Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Ensemble, bouchons les trous de la jarre


Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou a tiré le bilan des deux ans de mise en œuvre du Programme de Renaissance, acte 2. C'était au cours d'une interview exclusive accordée, le dimanche dernier, à la télévision nationale. Ainsi pour le Chef de l'Etat, en dépit d'un contexte économique et sécuritaire contraignant, des résultats probants ont été enregistrés dans tous les domaines.
Au plan macroéconomique, notre pays a connu une croissance économique annuelle de 4,9 % 2016 et 2017 et globalement la richesse nationale s'est accrue de 48% depuis 2011. Le taux d'inflation qui est une espèce d'impôt déguisé a été maitrisé à 6,5% depuis 2011, ce qui a permis de protéger le pouvoir d'achat des ménages. L'endettement du pays a été maitrisé, de même que les dépenses publiques grâce à la régulation budgétaire et le réhaussement du niveau des recettes, ce qui permet une résorption progressive du déficit budgétaire.
Au plan sectoriel, les infrastructures routières, énergétiques ; de télécommunications, infrastructures urbaines, etc. ont été boostées en 2016 et 2017. Les réalisations physiques sont visibles tant en milieu urbain que rural.
L'initiative 3N a atteint tous les objectifs, rassure le Chef de l'Etat. Aujourd'hui, cette initiative est un grand succès pour notre pays, car « le pari que sécheresse ne soit plus au Niger synonyme de famine » est atteint.
Au plan de l'éducation, des progrès importants en termes de qualité notamment ont été réalisés ; de même qu'au plan de la santé, de l'accès à l'eau et à l'assainissement, et de la création des emplois surtout pour les jeunes.
Deux préoccupations majeures et qui cristallisent actuellement les débats ont été également abordées lors de cette interview du Président de la République, Chef de l'Etat. Il s'agit de la loi des Finances 2018 et les remous sociaux créés par la société civile et l'opposition.
Sur ces deux sujets, chaque Nigérienne et chaque Nigérien doit se faire une claire conscience que les défis actuels de développement et de sécurité de notre pays commandent de la part de chacun et de tous un comportement et un engagement responsable. Regardons un peu autour de nous l'exemple combien édifiant de certains peuples africains qui, parce qu'ils ont compris très tôt que l'heure n'est plus aux agitations de rue, en tirent les meilleurs profits en termes de croissance économique et de bien être pour leurs peuples.
Au Niger aussi, nous devons faire un effort de sursaut patriotique pour rompre avec certaines pratiques qui frisent l'amalgame et le refus du développement. Car, assurément, ce n'est en battant quotidiennement le pavé, en vandalisant ou saccageant des infrastructures et biens publics chèrement acquis, et en engageant inutilement des bras de fer avec le Gouvernement que nous allons construire notre pays.
Fort, heureusement, le Niger se porte bien. Il reste un havre de paix et de sécurité dans un océan régional troublé d'insécurité. C'est pourquoi, le Gouvernement garantira l'ordre et la sécurité pour permettre à la grande majorité de notre peuple d'aspirer au développement et à la prospérité.
Notre pays, comme l'a si bien martelé le Président Issoufou Mahamadou, «a besoin d'un Etat démocratique fort capable de garantir l'ordre, garantir la paix et garantir la sécurité ».
Mieux, ajoute-t-il, «la loi des finances 2018 répond aux aspirations du peuple nigérien. Elle est la traduction budgétaire du Programme de Renaissance qui prévoit d'assurer la sécurité du peuple nigérien, de mettre en place des institutions démocratiques fortes, de réaliser des routes, le chemin de fer, l'énergie, les infrastructures urbaines, l'éducation, la santé, l'accès à l'eau pour les populations ; c'est tout cela que reflète la loi des finances 2018. Cette loi est soutenue par l'immense majorité du peuple nigérien. Elle a été votée par la majorité des députés. Maintenant qu'il ait une minorité qui la conteste, c'est son droit. Nous respectons ce droit, mais ce droit doit s'exercer dans le cadre des lois en vigueur ».
Aussi, à ceux qui parlent de ''dérives autoritaires du régime'', le Chef de l'Etat répond sans ambages en ces mots : « il n'y a pas dé dérives autoritaires dans le pays. Notre objectif a toujours été très clair nous avons besoin d'un Etat démocratique fort et stable, d'un Etat capable de garantir à la fois l'ordre et la liberté ; cela est important par ce que l'ordre sans liberté c'est la dictature ; la liberté sans l'ordre c'est l'anarchie. Nous ne voulons ni de la dictature, ni de l'anarchie pour le Niger, nous voulons la démocratie pour le Niger. ».
Sur le plan de la sécurité qui constitue une des grandes priorités du programme de la Renaissance acte 2, le Chef de l'Etat a réétiré, tout en leur rendant hommage pour leur courage, son engagement, à équiper, former et entrainer nos forces de défense et de sécurité en y consacrant davantage de ressources publiques dont le niveau actuel culmine les 21% des ressources budgétaires.
Trêve donc de petits calculs politiciens et réalisons ainsi le vœu du roi Ghezo qui disait que « si tous les enfants du pays venaient, par leurs mains assemblées, boucher les trous de la jarre cassée le pays sera sauvé ».
Le vaste et long chantier de la Renaissance Culturelle prônant la triple modernisation sociale, économique et politique passe par là.

