Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Sous le sceau de la Renaissance


Photo-DG58 ans aujourd'hui de souveraineté nationale. Le 03 Août 1960, l'ancienne colonie française, le Niger, accédait à la souveraineté après le long processus de décolonisation enclenché dix ans plutôt, peu après la fin de la seconde guerre mondiale. Affaiblie par une guerre qui avait duré presque six ans, l'ancienne puissance colonisatrice n'avait plus les moyens d'assurer sa suprématie dans ses anciens bastions coloniaux. Ainsi, sous la poussée des idées progressistes, les anciennes colonies françaises, dont le Niger, obtinrent leur indépendance à quelques intervalles de mois les uns après les autres, dans la décennie 60.
Aujourd'hui, cela fait donc 58 ans que le Président Diori prononçait son grand discours radiodiffusé pour annoncer au peuple nigérien la bonne nouvelle, à savoir, l'indépendance de l'Etat du Niger ! Ce fut alors le début d'une ère nouvelle où il fallait, absolument tout construire, y compris la nation elle-même. Le défi était immense, et le père de l'indépendance ne s'y était point trompé en reconnaissant dans son discours les difficultés de la tâche, mais aussi la foi inébranlable pour réaliser le bonheur d'un peuple fraichement souverain. Quoiqu'eût été ce régime issu de l'indépendance, dans certains des travers qui lui avaient été reprochés, sans doute excusables du fait de l'inexpérience des premières années d'exercice de pouvoir, rendons, quand même, hommage à ces illustres devanciers qui auront jeté les premiers jalons du Niger contemporain. Qu'Allah le Miséricordieux ait pitié de leur âme et les agrée dans son royaume éternel !
Comme l'a si bien dit un grand penseur contemporain français, «rester fidèle au foyer des ancêtres, ce n'est pas en conserver les cendres, mais c'est en transmettre la flamme ». S'il y a un homme au Niger qui aura bien compris cette grande affirmation, c'est bel et bien l'actuel Chef de l'Etat, le Président Issoufou Mahamadou, qui n'a jamais cessé de regarder dans le rétroviseur pour trouver la source de son inspiration politique. La preuve est illustrée par son fort penchant à dédier certaines grandes infrastructures à la mémoire de ses illustres prédécesseurs afin d'immortaliser ces derniers dans l'imaginaire collectif. Il avait aussi honoré les premiers députés de la première Assemblée Nationale du Niger en les recevant au Palais pour leur signifier aussi la gratitude de la Nation. Voilà donc la passerelle entre le passé que personne ne renie et le présent qui est à construire et à parfaire !
58 ans après, que sommes-nous devenus ? Plus précisément, comment se porte le Niger d'aujourd'hui ? Après les années d'errance politique au cours desquelles les jeunes régimes démocratiques avaient été fortement fragilisés pour donner l'occasion à l'armée de faire irruption sur la scène politique nationale, la renaissance du Niger prônée et résolument mise en œuvre par le
Président Issoufou était venue apporter la réponse définitive que le Niger contemporain ne saurait trouver son salut que dans une démocratie populaire, apaisée, au service exclusif du peuple et dans l'union des cœurs et des esprits. Homme visionnaire, pragmatique et surtout un infatigable bâtisseur, en plus d'avoir érigé des ponts entre le passé et le présent, Issoufou est aussi un architecte, mieux un ouvrier dans son essence noble, qui, travaillant inlassablement, aura fait changer, en si peu de temps, le visage du Niger aussi bien à l'interne qu'à l'étranger. Sous son magistère, la vision qu'avait l'extérieur du Niger aura totalement changé : ce n'est plus ce pays misérabiliste qui quémandait la commisération internationale, mais bien le pays des 3N qui est hautement apprécié au-delà de nos frontières.
On ne mesure pas tant l'ampleur de la renaissance du Niger si on ne prend pas en compte la dimension sécuritaire de l'action du Président Issoufou depuis son arrivée à la tête du Niger. Desservi par une situation géographique qui l'expose à des périls certains (Boko Haram au Sud, MUJAO à l'Ouest, Etat Islamique et consorts au nord), le Niger n'en demeure pas moins aujourd'hui un ilot de paix dans un océan d'insécurité. Mais cette relative stabilité a un coût, et c'est ici qu'il faut saluer la vision, tout aussi courageuse que pragmatique, du Chef de l'Etat avec son fameux triptyque des trois D (Démocratie, Développement et Défense), assertion qui a d'ailleurs séduit, énormément, la communauté internationale pour sa pertinence. On ne rendrait pas justice à l'action louable du Président Issoufou si on l'amputait de cette dimension sécuritaire qui fait qu'aujourd'hui, en dépit de ces foyers de tension qui nous environnent de toutes parts, il est permis d'envisager au Niger l'avenir avec beaucoup de sérénité et d'optimisme.
Une fois l'Etat consolidé dans ses bases défensives et sécuritaires, le Président Issoufou ne s'était pas arrêté en si bon chemin, il a pris la truelle du bâtisseur pour transformer radicalement un Niger arriéré sur le plan des infrastructures pour le propulser dans l'ère de la modernité avec la construction de grands ouvrages socioéconomiques structurants. On savait le Président Issoufou un grand adepte du développement endogène, mais on était loin de penser qu'il était aussi un grand chef de chantiers, mieux, un véritable bulldozer pour tout casser et bien reconstruire, nous montrant ainsi sa bonne connaissance du mythe Grec de Prométhée.
Après le volet sécuritaire et infrastructures, la cerise sur le gâteau, le Président Issoufou se sera aussi attelé à la construction de l'image extérieure du Niger, ce qui a permis à notre pays d'abriter, plaise à Dieu, en juin 2019, la Conférence de l'Union Africaine à Niamey. Pour cette grande rencontre panafricaine, Niamey n'a pas fait dans la dentelle car d'importantes infrastructures hôtelières et aéroportuaires verront incessamment le jour pour permettre à notre capitale d'être à la hauteur de ce grand évènement.
Comme on peut le voir, 58 ans après l'accession à l'indépendance, et après des moments de balbutiements, le Niger bouge et renait avec nous, sous nos yeux et pour le bonheur de tous.
Joyeux anniversaire à tout le peuple nigérien et qu'Allah gratifie le Niger d'un hivernage fécond !

