Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

L'ONG Dimol : Un exemple dans la réinsertion et l'accompagnement des femmes fistuleuses


Mme-TRAORE-SalamatouDimol est une organisation non gouvernementale nigérienne qui œuvre depuis plusieurs années en faveur des femmes fistuleuses. Il est difficile d'aborder un tel sujet sans parler de cette Ong bien connue de tous. Sa présidente, Mme Salamatou Traoré, sage femme de formation, y consacre la plupart de son temps. Aujourd'hui encore, les activités de l'ONG Dimol se résument à la recherche de nouveau cas ; l'accueil et l'hébergement des patientes ; la préparation et l'orientation des patientes à l'opération chirurgicale ; les formations à l'autonomisation socio économique et le leadership féminin des victimes et des femmes des groupements féminins aux Activités Génératrices de Revenus (AGR). Dimol s'adonnent aussi à la réintégration sociale accompagnée ; les formations en santé de la reproduction et planification familiale (SR/PF) ; le suivi des femmes guéries et l'accompagnement à la césarienne prophylactique des anciennes patientes.
Dans cet esprit, l'Ong a mené depuis sa création, plusieurs actions concrètes en faveur des femmes victimes de la fistule. Il s'agit selon Mme Traoré Salamatou de la création d'un centre d'hébergement des victimes de la fistule exproprié en 2004 ; de la création et l'équipement d'une maternité rurale à Kohan Garanké/Say en 2015 par l'Ambassade d'Allemagne ; de la réinsertion et l'accompagnement de plus de 420 femmes guéries de la fistule dans leurs communautés ; de la formation en AGR (Couture, Tricotage, Embouche, Fabrication de perles, etc.) de plus de 600 femmes ; la formation en compétence de vie (hygiène corporelle et du milieu, etc.) de plus de 800 femmes. Selon la présidente de Dimol, ce sont les mêmes actions qui sont aujourd'hui réalisées pour les femmes au niveau du centre. Toutefois, l'Ong rencontre quelques difficultés dans la pratique de ses activités. Il s'agit selon sa présidente de la faible mobilisation des ressources ; de la non-maitrise des distances géographiques et des villages de provenance des patientes, de l'accès difficile pour la réintégration sociale accompagnée et des déménagements multiples du centre d'hébergement Dimol.

Parlant de la fistule, Mme Traoré Salamatou explique que c'est une communication anormale de l'appareil génital féminin entre le vagin, la vessie, le rectum et rarement avec l'utérus résultant de l'accouchement. « Elle se traduit par une incontinence urinaire ou une perte de matière fécales suite à un accouchement compliqué, difficile et prolongé sans assistance médicale. L'enfant meurt presque toujours durant le travail et la mère est généralement confrontée à de graves problèmes physiques, psychologiques, économiques, et sociaux. Les femmes frappées par cette tragédie sont souvent abandonnées par leurs maris ou les membres de leurs familles ». En somme selon Mme Traoré, la fistule est une pathologie invalidante, considérée par bien de gens comme une ''maladie de la honte''. Pour la présidente de l'Ong Dimol, « bien que les causes immédiates des fistules obstétricales dans les pays en développement soient dues à un travail avec obstruction et à un manque d'accès à des soins obstétricaux d'urgence, l'extrême pauvreté est bien souvent la cause principale. Cette pauvreté des populations est caractérisée par l'inaccessibilité aux infrastructures sanitaires, l'inadéquation des moyens de déplacement et des moyens de communication».

Aussi, « l'existence de la fistule dans la société accroît la pauvreté du fait du coût de la prise en charge et de l'inactivité de la patiente, qui constitue un fardeau pour la communauté», ajoute Mme Traoré. Selon elle, la non scolarisation de la fille est aussi un frein à l'émancipation de la femme et dans les prises de décision. Souvent, affirme-t-elle, les filles n'ont jamais la chance d'être inscrites à l'école parce qu'elle est perçue comme une institution qui véhicule des valeurs négatives. « On interrompt la scolarité de la petite fille pour faire d'elle une mère de foyer malgré son immaturité physique et mentale. Pour certains parents, la petite fille court des dangers quand elle va à l'école. Ceci est d'autant plus inquiétant quand elle accède au collège. Ils estiment que son éloignement du domicile familial l'entraîne à la débauche, provocant notamment une grossesse hors mariage, des enfants illégitimes ou les avortements provoqués », affirme la présidente de l'Ong Dimol.

