Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Bazoum Mohamed, ministre d'Etat chargé de l'Intérieur et de la Sécurité Publique, invité de ''Grands Dossiers'' sur les antennes de ''La Voix du Sahel'' : Mise au point sur le processus électoral au Niger



MOHAMED-BAZOUMLe samedi 7 Juillet dernier, le ministre d'Etat chargé de l'Intérieur et président du principal parti au pouvoir, le PNDS-Tarayya et de la Mouvance pour la renaissance du Niger (MRN), était l'invité de l'émission ''Grands dossiers'' de la radio nationale, ''La Voix du Sahel'', animée par notre confrère Alio Ibrahim. Entre autres sujets abordés au cours de cet entretien diffusé en direct, il y avait tout naturellement la question relative au processus électoral dans notre pays qui constitue une sorte de pomme de discorde entre la majorité et l'opposition. Aussi, nous publions ci-dessous, un extrait de cette émission scripté et publié par ''Niger Inter''.
La Voix du Sahel : Monsieur le ministre d'Etat certains partis politiques critiquent le caractère non consensuel du code électoral. Ce code électoral est-il adapté selon vous ?

Bazoum Mohamed : Très certainement, et ce code électoral, il faut vous en souvenir, avait été rédigé à l'issue de deux séminaires organisés sous l'égide de la commission nationale indépendante qui avait organisé les dernières élections de 2016. Après plusieurs contacts internationaux, un certain nombre de constats, des lacunes sur le code électoral avaient été répérés par les experts de l'OIF qui étaient venus faire l'audit de notre fichier électoral mais qui, à l'occasion, ont pu donner leur point de vue sur des dispositions du code électoral qui détermine d'ailleurs certains aspects du fichier électoral. C'étaient des séminaires parrainés par le NDI (National Démocrate Institute) des Etats-Unis et l'OIF (l'Organisation Internationale de la Francophonie).
Ces deux séminaires se sont passés dans un cadre qui avait impliqué toutes les parties prenantes et les structures impliquées dans les questions électorales. Les documents des conclusions de ces séminaires ont servi de base à la mise en place d'un comité composé des personnes compétentes en la matière et qui avait fait une sorte de synthèse de toutes les recommandations de tous nos partenaires et de toutes nos résolutions (NDLR : partis politiques) qui consistaient à demander deux choses principalement : la première, que nous ayons un fichier électoral biométrique. C'est un engagement du Président de la République qu'il avait pris à la suite de toutes les demandes qui avaient été adressées par les partis politiques, tous bords confondus.
La deuxième chose c'est que nous devrions nous mettre au niveau de tous les pays d'Afrique de l'Ouest avec lesquels nous partageons le même environnement politique, comme le fait de disposer d'une commission électorale indépendante pérenne qui ne soit pas une commission qu'on mettrait en place seulement au moment des élections. Ce sont les deux grandes recommandations qui sont consacrées par notre code électoral où se situent principalement les enjeux des débats qui ont cours actuellement. L'opposition était dans une posture très négative au lendemain des élections qu'elle venait de perdre dans des circonstances dont vous vous souvenez très certainement.
Souvenez-vous que son mot d'ordre était de ne pas reconnaitre les élections et les institutions qui en sont issues et elle avait même, on s'en souvient, demandé à ses députés de ne pas intégrer l'Assemblée nationale. C'est un peu sur la pointe des pieds, après avoir séché plusieurs séances de travaux à l'Assemblée nationale pendant plusieurs semaines qu'ils étaient venus intégrer l'Assemblée nationale et prendre leurs places. Voilà son mot d'ordre qui avait fait en sorte que ses représentants n'avaient pas pris part à ces discussions-là mais tous les partenaires internationaux, tous ceux qui sont intéressés aux questions électorales et qui ont l'habitude de nous assister, de nous accompagner, de nous soutenir et qui le feront même à l'avenir étaient présents à ces discussions.
Les conclusions qui étaient issues de ces discussions étaient des conclusions qui sont l'expression du point de vue totalement majoritaire, que l'opposition elle-même partage et qui procèdent des recommandations qu'elle-même a eu à faire à l'occasion de ses différentes déclarations. Si vous voulez, vu sous cet angle-là, de la posture négative de l'opposition on serait en droit de considérer que le processus n'avait pas été assez intégrateur mais ce n'est pas parce que nous l'avions voulu mais c'est parce que eux, ils se sont mis dans cette posture-là et nous ne pouvons rien contre cela.