Zakari Alzouma Coulibaly

06/08/18

Sport

Arbitrage duTaekwondo Deux Nigériens excellent à l'international

Arbitrage duTaekwondo Deux Nigériens excellent à l'international

Deux arbitres Nigériens sont en train d'écrire en lettre d'or l'histoire de cet art martial venu du Corée, et dénommé Taekwondo. Il s'agit des arbitres internationaux Hamza Sadikou Sani et Ibrahim Issa Samsou. Après le sacre du vice champion olympique et champion du monde, l'icône national Abdoulrazak Issoufou Alfaga, et du médaillé de bronze au championnat du monde junior Maharana Mahamadou, c'est autour des arbitres nigériens de Taekw...

Tournoi des Grandes Vacances Rive droite (TGV/RD 2018) 17 équipes réparties dans 4 pools à la conquête de la coupe

Tournoi des Grandes Vacances Rive droite (TGV/RD 2018) 17 équipes réparties dans 4 pools à la conquête de la coupe

Pour permettre à la jeunesse de s'épanouir pendant les vacances, des tournois s'organisent de football presque dans toutes les communes de la capitale. C'est le cas du Tournoi des Grandes Vacances (TGV) de la Rive droite organisé notre confrère de la télévision nationale Mahamadou Djingarey. Cette année, le TGV/RD a débuté vendredi dernier. 17 équipes sont en lice pour la conquête de la prestigieuse coupe. Elles sont reparties dans 4 po...

Football/Match de gala entre le groupe Africains des Ambassadeurs contre les Vétérans de l'équipe nationale du Niger : U…

Football/Match de gala entre le groupe Africains des Ambassadeurs contre les Vétérans de l'équipe nationale du Niger : Une initiative pour le renforcement de l'intégration africaine

Un match de football a opposé le samedi 21 juillet dernier, le Groupe Africain des Ambassadeurs avec résidence au Niger à une équipe composée des Vétérans de l'équipe nationale du Niger. Le match s'est déroulé au Centre Technique de la FENIFOOT en présence du Doyen du Corps diplomatique SE Mahamat Nour Mallaye, Ambassadeur de Tchad au Niger, du Ministre Conseiller du Président de la République et Directeur Général de l'Agence UA 2019, M...

Le président du Comité Olympique et Sportif du Niger (COSNI) : « Nous avons satisfait aux différents programmes de la So…

Le président du Comité Olympique et Sportif du Niger (COSNI) : « Nous avons satisfait aux différents programmes de la Solidarité Olympique et réalisé la plupart des objectifs que nous nous sommes fixés » déclare Elhadj Idé Issaka

M. le président du COSNI, vous êtes au terme de votre mandat de quatre ans à la tête du COSNI. Quel est le sentiment qui vous anime à l'issue de ce premier mandat ?Je voudrais tout d'abord vous remercier, pour l'occasion que vous me donnez une fois encore de m'exprimer sur la vie de notre CNO (Comité National Olympique). Comme les mandats précédents, ce mandat s'est passé sur fond de crise à un certain moment, crise que nous avions tent...

Mondial 2018 : Quand le football soulève de vives passions

Mondial 2018 : Quand le football soulève de vives passions

Que de surprises et de rencontres alléchantes. Les compétitions de la 21eme édition de la coupe du monde de football se poursuivent en Russie. Les amateurs du ballon rond savourent depuis le 14 juin dernier le spectacle. A Niamey, ce sont des foules qui s'agglutinent devant les écrans pour suivre les matches opposant les équipes africaines aux autres challengers. Hélas, une triste fin pour ces équipes du continent africain ainsi que pou...

