuyant sur l'engagement politique réaffirmé du Gouvernement indien.
Dans le marché ''na Market'', l'un des plus grands marchés de la capitale Delhi, nous avions rencontré Mme Mama Africa, une femme commerçante ressortissante de la République Démocratique du Congo. Arrivée en Inde en 2007, elle s'est établie à Delhi où elle exerce son commerce. Mama Africa, parlant couramment la langue locale Hindi, s'est spécialisée dans la vente des produits typiquement africains dans sa boutique sis au sous-sol dudit marché. ''Je suis venue en Inde avec mon fils et mes deux filles qui sont aujourd'hui étudiants. Depuis lors, je me suis engagée dans le commerce des produits africains. Mon objectif est d'aider les Africains qui visitent l'Inde ou qui y vivent à avoir certaines spécialités africaines'', explique-t-elle.
Grâce à sa patience et son courage, Mama Africa a su tisser un large réseau de clientèle et de fournisseurs à partir de l'Afrique. Comment vivre dans un pays étranger où l'on ne partage ni la langue, ni les coutumes, ni la religion? A cette question Mama Africa se veut optimiste. ''En dépit du contexte social dans lequel j'opère, différent de celui de mon pays et de mon continent, je peux affirmer que j'exerce mon business sans trop de menace. Mais nous faisons face à une sorte de discrimination de la part de certaines personnes qui, pour la plupart, ne connaissent pas les hommes noirs comme nous'', souligne la commerçante.
''Je suis reconnaissante vis-à-vis de mes collègues indiens pour leur compréhension et leur solidarité. Certes, il y en a qui ne nous acceptent pas. Ça ne me préoccupe pas tant. L'important pour moi, c'est que jusque-là, mes enfants et moi n'avons jamais été agressés. Et la clientèle se fait de plus en plus importante et mon business se développe bien'', ajoute-t-elle.
Dans le même marché, nous avions rencontré Mme Kike Davis. C'est une jeune femme nigériane vivant en Inde depuis deux ans. Elle exerce dans la restauration. ''Je suis en Inde depuis deux ans et j'évolue dans le business de la restauration et la vente des produits africains. Je vends mes produits aux commerçants indiens et africains disséminés un peu partout dans la ville''.
Exercer le commerce ici en Inde, en tant qu'Africain, est un travail difficile, mais Mme Kike Davis pense que la situation est en train de changer positivement dans la mesure où les clichés raciaux sont petit à petit abandonnés par beaucoup d'Indiens, notamment par ceux qui ont la chance de voyager à l'étranger. Parlant des relations sociales, Mme Kike affirme que leur séjour se passe plutôt bien, même s'ils sont confrontés parfois au racisme de certains autochtones.
''Le souhait des Africains que nous sommes est de voir la fin du racisme et des actes xénophobes le plus tôt possible, afin qu'on puisse vivre ensemble comme chez nous, et exercer nos activités malgré la différence de couleur, de langue et de culture'', a conclu Mme Kike Davis.

Par Zabeirou Moussa, envoyé spécial

Sport

Présentation de la médaille par la Fédération Nigérienne de Triathlon : M. Chaïbou Adamou au podium au Championnat Afric…

Présentation de la médaille par la Fédération Nigérienne de Triathlon : M. Chaïbou Adamou au podium au Championnat Africain de Triathlon

La jeune Fédération Nigérienne de Triathlon (FNTr), a organisé hier matin à Niamey, une cérémonie de présentation de médaille. Une médaille de bronze obtenue par M. Chaïbou Adamou (Garde Nationale) lors du Championnat Africain de Triathlon tenu du 4 au 8 mai dernier à Tunis dans la catégorie 20 à 24 ans. Il est arrivé 5ème au classement général.L'occasion a été saisie par le Directeur des Opérations de SAHAM Assurances, Sponsor officiel...

Tir à l'Arc/Grand Prix International de la Côte d'Ivoire : Le Niger remporte six (6) médailles

Tir à l'Arc/Grand Prix International de la Côte d'Ivoire : Le Niger remporte six (6) médailles

Du 14 au 16 avril dernier, notre pays a participé, à travers la Fédération nigérienne de Tir à l'arc (FENITA) au Grand Prix International de Tirc à l'Arc de la Côte d'Ivoire qui s'est déroulé à Yamoussoukro. Les deux archers nigériens Salissou Mahamane et Adamou Saley qui ont représenté notre pays à cette compétition ont remporté au total six (6) médailles. Des résultats dont se réjouit le président de la FENITA M. Adamou Soumaila pour ...

Participation des coureurs nigériens la 26ème édition du Tour du Togo : Le bilan est positif selon l'encadrement

Participation des coureurs nigériens la 26ème édition du Tour du Togo : Le bilan est positif selon l'encadrement

Lancée le 11 avril dernier avec l'étape Lomé-Danyi longue de 151 km, la 26ème édition du Tour international du Togo a pris fin dimanche à Lomé avec le circuit fermé de 80 km dans la capitale togolaise. C'est l'ivoirien Cissé Issiaka qui a mené cette course de bout en bout et a ravi au finish le trophée de champion de l'édition 2017. Le cycliste ivoirien a dès la première étape dévoilé ses ambitions en remportant le maillot jaune. Un mai...

26ème étape du Tour du Togo : Mahamadou Soumana du Niger remporte le maillot de Meilleur équipier

26ème étape du Tour du Togo : Mahamadou Soumana du Niger remporte le maillot de Meilleur équipier

Après l'exténuante première étape entre Lomé et Danyi et la cauchemardesque grimpée vers ce village montagnard, les organisateurs de ce 26ème Tour du Togo ont fait un transbordement des coureurs sur la capitale du Centre, Sokodé distante d'environ 240 km de Kpalimé où ils ont passé la nuit. Très tôt hier matin, ils ont mis cap sur Niamtougou, une distance de 105km. Une épreuve physique et mentale à l'issue de laquelle le très vigoureux ...

