Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Souley Limane Korimi, directeur du Centre Culturel Oumarou Ganda : « Avec l'avènement des TICs et des réseaux sociaux, les centres d'animation ne sont plus régulièrement fréquentés »


InvitMonsieur le directeur, pouvez vous nous dire dans quel contexte culturel a été créé le Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG) ?
A l'époque, l'Etat organisait des manifestations artistiques et culturelles, notamment le Festival National de la Jeunesse dans les départements [ndlr : les régions actuelles] pour créer un cadre d'épanouissement et de promotion du patrimoine culturel de proximité à la population en général et à la jeunesse en particulier. C'est dans ce cadre qu'à l'occasion de la 5ème édition du Festival National de la Jeunesse, il a été créé en avril 1980 un centre culturel dénommé « Complexe Socio Culturel » qui occupe un espace de 8 hectares. En Avril 1981, ce complexe fut officiellement baptisé Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG), en hommage à l'illustre cinéaste disparu au cours de cette même année. Par Décret N° 2011-123/PCSRD/MCNTI/C du 23 février 2011, les autorités érigent enfin le CCOG en Etablissement Public à caractère Administratif.

Quelle est la mission assignée au CCOG ?
Le Centre Culturel Oumarou Ganda est actuellement placé sous la tutelle du ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale. A ce titre, il contribue significativement à la mise en œuvre de la politique culturelle nationale. Ainsi, le CCOG a pour mission de valoriser le patrimoine culturel et artistique national, de promouvoir la création artistique et culturelle, de promouvoir et contribuer à la formation professionnelle des jeunes, et de promouvoir la lecture publique, en particulier chez les jeunes. Il apporte aussi un appui technique aux acteurs culturels, favorise les rencontres, les échanges et la coopération culturelle, et accueille des activités de convivialité. Enfin, le CCOG produit et promeut toute activité susceptible de le rentabiliser, individuellement ou en partenariat avec les autres centres, les personnes morales ou physiques et les institutions nationales ou internationales.

Les plus anciens se souviennent encore des grands noms de la musique qui ont passé par ici ; on se souvient aussi des grands concerts qu'organisait le CCOG jusqu'au début des années 2000. Depuis lors, le centre semble rencontrer des difficultés ?

Il faut se dire que dans les années 80, année de création de ce centre, l'Etat organisait des manifestations artistiques et culturelles directement financées par lui-même. Donc, les centres culturels sont entièrement pris en charge par l'Etat. Vous conviendrez avec moi qu'il n'y a aucun problème de financement d'activité en cette période. Aujourd'hui, l'Etat a révisé sa politique d'intervention dans le domaine et conféré des statuts à ces Etablissements. Par conséquent, il leur revient de financer eux–mêmes leurs activités, l'Etat leur apportant toutefois une subvention d'équilibre.
Le CCOG, institution dont les infrastructures datent des années 80, fait face aujourd'hui à des défis multiples et multiformes. Il s'agit principalement de la vétusté du bâtiment et son corollaire. En plus, organiser un spectacle culturel coûte très cher de nos jours. Aussi, avec l'avènement des TICs et des réseaux sociaux, les centres d'animation ne sont plus régulièrement fréquentés alors même que les salles de spectacles offrent des bienfaits qu'on ne peut pas trouver dans les réseaux sociaux. C'est l'une des raisons de la faible fréquentation des centres culturels.
Avec la politique de « faire faire», des industries culturelles et des entrepreneurs ont vu le jour. Elles doivent aussi participer à la promotion de la culture à côté de l'Etat et de ses institutions culturelles, afin qu'on puisse atteindre un résultat positif probant dans le cadre de la valorisation de notre patrimoine culturel. Nous ne les voyons pas en concurrents mais plutôt en partenaires complémentaires.

La bibliothèque arrive-t-elle à jouer son rôle et à attirer plus de lecteurs ?
La bibliothèque du CCOG reste encore une des bibliothèques de lecture publique la mieux fréquentée de la place et cela grâce à sa position géographique dans la ville de Niamey. A titre d'exemple, pour le 1er trimestre 2019, c'est-à-dire à la date du 31 mars 2019, elle enregistre une fréquentation de 4.086 lecteurs, uniquement pour la médiathèque. Nos autres statistiques pour le 1er trimestre 2019 sont de 209 inscrits à la bibliothèque et 529 livres empruntés toutes catégories confondues. On ne se plaint pas de manque de public au CCOG. Il est présent tous les jours de la semaine et profite du grand espace dont nous disposons.

