Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Ensemble, bouchons les trous de la jarre


Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou a tiré le bilan des deux ans de mise en œuvre du Programme de Renaissance, acte 2. C'était au cours d'une interview exclusive accordée, le dimanche dernier, à la télévision nationale. Ainsi pour le Chef de l'Etat, en dépit d'un contexte économique et sécuritaire contraignant, des résultats probants ont été enregistrés dans tous les domaines.
Au plan macroéconomique, notre pays a connu une croissance économique annuelle de 4,9 % 2016 et 2017 et globalement la richesse nationale s'est accrue de 48% depuis 2011. Le taux d'inflation qui est une espèce d'impôt déguisé a été maitrisé à 6,5% depuis 2011, ce qui a permis de protéger le pouvoir d'achat des ménages. L'endettement du pays a été maitrisé, de même que les dépenses publiques grâce à la régulation budgétaire et le réhaussement du niveau des recettes, ce qui permet une résorption progressive du déficit budgétaire.
Au plan sectoriel, les infrastructures routières, énergétiques ; de télécommunications, infrastructures urbaines, etc. ont été boostées en 2016 et 2017. Les réalisations physiques sont visibles tant en milieu urbain que rural.
L'initiative 3N a atteint tous les objectifs, rassure le Chef de l'Etat. Aujourd'hui, cette initiative est un grand succès pour notre pays, car « le pari que sécheresse ne soit plus au Niger synonyme de famine » est atteint.
Au plan de l'éducation, des progrès importants en termes de qualité notamment ont été réalisés ; de même qu'au plan de la santé, de l'accès à l'eau et à l'assainissement, et de la création des emplois surtout pour les jeunes.
Deux préoccupations majeures et qui cristallisent actuellement les débats ont été également abordées lors de cette interview du Président de la République, Chef de l'Etat. Il s'agit de la loi des Finances 2018 et les remous sociaux créés par la société civile et l'opposition.
Sur ces deux sujets, chaque Nigérienne et chaque Nigérien doit se faire une claire conscience que les défis actuels de développement et de sécurité de notre pays commandent de la part de chacun et de tous un comportement et un engagement responsable. Regardons un peu autour de nous l'exemple combien édifiant de certains peuples africains qui, parce qu'ils ont compris très tôt que l'heure n'est plus aux agitations de rue, en tirent les meilleurs profits en termes de croissance économique et de bien être pour leurs peuples.
Au Niger aussi, nous devons faire un effort de sursaut patriotique pour rompre avec certaines pratiques qui frisent l'amalgame et le refus du développement. Car, assurément, ce n'est en battant quotidiennement le pavé, en vandalisant ou saccageant des infrastructures et biens publics chèrement acquis, et en engageant inutilement des bras de fer avec le Gouvernement que nous allons construire notre pays.
Fort, heureusement, le Niger se porte bien. Il reste un havre de paix et de sécurité dans un océan régional troublé d'insécurité. C'est pourquoi, le Gouvernement garantira l'ordre et la sécurité pour permettre à la grande majorité de notre peuple d'aspirer au développement et à la prospérité.
Notre pays, comme l'a si bien martelé le Président Issoufou Mahamadou, «a besoin d'un Etat démocratique fort capable de garantir l'ordre, garantir la paix et garantir la sécurité ».
Mieux, ajoute-t-il, «la loi des finances 2018 répond aux aspirations du peuple nigérien. Elle est la traduction budgétaire du Programme de Renaissance qui prévoit d'assurer la sécurité du peuple nigérien, de mettre en place des institutions démocratiques fortes, de réaliser des routes, le chemin de fer, l'énergie, les infrastructures urbaines, l'éducation, la santé, l'accès à l'eau pour les populations ; c'est tout cela que reflète la loi des finances 2018. Cette loi est soutenue par l'immense majorité du peuple nigérien. Elle a été votée par la majorité des députés. Maintenant qu'il ait une minorité qui la conteste, c'est son droit. Nous respectons ce droit, mais ce droit doit s'exercer dans le cadre des lois en vigueur ».
Aussi, à ceux qui parlent de ''dérives autoritaires du régime'', le Chef de l'Etat répond sans ambages en ces mots : « il n'y a pas dé dérives autoritaires dans le pays. Notre objectif a toujours été très clair nous avons besoin d'un Etat démocratique fort et stable, d'un Etat capable de garantir à la fois l'ordre et la liberté ; cela est important par ce que l'ordre sans liberté c'est la dictature ; la liberté sans l'ordre c'est l'anarchie. Nous ne voulons ni de la dictature, ni de l'anarchie pour le Niger, nous voulons la démocratie pour le Niger. ».
Sur le plan de la sécurité qui constitue une des grandes priorités du programme de la Renaissance acte 2, le Chef de l'Etat a réétiré, tout en leur rendant hommage pour leur courage, son engagement, à équiper, former et entrainer nos forces de défense et de sécurité en y consacrant davantage de ressources publiques dont le niveau actuel culmine les 21% des ressources budgétaires.
Trêve donc de petits calculs politiciens et réalisons ainsi le vœu du roi Ghezo qui disait que « si tous les enfants du pays venaient, par leurs mains assemblées, boucher les trous de la jarre cassée le pays sera sauvé ».
Le vaste et long chantier de la Renaissance Culturelle prônant la triple modernisation sociale, économique et politique passe par là.

