Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Une diplomatie active et fructueuse


DG onepAprès Mohamed Moussa à la tête de l'ASECNA, Loïc Crespin au CIRTEF, la diplomatie nigérienne vient d'engranger encore, une fois de plus, une victoire éclatante avec l'accession d'un autre compatriote, Abdallah Boureima, à la tête de la Commission de l'UEMOA. Ceux qui ont suivi les péripéties ayant conduit à cette désignation savent que c'est un grand défi qui vient d'être relevé par le Chef de l'Etat. Il en avait fait son affaire, et a soulevé des montagnes afin que cette victoire soit. Et le résultat est là, tangible !
La vision diplomatique du Chef de l'Etat, parce que pragmatique et respectueuse des prérogatives des autres Nations voisines et amies, a donc donné ses fruits. On a toujours décrié l'absence, par trop criarde, des cadres nigériens dans les Organisations régionales et internationales, et surtout à la tête de ces instances. Mais, force est de constater que, ces dernières années, le déficit a été compensé. En effet, plusieurs valeureux cadres nigériens ont été portés à la tête d'instances internationales ou régionales. On peut citer, entre autres, Aïchatou Mindaoudou, Représentante du Secrétaire Général de l'ONU à l'ONUCI en Côte d'Ivoire; Mamane Sidikou, Représentant du Secrétaire Général de l'ONU au Congo ; Najim Mohamed, Secrétaire Permanent du G5 Sahel; Oua Saïdou à la Direction générale de l'Autorité du Liptako Gourma (ALG); M. Bouramah Ali Harouna au poste de Secrétaire Général de la CONFEJES. La liste n'est pas exhaustive.
Ces nominations, qui en disent assez sur les succès diplomatiques de notre pays ces dernières années, ravivent dans la mémoire collective des Nigériens les instants de gloire ayant conduit à la nomination de Feu Idé Oumarou au prestigieux poste de Secrétaire Général de l'OUA.
Il faut dire que, depuis son accession à la magistrature suprême de notre pays, le Président Issoufou a su insuffler une dynamique nouvelle à la diplomatie nigérienne. Pour le Chef de l'Etat, il s'agit de mettre la diplomatie au service du développement économique et social, au service de la sécurité des personnes et des biens. C'est pourquoi, dès 2011, le Gouvernement a été instruit par ses soins à mener une vaste offensive diplomatique visant à faire connaitre nos potentialités économiques, les avantages qu'offre le pays, et élargir sa carte diplomatique.
Cette dynamique portée par le Président Issoufou en personne s'est orientée vers la préservation de la paix et de la sécurité dans la sous-région et le reste du monde. Le Président, leader régional incontesté dans la lutte contre le terrorisme, l'insécurité et le trafic des êtres humains, a mis à profit toutes les tribunes régionales et internationales pour aborder la question sécuritaire et la lutte contre le terrorisme dans la zone sahélo-saharienne.
Mieux, dans toutes les conférences, fora et autres rencontres, le Président de la République a prêché sur la corrélation entre la sécurité, le développement et le triptyque Démocratie-Développement-Défense. Cette vision majeure fait du Niger un partenaire majeur dans le traitement des questions sécuritaires régionales.
L'implication directe du Président de la République dans la lutte contre le terrorisme et dans la préservation de la paix et de la sécurité s'est très vite traduite par l'envoi de contingents nigériens pour le maintien de la paix notamment au Mali, en Côte d'Ivoire, au Congo, et tout récemment au Nigeria.
Aujourd'hui, la voix du Niger, à travers celle du Président Issoufou, porte loin au sein des instances régionales et internationales. C'est ainsi que, lors de la 24ème session de l'Union Africaine, le Président de la République du Niger a été porté à la Vice-présidence de la conférence de cette institution au titre de l'exercice 2015-2016, et le Niger désigné pour abriter les travaux du sommet de l'UA en 2019.
De même, le Président Issoufou Mahamadou a été désigné, lors du 28ème Sommet de l'Union Africaine à Addis Abeba, comme ''Champion africain pour la facilitation des échanges'' pour préparer la Zone de Libre Echange Continental (ZLEC). Cette désignation est de tout honneur. En effet, comme l'a déjà souligné un expert en Politiques Commerciales, ''il faut peut-être remonter au règne du Général Seyni Kountché, qui a vu le plébiscite de notre compatriote Idé Oumarou comme Secrétaire Général de l'OUA, pour trouver un fait d'importance comparable''.
Pour cet expert, ''la mission du Président Issoufou Mahamadou est bien plus titanesque que construire des infrastructures couvrant quatre ou cinq pays tout au plus à la fois''.
Les enjeux liés à son sacre sont plus importants que les infrastructures, dès lors qu'il concerne la construction de la plus grande zone de libre-échange au monde, une fondation préalable pour les échanges, les investissements et les infrastructures. En effet, prendre en charge la construction d'une zone de libre-échange est bien plus chargé de défis que la seule mission de construire des infrastructures dès lors que les ressources sont disponibles.
Le défi pour Issoufou Mahamadou est d'ordre politique et technique. Il est d'ordre politique parce qu'il doit porter un leadership aussi éclairé que fort pour mettre sur pieds, en l'intervalle de quelques mois, une entente de dimension continentale avec ses pairs Chefs d'Etat, et mettre en ordre de bataille les différentes organisations communes régionales, (CEDEAO, UEMOA, CBLT, Conseil de l'Entente, etc.) afin de dresser un agenda devant conduire à l'opérationnalisation de la ZLEC en 2022. Il est d'ordre technique parce que la construction d'une zone de libre-échange est un processus de négociations interminables et d'un niveau technique très élevé pour accorder, harmoniser et concilier des intérêts nationaux aussi divers que variés, afin de former une dynamique continentale qui doit, en plus de se faire maître du jeu sur son terrain, se frayer une place dans le concert mondial des marchés intégrés''.
De même, le leadership du Président de la République, en matière d'intégration économique, lui a valu sa désignation comme coprésident, avec le Président du Ghana, du Haut Comité sur la monnaie unique des Etats de la CEDEAO, et Président du comité de haut niveau sur la sécurité alimentaire dans l'espace UEMOA.
C'est dire que la désignation d'Abdallah Boureima à la présidence de la Commission de l'UEMOA est le fruit de cette offensive diplomatique du Président Issoufou, qui a fait du placement des cadres nigériens à des postes de responsabilité au niveau des institutions et organismes internationaux, une de ses priorités majeures. C'est cette priorité majeure qui rejoint sa vision de faire de notre capitale, Niamey, qui va accueillir en 2019, les travaux du sommet de l'UA, une des villes attractives dans la sous région.
Le Programme Niamey Nyala, qu'il a initié depuis son arrivée au pouvoir, découle de cette vision présidentielle de doter la ville d'équipements et d'infrastructures dignes de ce nom, afin de la hisser au rang des grandes villes de la sous-région.
Aussi, après plusieurs investissements et réalisations d'infrastructures modernes, le Président de la République a déclaré récemment, lors du lancement des travaux du 3ème pont de Niamey : ''Nous voici aujourd'hui à Goudel pour la pose de la première pierre du 3ème pont, le ''Pont Général Seyni Kountché''. L'histoire retiendra que la véritable modernisation de la ville de Niamey a commencé avec la Renaissance. Depuis 6 ans, le peuple est témoin des efforts qui ont été faits pour moderniser la ville de Niamey. Depuis 6 ans, des réalisations majeures ont vu le jour, telles que l'Hôpital de référence, la Centrale Electrique de Gorou Banda, l'échangeur Mali Béro, l'échangeur du Rond-Point des Martyrs, ainsi que l'échangeur Diori Hamani en chantier. Cela veut dire qu'en moyenne, chaque année, nous réalisons une œuvre majeure au bénéfice des populations de la ville de Niamey. C'est des dizaines de milliards qui sont investis pour faire de Niamey une capitale digne de notre pays''.
Le Niger est aujourd'hui écouté et respecté partout. Niamey et les autres agglomérations urbaines se modernisent progressivement. Le pays se porte de mieux en mieux, malgré la morosité économique internationale ambiante.
En un mot, la Renaissance est en marche et à pas surs.