Plusieurs lieux de loisirs sont visibles dans le périmètre du CCOG. Comment se sont-ils installés et quels sont les bénéfices que le centre en tire ?
Tous les centres culturels de notre pays disposent d'espaces dédiés aux loisirs. Ici, au CCOG, nous disposons de trois buvettes qui sont présentes depuis la création du centre. Elles sont actuellement en gérance libre. N'oubliez pas que la Renaissance Culturelle prône aussi le libre exercice des religions et croyances de chaque citoyen.
Si ces buvettes respectent les lois et règlements en vigueur dans notre pays, alors leurs activités ne devraient gêner personne. Nous nous assurons seulement qu'elles respectent les clauses du contrat qui les lient au CCOG.
On a aussi un bâtiment au pan Ouest du centre qui comprend des boutiques et restaurants. Ce bâtiment est aussi en gérance libre.

Quels sont les perspectives que vous envisagez pour redonner au centre sa stature d'antan et le placer au cœur de la renaissance culturelle entreprise par le Niger ?
Dans nos programmations, le Centre Culturel Oumarou Ganda entend mettre l'accent sur la rénovation des salles et des espaces afin de renforcer la fréquentation du centre, poursuivre les efforts de mobilisation des ressources et multiplier l'organisation d'activités artistiques et culturelles pour arriver à terme à la production d'un programme permanent accessible au public. Le CCOG est un instrument de mise en œuvre de la politique culturelle nationale du Niger ; c'est pourquoi il ne sera ménagé aucun effort afin que le centre puisse jouer sa partition dans la mise en œuvre du programme de la Renaissance Culturelle.

Votre mot de la fin ?
Je dirai au public de venir au CCOG et qu'il soit patient. De la même manière que Paris ne s'est pas construit en une journée, nous sommes en train de faire revivre, petit à petit et selon nos moyens, le Centre Culturel Oumarou Ganda.

Propos recueillis par Souleymane Yahaya
(19/04/2019)

Sport

Football féminin / Tournoi UFOA B à Abidjan : Le naufrage collectif des Gazelles du Niger

Football féminin / Tournoi UFOA B à Abidjan : Le naufrage collectif des Gazelles du Niger

Pour sa première participation à une compétition majeure de la sous région ouest africaine, le onze national féminin du Niger a fait une prestation des plus minables sur la pelouse du stade de Treichville à Abidjan à l'occasion du tournoi de l'UFOA B. Les Gazelles ont fait un naufrage collectif dans la lagune Ebrié, en se faisant malmener par leurs adversaires maliennes, nigérianes et Burkinabè.En trois sorties, les Gazelles ont en effe...

Décès de Balla Kado : Une icône de la lutte traditionnelle s'éteint

Décès de Balla Kado : Une icône de la lutte traditionnelle s'éteint

La lutte traditionnelle nigérienne vient de perdre une de ses figures marquantes. En effet, Balla Kado, un des gladiateurs des arènes a tiré sa révérence hier à Matamèye, région de Zinder. A 73 ans, cet ancien lutteur figure parmi les personnalités ayant contribué à l'émergence de la lutte traditionnelle au Niger. Combattant redoutable et imperturbable, Balla a livré des combats spectaculaires dans toutes les arènes de lutte de notre pa...

Lancement des examens sportifs du BEP et du CAP session 2019 : 4.470 candidats engagés pour les épreuves

Lancement des examens sportifs du BEP et du CAP session 2019 : 4.470 candidats engagés pour les épreuves

Le ministre des Enseignements Professionnels et Techniques, M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri, a procédé le 27 avril dernier, au lancement des épreuves sportives du BEP (Brevet d'Etudes Professionnelles) et du CAP (Certificat d'Aptitude Professionnelle), session 2019. Accompagné par le Gouverneur de Niamey, M. Issaka Hassane Karanta et des membres de son cabinet, le ministre Abdoulkadri s'est successivement rendu au Centre Technique Kalmah...

Célébration de la fête de la Concorde à Dosso : Une course hippique internationale dotée d'un grand prix du Premier mini…

Célébration de la fête de la Concorde à Dosso : Une course hippique internationale dotée d'un grand prix du Premier ministre

Après une semaine de compétitions, la course hippique internationale qu'organise à Dosso la fédération nigérienne des sports équestres (FENISEQ) a pris fin le samedi dernier sous la présidence du premier ministre chef du gouvernement S.E Brigi Rafini parrain de cette course. Cette manifestation qui rentre dans le cadre de la fête de la concorde nationale célébrée le 24 avril a opposé les chevaux des écuries du Niger, du Nigéria, du Tcha...

Finale de la compétition de la lutte traditionnelle dénommée Coupe du Président de la République : Kadri Abdou dit Issak…

Finale de la compétition de la lutte traditionnelle dénommée Coupe du Président de la République : Kadri Abdou dit Issaka Issaka remporte le trophée

L'Arène des Jeux de Luttes Traditionnelles de Niamey a vibré du 29 Mars au 2 Avril au rythme de la compétition de la Coupe du Président de la République, SE Issoufou Mahamadou. Ce tournoi a été organisé à l'occasion du huitième anniversaire de l'accession à la magistrature suprême du pays, du Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou. La finale qui s'est déroulée dans une ambiance empreinte de chaleur et de fraternité entre les lutteurs, a ...