La Voix du Sahel : Justement Monsieur le Ministre d'Etat, comment interpréter l'absence de ces partis politiques au sein de la commission électorale nationale indépendante ?
Bazoum Mohamed : cela procède de leur volonté délibérée de ne pas y prendre part. Il y a derrière tout cela un calcul. Pour des gens qui ont perdu les élections et qui ont décidé de ne pas les reconnaitre, de ne pas en reconnaitre les résultats, qui pensent que si jamais ils devaient poser certains actes qui devaient consacrer leur reconnaissance de ces élections c'est toute la légitimité de leur stratégie et de leurs discours qui serait mise en cause, pour des gens comme ça, je comprends qu'ils restent conséquents jusqu'aujourd'hui et qu'ils continuent cette politique de la chaise vide. Qu'est-ce qu'ils en attendent à la fin ? Ils en attendent qu'un jour qu'il n'y ait pas ces institutions avec d'autres stratégies dans ce sens-là qui sont des stratégies qu'ils ne peuvent pas assumer ouvertement. Voilà un peu ils sont dans une logique confuse...

La Voix du Sahel : Etes-vous disposés à entamer des discussions politiques avec ces partis ?
Bazoum Mohamed : Oui, tout à fait ! Sur les questions électorales, nous leur avions transmis ce message à travers le représentant spécial de la Secrétaire générale de l'OIF, M. Robert Dossou, qui a fait jusqu'à trois séjours ici dans notre pays. Eux, lorsque le Premier ministre les avait conviés pour la mise en place de la CENI pour qu'ils prennent part au processus électoral, pour qu'ils nous disent des choses qu'ils aimeraient que nous fassions, ils nous ont envoyé un mémorandum dans lequel ils nous ont dit qu'ils veulent une conférence nationale qui va déboucher sur la mise en place d'un gouvernement transitoire et une administration qui va organiser des élections libres et démocratiques.
Et nous leur avions répondu que cela, malheureusement, n'est pas faisable. C'était à cette occasion que je leur ai dit qu'ils ne peuvent l'avoir que par une seule voie, à savoir un rapport de force politique avec un soutien massif de la population dans le sens de ce que, eux, ils demandent. Ils s'en sont offusqués, ils m'en font le reproche. Mais pourquoi dois-je ne pas être franc avec eux ? C'est possible qu'ils aient ça, mais pas parce qu'ils nous ont formulé ce vœu-là !
Créer le rapport de force, c'est ce qu'ils ont tenté à travers la société civile et le nombre de leurs agissements qui n'ont pas porté. Ils doivent être réalistes, puisqu'ils ne sont pas en mesure de faire l'insurrection, de bloquer le pays, qu'ils ne sont pas aussi représentatifs qu'ils le prétendent. La politique exige un minimum de lucidité. Ils doivent être réalistes et demander ce qu'ils peuvent obtenir, le maximum de choses qu'une opposition pourrait demander, mais pas de demander au pouvoir de se suicider et qu'il leur fasse la fleur d'aller au-devant de toutes leurs volontés fantaisistes.

Propos transcrits par Elh. Mahamadou Souleymane

13/07/18

Sport

Jeux Olympiques de la Jeunesse à Buenos Aires en Argentine : Amadou Tidjani Maharana décroche la médaille de bronze

Jeux Olympiques de la Jeunesse à Buenos Aires en Argentine : Amadou Tidjani Maharana décroche la médaille de bronze

Les jeux olympiques de la Jeunesse 2018 ont débuté samedi dernier dans la capitale argentine, Buenos Aires. Le Niger qui participe à cet événement planétaire avec une délégation étriquée de dix personnes faute de moyens, a pu décrocher une médaille de bronze grâce à Amadou Tidjani Maharana en Taekwondo.A ces jeux olympiques de Buenos Aires, le Niger est représenté par trois athlètes dont deux en universalité et un sur qualification. Il ...