Par Alio Daouda

Sport

Maradi : "La FENIFOOT satisfaite de l'organisation CAN U20 Total-Niger" Selon le Colonel Major, Djibrilla Hima…

Maradi : "La FENIFOOT satisfaite de l'organisation CAN U20 Total-Niger" Selon le Colonel Major, Djibrilla Hima Hamidou

En visite de travail à Dosso, Tahoua et Zinder, le président de la Fédération Nigérienne de Football (FENIFOOT), Colonel Major, Djibrilla Hima Hamidou a fait une escale à Maradi. Dès son arrivée, il a tenu une réunion à laquelle ont assisté les responsables de la ligue régionale de football, les responsables des clubs départementaux.Au cours de cette rencontre, le président de la FENIFOOT, Colonel Major, Djibrilla Hima Hamidou a tenu à ...

Lancement hier de la Coupe de la ligue régionale de Niamey U-17 : Détecter les jeunes talents au profit du football nigé…

Lancement hier de la Coupe de la ligue régionale de Niamey U-17 : Détecter les jeunes talents au profit du football nigérien

La coupe de la ligue régionale de Football de Niamey de moins de 17 ans se tient depuis hier au Stade Municipal de Niamey. Le coup d'envoi du tournoi a été donné par le président de la Délégation Spéciale de Niamey, M. Mouctar Mamoudou, et le président de la Fédération Nigérienne de Football, le Colonel-major Djibrilla Hima Hamidou. Ce sont 22 équipes qui sont engagées dans la quête du précieux trophée.La cérémonie du lancement a débuté...

Visite du président du COSNI à Lausanne en Suisse : Elhadj Idé Issaka rencontre le président du CIO

Visite du président du COSNI à Lausanne en Suisse : Elhadj Idé Issaka rencontre le président du CIO

Le président du Comité Olympique et Sportif du Niger (COSNI), Elhadj Idé Issaka, accompagné du Secrétaire général de cette même institution, M. Tidjani Youssouf, a effectué la semaine dernière une visite de travail au siège du Comité International Olympique (CIO) à Lausanne en Suisse. Cette visite du président du COSNI à Lausanne répond à une invitation que lui a adressée le président du CIO, M. Thomas Bach.A l'occasion de cette visite,...

Assemblée Générale élective de l'Union des Journalistes Sportifs du Niger (UJSN) : Un nouveau Comité Exécutif dirigé par…

Assemblée Générale élective de l'Union des Journalistes Sportifs du Niger (UJSN) : Un nouveau Comité Exécutif dirigé par Mahamadou Guingarey mis en place

L'Union des Journalistes Sportifs du Niger (UJSN) a tenu le 10 mars 2019, au Stade Général Seyni Kountché de Niamey, les assises de son Assemblée générale élective. La cérémonie d'ouverture des travaux a été présidée par le président de la Maison de la Presse, M. Ibrahim Harouna en présence des membres du Comité Exécutif sortant, du Directeur général de Sonidep et président de l'AS SONIDEP, M. Ibrahim Nomao, du Directeur général du Grou...

3ème édition de la coupe de l'amitié Chine-Niger de Badminton : L'équipe du Niger remporte la coupe en double Dames et e…

3ème édition de la coupe de l'amitié Chine-Niger de Badminton : L'équipe du Niger remporte la coupe en double Dames et en simple Dames

La Fédération Nigérienne de Badminton (FENIBAD) a organisé le 9 mars dernier au Palais du 29 Juillet de Niamey, la 3e édition de la coupe de l'amitié sino-nigérienne. C'était en présence des responsables du Ministère de la jeunesse et des Sports, de l'ambassadeur de la République Populaire de Chine, SE Zhang Lijun et des responsables de la FENIBAD et des invités.Les rencontres qui se sont déroulées dans le fair-play et la fraternité, on...

