Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Moussa Issaka Arzika, Secrétaire Permanent du Comité Arbitral des Recours Fiscaux (CARFI) : «Le CARFI est une instance arbitrale nationale compétente en matière de contentieux d'impôts»


invitMonsieur le Secrétaire Permanent, au nombre des réformes entreprises par le gouvernement dans le secteur des finances, figure la création du CARFI. Qu'est ce que le CARFI ?
Le CARFI, c'est le Comité Arbitral des Recours Fiscaux. Le Gouvernement du Niger, soucieux d'améliorer le climat des affaires dans notre pays, s'est résolument engagé dans des reformes visant à améliorer durablement les rapports entre l'Administration fiscale et les contribuables.
C'est dans ce cadre que depuis l'adoption de la Loi N° 2014-73 du 04 décembre 2014, portant loi de finances au titre de l'exercice budgétaire 2015, qu'il a été institué dans le dispositif de règlement du contentieux fiscal au Niger, une instance dénommée « Comité Arbitral des Recours Fiscaux (CARFI) ».
Comme son nom l'indique, le CARFI est une instance arbitrale nationale compétente en matière de contentieux d'impôts. A ce titre, il est chargé de connaitre des recours exercés contre une décision de rejet partiel ou total rendue par la DGI ; de connaitre des désaccords portant sur des questions de fait et de droit qui peuvent naître des redressements notifiés par la DGI ; et de connaitre des contentieux relatifs aux demandes de remboursements de crédits de TVA.
A ce titre, un Arrêté N° 0360 du 02 octobre 2015 a été signé par le Ministre des Finances, et qui définit les attributions, la composition, le fonctionnement et les modalités de saisine de ce comité. Ses activités ont été lancées depuis le 31 mai 2016.

Monsieur le Secrétaire permanent, peut-on connaître les raisons qui sous-tendent la création du CARFI ?
Comme vous le savez, l'évolution des activités économiques, associée à la rigueur budgétaire, a fait naître des nouveaux rapports entre l'Administration fiscale et les contribuables. Il a été constaté que ces rapports sont de plus en plus marqués par la saisine de juridiction, faute d'un cadre d'échange approprié.
Le CARFI est donc un cadre novateur permettant d'améliorer les rapports entre contribuable et Administration fiscale, dans la gestion des contentieux qui peuvent surgir à l'occasion des redressements fiscaux.
Au demeurant, c'est donc soucieux d'améliorer le climat des affaires dans notre pays que l'Etat du Niger, en parfaite synergie avec le secteur privé à travers la Chambre de Commerce et d'Industrie, a travaillé pour donner forme à cette idée novatrice dans l'espace UEMOA.

Comment ce comité arbitral est –il composé ?
La composition des membres du CARFI consacre une représentation équitable entre l'Etat et le secteur privé, avec quatre (4) membres pour chacun. La présidence dudit Comité est assurée par un magistrat de l'ordre judiciaire, représentant le Ministère de la Justice.
Le secteur privé assure la fonction de vice-président en la personne du président de l'Ordre des Expert Comptables et Comptables Agrées du Niger et le deuxième rapporteur qui est un des deux représentants de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Niger.
Les autres membres sont : un représentant de la DGI, un représentant de la Direction Générale du Budget, un représentant de la Direction du Trésor, un représentant des associations représentatives de la Société civile.
Le Secrétariat permanent est assuré par un agent de la DGI, qui est le premier rapporteur du Comité, mais qui n'a pas toutefois voix délibérative.

Monsieur le Secrétaire permanent, depuis la création du CARFI, combien de recours des contribuables avez-vous enregistré ?
Le CARFI est rentré dans sa phase opérationnelle depuis le 31 mai 2016, date à laquelle une cérémonie officielle de son installation a eu lieu, sous la présidence de Monsieur le Ministre des Finances.
De cette date à aujourd'hui, le CARFI a enregistré 38 réclamations, dont une relative à une réclamation collective introduite par vingt-huit (28) contribuables. Nous avons tenu dix (10) séances au cours desquelles il a rendu trente-trois (33) décisions, dont deux (2) seulement ont été contestées et portées devant les tribunaux judiciaires.
Pour des impositions contestées d'un montant de plus de 14. 228. 481. 306 francs CFA, les annulations accordées par le CARFI sont de l'ordre de plus de 4.638. 660. 303 francs CFA.
C'est dire que le pari de résorber substantiellement le contentieux fiscal devant la justice est en bonne voie.