Lancement de la saison sportive 2018-2019 de la Fédération Nigérienne de Rugby : La saison s'annonce très animée, selon …

Lancement de la saison sportive 2018-2019 de la Fédération Nigérienne de Rugby : La saison s'annonce très animée, selon le président de la FENIRUGBY

La Fédération Nigérienne de Rugby a procédé samedi 6 octobre dernier, au Stade Général Seyni Kountché de Niamey, au lancement de sa saison sportive 2018-2019. C'était au cours d'une cérémonie qui a enregistré la participation du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Moctar Kassoum, de l'Ambassadeur de France au Niger SE. Marcel Escure ainsi que du président de la FENIRUGBY, M. Daouda Nouhou, des joueurs et des amateurs de rugby.La f...

Fin de la 14ème édition du championnat national de Hand-ball : L’As FAN remporte la coupe en catégorie Homme et l’As St…

 Fin de la 14ème édition du championnat national de Hand-ball : L’As FAN remporte la coupe en catégorie Homme et l’As Stade primée en catégorie Dame Débuté le lundi 24 septembre, la 14ème édition du championnat national du Hand-ball a pris fin le 29

Débuté le lundi 24 septembre, la 14ème édition du championnat national du Hand-ball a pris fin le 29 septembre dernier à l'académie des arts martiaux. Après 6 jours de compétition, l'As FAN a remporté la coupe en catégorie Homme tandis que l'As stade a été remporté le trophée en catégorie Dame.La Fédération Nigérienne de Handball a réuni 24 équipes lors de ce championnat. « Le pari de l'organisation est gagné, nous avons réussi à rassem...

14éme édition du championnat national du Hand-ball : Les joutes ont commencé

14éme édition du championnat national du Hand-ball : Les joutes ont commencé

La 14ème édition du championnat national du Hand-ball, qu'organise la Fédération nigérienne de Hand-ball a débuté lundi 24 dernier, dans l'après-midi à l'Académie des arts martiaux de Niamey.Toutes les ligues régionales sont représentées par des équipes en dames et hommes à cette compétition. C'est le Secrétaire général du Ministère de la Jeunesse et des Sports qui a donné le coup d'envoi de cette 14ème édition (qui durera 6 jours) en p...

Point de presse du président de la Confédération Africaine de Football (CAF) : Ferme détermination à développer le footb…

Point de presse du président de la Confédération Africaine de Football (CAF) : Ferme détermination à développer le football africain

Séjournant dans notre pays, le président de la Confédération Africaine de Football (CAF), M. Ahmad Ahmad a animé le samedi dernier une conférence de presse au siège de la Fédération Nigérienne de Football (FENIFOOT) au cours de laquelle il a répondu aux questions des journalistes sportifs concernant le développement du football africain.A l'entame de ses propos, le président de la CAF, M. Ahmad Ahmad a salué d'abord le travail important...

Assemblée générale Extraordinaire et Elective de l'UFOA B : Le Colonel- Major Djibrilla Hima Hamidou élu président

Assemblée générale Extraordinaire et Elective de l'UFOA B : Le Colonel- Major Djibrilla Hima Hamidou élu président

L'Assemblée générale Extraordinaire et Elective de l'Union des Fédérations Ouest Africaines de Football(UFOA B), s'est tenue le vendredi dernier à Niamey en marge des compétitions entrant dans le cadre des éliminatoires de la CAN U17 qui se déroulera en Tanzanie en 2019 pour le compte de la zone UFOA B que le Niger a accueilli du 2 au 15 Septembre. A l'issue de l'Assemblée générale, c'est le président de la Fédération Nigérienne de Foot...