Fin du tournoi féminin Challenge Trophy : Le Niger se classe 2ème et 3ème respectivement en cadet et en junior

Fin du tournoi féminin Challenge Trophy : Le Niger se classe 2ème et 3ème respectivement en cadet et en junior

Le tournoi féminin de handball de la zone 3, dénommé Challenge Tophy qui s'est déroulé du 25 Février au 1er Mars a pris fin vendredi dernier à l'Académie des Arts Martiaux de Niamey. A l'issue de ce tournoi, le Nigeria a été sacré champion de la catégorie cadette et le Bénin celui de la catégorie Junior, tandis que le Niger occupe respectivement la 2ème et la 3ème places dans les deux catégories concernées. La cérémonie de clôture a enr...

Formation des entraineurs fédéraux : Une cinquantaine d'encadreurs en stage en d'accompagner le développement de l'athlé…

Formation des entraineurs fédéraux : Une cinquantaine d'encadreurs en stage en d'accompagner le développement de l'athlétisme

Une formation des entraineurs fédéraux d'athlétisme se tient depuis hier au Stade Général Seyni Kountché de Niamey. Cette formation a été financée par la Fédération Internationale d'athlétisme à travers son programme Dividende Olympique pour l'Athlétisme (DOA).La cérémonie de la formation a été présidée par le président de la Fédération Nigérienne d'Athlétisme (FNA) M. Tahirou Tiémago en présence des experts de l'Association Internation...

Tournoi régional de Handball féminin « Challenge Trophy» : Le Niger bat le Bénin (27 - 22) ; le Nigeria étrille le Togo …

Tournoi régional de Handball féminin « Challenge Trophy» : Le Niger bat le Bénin (27 - 22) ; le Nigeria étrille le Togo (50 – 11) en match d'ouverture

Le tournoi de Handball de la Zone III dénommé « challenge Trophy » se tient depuis le lundi dernier à l'Académie des Arts martiaux (ACAM) de Niamey. Le tournoi qui se déroule du 25 Février au 1er mars regroupe le Bénin, le Togo, le Ghana, le Niger et le Nigéria. Pendant ce tournoi, les équipes dames en cadet et en junior vont s'affronter au grand bonheur des amateurs de la discipline.Concernant les rencontres de la première journée, le ...

Taekwondo/Open d'Hurghada (Egypte) : Le Nigérien Alfaga, médaillé d'or

Taekwondo/Open d'Hurghada (Egypte) : Le Nigérien Alfaga, médaillé d'or

      Le Vice-champion olympique 2016 de Taekwondo, notre compatriote issoufou Alfaga a encore frappé à l'occasion de l'Open d'Egypte qui s'est déroulé du 21 au 24 février dernier dans la ville d'Hurghada. iL a en effet remporté la médaille d'or de sa catégorie(plus de 87 kilos)L'Open d'Egypte a regroupé des centaines d'athlètes issus d'une quarantaine de pays d'Amérique, d'Asie, d'Europe, d'Australie et d'Afrique.Parm...

Naroua Sanou : Portrait d'un ancien gladiateur des arènes

Naroua Sanou : Portrait d'un ancien gladiateur des arènes

Le nom de Naroua Sanou rappelle encore le refrain des animateurs des arènes lorsqu'il remportait son Sabre face à Sayadi Assoutan à Diffa en 1987. C'est son nom que porte l'Arène des jeux Traditionnels de Tillabéry. Figure emblématique de l'écurie de Niamey avant de regagner celle de Tillabéry avec la création du nouveau département, Naroua a marqué l'histoire de la lutte traditionnelle avec un cachet indélébile. Si certains lutteurs on...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Commerce du criquet au Niger : Plongée dans la fil…

Commerce du criquet au Niger : Plongée dans la filière de ces insectes commestibles

Le criquet fait partie, désormais, des produis commerciaux au Niger. Devenu de plus en plu...

jeudi 21 mars 2019

Vente de criquets frits : Une activité qui se conj…

Vente de criquets frits : Une activité qui se conjugue au féminin

Le business autour de la « filière criquet» fait le bonheur de plusieurs femmes au Niger. ...

jeudi 21 mars 2019

Capture, préparation, exportation du criquet : Mar…

Capture, préparation, exportation du criquet : Maradi, la plaque tournante

S'il y a un commerce qui a le vent en poupe à Maradi, c'est bien celui des criquets. Cette...

jeudi 21 mars 2019

L'air du temps

Les puristes n'en peuvent plus !

Les puristes n'en peuvent plus !

Après la célébration de la journée internationale de la francophonie, le mardi 20 mars der...

jeudi 21 mars 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.