Tournoi international amical de Niamey : Le Mena bat les Crânes d'Ouganda par 2 buts à 1

Tournoi international amical de Niamey : Le Mena bat les Crânes d'Ouganda par 2 buts à 1

Après une première sortie manquée le 27 mai dernier contre les fauves de Bas Oubangui, soldée par un score de 3 buts partout, le Mena du Niger a affronté le samedi dernier au Stade Général Seyni Kountché de Niamey, les Crânes d'Ouganda. Au cours de cette confrontation, les poulains du technicien Ivoirien, François Zahoui ont remis les pendules à l'heure en s'imposant par 2 buts à 1 un face à une équipe ougandaise pourtant intraitable.Le...

Tournoi international amical de Niamey (Niger/République Centrafricaine : 3 -3) : Le Mena national tenu en échec par les…

Tournoi international amical de Niamey (Niger/République Centrafricaine : 3 -3) : Le Mena national tenu en échec par les Fauves du Bas Oubangui

Le Stade Général Seyni Kountché de Niamey abrite depuis le 27 Mai dernier le tournoi international amical de football. La rencontre d'ouverture a opposé le dimanche dernier à 21 heures le Mena du Niger aux Fauves de la Centrafrique. A l'issue du match les deux (2) équipes se sont séparées par un match nul de 3 buts partout.D'entrée de jeu, Youssouf Oumarou et ses coéquipiers ont mis la pression sur l'adversaire pour tenter d'arracher un...

Grand prix de lutte traditionnelle du Président de la République : Kadri Abdou dit Issaka Issaka remporte la coupe

Grand prix de lutte traditionnelle du Président de la République : Kadri Abdou dit Issaka Issaka remporte la coupe

Le Grand prix du Président de la République de lutte traditionnelle a connu son épilogue hier après midi au Stade général Seyni Kountché de Niamey avec la finale qui a mis aux prises Kadri Abdou dit Issaka Issaka à Mourtala Gwassalé. Une finale disputée devant le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini, des députés nationaux, plusieurs membres du gouvernement et un public nombreux. Organisé par le Comité national de gest...

Coupe de la Confederation/Sahel Sporting Club vs Al-Ittihad de Tripoli : Les Jaunes et verts du Nouveau Marché s'incline…

Coupe de la Confederation/Sahel Sporting Club vs Al-Ittihad de Tripoli : Les Jaunes et verts du Nouveau Marché s'inclinent à nouveau par 0 buts à 3

Le Sahel Sporting Club de Niamey a livré hier au Stade Général Seyni Kountché de Niamey son match-retour contre le club libyen Al-Ittihad de Tripoli dans le cadre de la coupe de la confédération. Après avoir perdu 1 but à 0 en Tunisie, les jaunes et verts du Nouveau marché ont encore été battus cette fois, lourdement à domicile 3 buts à 0. Les Libyens étaient trop forts. ......Pour lire la suite abonnez- vous

Football : L'ancien arbitre international Lucien Bouchardeau n'est plus

Football : L'ancien arbitre international Lucien Bouchardeau n'est plus

L'ancien arbitre international de football nigérien, Lucien Boucherdeau a tiré sa révérence le mardi 20 février 2018 à Niamey. Né le 18 décembre 1961 à Niamey, Lucien Bouchardeau a, de par sa riche expérience acquise au niveau national, été retenu par la Confédération Africaine de Football (CAF) et la FIFA en qualité d'arbitre international. A ce titre, Lucien Bouchardeau a officié des rencontres de haut niveau sur le plan continental e...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le Hadj : Un voyage de tous les sacrifices

Le Hadj : Un voyage de tous les sacrifices

Dans quelques jours, les pèlerins nigériens convergeront Incha Allah vers les Lieux Saints...

vendredi 20 juillet 2018

HADJ 2018 : La question du transport des pèlerins …

HADJ 2018 : La question du transport des pèlerins est déjà réglée

« Nous n'avons aucun problème. Nous allons transporter l'ensemble des pèlerins par le vol ...

vendredi 20 juillet 2018

Le Commissariat à l'Organisation du Hadj et de la …

Le Commissariat à l'Organisation du Hadj et de la Oumrah (COHO) : Le premier vol des pèlerins, prévu le 30 juillet 2018

Le hadj est ce rite religieux pour lequel les autorités nigériennes s'investissent chaque ...

vendredi 20 juillet 2018

L'air du temps

A quand la fin du calvaire ?

A quand la fin du calvaire ?

Alors que les habitants des quartiers inondés de la capitale ne sont pas encore sortis des...

vendredi 10 août 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.