Volley-ball/3ème édition de la coupe des Forces de défense et de sécurité : Renforcer la cohésion et la solidarité au se…

Volley-ball/3ème édition de la coupe des Forces de défense et de sécurité : Renforcer la cohésion et la solidarité au sein et entre les différents corps des FDS

La 3ème édition du tournoi des forces de défense et de sécurité a débuté, le samedi 1er avril dernier à l'Académie des arts martiaux (ACAM) de Niamey. L'ouverture de cette 3ème édition dont le thème est : « Le sport au service de la paix et de la cohésion des FDS à travers le Volley-Ball», s'est déroulée en présence du ministre de l'Entreprenariat des Jeunes, M. Ibrahim Issifi Sadou, de l'honorable député Soumana Sanda, président de la ...

Lutte traditionnelle/Lancement de la coupe du Président de la République : Une compétition placée sous le signe de l'uni…

Lutte traditionnelle/Lancement de la coupe du Président de la République : Une compétition placée sous le signe de l'unité, de la fraternité et du rassemblement

Cette activité est l'initiative de trois structures, à savoir l'Association des Promoteurs des Jeux Traditionnels, la FENILUTTES et la FENILANGA, en collaboration avec le Ministère de la Jeunesse et des Sports et le Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale. Cette activité rentre dans le cadre de la célébration de l'anniversaire de l'investiture du Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou...

1ère édition de la Coupe Alfaga de Taekwondo : Un creuset de détection des jeunes talents

1ère édition de la Coupe Alfaga de Taekwondo : Un creuset de détection des jeunes talents

La capitale du Katsina, Maradi, a accueilli vendredi et samedi derniers, les compétitions entrant dans le cadre de la première édition de la coupe initiée par le champion olympique Rio 2016 Abdoul Razak Issoufou Alfaga. Cette grande première du Taekwondoine nigérien a rassemblé plus de 250 combattants issus de 50 clubs des différentes régions du Niger. Au terme d'alléchants combats disputés souvent jusqu'à des heures avancées de la nuit...

Coupe d'amitié Chine-Niger de Badminton : Renforcement des liens d'amitié entre les deux pays à travers le sport

Coupe d'amitié Chine-Niger de Badminton : Renforcement des liens d'amitié entre les deux pays à travers le sport

La Fédération Nigérienne de Badminton, en collaboration avec le Bureau du Conseiller Economique et Commercial de l'Ambassade de Chine au Niger, a procédé, le samedi 18 mars 2017 dans l'après midi, au Palais du 29 Juillet de Niamey, au lancement de ses activités couplées à la Coupe de l'Amitié Chine-Niger de Badminton. La cérémonie officielle du lancement a été coprésidée par l'ambassadeur de la République Populaire de Chine au Niger, SE...

3ème édition du cross dénommé « circuit de l'eau » : L'AS SEEN œuvre pour l'épanouissement de la jeunesse

3ème édition du cross dénommé « circuit de l'eau » : L'AS SEEN œuvre pour l'épanouissement de la jeunesse

La 3ème édition du « circuit de l'eau » organisée par l'Association Sportive de la Société d'Exploitation des Eaux du Niger (SEEN), s'est disputée samedi dernier, à la station de pompage de Goudel. Les élèves filles et garçons des différentes écoles du quartier Goudel et le personnel de la SEEN se sont donnés rendez-vous pour une matinée sportive pleine d'émotions. Après les différents circuits bouclés par les jeunes athlètes, des récom...

Lancement des éliminatoires du championnat scolaire de la région de Maradi : Un mini-championnat pour sélectionner ses r…

Lancement des éliminatoires du championnat scolaire de la région de Maradi : Un mini-championnat pour sélectionner ses représentants

En prélude à la 9ème édition du championnat national du sport scolaire qui aura lieu à Agadez du 18 au 24 mars, les délégations des établissements scolaires des différents départements de la région deMaradi se sont retrouvés à Gazaoua pour la sélection des équipes devant représenter la région au grand rendez-vous sportif et culturel annuel du monde scolaire. C'est le gouverneur de la région de Maradi, M. Zakari Oumarou, qui a donné, jeu...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Mashhad, la deuxième grande ville de la République…

Mashhad, la deuxième grande ville de la République Islamique d'Iran : Une cité classée par l'UNESCO « Capitale culturelle du monde islamique » en 2017

Du 25 au 27 avril dernier, s'est tenu à Mashhad, le premier sommet des Maires des pays du ...

jeudi 18 mai 2017

Visite au mausolée de l'Imâm Ridha ou Rezâ à Mashh…

Visite au mausolée de l'Imâm Ridha ou Rezâ à Mashhad : Héritage spirituel et architectural de l'histoire iranienne

L'Iran abonde de lieux de pèlerinage, non seulement musulmans, mais également chrétiens, j...

jeudi 18 mai 2017

Jardin botanique de Mashhad : Un lieu de distracti…

Jardin botanique de Mashhad : Un lieu de distraction, de repos et de tourisme

Des espaces verdoyants, sereins, des espèces rares de plus de 4000 variétés. Des moments o...

jeudi 18 mai 2017

L'air du temps

Vous avez dit autonomisation de la femme?

Vous avez dit autonomisation de la femme?

Une fois n'est pas coutume, les femmes nigériennes ont célébré, sans trop de faste, le wee...

jeudi 18 mai 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.