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )

Sport

Fin de la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle : Tassiou Sani, nouveau roi des arènes

Fin de la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle : Tassiou Sani, nouveau roi des arènes

Après dix (10) jours de compétitions, la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle a pris fin, hier après-midi, à l'arène des jeux traditionnels Langa-Langa de Zinder avec le sacre de Tassiou Sani de Zinder face à Yahaya Kaka de Tahoua. La finale qui s'est déroulée en présence du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini a drainé une marée humaine venue de toutes les contrées du pays, et de certains pays vois...

2ème phase du Sabre national de lutte traditionnelle/Zinder 2018 : Yahaya Kaka, Laouali Dan Tambeye, Kadri Abdou et Tass…

2ème phase du Sabre national de lutte traditionnelle/Zinder 2018 : Yahaya Kaka, Laouali Dan Tambeye, Kadri Abdou et Tassiou Sani qualifiés pour les demi-finales

Après les confrontations entre les régions, la 39ème édition du Sabre national est entrée dans sa 2ème phase. C'est ainsi qu'ont été disputés, hier matin, les combats entrant dans le cadre des 1/8 de finales. Dans l'après-midi, les lutteurs invaincus se sont affrontés dans le cadre des quarts de finale. Les rencontres se sont déroulées dans une arène Langa-Langa pleine à craquer, devant un public passionné de la lutte traditionnelle. .....

7ème journée du Sabre national : Plus que 15 lutteurs invaincus

7ème journée du Sabre national : Plus que 15 lutteurs invaincus

Les confrontations entrant dans le cadre de la 39e édition du Sabre national se poursuivent à l'arène de Luttes Traditionnelles Langa-langa de Zinder sous la présidence du ministre de la Jeunesse et des Sports M. Moctar Kassoum. Les combats de la 7e journée ont opposé hier matin Zinder à Dosso, tandis que Agadez a croisé Diffa. Notons que les concours de ''Kirari'', de meilleur de accoutrement de lutteurs et de la danse de lutteurs se s...