Comment entrevoyez-vous l'avenir du CARFI ?
Par la création du CARFI, le gouvernement du Niger a voulu rassurer le secteur privé opérant dans notre pays, de son engagement permanent à lui offrir un cadre réglementaire qui assure la sécurité juridique des affaires. Aujourd'hui, le CARFI n'est plus une vue de l'esprit mais une réalité et nous pouvons dire sans risque de nous tromper que notre pays est pionnier en Afrique de l'ouest en matière de règlement du contentieux fiscal. Je suis certain que d'autres pays vont très certainement s'approcher de nous pour s'inspirer de cette ingénieuse idée que nous avons eue. Je fonde l'espoir que les autorités du Niger vont continuer à nous soutenir afin d'atteindre au maximum les objectifs assignés au CARFI par le législateur nigérien. Les contribuables l'ont du reste compris, puisque nous enregistrons aujourd'hui beaucoup de requêtes et nous envisageons de tenir une séance tous les mois plaise à Dieu, en 2018.

Monsieur le Secrétaire permanent, est-ce que vous avez un message à l'endroit des contribuables ?
Mes derniers mots vont à l'endroit de tous ceux qui sont encore pessimistes quant à l'avenir promoteur du CARFI. Je voudrais rassurer tout le monde, au nom des autres membres du Comité de notre détermination à mériter davantage la confiance placée en nous. La composition des membres du CARFI a été faite sur la base d'un choix rationnel qui a permis d'associer les principaux acteurs de la vie socio-économique du Niger. Ce sont des personnalités qui jouissent d'une expertise avérée dans divers domaines. Outre cette expertise, tous les membres ont une probité morale qui constitue un gage supplémentaire d'assurance quant à la qualité de nos délibérations.
Il est bien vrai que ce n'est pas une tâche facile car, il nous faut à la fois conjuguer les intérêts des parties prenantes dans le strict respect des lois en vigueur au Niger et éviter que le CARFI soit aussi un cadre de compromission des droits de quelque partie que ça soit.

Réalisée par Oumarou Moussa(onep)
24/11/17

Sport

Le président du Comité Olympique et Sportif du Niger (COSNI) : « Nous avons satisfait aux différents programmes de la So…

Le président du Comité Olympique et Sportif du Niger (COSNI) : « Nous avons satisfait aux différents programmes de la Solidarité Olympique et réalisé la plupart des objectifs que nous nous sommes fixés » déclare Elhadj Idé Issaka

M. le président du COSNI, vous êtes au terme de votre mandat de quatre ans à la tête du COSNI. Quel est le sentiment qui vous anime à l'issue de ce premier mandat ?Je voudrais tout d'abord vous remercier, pour l'occasion que vous me donnez une fois encore de m'exprimer sur la vie de notre CNO (Comité National Olympique). Comme les mandats précédents, ce mandat s'est passé sur fond de crise à un certain moment, crise que nous avions tent...

Mondial 2018 : Quand le football soulève de vives passions

Mondial 2018 : Quand le football soulève de vives passions

Que de surprises et de rencontres alléchantes. Les compétitions de la 21eme édition de la coupe du monde de football se poursuivent en Russie. Les amateurs du ballon rond savourent depuis le 14 juin dernier le spectacle. A Niamey, ce sont des foules qui s'agglutinent devant les écrans pour suivre les matches opposant les équipes africaines aux autres challengers. Hélas, une triste fin pour ces équipes du continent africain ainsi que pou...

Tournoi international amical de Niamey : Le Mena bat les Crânes d'Ouganda par 2 buts à 1

Tournoi international amical de Niamey : Le Mena bat les Crânes d'Ouganda par 2 buts à 1

Après une première sortie manquée le 27 mai dernier contre les fauves de Bas Oubangui, soldée par un score de 3 buts partout, le Mena du Niger a affronté le samedi dernier au Stade Général Seyni Kountché de Niamey, les Crânes d'Ouganda. Au cours de cette confrontation, les poulains du technicien Ivoirien, François Zahoui ont remis les pendules à l'heure en s'imposant par 2 buts à 1 un face à une équipe ougandaise pourtant intraitable.Le...

Tournoi international amical de Niamey (Niger/République Centrafricaine : 3 -3) : Le Mena national tenu en échec par les…

Tournoi international amical de Niamey (Niger/République Centrafricaine : 3 -3) : Le Mena national tenu en échec par les Fauves du Bas Oubangui

Le Stade Général Seyni Kountché de Niamey abrite depuis le 27 Mai dernier le tournoi international amical de football. La rencontre d'ouverture a opposé le dimanche dernier à 21 heures le Mena du Niger aux Fauves de la Centrafrique. A l'issue du match les deux (2) équipes se sont séparées par un match nul de 3 buts partout.D'entrée de jeu, Youssouf Oumarou et ses coéquipiers ont mis la pression sur l'adversaire pour tenter d'arracher un...