Le mariage précoce et les maternités précoces sont également pour elle, d'autres causes de la fistule. Dans de nombreuses zones rurales, indique Mme Traoré, les filles sont données en mariage avant leurs premières règles – entre 10 et 15 ans. La survenue d'une grossesse chez une mère enfant dont le bassin n'est pas suffisamment développé peut causer des complications lors de l'accouchement sans assistance médicale entraînant ainsi la fistule obstétricale chez la fille. Enfin selon Mme Traoré, les pratiques traditionnelles nuisibles augmentent les risques de fistules. « Dans certaines régions, le Dan Gourya, Habizé, Yankan Guichiri contribuent également, directement ou indirectement, à créer la fistule et d'autres complications gynécologiques et obstétricales tardives. Les Mutilations Génitales Féminines (MGF) sont généralement effectuées dans des conditions non hygiéniques par des exciseuses ou des barbiers ; il s'agit de l'ablation d'une partie ou la totalité des organes génitaux externes de la femme. L'élargissement du vagin lors du mariage précoce crée aussi la fistule », explique-t-elle. A ces causes s'ajoute l'impréparation de l'arrivée des bébés. En effet, c'est lorsque des complications lors de l'accouchement se présentent qu'on essaye de mobiliser des fonds pour y pallier, ajoute la présidente de l'Ong Dimol.

Les conséquences de cette maladie sur la vie socio-économique des femmes sont nombreuses. «Incapables de rester sèches, beaucoup de femmes souffrent de regards, d'humiliation du fait des mauvaises odeurs d'urine et/ou d'excréments. Certaines femmes boivent le moins possible pour éviter les fuites d'urine et se déshydratent ainsi; ce qui donne des calculs vésicaux. Il peut aussi leur être difficile de marcher parce que les nerfs des membres inférieurs sont atteints. Elles sont souvent rejetées par leurs époux ou leurs partenaires et évitées par leurs communautés. Les femmes non soignées, non seulement peuvent s'attendre à une vie de honte et d'isolement, mais risquent aussi de connaître une mort lente et prématurée pour cause d'infection et d'insuffisance rénale », explique Mme Traoré. C'est pourquoi, elle lance un appel à l'Etat, aux partenaires techniques et financiers, aux décideurs, aux communautés et aux ONG pour se mobiliser dans la lutte contre la fistule afin de préserver la vie des femmes qui donnent la vie. La fistule est une maladie comme les autres, elle se prévient et se guérit complètement.

Idé Fatouma(onep)

05/10/17

Sport

Le président du Comité Olympique et Sportif du Niger (COSNI) : « Nous avons satisfait aux différents programmes de la So…

Le président du Comité Olympique et Sportif du Niger (COSNI) : « Nous avons satisfait aux différents programmes de la Solidarité Olympique et réalisé la plupart des objectifs que nous nous sommes fixés » déclare Elhadj Idé Issaka

M. le président du COSNI, vous êtes au terme de votre mandat de quatre ans à la tête du COSNI. Quel est le sentiment qui vous anime à l'issue de ce premier mandat ?Je voudrais tout d'abord vous remercier, pour l'occasion que vous me donnez une fois encore de m'exprimer sur la vie de notre CNO (Comité National Olympique). Comme les mandats précédents, ce mandat s'est passé sur fond de crise à un certain moment, crise que nous avions tent...

Mondial 2018 : Quand le football soulève de vives passions

Mondial 2018 : Quand le football soulève de vives passions

Que de surprises et de rencontres alléchantes. Les compétitions de la 21eme édition de la coupe du monde de football se poursuivent en Russie. Les amateurs du ballon rond savourent depuis le 14 juin dernier le spectacle. A Niamey, ce sont des foules qui s'agglutinent devant les écrans pour suivre les matches opposant les équipes africaines aux autres challengers. Hélas, une triste fin pour ces équipes du continent africain ainsi que pou...

Tournoi international amical de Niamey : Le Mena bat les Crânes d'Ouganda par 2 buts à 1

Tournoi international amical de Niamey : Le Mena bat les Crânes d'Ouganda par 2 buts à 1

Après une première sortie manquée le 27 mai dernier contre les fauves de Bas Oubangui, soldée par un score de 3 buts partout, le Mena du Niger a affronté le samedi dernier au Stade Général Seyni Kountché de Niamey, les Crânes d'Ouganda. Au cours de cette confrontation, les poulains du technicien Ivoirien, François Zahoui ont remis les pendules à l'heure en s'imposant par 2 buts à 1 un face à une équipe ougandaise pourtant intraitable.Le...

Tournoi international amical de Niamey (Niger/République Centrafricaine : 3 -3) : Le Mena national tenu en échec par les…

Tournoi international amical de Niamey (Niger/République Centrafricaine : 3 -3) : Le Mena national tenu en échec par les Fauves du Bas Oubangui

Le Stade Général Seyni Kountché de Niamey abrite depuis le 27 Mai dernier le tournoi international amical de football. La rencontre d'ouverture a opposé le dimanche dernier à 21 heures le Mena du Niger aux Fauves de la Centrafrique. A l'issue du match les deux (2) équipes se sont séparées par un match nul de 3 buts partout.D'entrée de jeu, Youssouf Oumarou et ses coéquipiers ont mis la pression sur l'adversaire pour tenter d'arracher un...