Par Alio Daouda

Sport

Football féminin / Tournoi UFOA B à Abidjan : Le naufrage collectif des Gazelles du Niger

Football féminin / Tournoi UFOA B à Abidjan : Le naufrage collectif des Gazelles du Niger

Pour sa première participation à une compétition majeure de la sous région ouest africaine, le onze national féminin du Niger a fait une prestation des plus minables sur la pelouse du stade de Treichville à Abidjan à l'occasion du tournoi de l'UFOA B. Les Gazelles ont fait un naufrage collectif dans la lagune Ebrié, en se faisant malmener par leurs adversaires maliennes, nigérianes et Burkinabè.En trois sorties, les Gazelles ont en effe...

Décès de Balla Kado : Une icône de la lutte traditionnelle s'éteint

Décès de Balla Kado : Une icône de la lutte traditionnelle s'éteint

La lutte traditionnelle nigérienne vient de perdre une de ses figures marquantes. En effet, Balla Kado, un des gladiateurs des arènes a tiré sa révérence hier à Matamèye, région de Zinder. A 73 ans, cet ancien lutteur figure parmi les personnalités ayant contribué à l'émergence de la lutte traditionnelle au Niger. Combattant redoutable et imperturbable, Balla a livré des combats spectaculaires dans toutes les arènes de lutte de notre pa...

Lancement des examens sportifs du BEP et du CAP session 2019 : 4.470 candidats engagés pour les épreuves

Lancement des examens sportifs du BEP et du CAP session 2019 : 4.470 candidats engagés pour les épreuves

Le ministre des Enseignements Professionnels et Techniques, M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri, a procédé le 27 avril dernier, au lancement des épreuves sportives du BEP (Brevet d'Etudes Professionnelles) et du CAP (Certificat d'Aptitude Professionnelle), session 2019. Accompagné par le Gouverneur de Niamey, M. Issaka Hassane Karanta et des membres de son cabinet, le ministre Abdoulkadri s'est successivement rendu au Centre Technique Kalmah...

Célébration de la fête de la Concorde à Dosso : Une course hippique internationale dotée d'un grand prix du Premier mini…

Célébration de la fête de la Concorde à Dosso : Une course hippique internationale dotée d'un grand prix du Premier ministre

Après une semaine de compétitions, la course hippique internationale qu'organise à Dosso la fédération nigérienne des sports équestres (FENISEQ) a pris fin le samedi dernier sous la présidence du premier ministre chef du gouvernement S.E Brigi Rafini parrain de cette course. Cette manifestation qui rentre dans le cadre de la fête de la concorde nationale célébrée le 24 avril a opposé les chevaux des écuries du Niger, du Nigéria, du Tcha...

Finale de la compétition de la lutte traditionnelle dénommée Coupe du Président de la République : Kadri Abdou dit Issak…

Finale de la compétition de la lutte traditionnelle dénommée Coupe du Président de la République : Kadri Abdou dit Issaka Issaka remporte le trophée

L'Arène des Jeux de Luttes Traditionnelles de Niamey a vibré du 29 Mars au 2 Avril au rythme de la compétition de la Coupe du Président de la République, SE Issoufou Mahamadou. Ce tournoi a été organisé à l'occasion du huitième anniversaire de l'accession à la magistrature suprême du pays, du Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou. La finale qui s'est déroulée dans une ambiance empreinte de chaleur et de fraternité entre les lutteurs, a ...

Football/ Eliminatoires de la CAN 2019 des U23 : Le Mena encore out !

Football/ Eliminatoires de la CAN 2019 des U23 : Le Mena encore out !