3eme journée des compétitions de la 39eme édition du Sabre National : 21 lutteurs encore invaincus

3eme journée des compétitions de la 39eme édition du Sabre National : 21 lutteurs encore invaincus

La 39ème édition du Sabre national bat son plein dans l'arène de lutte traditionnelle Langa-Langa de Zinder sous la présidence du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Moctar Kassoum. Les rencontres de la matinée d'hier ont d'abord mis aux prises Tahoua à Diffa et ensuite Tillabéry a affronté Agadez. Dans la soirée, les régions de Niamey et Dosso se sont opposées, tandis que Maradi a affronté Zinder.Pour l'heure, les belles chutes s...

2ème journée de compétitions de la 39ème édition du Sabre National à Zinder : Plus que 27 lutteurs invaincus

2ème journée de compétitions de la 39ème édition du Sabre National à Zinder : Plus que 27 lutteurs invaincus

Les compétions de la 39ème édition du Sabre National de lutte traditionnelle se poursuivent dans les aires de combat de l'arène Langa-Langa de Zinder. La 2ème journée a été riche en chute et en animation sous la mélodieuse voix du Sagolo national et des infatigables tchali-tchali. Concernant les combats de la matinée, Agadez a affronté de Maradi, tandis que Dosso s'est opposée à Tahoua. ......Pour lire la suite abonnez- vous

1ère journée des compétitions du Sabre national de lutte traditionnelle, à Zinder : Les grands favoris s'en sortent

1ère journée des compétitions du Sabre national de lutte traditionnelle, à Zinder : Les grands favoris s'en sortent

Les compétions entrant dans le cadre de la 39ème édition du Sabre National ont débuté hier matin à l'arène des Luttes traditionnelles Langa-Langa de Zinder. C'était en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports M. Moctar Kassoum entouré de ses proches collaborateurs et des responsables régionaux et municipaux ainsi que les chefs coutumiers. Les combats de la matinée ont opposé Dosso à Diffa, tandis que Maradi a affronté Tillabéry...

Ouverture de la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle, à Zinder

Ouverture de la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle, à Zinder

Qui succédera à Yahaya Kaka de Tahoua ?La 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle a débuté hier à Zinder avec la cérémonie officielle d'ouverture qui s'est déroulée à l'arène des jeux Langa-Langa. C'est dans une arène archicomble que le ministre de la Jeunesse et des Sports M. Moctar Kassoum a donné le coup d'envoi de cette édition. Outre, les autorités régionales et coutumières, cette cérémonie s'est déroulée en présenc...

Cérémonie de remise des prix des activités sportives de Tahoua Sakola : Les athlètes récompensés en équipe et en individ…

Cérémonie de remise des prix des activités sportives de Tahoua Sakola : Les athlètes récompensés en équipe et en individuel

Les lampions des compétitions sportives entrant dans le cadre de la fête tournante du 18 décembre commémorant le 59ème anniversaire de la proclamation de la République se sont éteints dimanche dernier à Tahoua avec la cérémonie de remise des récompenses aux athlètes et équipes qui se sont distingués dans les différentes disciplines retenues. La cérémonie de remise des trophées s'est déroulée en présence du Président de l'Assemblée natio...

Taekwondo : deux médailles d'or pour Abdoul Razak Issufou Alfaga : Le champion du monde 2017 de Taekwondo règne sans par…

Taekwondo : deux médailles d'or pour Abdoul Razak Issufou Alfaga : Le champion du monde 2017 de Taekwondo règne sans partage sur les podiums

La saga glorieuse se poursuit pour notre compatriote Abdoul Razak Issufou Alfaga; dont l'étoile continue de briller dans les grandes rencontres internationales de Taekwondo. En effet, en l'espace d'une semaine, ce dernier a trôné deux fois de suite sur la première marche des podiums. Le champion du monde 2017 de Taekwondo a ainsi remporté coup sur coup la médaille d'or, le 12 novembre dernier à Zagreb en Croatie, et le samedi 18 novembr...

8èmes de finale de la Coupe du monde U17 /Ghana 2 Niger 0 : Fin de parcours pour le Mena cadet

8èmes de finale de la Coupe du monde U17 /Ghana 2 Niger 0 : Fin de parcours pour le Mena cadet

L'équipe nationale des moins de 17 ans a joué son ultime match de la coupe du monde de cette catégorie hier après midi sur la pelouse du stade de Bombay en Inde contre les Black Starlets du Ghana. Un huitième de finale que les jeunes joueurs ghanéens ont maîtrisé de bout en bout en réussissant à violer à deux reprises les filets de Kaled Lawali, l'excellent portier du Mena.Un premier but de Eric Ayiah à la 45ème minute de jeu sur penalt...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Réseaux sociaux : le cocktail imbuvable du mensonge et de l'intox

Réseaux sociaux : le cocktail imbuvable du mensonge et de l'intox

Avec l'avènement de l'internet, et les innombrables plateformes d'informations plus rapide...

vendredi 19 janvier 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.