Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Articles

DISCOURS DU CHEF DE L'ETAT A LA 14EME SESSION ORDINAIRE DES CHEFS D'ETAT ET DE GOUVERNEMENT DE LA CBLT

niger tchad« Je voudrais vous réaffirmer l'engagement du Niger pour la sauvegarde du Lac Tchad et le développement de la coopération dans le bassin du Lac Tchad », déclare SEM. Issoufou Mahamadou

Chers Invités ;

Mesdames, Messieurs ;

Je voudrais de prime abord remercier les Chefs d' Etat et de Gouvernement pour la confiance placée en moi pour conduire les destinées de notre organisation commune, la Commission du Bassin du Lac Tchad. Je voudrais ensuite remercier mon Frère et Ami Son Excellence Monsieur Idriss Déby Itno, Président de la République du Tchad, le Gouvernement et le vaillant peuple tchadien pour l'accueil particulièrement chaleureux et l'hospitalité généreuse réservée à l'ensemble des délégations qui ont fait le déplacement de N'Djaména. Grâce à ce cadre que la terre de Toumaï, berceau de l'humanité, a toujours su créer lors de nos rencontres, nous étions à l'avance assurés du succès de nos travaux, succès à la hauteur des légitimes espoirs que plus de trente (30) millions de citoyens de nos Etats respectifs vivant dans le bassin du Lac Tchad placent en notre institution commune.

Excellences Messieurs les Chefs d'Etat,

Faut-il le rappeler, la réduction drastique de la superficie du Lac Tchad qui est passée de 25.000 km2 il y a à peine une cinquantaine d'années à 2.500km2 aujourd'hui s'est traduite par des conséquences écologiques, économiques, sociales et culturelles sans précédent dans l'histoire de notre sous-région.

Au Niger où ce plan d'eau s'étendait sur plus de 300.000 ha, ce sont des activités jadis florissantes de pêche, d'élevage et d'agriculture qui ont fait place à l'environnement austère d'un lit asséché et envahi par les sables et la végétation. Au-delà de la dégradation des terres et de la perte de la biodiversité, de la désolation suivies de l'exode des bras valides vers d'autres horizons, engendrés par cette douloureuse situation, ce sont aussi des cultures séculaires des peuples du Lac qui s'effritent. En l'absence d'actions vigoureuses en vue de la réhabilitation du Lac Tchad et de son Bassin, ce sont enfin les troubles sociaux et l'insécurité qui vont s'y installer.

Excellences Messieurs les Chefs d'Etat ;

Mesdames et Messieurs ;

Je me réjouis donc des décisions pertinentes prises au cours de ce Sommet. La charte de l'eau du Bassin du Lac Tchad qui vient d'être adoptée permet de pallier certaines insuffisances de la Convention de Fort-Lamy (1964) qui a consacré la création de la CBLT en ce qui concerne notamment la gestion intégrée, équitable et concertée des ressources naturelles, en particulier les ressources en eau du bassin. L'adoption des conclusions de l'étude de faisabilité du projet de transfert d'eau de l'Oubangui au Lac Tchad et du Plan d'Investissement 2013-2017, comportant 58 projets pour un coût d'environ 77 milliards de FCFA, offre désormais à notre institution un cadre stratégique cohérent pour la gestion, la conservation et la valorisation des ressources du bassin.

Le transfert de l'eau de l'Oubangui au Lac Tchad permettra de rehausser de 1,5 m le niveau d'eau dans le Lac et de porter la superficie du plan d'eau de 2.500 à 7.500 km2. Les projets inscrits au Plan d'Investissement portent sur des réalisations indispensables à la préservation des écosystèmes du bassin et à la lutte contre la pauvreté des populations qui y vivent. Il reste à présent à mobiliser la communauté des partenaires techniques et financiers pour son financement. Bien entendu nos Etats se doivent de donner l'exemple en s'acquittant de leurs contributions statutaires et en participant au financement du Plan d'Investissement.

Je voudrais saluer au passage les efforts déjà entrepris dans ce sens par le Président Idriss Deby Itno qui, récemment encore, a organisé une table ronde sur la sauvegarde du Lac Tchad lors du 6ème Forum Mondial de l'eau tenu, du 12 au 17 mars 2012, à Marseille en France. Pour ma part, je m'y emploierai avec toute la détermination requise. Dores et déjà, le Secrétariat Exécutif est instruit pour convoquer une Table ronde de bailleurs de fonds ici à N'Djaména ainsi que pour prendre des dispositions afin de tenir, en marge du Sommet de Rio, une autre réunion des bailleurs de fonds pour mobiliser les ressources nécessaires au financement du Plan d'Investissement.

Messieurs les Chefs d'Etat ;

Mesdames et Messieurs ;

Vous conviendrez avec moi que tous les efforts que nous déployons seront vains si la sécurité et la paix ne règnent pas dans le bassin du Lac Tchad et au-delà dans la sous-région. A cet égard, conformément à nos décisions, il est indispensable que des mesures soient prises en urgence pour rendre plus opérationnelle la Force Mixte Multinationale de Sécurité dans le Lac Tchad. Aussi, envisageons-nous de convoquer très prochainement une rencontre des Ministres de la Défense et des Chefs d'Etat Major de nos pays afin de nous proposer les mesures idoines à prendre.

Comment parler de paix et de sécurité sans avoir une pensée particulière pour nos frères et sœurs de la République du Mali qui vivent les affres de la guerre et de la destruction. Ce pays frère a besoin de notre solidarité pour créer les conditions idoines au rétablissement de son unité. Je voudrais les rassurer, en votre nom à tous, de notre engagement ferme à les soutenir dans ce combat.

Messieurs les Chefs d'Etat ;

Mesdames et Messieurs ;

Je voudrais vous réaffirmer l'engagement du Niger pour la sauvegarde du Lac Tchad et le développement de la coopération dans le bassin du Lac Tchad. Au demeurant mon pays qui, pour solutionner définitivement la récurrence des crises alimentaires, s'attèle à la mise en œuvre de l'Initiative 3N « les Nigériens Nourrissent les Nigériens», véritable révolution verte, trouvera dans le bassin du Lac Tchad un espace supplémentaire et pas des moindres pour son développement.

Avant de terminer mon propos, je voudrais renouveler à mes frères Chefs d'Etat et de Gouvernement toute ma reconnaissance pour m'avoir porté à la présidence du Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la CBLT. Qu'ils soient rassurés de ma détermination à honorer la confiance qu'ils ont bien voulu placer en moi en œuvrant à la réalisation de l'ambitieux programme lancé par le présent Sommet. Enfin, je voudrais saluer, en votre nom à tous, l'œuvre accomplie par mon Frère et Ami, Son Excellence Idriss Deby Itno.

Je vous remercie de votre aimable attention.

AG/ONU

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.