Point de Presse du président de la FENIFOOT : Le Colonel Major fustige l'attitude des joueurs du Mena

Point de Presse du président de la FENIFOOT : Le Colonel Major fustige l'attitude des joueurs du Mena

Le président de la Fédération Nigérienne de Football le Colonel-major Djibrilla Hima Hamidou a animé hier matin un point de presse au cours duquel il a abordé entre autres la question relatives à la vidéo qui a été diffusée par les joueurs de Mena après leur échec contre les Pharaons d'Egypte de Mohamed Salah, ainsi que la question de la lenteur administrative observée ici et là au niveau du Ministère de tutelle et les difficultés finan...

Commentaire : Agir au plus vite pour sauver le Mena

Commentaire : Agir au plus vite pour sauver le Mena

Dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations 2019, en deuxième journée, le Mena du Niger a affronté samedi dernier à Alexandrie les Pharaons d'Egypte. Pendant cette rencontre, le onze national du Niger a fondu comme beurre au soleil. Par six fois, le portier Daouda Kassali est allé chercher la balle au fond de ses filets. Une véritable douche froide qui a suscité l'ire de beaucoup de Nigériens qui ne comprennent pas...

Tournoi qualificatif de la zone UFOA B pour la CAN U17 Tanzanie 2019 : Le Ghana, le Niger, le Nigéria et la Côte d'Ivoir…

Tournoi qualificatif de la zone UFOA B pour la CAN U17 Tanzanie 2019 : Le Ghana, le Niger, le Nigéria et la Côte d'Ivoire en demi-finale

Les rencontres entrant dans le cadre du tournoi qualificatif UFOAB de la catégorie U17 se poursuivent activement à Niamey. Les matchs de la phase des poules, se sont déroulés samedi et dimanche derniers au stade Général Seyni Kountché. A l'issue de ces matchs quatre pays ont obtenu leurs tickets pour les demi-finales. Il s'agit du Ghana et du Niger (poule A) et du Nigéria et de la Côte d'Ivoire (poule B).Dans la poule A composée du Nige...

2è journée du Tournoi qualificatif de la zone UFOA B pour la CAN -Tanzanie 2019 (Niger- Ghana) : Le MENA cadet et les Bl…

2è journée du Tournoi qualificatif de la zone UFOA B pour la CAN -Tanzanie 2019 (Niger- Ghana) : Le MENA cadet et les Blacks Starlets se neutralisent (0-0)

Les compétitions entrant dans le cadre du tournoi qualificatif de la zone UFOA B pour la CAN U17 Tanzanie 2019 se poursuivent à Niamey. Hier, le Mena du Niger a rencontré au stade Général Seyni Kountché, les Blacks Starlets du Ghana pour le compte de la deuxième journée, dans la poule A. Le Niger joue son deuxième et dernier match de poule, après celui contre le Togo qui s'est soldé par un match nul (0-0), le dimanche dernier. Le Ghana,...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le mariage des enfants dans la région de Tahoua : …

Le mariage des enfants dans la région de Tahoua : Grande mobilisation pour éradiquer le phénomène

Avec plus de 58% de la population constituée de jeunes, autant dire que la jeunesse est l'...

jeudi 11 octobre 2018

Portrait du chef de Canton d' Illela : L'honorable…

Portrait du chef de Canton d' Illela : L'honorable Yacouba Habibou Oumani est en train de mettre fin au mariage des enfants dans son entité coutumière

Le partenariat entre la chefferie traditionnelle et l'UNICEF et l'UNFPA se porte bien. Il ...

jeudi 11 octobre 2018

Interview d'une enseignante engagée pour les fille…

Interview d'une enseignante engagée pour les filles, Mme Omar Hajia Hassia SCOFI Tahoua: « Quand on est décidé et mobilisé, on obtient les meilleurs résultats »

Mme, vous êtes agent de la Direction départementale des Enseignements Secondaires (DDES) T...

jeudi 11 octobre 2018

L'air du temps

Quand l'ostentation saborde le mariage

Quand l'ostentation saborde le mariage

Si les difficultés se trouvaient enfouies à mille pieds sous terre, to Incha Allahou, l'êt...

jeudi 18 octobre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.