Après l'élimination de l'équipe fanion du Niger, le Mena senior, dans la course à la Coupe d'Afrique des Nations qui se tiendra au mois de juin prochain en Egypte, l'équipe nationale des U23 du Niger vient également de subir le même sort en se faisant écarter de la compétition par les Eléphanteaux de la Côte d'ivoire vainqueur en aller et retour.Le premier acte de cette rencontre a été joué vendredi dernier sur la pelouse du stade Génér...

Deuxième édition de la Coupe de lutte traditionnelle de Niger-Poste : Yacouba Adamou de Niamey remporte le trophée

Deuxième édition de la Coupe de lutte traditionnelle de Niger-Poste : Yacouba Adamou de Niamey remporte le trophée

Le Groupe Niger-Poste a organisé en collaboration avec la Direction Régionale des Sports et de la Jeunesse, du 22 au 24 mars 2019, la deuxième édition de la Coupe de lutte traditionnelle, dénommée "coupe Niger-Poste". Cette deuxième édition a été lancée le 22 mars dernier, dans l'après-midi, à l'Arène de Lutte Traditionnelle de Niamey. À l'issue des confrontations, c'est le lutteur Yacouba Adamou de Niamey qui est sorti vainqueur de la ...

Maradi : "La FENIFOOT satisfaite de l'organisation CAN U20 Total-Niger" Selon le Colonel Major, Djibrilla Hima…

Maradi : "La FENIFOOT satisfaite de l'organisation CAN U20 Total-Niger" Selon le Colonel Major, Djibrilla Hima Hamidou

En visite de travail à Dosso, Tahoua et Zinder, le président de la Fédération Nigérienne de Football (FENIFOOT), Colonel Major, Djibrilla Hima Hamidou a fait une escale à Maradi. Dès son arrivée, il a tenu une réunion à laquelle ont assisté les responsables de la ligue régionale de football, les responsables des clubs départementaux.Au cours de cette rencontre, le président de la FENIFOOT, Colonel Major, Djibrilla Hima Hamidou a tenu à ...

Lancement hier de la Coupe de la ligue régionale de Niamey U-17 : Détecter les jeunes talents au profit du football nigé…

Lancement hier de la Coupe de la ligue régionale de Niamey U-17 : Détecter les jeunes talents au profit du football nigérien

La coupe de la ligue régionale de Football de Niamey de moins de 17 ans se tient depuis hier au Stade Municipal de Niamey. Le coup d'envoi du tournoi a été donné par le président de la Délégation Spéciale de Niamey, M. Mouctar Mamoudou, et le président de la Fédération Nigérienne de Football, le Colonel-major Djibrilla Hima Hamidou. Ce sont 22 équipes qui sont engagées dans la quête du précieux trophée.La cérémonie du lancement a débuté...

Visite du président du COSNI à Lausanne en Suisse : Elhadj Idé Issaka rencontre le président du CIO

Visite du président du COSNI à Lausanne en Suisse : Elhadj Idé Issaka rencontre le président du CIO

Le président du Comité Olympique et Sportif du Niger (COSNI), Elhadj Idé Issaka, accompagné du Secrétaire général de cette même institution, M. Tidjani Youssouf, a effectué la semaine dernière une visite de travail au siège du Comité International Olympique (CIO) à Lausanne en Suisse. Cette visite du président du COSNI à Lausanne répond à une invitation que lui a adressée le président du CIO, M. Thomas Bach.A l'occasion de cette visite,...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Consommation des arômes et sels artificiels : Des …

Consommation des arômes et sels artificiels : Des additifs alimentaires pas toujours bénéfiques pour notre santé

Communément appelés «arôme Maggi», les exhausteurs de goût ou additifs alimentaires envahi...

jeudi 23 mai 2019

Témoignages de certaines ménagères sur l'effet des…

Témoignages de certaines ménagères sur l'effet des arômes industriels ou « bouillon » sur la santé

Les arômes importés constituent un problème sanitaire important. En effet, il n'est pas ra...

jeudi 23 mai 2019

Le coût du hadj 2019 : Le pèlerinage aux lieux sai…

Le coût du hadj 2019 : Le pèlerinage aux lieux saints de l'Islam, de plus en plus un fardeau pour les fidèles

« L'Etat n'invente pas le prix du Hadj mais étudie toutes les dépenses par rubrique, fait ...

jeudi 16 mai 2019

L'air du temps

Et bientôt la frénésie des préparatifs de la fête

Et bientôt la frénésie des préparatifs de la fête

Jour ''J'' moins 28 ; - 27 ;... -11 ; -10 ; -9, etc. Le compte à rebours est en marche, no...

jeudi 23 mai 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.