Grand prix de lutte traditionnelle du Président de la République : Kadri Abdou dit Issaka Issaka remporte la coupe

Grand prix de lutte traditionnelle du Président de la République : Kadri Abdou dit Issaka Issaka remporte la coupe

Le Grand prix du Président de la République de lutte traditionnelle a connu son épilogue hier après midi au Stade général Seyni Kountché de Niamey avec la finale qui a mis aux prises Kadri Abdou dit Issaka Issaka à Mourtala Gwassalé. Une finale disputée devant le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini, des députés nationaux, plusieurs membres du gouvernement et un public nombreux. Organisé par le Comité national de gest...

Coupe de la Confederation/Sahel Sporting Club vs Al-Ittihad de Tripoli : Les Jaunes et verts du Nouveau Marché s'incline…

Coupe de la Confederation/Sahel Sporting Club vs Al-Ittihad de Tripoli : Les Jaunes et verts du Nouveau Marché s'inclinent à nouveau par 0 buts à 3

Le Sahel Sporting Club de Niamey a livré hier au Stade Général Seyni Kountché de Niamey son match-retour contre le club libyen Al-Ittihad de Tripoli dans le cadre de la coupe de la confédération. Après avoir perdu 1 but à 0 en Tunisie, les jaunes et verts du Nouveau marché ont encore été battus cette fois, lourdement à domicile 3 buts à 0. Les Libyens étaient trop forts. ......Pour lire la suite abonnez- vous

Football : L'ancien arbitre international Lucien Bouchardeau n'est plus

Football : L'ancien arbitre international Lucien Bouchardeau n'est plus

L'ancien arbitre international de football nigérien, Lucien Boucherdeau a tiré sa révérence le mardi 20 février 2018 à Niamey. Né le 18 décembre 1961 à Niamey, Lucien Bouchardeau a, de par sa riche expérience acquise au niveau national, été retenu par la Confédération Africaine de Football (CAF) et la FIFA en qualité d'arbitre international. A ce titre, Lucien Bouchardeau a officié des rencontres de haut niveau sur le plan continental e...

Fin de la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle : Tassiou Sani, nouveau roi des arènes

Fin de la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle : Tassiou Sani, nouveau roi des arènes

Après dix (10) jours de compétitions, la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle a pris fin, hier après-midi, à l'arène des jeux traditionnels Langa-Langa de Zinder avec le sacre de Tassiou Sani de Zinder face à Yahaya Kaka de Tahoua. La finale qui s'est déroulée en présence du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini a drainé une marée humaine venue de toutes les contrées du pays, et de certains pays vois...

2ème phase du Sabre national de lutte traditionnelle/Zinder 2018 : Yahaya Kaka, Laouali Dan Tambeye, Kadri Abdou et Tass…

2ème phase du Sabre national de lutte traditionnelle/Zinder 2018 : Yahaya Kaka, Laouali Dan Tambeye, Kadri Abdou et Tassiou Sani qualifiés pour les demi-finales

Après les confrontations entre les régions, la 39ème édition du Sabre national est entrée dans sa 2ème phase. C'est ainsi qu'ont été disputés, hier matin, les combats entrant dans le cadre des 1/8 de finales. Dans l'après-midi, les lutteurs invaincus se sont affrontés dans le cadre des quarts de finale. Les rencontres se sont déroulées dans une arène Langa-Langa pleine à craquer, devant un public passionné de la lutte traditionnelle. .....

7ème journée du Sabre national : Plus que 15 lutteurs invaincus

7ème journée du Sabre national : Plus que 15 lutteurs invaincus

Les confrontations entrant dans le cadre de la 39e édition du Sabre national se poursuivent à l'arène de Luttes Traditionnelles Langa-langa de Zinder sous la présidence du ministre de la Jeunesse et des Sports M. Moctar Kassoum. Les combats de la 7e journée ont opposé hier matin Zinder à Dosso, tandis que Agadez a croisé Diffa. Notons que les concours de ''Kirari'', de meilleur de accoutrement de lutteurs et de la danse de lutteurs se s...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité…

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité des produits et stabilité des prix sur tous les marchés de la capitale

Le mois béni de Ramadan est un mois pendant lequel, la consommation alimentaire est élevée...

vendredi 18 mai 2018

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention …

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention à la surconsommation

Le prix du sucre connait cette année une forte baisse par rapport au Ramadan 2017. Le cart...

vendredi 18 mai 2018

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de …

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de la flambée

Les musulmans du Niger, à l'instar de ceux des autres pays, ont entamé à partir du mercred...

vendredi 18 mai 2018

L'air du temps

Les candidats à l'heure de vérité

Les candidats à l'heure de vérité

Depuis mercredi dernier, les candidats aux examens du Baccalauréat se creusent la cervelle...

vendredi 13 juillet 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.