Football/ Eliminatoires de la CAN 2019 des U23 : Le Mena encore out !

Football/ Eliminatoires de la CAN 2019 des U23 : Le Mena encore out !

Après l'élimination de l'équipe fanion du Niger, le Mena senior, dans la course à la Coupe d'Afrique des Nations qui se tiendra au mois de juin prochain en Egypte, l'équipe nationale des U23 du Niger vient également de subir le même sort en se faisant écarter de la compétition par les Eléphanteaux de la Côte d'ivoire vainqueur en aller et retour.Le premier acte de cette rencontre a été joué vendredi dernier sur la pelouse du stade Génér...

Deuxième édition de la Coupe de lutte traditionnelle de Niger-Poste : Yacouba Adamou de Niamey remporte le trophée

Deuxième édition de la Coupe de lutte traditionnelle de Niger-Poste : Yacouba Adamou de Niamey remporte le trophée

Le Groupe Niger-Poste a organisé en collaboration avec la Direction Régionale des Sports et de la Jeunesse, du 22 au 24 mars 2019, la deuxième édition de la Coupe de lutte traditionnelle, dénommée "coupe Niger-Poste". Cette deuxième édition a été lancée le 22 mars dernier, dans l'après-midi, à l'Arène de Lutte Traditionnelle de Niamey. À l'issue des confrontations, c'est le lutteur Yacouba Adamou de Niamey qui est sorti vainqueur de la ...

Maradi : "La FENIFOOT satisfaite de l'organisation CAN U20 Total-Niger" Selon le Colonel Major, Djibrilla Hima…

Maradi : "La FENIFOOT satisfaite de l'organisation CAN U20 Total-Niger" Selon le Colonel Major, Djibrilla Hima Hamidou

En visite de travail à Dosso, Tahoua et Zinder, le président de la Fédération Nigérienne de Football (FENIFOOT), Colonel Major, Djibrilla Hima Hamidou a fait une escale à Maradi. Dès son arrivée, il a tenu une réunion à laquelle ont assisté les responsables de la ligue régionale de football, les responsables des clubs départementaux.Au cours de cette rencontre, le président de la FENIFOOT, Colonel Major, Djibrilla Hima Hamidou a tenu à ...

Lancement hier de la Coupe de la ligue régionale de Niamey U-17 : Détecter les jeunes talents au profit du football nigé…

Lancement hier de la Coupe de la ligue régionale de Niamey U-17 : Détecter les jeunes talents au profit du football nigérien

La coupe de la ligue régionale de Football de Niamey de moins de 17 ans se tient depuis hier au Stade Municipal de Niamey. Le coup d'envoi du tournoi a été donné par le président de la Délégation Spéciale de Niamey, M. Mouctar Mamoudou, et le président de la Fédération Nigérienne de Football, le Colonel-major Djibrilla Hima Hamidou. Ce sont 22 équipes qui sont engagées dans la quête du précieux trophée.La cérémonie du lancement a débuté...

Visite du président du COSNI à Lausanne en Suisse : Elhadj Idé Issaka rencontre le président du CIO

Visite du président du COSNI à Lausanne en Suisse : Elhadj Idé Issaka rencontre le président du CIO

Le président du Comité Olympique et Sportif du Niger (COSNI), Elhadj Idé Issaka, accompagné du Secrétaire général de cette même institution, M. Tidjani Youssouf, a effectué la semaine dernière une visite de travail au siège du Comité International Olympique (CIO) à Lausanne en Suisse. Cette visite du président du COSNI à Lausanne répond à une invitation que lui a adressée le président du CIO, M. Thomas Bach.A l'occasion de cette visite,...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Consommation des arômes et sels artificiels : Des …

Consommation des arômes et sels artificiels : Des additifs alimentaires pas toujours bénéfiques pour notre santé

Communément appelés «arôme Maggi», les exhausteurs de goût ou additifs alimentaires envahi...

jeudi 23 mai 2019

Témoignages de certaines ménagères sur l'effet des…

Témoignages de certaines ménagères sur l'effet des arômes industriels ou « bouillon » sur la santé

Les arômes importés constituent un problème sanitaire important. En effet, il n'est pas ra...

jeudi 23 mai 2019

Le coût du hadj 2019 : Le pèlerinage aux lieux sai…

Le coût du hadj 2019 : Le pèlerinage aux lieux saints de l'Islam, de plus en plus un fardeau pour les fidèles

« L'Etat n'invente pas le prix du Hadj mais étudie toutes les dépenses par rubrique, fait ...

jeudi 16 mai 2019

L'air du temps

Et bientôt la frénésie des préparatifs de la fête

Et bientôt la frénésie des préparatifs de la fête

Jour ''J'' moins 28 ; - 27 ;... -11 ; -10 ; -9, etc. Le compte à rebours est en marche, no...

jeudi 23 mai 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.