Grand prix de lutte traditionnelle du Président de la République : Kadri Abdou dit Issaka Issaka remporte la coupe

Grand prix de lutte traditionnelle du Président de la République : Kadri Abdou dit Issaka Issaka remporte la coupe

Le Grand prix du Président de la République de lutte traditionnelle a connu son épilogue hier après midi au Stade général Seyni Kountché de Niamey avec la finale qui a mis aux prises Kadri Abdou dit Issaka Issaka à Mourtala Gwassalé. Une finale disputée devant le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini, des députés nationaux, plusieurs membres du gouvernement et un public nombreux. Organisé par le Comité national de gest...

Coupe de la Confederation/Sahel Sporting Club vs Al-Ittihad de Tripoli : Les Jaunes et verts du Nouveau Marché s'incline…

Coupe de la Confederation/Sahel Sporting Club vs Al-Ittihad de Tripoli : Les Jaunes et verts du Nouveau Marché s'inclinent à nouveau par 0 buts à 3

Le Sahel Sporting Club de Niamey a livré hier au Stade Général Seyni Kountché de Niamey son match-retour contre le club libyen Al-Ittihad de Tripoli dans le cadre de la coupe de la confédération. Après avoir perdu 1 but à 0 en Tunisie, les jaunes et verts du Nouveau marché ont encore été battus cette fois, lourdement à domicile 3 buts à 0. Les Libyens étaient trop forts. ......Pour lire la suite abonnez- vous

Football : L'ancien arbitre international Lucien Bouchardeau n'est plus

Football : L'ancien arbitre international Lucien Bouchardeau n'est plus

L'ancien arbitre international de football nigérien, Lucien Boucherdeau a tiré sa révérence le mardi 20 février 2018 à Niamey. Né le 18 décembre 1961 à Niamey, Lucien Bouchardeau a, de par sa riche expérience acquise au niveau national, été retenu par la Confédération Africaine de Football (CAF) et la FIFA en qualité d'arbitre international. A ce titre, Lucien Bouchardeau a officié des rencontres de haut niveau sur le plan continental e...

Fin de la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle : Tassiou Sani, nouveau roi des arènes

Fin de la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle : Tassiou Sani, nouveau roi des arènes

Après dix (10) jours de compétitions, la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle a pris fin, hier après-midi, à l'arène des jeux traditionnels Langa-Langa de Zinder avec le sacre de Tassiou Sani de Zinder face à Yahaya Kaka de Tahoua. La finale qui s'est déroulée en présence du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini a drainé une marée humaine venue de toutes les contrées du pays, et de certains pays vois...

2ème phase du Sabre national de lutte traditionnelle/Zinder 2018 : Yahaya Kaka, Laouali Dan Tambeye, Kadri Abdou et Tass…

2ème phase du Sabre national de lutte traditionnelle/Zinder 2018 : Yahaya Kaka, Laouali Dan Tambeye, Kadri Abdou et Tassiou Sani qualifiés pour les demi-finales

Après les confrontations entre les régions, la 39ème édition du Sabre national est entrée dans sa 2ème phase. C'est ainsi qu'ont été disputés, hier matin, les combats entrant dans le cadre des 1/8 de finales. Dans l'après-midi, les lutteurs invaincus se sont affrontés dans le cadre des quarts de finale. Les rencontres se sont déroulées dans une arène Langa-Langa pleine à craquer, devant un public passionné de la lutte traditionnelle. .....

7ème journée du Sabre national : Plus que 15 lutteurs invaincus

7ème journée du Sabre national : Plus que 15 lutteurs invaincus

Les confrontations entrant dans le cadre de la 39e édition du Sabre national se poursuivent à l'arène de Luttes Traditionnelles Langa-langa de Zinder sous la présidence du ministre de la Jeunesse et des Sports M. Moctar Kassoum. Les combats de la 7e journée ont opposé hier matin Zinder à Dosso, tandis que Agadez a croisé Diffa. Notons que les concours de ''Kirari'', de meilleur de accoutrement de lutteurs et de la danse de lutteurs se s...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité…

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité des produits et stabilité des prix sur tous les marchés de la capitale

Le mois béni de Ramadan est un mois pendant lequel, la consommation alimentaire est élevée...

vendredi 18 mai 2018

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention …

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention à la surconsommation

Le prix du sucre connait cette année une forte baisse par rapport au Ramadan 2017. Le cart...

vendredi 18 mai 2018

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de …

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de la flambée

Les musulmans du Niger, à l'instar de ceux des autres pays, ont entamé à partir du mercred...

vendredi 18 mai 2018

L'air du temps

Les candidats à l'heure de vérité

Les candidats à l'heure de vérité

Depuis mercredi dernier, les candidats aux examens du Baccalauréat se creusent la cervelle...

vendredi 13 juillet 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.